Erreur
Erreur
Derniers sujets discutés:


Dernières news :
Derniers articles :
Dernières vidéos :
Pages: [1] 2 3 4
[Mystère] Sonic X - Mémoires Enfouies
[Mystère] Sonic X - Mémoires Enfouies
« le: Février 27, 2010, 10:26:17 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 146
  • « Psychopathe Fleur-bleue »
WWW
... Bon sang, ça fait un bout de temps que je n'ai pas posté de topic ici. xD *coup de pelle*

Voici donc la suite ( tant ? ) attendue d'Un Nouveau Fléau, ma première fic.

Avant de me lancer, j'aimerais absolument remercier certaines personnes. Tout particulièrement knuckèv the echidna, pour avoir bêta corrigé AU PEIGNE FIN les quarante premières pages de cette fic ainsi que de m'avoir soutenu tout au long de son début d'écriture. Je réclame une ovation pour son travail de romain ! Je remercie également Kouratine the echidna pour m'avoir suivi et encouragé ( Coucou ! *coup de pelle* ) ! Enfin, mes respects et ma révérence envers Sora the Black Hedgehog, TheBlox ainsi que les créateurs de Sonic X, trois sources intarissables d'inspiration sans lesquelles cette fic n'aurait jamais vu le jour. Merci à vous tous ! ^^

Cette fiction est donc la suite d'un Nouveau Fléau et se déroule dans sa continuité. Je conseille donc vivement à mes futurs nouveaux lecteurs de passer voir cette première fic, histoire de comprendre les références. Elle ne fait que 65 pages, ce qui fait d'elle une fic rapide à lire. Merci ! ^^

Bon, avant de me faire massacrer par mes fans à cause de cette looooongue attente et de ma parlote peu appétissante *coup de pelle*, je vous présente Mémoires Enfouies, la suite de ma première fic ! ^^ Bonne lecture ! ;)


_______________________________________________________________________


Les rayons du soleil tapaient fort ce jour là. C’était une journée magnifique, celle qui fait que, lorsqu’on lève les yeux, ils sont rapidement baissés à cause de la lumière. Pas un nuage dans le ciel. Les champs de fleur ondulaient sous la légère brise d’été, et la température était plus qu’agréable. Il faisait chaud, mais pas de manière excessive, c’était le juste milieu. Oiseaux chantant et papillons volant, on se croirait dans un rêve, la journée parfaite. L’air pur emplissait les poumons d’un jeune renard assis au bord d’une haute falaise, fixant l’horizon d’une mer venant se frotter à la côte en dessous de ses pieds. L’eau de l’océan était incroyablement claire et cristalline, et on y voyait le reflet presque exact des groupes de mouettes et autres oiseaux du large la survolant. Une vision exceptