Erreur
Erreur
Derniers sujets discutés:


Dernières news :
Derniers articles :
Dernières vidéos :
Planete Sonic ForumsL'Atelier Fan AreaFanficsFics abandonnes Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
Pages: [1] 2 3 4
Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
« le: Septembre 06, 2009, 04:57:59 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
Merci beaucoup à ce cher Needle pour le retapage du logo ^^

Bref, voici venir un petit nouveau que vous pouvez apprendre à connaitre sur cette page

Après une certaine réflexion, je me décide à poster ma FanFic ici pour voir ce que ça donne et espérer des retombées positives, le tout en écoutant une chanson diablement entrainante et après une journée comme tant d'autres dans ma misérable vie d'humain ordinaire.

Petite explication rapide concernant la Fic :
Cette Fic se passera en trois saisons, chacune mettant en place des éléments clés de l'histoire. Elle mêlera, comme le logo ci-dessus le laisse prévoir, les séries Sonic et Métroid,(Certains me diront "Quel manque d'originalité" mais au moins ça change du traditionnel "Mario & Sonic" -_-' ) Cette saison-ci, intitulée "Mobius sous les Ténèbres", mettra en place l'intrigue, etc...
[Edit]: Pour ceux n'ayant jamais joué aux jeux Métroid et particulièrement Métroid Prime, qu'ils se rassurent, tout leur sera expliqué dans l'histoire de façon claire et détaillée. Je ne tiens pas à ce que les lecteurs ne comprennent rien et cessent de lire pour ça, ce n'est pas mon but.
Après ce joli petit blabla, voici le prologue :O

Il n'y aura plus d'Ombre, il n'y aura plus de Lumière, il n'y aura que les Ténèbres...

Corruption ~ Saison I : Mobius sous les ténèbres
Prologue : La Cité Céleste


Il courait dans la nuit.
Il courait pour sauver sa vie.
Il courait pour sauver l’infini.
Franchissant un pont suspendu au-dessus du vide,
il se retourna pour voir où se trouvaient ses poursuivants.
Le piège qu’ils lui avaient tendu était presque parfait, au milieu de la nuit, dans un sombre couloir, comment aurait-il pu savoir ?

Il revint sur une plate-forme plus grande, qui se révéla être l’un des principaux bâtiments de la cité. C’était une tour circulaire, couleur marron grise, reliée à d’autres tours du même genre par des ponts d’environ cent mètres. Elle était maintenue en l’air par un réacteur nanonucléaire situé à sa base et qui projetait vers le sol un rayon orange, laissant également s’échapper un léger « bruiiiiiit ». Au moment où il arriva près de la porte menant dans la structure, celle-ci s’ouvrit automatiquement, révélant un couloir aux murs marron. Il pénétra à l’intérieur du couloir, qui était éclairé par des lampes bleues situées aux murs. Sur un mur se trouvait un miroir, dans lequel il put rapidement admirer son reflet. Il était haut d’un mètre, avait des yeux argentés tirant sur le bleu, un pelage roux foncé, des gants blancs dotés d’anneaux argentés, et une volumineuse coiffe rouge orangé qui lui descendait dans le dos. Il portait dans ses mains un petit sac de toile duquel s’échappait une lueur bleue qui le rendait facilement repérable dans cette obscurité. Il tourna à gauche et prit l’un de ses fidèles raccourcis, situé derrière une grosse tapisserie représentant un homme-oiseau assis, et fonça dans le trou caché qui pourrait peut-être lui sauver la vie cette nuit, puis s’engouffra dans un autre petit couloir pour tenter de distancer ses ennemis. Il vit une porte menant à l’extérieur, aux reflets bleu métalliques. Ressortant à toute vitesse, il manqua de chuter dans le vide, se reprit à temps et bifurqua à gauche, longeant le bord de la tour.

Jetant un nouveau regard en arrière, il vit que ses poursuivants avaient vu son raccourci et l’avaient également empruntés, mais que deux des cinq Twyllords étaient ressortis trop vite et tombaient à présent dans ce qui était sans doute la fin de leur vie. Ils poussèrent un hurlement à vous percer les tympans. Il en restait trois, avec leurs armures grises et noires recouvertes de traits bleus, mais comment les semer ?

Les Twyllords étaient un ordre ancien, formé par des rescapés de la grande guerre, qui avait eu lieu il y a plus de cinq mille ans. A l’aide d’un fléau corrosif, ils parvenaient à transformer leurs ennemis en esclaves et à les rallier à leur cause, sans que ces derniers ne puissent se libérer.

Environ cent mètres sous leurs pieds se trouvait la couche nuageuse qui coupait la cité céleste du reste de la planète, en contrebas. Au-dessus d’eux luisaient des milliers d’étoiles, qui se reflétaient sur les nuages argentés, donnant l’illusion de se trouver dans une mer étincelante.
Au loin, on voyait une silhouette semblable à celle d’un dragon voler dans le ciel. La créature le cherchait, sans aucun doute.

Le lynx réfléchit : Il devait leur échapper, il le savait, sans quoi ils auraient le trésor de son peuple. Baissant les yeux, il tata le petit sac qu’il tenait sous son épaule pour s’assurer que son contenu était toujours là. Son doigt rencontra une petite pointe, confirmant la présence de l’objet que ses ennemis semblaient tant convoiter.

Sa longue crinière de cheveux rouges battant au vent des hauteurs, son pelage orangé et sa longue queue touffue partant dans tous les sens, il prit sur sa droite pour prendre un nouveau pont et s’y élancer. Ses pas résonnaient fortement sur le sol marron tirant vers l’argenté fait d’un mélange de métal et de marbre. Arrivé de l’autre coté, il leva les yeux vit la colonne de marbre horizontale au-dessus de l’entrée de la nouvelle tour. Une idée lui vint. Sortant l’un de ses deux poignards à la lame en argent, il exécuta un saut prodigieux, s’accrocha à l’aide de trois doigts à une petite tige d’acier qui sortait du mur, et taillada le plus vite possible les attaches retenant l’énorme colonne horizontale.

Ses ennemis se rapprochaient…

Juste à temps, le pilier céda et s’effondra sur l’un des trois Twyllords restants, l’écrasant au sol comme une vulgaire araignée. Son armure avait été complètement détruite, un sang bleuâtre coulait à présent sur le sol, provenant apparemment de la tête écrasée de son ennemi, autrefois dotée de trois piquants, un dirigé vers le haut, les deux autres horizontaux, et laissant apparaître deux yeux bleus perçants. La chute du pilier eut également l’effet de décontenancer les deux derniers opposants qui furent lents à se ressaisir. Le lynx en profita pour prendre de l’avance, rangea son arme, et entra dans la tour. Ses ennemis durent bondir au-dessus de la colonne écrasée pour pouvoir le suivre, sans un regard pour leur compagnon. Ils n’éprouvaient jamais de pitié. Leur sang était trop impur pour se permettre une telle chose.

Il courut à toutes jambes vers l’autre extrémité du corridor, où une nouvelle porte bleutée s’ouvrit pour lui donner l’accès à…une terrasse sans issue !
Cette fois, il était malheureusement coincé ! Il n’y avait plus de chemin ni à droite n’y à gauche, ce n’était qu’un simple balcon sans échappatoire. La seule issue possible aurait été de sauter dans le vide, et ce n’est pas le genre d’expérience qu’il avait envie de tenter aujourd’hui. Des pas résonnèrent dans son dos : Ses ennemis étaient sur lui !

Il se retourna, regardant fixement ses ennemis essoufflés, et serra plus fort sous son bras le petit sac qui laissait échapper une légère lueur bleue.
- Donne-la nous ! Exigea l’un d’eux d’une voix glaciale.

Comme si il allait la leur donner gratuitement ! Il ressortit ses armes d’argent, au nombre de deux, se mit en position de combat, puis bondit vers ses ennemis qui firent de même. D’un geste habile, le premier Twyllord esquiva le poignard et se retourna. Le deuxième fit de même et sauta sur le coté, tentant de passer dans le dos du lynx. Ce dernier se retourna, le sac toujours coincé sous l’épaule. Ce fut une mauvaise idée, car le premier Twyllord venait de lui donner un coup de pied dans le dos, le projetant sur le sol. Le deuxième sauta en l’air et tenta de l’achever à l’aide d’une large lame placée sur son avant bras. Le lynx leva l’une de ses armes au dernier moment…et embrocha son adversaire ! Il se releva, retira du corps de son adversaire son poignard à la lame ensanglantée et regarda le corps sans vie rouler à ses pieds. Il leva les yeux pour voir le premier Twyllord le regarder d’un œil mauvais. Il n’osait plus attaquer, de peur de subir le même sort que son partenaire.

Seul et sans armes, l’unique ennemi restant n’avait pas vraiment l’avantage. Ils se regardèrent dans les yeux un moment, se jugeant, avant qu’un courant d’air énorme ne les fasse vaciller. Se retournant, le lynx aperçut la créature qu’il avait vue voler dans le ciel il y a quelques minutes. De près, elle était vraiment effrayante : Une tête allongée comme un bec qui se relevait à la fin,  des dents comme celle du grand méchant loup, un corps semi robotique, une queue longue de près de six mètres, une paire d’ailes immenses de couleur orange qui masquait presque les étoiles, et des bras et jambes musclés. On aurait presque dit un dragon, à ceci près qu’il n’en avait pas exactement les gènes. Il ordonna, d’une voix glaciale et sans sentiments :
- Le choix est tien : La reddition ou la mort.

Aucune ne plaisait vraiment à l’hybride. Soit il donnait l’objet qu’il transportait, et serait considéré comme un traître par son peuple, soit il ne la donnait pas et…

- Allez vous faire foutre ! Leur lança-t-il.
Sans prendre d’élan, il bondit par dessus la rambarde de la terrasse et se mit à chuter dans le vide. Il avait choisi : Plutôt la mort que de donner l’objet à ces monstres sans scrupules. Sous lui, la couche nuageuse se rapprochait rapidement. Et en dessous, il y avait le sol. Il ferma les yeux.

Il ressentit une vive douleur au niveau de sa longue coiffe rouge : Quelqu’un l’avait attrapé et le tirait fortement en arrière. Ouvrant les yeux, le lynx vit la créature à l’allure de dragon le serrer fort dans le creux de sa main.
- Où crois-tu aller comme ça, mon garçon ?

Le serrant presque à l’en étouffer, l’énorme créature remonta le lynx jusqu’au balcon et l’y jeta brutalement. Quand l’hybride ouvrit les yeux, il vit le Twyllord restant penché sur lui, une lame dans la main, et qu’il passait sur la gorge du lynx.

- Tu ferais mieux de revenir sur ta décision, tu sais, ricana le dragon.
Il n’y avait plus aucune issue. Il se serait battu, mais finalement, c’étaient ses ennemis qui remportaient la victoire…cette victoire.
- Prenez là, marmonna-t-il à contrecoeur, et partez…

La lame du Twyllord se leva, avant de redescendre rapidement vers le lynx.
- Ordures…fut la dernière pensée de l’hybride.

De la gueule du dragon s’échappa alors le plus maléfique des rires, un rire qui fut entendu jusque dans les endroits les plus reculés de l’univers…

« Dernière édition: Avril 15, 2010, 11:02:39 par Omega Ridley »
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I :Mobius sous les Tnbres
« Répondre #1 le: Septembre 06, 2009, 05:08:46 »
  • Chaos Control Ruler
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1357
  • Yare yare daze.
Yo !!
Oui, fan de Metroid au rendez-vous !! :'D
Belle description et beau dialogue je trouve.
L'endroit est Clestius ? Et Twylord, c'est les Pirates de l'Espaces et celui qu'arrive, un aroprt ?
J'attends la suite.
Journalisée

 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I :Mobius sous les Tnbres
« Répondre #2 le: Septembre 06, 2009, 05:17:29 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
Salut Light ! Eh bien je ne te ferai pas l'affront de te rvler tout ds le premier chapitre, mais sache que ta troisime supposition est fausse :'D
Merci du commentaire, j'attends avec impatience les autres pour voir ce que a va donner :'D
« Dernière édition: Septembre 07, 2009, 05:54:46 par Omega Ridley »
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #3 le: Septembre 07, 2009, 02:06:18 »
  • Chaos Control Ruler
  • PSo Staff
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 1755
Citation
Multi pisode : Fics en plusieurs pisodes. Il est interdit de commencer un nouveau topic si vous n'en avez aucun de fini dj prsent dans la section.

Si j'ai bien compris cette fic se fera en trois saisons. C'est bien et ambitieux mais ne brlons pas les tapes. Au moment o tu postes tu n'as pas encore de topic dans la section. Donc tu ne peux pas poster ici. Je dplace en section approprie. Je re-dplacerais lorsque tu auras achev cette premire partie et que tu commenceras poster la seconde.

Bon courage !

Journalisée
Avatar de Clover
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #4 le: Septembre 07, 2009, 05:37:04 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
Citation
Multi pisode : Fics en plusieurs pisodes. Il est interdit de commencer un nouveau topic si vous n'en avez aucun de fini dj prsent dans la section.

Si j'ai bien compris cette fic se fera en trois saisons. C'est bien et ambitieux mais ne brlons pas les tapes. Au moment o tu postes tu n'as pas encore de topic dans la section. Donc tu ne peux pas poster ici. Je dplace en section approprie. Je re-dplacerais lorsque tu auras achev cette premire partie et que tu commenceras poster la seconde.

Bon courage !



Ah bah me voil soulag ! *souffle*
J'ai eu peur en ne voyant plus ma fic dans la section "multi-pisodes" en repassant aujourd'hui. J'avais pourtant respect toutes les consignes donnes et l...bref tu m'tes un poids de la conscience ! x)

Plusieurs chapitres sont dj prts, mais j'hsite les poster trop vite....xD
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re : [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
« Répondre #5 le: Septembre 07, 2009, 05:47:04 »
  • Chaos Control Ruler
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1357
  • Yare yare daze.
Azy, donne donne donne donne. °D *Se fait cramer par Miko*

EDIT : Cette est est totalement ironique, bien sur. Tu peux la poster quand tu veux, hein. Pas dans un mois aussi, hein. 8D
Qu'est-ce que je peux dire encore car j'ai déjà fait un commentaire... bah, est-ce qu'il y aura Samus ? Samus Sombre ? La FG contre les PE ? D'autres chasseures de primes. Ah oui, chose que je n'avait pas ajouter dans mon premier comme, c'est t'as description qui passe à par une petite blague. 8D
Bah, j'attends la suite.
« Dernière édition: Septembre 07, 2009, 06:08:53 par Light the hedgehog »
Journalisée

 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #6 le: Septembre 07, 2009, 05:52:08 »
  • Chaos Control Ruler
  • PSo Staff
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 1755
Ne poste pas trop vite attend au moins une semaine pour poster la suite. D'une part ceux qui n'ont accs internet que le weekend ne seront pas trop perdus, de deux a te laisse le temps de garder ton avance.

Maintenant que ta fic est revenue sa place tu devrais avoir plus de monde. Pour une nouveaut il est important de commencer dans la section gnral parce que c'est l qu'elle est le plus visible. Tu ne rejoindra la section multi que lorsque cette fic sera acheve et que tu auras commenc la suite. A ce moment les lecteurs te connaitront tu n'auras plus te faire remarquer.

Bien que je suis certaine que cette fic va faire un petit tour en best of avant d'tre finie.



Crame Light

Arrte de flooder ou je te ban pour une semaine. Edit moi ton post avec un vrai commentaire avant que je le supprime.


Chope Light par le col et l'oblige rdiger un vrai commentaire
.
Journalisée
Avatar de Clover
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #7 le: Septembre 08, 2009, 10:56:19 »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 265
  • Je ne mords pas.
WWW
Je me permets de passer.

J'ai une question, elle est assez bte. C'est quoi un Twylord ? Je suppose leur chef que ce sont des lzards en armure mais au beau milieu du rcit, ne pas le savoir, c'est dommage.
Tu veux maintenir le secret, faire brler de curiosit tes lecteurs. Cela fonctionne en gnral et a aide crire un commentaire bourr de questions. Mais trop en cacher nuit au texte. Ainsi j'ai normment de mal comprendre ce qui se passe, et pourquoi l'univers tout entier devrait entendre le plus malfique des rires. Le flou total n'est pas un subtil voile sur l'intrigue.

Tes descriptions sont vivantes, en tout cas elles ne gnent pas mais j'ai remarqu que tu te concentrais surtout sur les couleurs, et qu'en termes de couleur tu n'puisais pas le cercle chromatique. Ainsi j'ai un palais brun, des ennemis l'armure sombre - sous MS Paint - et un lynx roux. Mais encore ? Ce lynx est-il petit (pour courir vite), jeune ou g, est-il bless, ses pattes nu sont-elles silencieuses sur le sol - de quelle matire, ce sol, au fait ?
Autre point qui m'a drang, tu offres au dpart des tournures plutt dramatiques, presque piques, on s'attend au hros en difficult tomb dans un pige, ou accessoirement la mort avant le lever de rideau mais ensuite, tu te mets parler avec nous, nous poser des questions, en somme, tu brises l'ambiance et on ne sait plus bien o se placer. Faut-il s'amuser, s'inquiter, admirer, je n'ai pas su pour ma part.

Dernier dtail, l'arrive du chef. Tu as dbut le dernier paragraphe par une vritable rupture. Alors que tout jusqu'alors s'tait enchan, soudain, tout s'immobilise pendant quinze secondes et lorsque tu dis a, ce qui va suivre n'aura plus aucune relation avec ce qui prcdait. Soudain, il se passe autre chose.
Cela donne l'impression certainement fausse que tu ne savais pas quoi mettre pour continuer, que tu ne savais pas comment enchaner pour introduire le chef. Il aurait suffi de se faire demander au lynx pourquoi le Twylord attendait au lieu d'attaquer, ou de vouloir le faire agir, pour enchaner sur l'arrive du chef, plutt que ces quinze secondes qui frappent vraiment comme un hoquet la lecture.

En tout cas la lecture a t fluide, surtout parce qu'il n'y avait pas grand-chose d'important, juste une course-poursuite. J'apprcie surtout que tu aies russi instaurer une ambiance en te passant de tous les dialogues inutiles. Bien que l, une fois encore, la scne s'y prtait particulirement.
Si les autres chapitres ressemblent celui-l, quoi qu'en disent mes remarques, ce sera une bonne histoire. Pas excellente, pas remarquable, mais une bonne histoire a oui.

Essaie juste de ne pas trop cacher d'informations, que l'on puisse s'identifier plus facilement.
Journalisée
La force est une faiblesse, la faiblesse est une force.
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #8 le: Septembre 09, 2009, 05:12:52 »
  • Supa Rank E
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 475
  • Metal Ficeur


Journalisée
Salut Omega Ridley !

Une fanfiction mlangeant Sonic et Metrod, je suis preneur ! Le logo a lui seul dchire.

Bon, vu que je n'ai quasiment pas jou Metrod Prime 3 Corruption, le lieu est inconnu pour moi mais je l'imagine trs bien grce tes nombreuses descriptions, bien fichues. Il y a beaucoup de suspense (pour moi) car on craint ce qu'il pourrait arriver au personnage s'il venait se faire choper, quelques touches d'humour bien senties (l'arme du sado-maso ... hu hu), tout commence trs bien.

Cependant, comme l'a dit Feurnard propos des personnages, il faut plus les dcrire. N'hsite pas dcrire (2 fois) les cratures que tu introduis, parce que je ne vois pas trop quoi peut ressembler un Twylord, pareil pour le fugitif qui manque de dtail.

Tout a est trs prometteur, bon courage pour la suite que j'attend avec impatience.
   
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #9 le: Septembre 09, 2009, 03:00:19 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
Eh bien merci pour ton message si clairant et lumineux, mon cher Feurnard.
Je l'ai particulirement apprci pour sa fluidit et les conseils que tu m'y donnes.
Sache donc que le manque d'informations certains endroits est parfois voulu, et que ce n'est que parce que le prologue se droule loin dans l'espace, trs loin de Mobius, que j'ai dcid de sauter certaines descriptions.

Les prochains chapitres seront plus riches en dtails et mieux expliqus pour mieux situer l'histoire.
Ici, le but tait de laisser le lecteur un peu dans le flou. Je m'attelle en ce moment l'criture de l'un des prochains chapitres en essayant de suivre tes conseils, donc un grand merci x)

Knuckv : Pour le logo, merci bien, il m'a demand presque toute une soire pour le raliser vu que le seul logiciel graphique que je possde est un vieux bidule offert il y a dix ans avec une imprimante...bref, on pourrait, vu mes capacits, le considrer comme un petit chef-d'uvre...En ce qui concerne les dtails, comme je l'ai dit, ils arriveront en masse avec le chapitre suivant ! x)
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re : [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
« Répondre #10 le: Septembre 13, 2009, 03:39:37 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
(Double Post motivé par le fait que je doive poster un nouveau chapitre *se fait flinguer*)

Bref, après un prologue qui m'a semblé bien accueilli, voici un chapitre 1 un peu moins mouvementé mais sans doute pas mauvais pour autant. Comme je l'ai dit, la saison I se passera loin de l'endroit où se déroule le prologue, sur Mobius. Bref, après mon speach d'intro, voici le chapitre 1 :

Corruption ~ Saison I : Mobius sous les ténèbres
Chapitre I : Green Hill Beach


L’eau bruissait doucement sur le sable blanc et fin de la plage. Un palmier solitaire se dressait près de la falaise rocheuse marron clair qui, par endroits, devenait plus foncée. Elle était couverte sur certaines zones d’herbe et de fleurs. Deux mouettes volaient haut dans le ciel, laissant parfois échapper un cri perçant ou une chose odorante sans nom. Une faible brise soufflait, ébouriffant les piquants bleus du hérisson couché sur son essuie et faisant apparemment la sieste…

- Sonic ! Lança une voix.
- Mghmfrz ?...répondit le dénommé Sonic en articulant parfaitement.
- Réponds !
Sonic ouvrit les yeux…Et les referma tout de suite, ébloui par la clarté du soleil.
Il les rouvrit lentement et les laissa s’habituer à la lumière, puis s’étira longuement avec « Gwoouuaaaaaaaah ! » de satisfaction.
- Allez ! Insista la voix
- J’arrive. Répondit Sonic.

Sonic s’assit. Il était haut d’environ un mètre, bleu comme les mers chaudes, portait une paire de gants blanc toujours très tendance malgré leur age, des baskets rouges à la bande blanche et à l’attache dorée fraîchement polie. Deux petites oreilles triangulaires se dressaient sur le sommet de son crâne, juste au dessus de ses larges yeux. Six longs piquants du même bleu que la majorité du reste de son corps pointaient à l’arrière de sa tête, au dessus des deux piquants plus petits situés dans le haut de son dos qui se terminait par une petite queue pointue. Bref, son physique reflétait bien son tempérament épineux. Le hérisson regarda autour de lui dans le sable, de ses yeux à la pupille émeraude. Il se trouvait sur son essuie bleu et rouge aux motifs compliqués qui avait été illégalement importé d’Adabat en camion blindé. Sur le sable s’étendaient divers objets entourant son sac bleu azur, tel que de la crème solaire haute protection, du gel douche ou bien une petite montre gris bleu aux contours carrés. Il tendit la main et attrapa cette dernière, l’enfila après l’avoir débarrassée du sable qui la recouvrait et appuya sur le bouton d’activation rouge. Apparut alors l’image holographique bleue d’un jeune renard à deux queues, ratatiné par la montre, et ne dépassait pas les quinze centimètres. Une paire de grandes oreilles semblables à celles de Sonic pointaient au-dessus de sa tête, autour de sa petite mèche.
- Ah, enfin, dit-il
- Excuse-moi, Tails, tu m’as juste réveillé un peu vite…quoi de neuf ?
- J’ai de bonnes nouvelles ! répondit le renard en sautillant d’excitation.
- Ah oui ? C’est quoi ? demanda le hérisson.
- Tu ne t’en souviens déjà plus ?s’écria Tails. Mais ça fait deux semaines que je vous en parle !
- J’ai pas les idée très claires, là…
Sonic mit quelques secondes pour comprendre de quoi Tails parlait.
- Ah oui ! Les nouvelles montres ! Se rappela-t-il
- Exact ! Elles sont prêtes, et marchent ! J’ai testé avec Amy cet après-midi, et l’attente en valait la peine !
- Ok, je range mes affaires et j’arrive ! Tu es au Labo ?
- Oui. Ah j’oubliais ! Amy veut que tu rentres au plus vite, elle veut te parler de…
- Projets de mariage ? Soupira le hérisson.
- Oui, et je peux te demander de te hâter ? Elle ne tient plus en place…
- Si Amy court en liberté comme une folle, je ne viendrais normalement pas, grogna le hérisson, mais comme c’est pour la bonne cause, cette fois, je serai là dans dix minutes, environ.
Et il rompit la communication.


Les murs gris et froids défilaient sous les yeux du savant, sans que ce dernier y prête la moindre attention. Le scientifique était vêtu d’une large veste rouge, aux bandes rayées argentées terminées par d’épais boutons jaunes dont personne n’a jamais deviné l’utilité. Un pantalon noir moulant descendait vers ses pieds, les recouvrant aussi. Une large et incroyable moustache à deux mille rings à chaque passage chez le coiffeur ornait son visage où pointait un nez rosâtre très pointu surmonté d’une paire d’yeux cachés par de petites lunettes bleu foncé. Un large crâne dégarni n’avait comme seul paysage qu’une paire de lunettes ultramoderne noires aux verres vert pomme que le docteur n’avait encore jamais utilisé.

Le large couloir souterrain semblait s’étendre à l’infini, disparaissant dans les ténèbres, et ne posséder pour seule musique le résonnement des pas lourds du scientifique. Une porte apparut bientôt sur le mur de droite, fermée par une cloison métallique. Un panneau holographique noirâtre était placé dans le mur, juste à droite de la porte. Le docteur appuya son gant d’un blanc immaculé sur la surface noire, ce qui eut pour effet d’ouvrir la porte métallique. Il s’y engouffra, pénétrant dans une salle aux dimensions moyennes, remplie de panneaux, de machines de laboratoire qui ne semblaient servir à rien et de chaises noires inconfortables. Elles étaient occupées par des robots d’un bleu métallique, relativement gros au niveau de ce que l’on aurait pu considérer comme leur ventre, et dotés d’une petite tête souriante aux yeux violets. De petites jambes, dont on s’étonnait qu’elles puissent supporter le poids des robots, descendaient sous leur large bide, et une paire de bras minuscules pendait de chaque côté de leur corps. Les mécanoïdes semblaient très occupés par leur travail, mais au moment même où le savant pénétrait dans la salle, ils interrompirent leur activités pour se précipiter au centre de la salle, former deux rangées parallèles et s’incliner en scandant d’une voix robotique : « Gloire-au-doc-teur-Egg-man ! » ou bien « Lon-gue-vie-au-grand-Ro-bot-nik ! ».

Le dénommé Dr.Eggman, ou Robotnik, sourit en traversant l’allée qu’on lui avait préparée, rejoignit ce qui semblait être un ordinateur central au fond de la pièce, s’assit sur l’énorme siège en chintz acheté à Spagonia, puis posa sa main gantée sur le globe holographique bleu foncé qui se trouvait face à lui. Ce dernier se mit à rayonner, puis rétrécit jusqu’à la taille d’un petit pois, pour finalement disparaître dans un trou. Devant Eggman, les instruments de l’ordinateur se mirent à bouger, s’assemblant, se détachant, pour lui offrir la meilleure pose possible. Le scientifique regarda alors les Egg-News, souvent proposées par ses propres services et diffusés sur une chaîne qu’il était le seul à pouvoir capter. Il avait des robots informateurs disséminés à travers tout le pays, et presque aucune nouvelle ne leur échappait. Après quoi, ils envoyaient ces informations au QG afin que Robotnik puisse à loisir être l’un des premiers informés. Un robot apparut à l’écran, semblable à ceux travaillant dans le dos du Dr. Eggman, qui lissa ses manchettes jaunes canari pour écouter les nouvelles.
- « A la une aujourd’hui, dans les Egg-News, nous parleront de la paix dans le monde… »
Eggman enfonça un bouton sur l’accoudoir de son fauteuil, qui libéra une enclume au-dessus du robot, puis hurla « Suivant » tandis que l’enclume était retirée par deux robots voisins et qu’on enlevait à la balayette les miettes du précédent présentateur. Un nouveau robot arriva, et annonça d’un ton enthousiaste :
- « Les troupes d’Eggman sont en nette stagn…euh progression sur le sud du pays et… »
Le sol trembla, ébranlant toute la base, projetant au sol deux robots et le savant, qui se releva rapidement et épousseta sa veste rouge ainsi que son ample pantalon noir aux rayures argentées, puis hurla :
- « Mais que se passe-t-il ?! Encore ce fichu hérisson de mes deux inexistantes ?! Brahmâ ! Au rapport ! »

Brahmâ était l’ordinateur central de la base, que Robotnik avait nommé ainsi en pensant au dieu Brahmâ, qui possédait quatre visages et pouvait donc regarder dans de multiples directions, comme son ordinateur central qui pouvait voir presque partout dans la base et était au courant de tous les déplacements et opérations. La vois s’éleva et annonça :
- « Attaque aérienne par entités inconnues. Vaisseaux identifiés n’appartenant à aucune race Mobienne connue. Détails en attente… »
- Mais je fiche pas mal des détails, atomisez-les ! Hurla le savant.
Il sortit en courant de son laboratoire, puis fila aussi vite que ses jambes le lui permettaient vers le centre de commandes principal…


Sonic s’empressa de jeter pêle-mêle toutes ses affaires dans son sac, ferma ce dernier et le mit sur l’épaule. Il savoura une dernière fois l’air si pur de la Green Hill Beach.
Il était seul. Seul et serein, car en regardant par-dessus son épaule, il apercevait le sommet de Green Hill, et cet endroit lui rappelait tant de bons souvenirs. C’est ici qu’il était venu la première fois que Mobius avait eu besoin d’aide, ici qu’il avait détruit les premières machines de son ennemi juré, le docteur Robotnik…

Il remit de l’ordre dans ses pensées et visualisa mentalement le trajet qu’il devrait parcourir pour rentrer jusqu’à Saphir City, la métropole où il « habitait » avec Tails et Amy dans un grand bâtiment qui leur servait de quartier général ainsi que de laboratoire ou bien même de « foyer ». A vrai dire, Sonic n’avait pas de foyer, tout comme il ne possédait pas vraiment d’affaires personnelles. La seule chose qu’il possédait et à laquelle il tenait, c’était le Tornado, l’avion rouge dont il ignorait le nom de la bonne âme qui la lui avait offert.

Il ajusta la prise de ses chaussures sur le sable et compta jusqu'à trois.

-Un…, compta-t-il, deux…et stooop !
Il s’immobilisa, tous ses sens en alerte, et attendit. Rien ne se passa, hormis que deux mouettes passèrent au-dessus de sa tête. Il était pourtant sur d’avoir entendu le grésillement d’une machine, et plus particulièrement celui que produisaient les machines…d’Eggman !!

Il entreprit alors de regarder autour de lui, et ne vit rien. Il scruta chaque zone de plage sans apercevoir ce qui avait pu produire ce son, regarda en l’air pour obtenir le même résultat. Il se tourna alors vers la mer, se demandant si ce qu’il cherchait n’était peut-être qu’a un mètre sous les vagues. Toujours rien.

Décidant qu’il avait rêvé, il ne prit plus la peine de compter et fila tel le vent vers l’horizon, l’endroit que tout le monde avait déjà vu, mais ou personne n’était jamais allé. Il courut, comme une comète bleue laissant un nuage de sable et de poussière derrière lui.

…Tellement vite qu’il n’aperçut pas le point noir qui disparaissait dans l’autre sens, par-dessus les vagues…
« Dernière édition: Avril 14, 2010, 12:08:21 par Omega Ridley »
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #11 le: Septembre 13, 2009, 04:04:42 »
  • Chaos Control Ruler
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1357
  • Yare yare daze.
Les descriptions sont wow !! J'ai l'impression de lire du Harry Potter en plus drole. x)
Je peux toujours rien dire part, c'est un lviathant, un vaisseau pirate ou fdaral le point noir ?
Journalisée

 
 
Re : [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
« Répondre #12 le: Septembre 20, 2009, 04:41:53 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
Eh oui chers forumeurs, vous l'avez tant attendu, vous avez hué et sué pour l'obtenir, alors voici le taaant attendu chapitre deux ! Cette fois, place à l'action Eggman en V2 et une petite dédicace à une autre fic du forum que j'aime beaucoup. Oui j'en lis d'autres, mais je peux pas toutes les lire dedieu, je suis pas Super Sonic moi ! x)

Je tiens à préciser, pour certains, que, univers Métroid obligeant, l'histoire se passe à une époque relativement moderne et évoluée. Tails fabriquera donc des bidules plus sophistiqués que d'habitude, Eggman nous pondra un Egg-delamortquituesarace, etc...

Let's go, Chapitre 2 !

Corruption ~ Saison I : Mobius sous les ténèbres
Chapitre II : Menace


Eggman courait à toutes jambes, traversant le sombre couloir aux murs d’un noir tirant vers le gris. Lorsque la base trembla une nouvelle fois, il fit un triple cumulet et se releva d’un bond magistral, puis continua sa course jusqu’à une porte située sur la gauche qui s’ouvrit avec un « pshiiit » dès qu’il eut posé sa main sur le panneau holographique noir situé à coté. Il pénétra dans la salle de commandement principale qui contenait tout le matériel nécessaire contre ce genre d’attaques et d’où il pouvait contrôler les moindres recoins de son installation souterraine. Au centre s’étendait une table à la surface noire quadrillée, haute d’environ un mètre. Aux murs s’étendaient des instruments de contrôle sur lesquels des robots se pressaient déjà pour défendre la base. Eggman s’approcha de la table noire, appuya sur un bouton situé sous la table qui fit apparaître une image 3D de la zone entourant sa base. A gauche, il y’avait les Pics Astraux, ces immenses montagnes qui dominaient presque toute la région, à droite, le Grand Canyon, sous lequel était bâtie sa base. Au-dessus d’eux aurait du se trouver la source de l’attaque, Brahmâ ayant bien précisé qu’il s’agissait d’une attaque aérienne. Or il n’y avait rien…

- Recherchez des cibles par sonar ! Aboya le savant, et cachez les lance-missiles avant qu’ils ne soient détruits !
Un nouveau choc ébranla les murs et fit tomber des plaques métalliques du plafond, laissant entrevoir des kilomètres de câbles de toutes les couleurs. Des étincelles jaillirent d’un peu partout et la lumière disparut un court instant. Le docteur lança un nouveau regard vers l’image 3D où disparurent cinq petits points, qui représentaient des lance-missiles.
- « Cibles détectées, annonça la voix robotique du superordinateur Brahmâ. Petite flotte d’environ cinq vaisseaux de taille moyenne disposant d’un armement lourd »

L’image 3D fit une mise à jour et Eggman y vit des taches en suspension, à une distance qui devait représenter environ deux cent mètres. Il lança :
-Envoyez la flotte Eggman ! À LA CHARGE !!!


Sonic traversait les champs verts et les forêts vierges à toute vitesse, son ventre beige tranchant avec le reste de son corps, entièrement bleu si on exceptait les bras, ne distinguant pas grand-chose de plus qu’un tourbillon de couleurs vertes claires et foncées entrecoupées de bleu ciel. Il ralentit un peu l’allure pour admirer les somptueux paysages que la nature avait crées. Il traversait les champs couleur émeraude, longeait les lacs aux surfaces cristallines, se tournant vers le coté pour apercevoir son reflet. Il était toujours aussi bleu et toujours aussi piquant, il était le plus rapide des êtres de ce monde, il était Sonic the Hedgehog !

Ses pas résonnant doucement sur le sol de pierre sec sur lequel il venait d’empiéter, il jeta un oeil à sa montre : il lui restait six minutes avant de devoir arriver chez Tails, c’était largement assez. Il songea alors à ce que Tails avait pu intégrer aux nouvelles montres qu’il leur promettait depuis plus d’un mois. Il en était tout excité !

Soucieux de garder la puce mémorielle intacte, il la retira en pleine course de l’intérieur de la montre, puis la glissa dans une poche de son sac à dos, le tout bien entendu avec classe.
Leurs montres étaient vielles et Tails avait prévu d’en créer de nouvelles pour que leur équipe puisse de nouveau communiquer correctement en mission (la dernière avait failli leur coûter Knuckles, qui était entré dans la mauvaise salle suite aux fausses interférences entre les montres.)

Sonic jeta un regard autour de lui : Il venait d’arriver aux Plaines du Vent. Il s’agissait d’immenses étendues vertes toutes nues et où, mystérieusement, aucun arbre ne poussait. On surnommait aussi cet endroit « le désert vert », car, une fois perdu au plein milieu, on aurait pu se croire dans un vaste désert dont les dunes relativement plates étaient couvertes d’herbe. La nuit, des vents violents pouvant atteindre quatre-vingt-dix kilomètres à l’heure soufflaient sur les Plaines. Une route unique les traversait, menant à Saphir City, et c’était justement celle qu’il cherchait.

Se fiant à son instinct et au bruit lointain des voitures dans cet océan de silence, Sonic traversa la vaste étendue de verdure, prenant un peu vers le sud, et finit par apercevoir une bande noire qui tremblotait légèrement à l’horizon : La Grand Route. Aussi rapide que s’il avait été lancé en vol avec un missile enfoncé dans le trou de balle, il atteignit le bord de la route, sauta par-dessus, et atterrit au milieu d’une meute de voitures aussi rugissantes que votre petit frère découvrant que vous avez vidé le paquet de Fraustiz.

Le hérisson continua sa course au beau milieu des automobilistes furieux, dépassa un camion publicitaire pour une marque de cacahuètes, une troupe de motards gothiques aux motos-de-la-mort-qui-tue-sa-race et un bus rempli d’étudiants Spagoniens qui se disputaient un paquet de chips au paprika. Il vit apparaître des gratte-ciels à l’horizon : Il n’était plus très loin de Saphir City.

Heureux à la pensée de rentrer enfin « chez lui », ou plutôt de retrouver ses amis, il pressa encore le pas et tata la poche avec la puce mémoire pour s’assurer de sa présence, sans laquelle il aurait des problèmes en rentrant, son ami renard devant réinsérer toutes les données dans une nouvelle puce. Elle était toujours là et il en fut soulagé. Plus rapide que le vent, l’hybride atteignit les bords de la ville. On y trouvait divers commerces, des maisons et une ou deux fermes.

Si on pénétrait plus loin dans la ville, comme le fit Sonic, on s’apercevait que les trottoirs étaient bondés, remplis par des habitants désireux de faire leur shopping en ce début de Week-end pour oublier les cinq jours de torture que leur faisaient passer leurs patrons au bureau.
Sonic se dit qu’à partir d’ici, il pourrait ralentir un peu, autant parce qu’il était dans les temps que pour éviter de foncer dans le premier mur venu. Il zigzagua entre les voitures, les feux et les agents de police, traça au travers du centre commercial en évitant la galerie « fringues », passa devant les nouveaux goodies Poneymon et Mario Bof, tourna à gauche et ressortit pour aboutir devant une salle de cinéma où des gens se pressaient afin d’obtenir une bonne place pour le nouveau « Happy Rotteur », l’une des dernières grosses productions du moment, aux côtés de « Pirates des Canaries » et « J’aime Blond ». La talentueuse réalisatrice Rekwah venait de livrer son troisième film de la série de « L’Héritier ». Le hérisson sourit intérieurement en pensant à ces titres bizarres que les Mobiens inventaient quand ça leur prenait.
Levant les yeux, il vit deux avions se croiser, à des altitudes différentes, loin au dessus des sombres et menaçants immeubles et bureaux, signe manifeste des envies de grandeur des habitants de Saphir City.

Il traversa encore deux rues, tourna à droite au rond-point au centre duquel trônait une statue représentant un hérisson portant un sabre, pénétra dans le parc où s’étendaient des kilomètres d’arbres soigneusement entretenus, une fontaine aux mille jets d’argent et des montagnes de trucs marrons qui puent.
Il atteignit la sortie du parc et aperçut enfin le bâtiment qu’il cherchait depuis son entrée en ville : Le grand laboratoire principal de Tails. Le hérisson stoppa net pour éviter le crash furieux dans le mur blanc, puis leva ses yeux à l’iris couleur émeraude.

Sonic contempla l’édifice : C’était un grand bâtiment aux murs peints en blanc avec, sur certains endroits, la marque de Tails : Un cercle rouge portant les initiales M.P., entourant deux queues oranges. Des fenêtres dépassaient parfois aux endroits les plus inattendus, laissant entrevoir des outils et des machines de toutes les tailles. Dans la cour située à côté du jardin arrière trônaient deux avions soigneusement entretenus, aux lignes fières, respectivement rouge aux bandes jaunes pour le premier, le Tornado, et bleu aux bandes jaunes pour le second, le Tornado II.
Il contourna le muret bas entourant la propriété, passa près des pièges électriques de Tails et arriva devant la porte principale, formée par deux vitres aux teintes azur. Il en poussa une en criant :
- Je suis de retour !


Les tourelles laser ainsi que les multiples lance-missiles firent feu. Une cible normale n’aurait jamais pu résister à un tel déchaînement d’armes de guerre. Les cibles invisibles, elles, le firent. Non seulement, lors de l’impact dans le ciel avec ce qui semblait être des bulles translucides, les tirs avaient soit rebondi soit explosés, mais en plus, l’ennemi ouvrit alors le feu à grande vitesse, prenant de court les lanceurs de missiles qui n’avaient pas encore rechargé, détruisant de nombreuses installations en surface.

A l’horizon, près des pieds des immenses montagnes enneigées apparurent alors de nombreuses taches noires et rouges, de tailles variées, leur forme se détachant sur le blanc immaculé de la neige située derrière elle. Sachant qu’elle ne pouvait plus se cacher, la mystérieuse flotte ennemie abaissa son camouflage qui la rendait invisible, révélant une image de terreur.

D’immenses croiseurs, mesurant bien un minimum de cinq cent mètres chacun, accompagnaient des escadrons de petits vaisseaux qui se déplaçaient comme des abeilles furieuses. Ces derniers, d’une taille d’environ cinq mètres, peints dans une couleur noire argentée, étaient dotés de canons laser meurtriers et volaient à des vitesses impressionnantes. Les plus gros vaisseaux, eux, au nombre d’une dizaine, ressemblaient à s’y méprendre à des hot-dogs volants noirs. De jolis canons capables de vous percer un mur blindé d’un simple tir étaient positionnés tout le long de la grande coque du même noir que celui des petits chasseurs. On ne distinguait que peu de fenêtres sur ces véritables forteresses volantes, mis à part les cockpits aux formes étranges situés à l’arrière des vaisseaux étrangers à Mobius.

Le premier tir fut lancé, et la bataille s’engagea. Des tirs de couleur bleue s’échappaient en rafale des canons et tourelles situés sur les gros croiseurs, percutant les maigres boucliers des chasseurs de la flotte d’Eggman, qui explosaient par dizaines. Les tirs couleur lavande provenant des vaisseaux rouges envoyés pour défendre la base, soutenus par les tourelles et autres jouets de destruction au sol, ne causaient malheureusement pas grand chose comme dégâts à la flotte ennemie, qui disposait de puissants boucliers.

Depuis son tableau de commandes, Eggman vit l’hécatombe qui avait lieu dans sa flotte. Il lança dans un haut-parleur :
- Que toutes les unités visent en priorité les chasseurs ennemis, ne vous préoccupez pas des plus gros !
L’ordre donné, le savant regarda alors les dégâts causés indiqués sur le tableau holographique placé face à lui : Déjà vingt-cinq tourelles détruites sur cinquante, vingt lance-missiles sur vingt-deux, quinze chasseurs sur environ cent trente et un croiseur sur trois. Bref, face à l’ennemi inconnu, il était dans de sales draps. Mais pourquoi n’avait-il pas pensé à mieux installer d’équipements de défense sur cette nouvelle base !?

Dans le ciel, la situation commença à s’améliorer légèrement, car les chasseurs ennemis semblaient la principale ressource pour défendre les gros vaisseaux noirs qui les accompagnaient. Suivant les ordres, les vaisseaux aux teintes rouges avaient commencé à mitrailler les petits vaisseaux ennemis et en avaient rapidement détruit une bonne cinquantaine. Le problème, c’est qu’il en restait encore une centaine à envoyer dans l’au-delà avec un billet « aller-simple ».

Prenons un chasseur d’Eggman au hasard, histoire de voir ce qu’ils vivent. Celui-là, là-bas, par exemple, près du gros truc noir avec plein de petits trucs blancs. Non, pas celui-là ! Celui juste à gauche, vous voyez ? Ah voilà. C’est un appareil d’environ quatre mètres de long sur deux de large, à la couleur rouge striée de lignes noires et argentées avec en bonus l’horrible marque d’Eggman sur les ailes. Le petit cockpit situé au milieu renfermait EGF-126, l’un des derniers modèles construits, et doté d’une très bonne Intelligence Artificielle. Son chasseur était actuellement poursuivi par un petit groupe de trois ennemis qui le canardaient avec enthousiasme non dissimulé. Il lui fallut calculer rapidement un nouvel itinéraire pour leur échapper. Avec la frousse aux trousses et un peu de volonté (oui, les badniks ont maintenant de la volonté), Il se retourna en plein vol. Ses ennemis n’avaient pas vu le coup venir, et le premier explosa en quelques tirs. Le deuxième s’était ressaisi et tirait dans la direction du robot. Les tirs volèrent, et il finit par être détruit par un ennemi qui passait par là et qui avait visiblement besoin de lunettes. EGF-126 était sauvé.

Les plus gros ennemis, d’immenses forteresses volantes, utilisaient leur armement lourd pour percer les boucliers des gros croiseurs d’Eggman, qui s’empressaient de faire de même, à la fois pour attaquer et pour se protéger. Lorsque le premier croiseur adverse explosa en pièces, Eggman poussa un « hourra ! » plein de joie.

L’explosion violente qui en résultat fut la destruction d’une vingtaine de petits vaisseaux de chacune des deux flottes. Le rire d’Eggman se transforma en un juron.( Que nous préférons ne pas divulguer ici, soucieux de nos jeunes lecteurs. Mais revenons-en au combat. ! ). Un groupe de vaisseaux ennemis, plus petits, poursuivait deux chasseurs de Robotnik, qui, d’une même manœuvre, foncèrent vers un croiseur et se détournèrent au dernier moment en lâchant des gaz colorés dans leur sillage, aveuglant les mystérieux ennemis qui explosèrent au contact de la coque du plus gros vaisseau.
- J’VOUS AI TOUS POURRIIIIIIIIII !!! Fut le cri de joie nouvelle que lança Eggman.

Mais la bataille était loin d’être terminée…


« Dernière édition: Avril 14, 2010, 12:08:39 par Omega Ridley »
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Re: [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Tnbres
« Répondre #13 le: Septembre 23, 2009, 03:03:12 »
  • Supa Rank F
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 425
  • WWW
Tu es le prochain sur ma liste l'ami ! Prpare toi a te manger une critique sale dans ta tronche !*Riff de guitare*

Bon allez commenons l'entrainement !

*Saute sur le dos D'Omega Ridley comme Yoda et lui donne des coups de canne*

Commenons par le commencement veux tu ? Le titre de la fic: Depuis la section fanfic je vois qu'elle porte un nom tout a fait potable, mais quand je clique pour la lire je lis SONICTROD. Ma question est, si Sonic est un hrisson bleu et un mtrod est un monstre de SF, QU'EST ce qu'un SONICTROD?

TU-NE-PEUT-PAS-REUNIR-DEUX-MOTS-ET-ESPERER-QUE-CA-FASSE-UN-TITRE-COHERENT *Donne des coups de canne sur la tte d'Omega Ridley. Ca ne veut rien dire Sonictrod enfin !

Ensuite, quelques dtails, la fic n'tant pas encore assez develope pour que j'en aie une vision d'ensemble. Je parlerais par exemple de Brahma, c'est original d'utiliser de la mythologie indou, a ressort bien, a ne colle pas trop a Eggman mais a change un peu des ternels Janus. Et pour a, un bon point. *Donne un coup de canne sur les fesses d'Omega pour qu'il coure plus vite* JE N'AI PAS FINI !

Eggman apparat comme assez particulirement stupide dans cette fic, mais pas le genre de stupidit dont Eggman fait normalement preuve. Mais plutt par un grand nombre de commentaires et de comportement dplacs, Eggman n'est pas du genre a se foutre des dtails lorsque sa base, et plus prcisement la base dans laquelle il est actuellement est attaque, ses robots sont qui plus est, programms par le docteur, le genre de raction qu'ils ont est celle qu'il a implant dans leur cerveau et par consquent la meilleure chose a faire en ce moment mme. Eggman est un GEEK, je veux dire, avec tout ce qu'il cre il devrait immdiatement pouvoir donner des ordres prcis aux robots, c'est un expert militaire aprs tout, toute information est bonne.*Donne des coups de canne sur le crne d'Omega Ridley* JE N'AI PAS FINI !

Aprs quoi tu utilise beaucoup trop le "De la mort qui tue" et tu remplace beaucoup de mots que tu ne peux nommer par des quivalents, c'est MAL, il faut utiliser du vocabulaire.*Donne des coups de canne sur le crne d'Omega Ridley* JE N'AI PAS FINI

Voici quelques quotes que je vais commenter en fonction:

Citation
saccrocha laide de deux doigts et taillada le plus vite possible les attaches retenant lnorme colonne.

C'est peut tre clair pour toi, mais pas trop pour le lecteur, comment est ce qu'on peut s'accrocher avec deux doigts et qu'est ce qu'taient les attaches de ces colonnes? pourquoi des colonnes sont elles attaches ? On cre des colonnes a la base pour soutenir un difice, crer un objet de soutien pour un objet qui sert dj a soutenir est plutt inutile, et le couper ne devrais pas provoquer l'effondrement du dit objet de soutiens.

Citation
Comme si il allait la leur donner gratuitement !

Ton personnage n'a pas l'air d'tre du genre a donner quelque chose en change d'argent, et a la fin il ne leur a mme pas donn un combat, donc gratuitement n'est pas utilis dans le sens "Je vendrais chrement ma vie" mais plutt dans le sens monntaire ? Si on le payait il donnait l'artefact ? Pourquoi n'a t'il pas laiss l'artefact tomber dans la cit sous lui ? Si il n'tait pas fragile il aurait pu le laisser ainsi chapper aux hordes des Twylords, mais aprs peut tre tait il fragile.

Citation
-Rponds, Sonic !
-Pas envie
-Tu as peut-tre envie que je mette le rveil forc ?

Citation
-Enfin !,marmonna ce dernier,cest pas trop tt !
-Excuse moi, Tails, Rpondit Sonic en baillant, mais tu sais bien que je naime pas tre rveill par ce sale bipeur
-Eh bien aujourdhui, tu devras le supporter, rpondit Tails en souriant, car jai de bonnes nouvelles !

Wohwohwoh, une seconde. Rien que dans ces deux lignes beaucoup de choses a dire. Sonic est peut tre goste, mais si il est connu pour quelque chose, c'est toujours tre l pour ses amis, si il n'avait vraiment pas voulu rpondre a Tails (Ce qui est assez incohrent dans le sens ou son ami pourrat tre en danger et que Sonic se considre un peu comme son grand frre) il aurait fait mine de dormir et de ne pas entendre celui ci. Mais dans tous les cas il aurait fini par dcrocher.
Ensuite, wow, je me souvenais pas que Tails tait un trouduc pareil, je te rappelle que Tails respecte enormement Sonic. Donc a moins qu'il ait (enfin) atteint la pubert et est en dans sa crise d'adolescence, Tails n'engueulera jamais sonic a moins que quelque chose de gravissime ne se passe.

Citation
-Ok, je range mes affaires et je reviens ! Tu es au Labo ?

On ne dit pas "Je reviens" dans ce sens, mme si il tait parti il viens. Il ne reviens pas.

Citation
-Oui. Ah joubliais ! Amy veut que tu rentres au plus vite, elle veut te parler de
-Projets de mariage ? Soupira le hrisson.
-Oui, et je peux te demander de te hter ? Elle ne tient plus en place
-Ok jarrive dansdix minutes suffiront !

Oul, voil un motif qui devrais forcer sonic a justement ne PAS venir. Quand Amy est dans cet tat le hrisson prfre ne pas se frotter a elle, ce n'est pas son genre de foncer droit devant ce genre d'ennuis.

Citation
- Mais que se passe-t-il ?! Encore ce fichu hrisson de mes deux inexistantes ?! Brahm ! Au rapport !

Est ce que j'ai besoin de dire ce qui cloche dans cette phrase ?XD

Citation
Sonic sempressa de jeter ple-mle toutes ses affaires dans son sac

Depuis quand Sonic s'embarasse d'un sac ? D'affaires ? Quel intert dans la fic?

Citation
Je tiens prciser, pour certains, que, univers Mtroid obligeant, l'histoire se passe une poque relativement moderne et volue. Tails fabriquera donc des bidules plus sophistiqus que d'habitude, Eggman nous pondra un Egg-delamortquituesarace, etc...

Euh l'univers Sonic est dj supra avanc technologiquement, surtout Eggman, y'a donc aucun ajustement a faire ._.

Citation
-Recherchez des cibles par sources de chaleur ! aboya le savant, et cachez les lance-missiles avant quils ne soient dtruits !

Ici deux erreurs assez grosses : les cibles sont des vaisseaux, si il devait les "rechercher" il utiliserais surtout un sonar plus qu'un dtecteur de chaleur, et Eggman a tendance a ne pas trop se soucier de la destruction de ses biens, Sonic les ravage en permanence, il est bien plus bas "Attaque totale" que dfense, des boucliers de protection servent a a normalement.

Citation
Envoyez la flotte Eggman ! LA CHARGE !!!

Euh, a serait pas plutt "Chargez !" que tu cherchais a mettre ?

Citation
Sonic jeta un regard autour de lui : Il venait darriver aux Plaines Vertes.

Il a donc quitt Green Hill, qui veut dire les Plaines vertes en anglais pour arriver aux plaines vertes ? Il a fait du surplace?

Citation
un tricycle avec lance-tutute atomique


lol wut ?

Citation
Il ntait plus trs loin de Saphir City.

Heureux la pense de rentrer enfin chez lui

Sonic a un chez lui ?O_o Depuis quand ?

Citation
-Tails, Amy, me voila !

Les tourelles laser ainsi que les multiples lance-missiles firent feu. Une cible normale naurait jamais pu rsister un tel dchanement darmes de guerre

Tel que tu l'a cris on a l'impression que les lances missilles et les tourelles laser tirent sur Sonic, tu devrais mettre un dtail de transition comme trois petites toiles montrant qu'on quitte une situation pour arriver a une autre.

Citation
-JE VOUS AI TOUS POURRIIIIIIIIII !!! fut le cri de joie nouvelle que lana Eggman.

C'est la deuxime fois que je vois a dans une fic, plus que de souligner l'incohrence d'entendre a dans la bouche d'Eggman j'aimerais savoir o est le trip.

*Donne une multitude de coups de canne sur le crne et dans les ctes de ridley avant de sauter sur la terre ferme.*

Ca suffira pour aujourd'hui. Telle qu'elle est cette fic vaut un total de 3/10, pour une bonne intrigue de base dans le chapitre 1 malheureusement parasite par les duex autres chapitres qui massacrent le carractre des personnages.

Tu peux toujours voluer l'ami :) aie confiance et bonne continuation !
Journalisée
   
Re : [FanFic] Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres
« Répondre #14 le: Septembre 26, 2009, 11:02:48 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 136
  • Ficeur Corrompu
*Oméga commence à en avoir marre des coups de canne*
Aïeuh ! >_<
*Attrape la canne au vol et la fait manger à VD*

Bref, suivant les conseils que tu m'as donnés, j'ai un peu réadapté le chapitre trois que j'espère plus respectueux du caractère des personnages. Mais avant ça, petite décortication de ce que tu m'as dit :

Citation
Ma question est, si Sonic est un hérisson bleu et un métroïd est un monstre de SF, QU'EST ce qu'un SONICTROÏD?
Métroid et Sonic étant tous les deux des tires de séries, je les ai "emboités" pour créer un titre Stylé. Et pour le hérisson métroidé, j' y ai déjà pensé, crois-moi ! x)

Citation
Citation
Citation
s’accrocha à l’aide de deux doigts et taillada le plus vite possible les attaches retenant l’énorme colonne.

C'est peut être clair pour toi, mais pas trop pour le lecteur, comment est ce qu'on peut s'accrocher avec deux doigts et qu'est ce qu'étaient les attaches de ces colonnes? pourquoi des colonnes sont elles attachées ? On crée des colonnes a la base pour soutenir un édifice, créer un objet de soutien pour un objet qui sert déjà a soutenir est plutôt inutile, et le couper ne devrais pas provoquer l'effondrement du dit objet de soutiens.

J'avoue que là, j'ai pas été très clair...désolé.

Citation
Citation
-« Mais que se passe-t-il ?! Encore ce fichu hérisson de mes deux inexistantes ?! Brahmâ ! Au rapport ! »
Est ce que j'ai besoin de dire ce qui cloche dans cette phrase ?XD

Ben que ce qui nous prouve qu'il en a ? T'as déjà vérifié ? O_o

Citation
Citation
Sonic s’empressa de jeter pèle-mêle toutes ses affaires dans son sac

Depuis quand Sonic s'embarasse d'un sac ? D'affaires ? Quel interêt dans la fic?

Et il allait tout transporter, crème solaire, essuie, lunettes, gel douche, etc...sur dix kilomètres ? x)

Citation
Citation
Sonic jeta un regard autour de lui : Il venait d’arriver aux Plaines Vertes.

Il a donc quitté Green Hill, qui veut dire les Plaines vertes en anglais pour arriver aux plaines vertes ? Il a fait du surplace?

Green Hill signifie aussi "Colline verte", donc nan, pas de surplace :O

Citation
Citation
« -Tails, Amy, me voila !

Les tourelles laser ainsi que les multiples lance-missiles firent feu. Une cible normale n’aurait jamais pu résister à un tel déchaînement d’armes de guerre »

J'avoue avoir foiré ce coup-là, pauvre Sonic :'O...je recommencerai plus.

Décortication off

Bref, speak over, on lance le troisième chapitre. Moteurs, action !

Corruption ~ Saison I : Mobius sous les ténèbres
Chapitre III : Qui êtes-vous ?


Quand Sonic pénétra dans le vaste hall d’entrée du laboratoire, il eut le temps d’apercevoir un bureau rempli de paperasses sur la gauche, des outils traînant un peu partout, des rangées de machines étranges qui bordaient les murs aux teintes argentées. Une porte bois située sur le mur du fond donnait accès à la cave, une autre porte à gauche de celle-là donnait sur le salon et la partie confort et habitée au premier étage. Une autre porte, sur la droite, donnait sur l’atelier principal de Tails et…

- SoNiiiiiiiiC ! s’exclama une jeune hérissonne rose en lui sautant au cou
- Gargl ! Ca va, tu peux me relâcher…dit le hérisson en articulant du mieux qu’il pouvait.
Amy se retira de quelques mètres, ses yeux verts l’observant avec inquiétude :
- Ton bleu est plus pale qu’avant. Il s’est passé quelque chose ?
- Non, marmonna-t-il en détournant les yeux
Amy portait sa robe rose toute mignonne, ses bottes à la bande blanche verticale, son serre-tête rouge et sa bonne humeur habituelle. Quoique, pour le moment, cette dernière semblait l’avoir quittée.
Une paire d’anneaux dorés ornait ses poignets, ses bras beiges terminés par des mains gantées en blanc tenaient un cornet de glace vanille-pistache dont la moitié s’était étalée par terre et sur Sonic quand elle avait enserré ce dernier, et deux petites oreilles ornaient sa tête rose aux grands yeux verts. Elle mesurait à peu près la même taille que lui.

La porte située sur la droite s’ouvrit sur ses gonds huilés, laissant apparaître un jeune renard jaune d’un peu moins d’un mètre et doté de deux larges queues qui se finissaient en blanc et qui lui permettaient de voler. Une paire de chaussures rouges se terminant en blanc couvrait ses pieds. Une mèche se dressait sur sa tête, entre ses deux larges oreilles situées à l’arrière de sa tête. Une fourrure blanche ornait son ventre. De ce point, Miles « Tails » Prower était nettement plus grand que lorsque Sonic l’avait vu en version holographique sur sa montre. Il sourit en voyant son ami hérisson et demanda :
- Ah, Sonic ! Comment vas-tu ?
- J’allais mieux il y’a vingt secondes, avant qu’Amy ne tente de m’étrangler. Répondit le hérisson
- Euh…marmonna Tails en voyant la hérissonne sortir son énorme marteau…je pense que nous devrions…euh…les montres ! Voilà !

Ils pénétrèrent dans une pièce dans laquelle Tails pouvait s’isoler pendant des heures et des heures, sans manger ni boire, uniquement absorbé par son travail et ses créations et ne répondait jamais quand on l’appelait, ou sinon par un :
- On parlera plus tard, d’accord ?

En entrant, Sonic vit une dizaine de tubes remplis d’un truc rouge au plafond, des machines en tout genres sur les murs, des outils jonchant le sol de toute parts, des feuilles diverses, quelques chaussettes solitaires qui n’avaient pas l’air de savoir comment elles étaient arrivées là et des piles de plans que Tails dessinait puis abandonnait pour se consacrer à leur réalisation. Le hérisson se souvint que, il y’a environ deux mois, un plan large de deux mètres et long de près de six avait disparu depuis que Tails l’avait emmené à la cave.

Les murs étaient du genre auquel on pouvait s’attendre quand on se trouvait dans un laboratoire : Gris argenté, fait de longues plaques métalliques couvrant des kilomètres de câbles qui s’étendaient dans toutes les directions sous leur pieds et au-dessus.

Le jeune renard jaune s’approcha d’un nouvel appareil qui ressemblait à une poêle à frire, souleva un plateau couvert par un tissu bleu, et retira l’étoffe d’un geste habile. Sonic vit apparaître sous ses yeux six montres, de couleurs différentes. Il y’en avait une bleue, sans doute pour lui-même, une rouge, une noire aux traits rouges, une violette et deux blanches. Elles étaient de la même taille que les anciennes, mais étaient faites d’une matière plus douce au toucher et dotées de traits plus affinés encore. Voyant le regard interrogateur de Sonic sur les différences de couleurs, Tails répondit :
- Juste au cas ou Eggman trouverait une idée folle, on ne sait jamais.
Il en tendit une bleu métallisé à Sonic, qui la prit et regarda l’objet avec fascination, émerveillé par sa douceur. Il vérifia si elle s’adaptait bien a son poignet, régla un peu le serrage puis la retira et sourit à Tails qui expliqua :
- Hé bien voici en simple quelles sont les fonctions disponibles : Une montre, une calculatrice, un appareil photo dix mégapixels, une mini caméra vidéo en HD…
- Comme les autres mais améliorées, donc? Demanda Sonic.
- Exact, également un système GPS, pour se retrouver n’importe ou, je l’ai connecté au réseau secret du F.B.Aïe.
- Tricheur, lui souffla Amy en pouffant, légèrement plus heureuse et calme qu’il y a cinq minutes.
- Un détecteur radar, un port carte SD, l’écran est tactile pour plus de confort, affichage holographique d’écrans et d’objets, peut scanner des matières inconnues, indétectables par radar, jeux mégadrive,etc…
- C’est pas si mal ! Répondit Sonic. Mais elles sont pas un peu…overbookées ?
- Et pour finir, un réseau spécial qui part de mon ordinateur et qui me permet de localiser chaque montre en temps réel, de parler avec vous en étant ici, etc.…
- Et les données des anciennes puces ? Questionna le hérisson.
- J’y viens, suis-moi !

Tails le conduisit vers une autre machine, dans lequel Sonic identifia une puce toute neuve pour lui, et d’autres, toutes aussi neuves, dans une boite à côté.
- Donne moi ta puce, s’il te plait.
Sonic s’exécuta et sortit la vieillerie de son sac, la tendit à son ami, qui la prit, et patienta tandis que Tails insérait le petit objet dans une fente. Il inséra la nouvelle puce vierge dans une fente qui jouxtait la première, puis se mit à tripoter son clavier.
- Ca devrait prendre deux minutes, alors voila…réglages mémoriels…transferts de données…remise en place des fichiers…
Le hérisson attendit patiemment que son ami termine.
- Fini ! Essaye-la, Sonic !
Sonic prit sa nouvelle montre bleue, y glissa la nouvelle puce mémorielle, et l’alluma.

Un son cristallin retentit, suivi d’un ronronnement, et pile après, l’écran s’alluma et un hologramme de Tails apparut et dit :
- J’espère que tu l’aimeras, j’y ai passé un bon moment !
- Elle est magnifique ! Merci beaucoup, Tails ! dit le hérisson
- De rien, répondit le renard depuis sa propre montre.
Et ils éteignirent leurs montres respectives.


Le ciel ressemblait à un feu d’artifice géant. Des débris métalliques de toutes les tailles et de toutes les formes volaient en tout sens, dans un ballet mortel où il manquait l’orchestre. Les ennemis mystérieux semblaient prendre le dessus sur les forces d’Eggman, ravageant la flotte depuis qu’ils avaient compris sa stratégie d’attaquer surtout les chasseurs, et avaient sorti l’artillerie laser lourde depuis leurs croiseurs. Les boucliers du savant faiblissaient de plus en plus, et il regrettait déjà d’avoir lancé son cri de victoire il y’a un quart d’heure.
Ses vaisseaux et chasseurs, de plus en plus touchés, montraient d’indéniables signes de faiblesse, et tombaient. Ils venaient tristement s’écraser sur le plafond de la base dans une explosion semblable à celle d’un feu d’artifice un jour de nouvel an au Chun-nan. Le chaos qui en résultait fit que le scientifique ordonna la retraite, inutile vu que les derniers de ses aéronefs venaient de chuter pour clore la bataille avec un bruit à vous déchirer les tympans. Les tremblements et secousses de la base projetaient tout à terre, robots, outils, scientifiques enragés, etc…
De la fumée apparut, masquant le champ de vision d’Eggman tandis que le silence revenait peu à peu.
- Kof, Kofff…eurg…Qui qu’ils soient, je le leur ferai…regretter…ce qu’ils ont fait à ma flotte…toussota le savant. Mes Robots, faites votre travail et défendez votre maître !
Un bruit retentit dans le couloir. Les robots qui se tenaient encore dans la pièce se mirent en position de combat, shotguns laser dernière génération parés, prêts à défendre leur maître, puis attendirent. Entre-temps, la fumée disparaissait peu à peu.

Avec un sifflement strident, la porte s’ouvrit, laissant entrevoir dans le léger brouillard trois silhouettes qu’il pensait avoir déjà vues quelque part…peut-être en rêve ? Les robots de sécurité se jetèrent sur eux et tentèrent de les écraser sous leur nombre. Sans succès, car le troisième intrus, celui situé derrière les deux autres, sortit une arme de son dos et la pointa sur les assaillants. Il tira une fois sur la rangée de gauche, libérant un rayon turquoise qui perça sans problème apparent le blindage épais des robots de sécurité du savant, les empalant pendant une courte seconde sur un long trait mortel qui vint faire un trou dans le mur pour terminer. L’intrus repointa son arme sur la deuxième rangée de robots et fit de même qu’avec la première. Avec une grâce désinvolte, il rangea son arme surpuissante et regarda les robots au sol exploser avec un petit bruit. La technologie de ces ennemis semblait très évoluée, en comparaison à celle du docteur qui était pourtant l’un des hommes les plus intelligents de la planète, si ce n’était le plus intelligent.

« Dernière édition: Avril 14, 2010, 12:12:25 par Omega Ridley »
Journalisée
Si t'as rien faire pour le moment, viens lire un coup, c'est bon pour la sant \o/
 
 
Pages: [1] 2 3 4

Planete Sonic ForumsL'Atelier Fan AreaFanficsFics abandonnes Corruption ~ Saison I : Mobius sous les Ténèbres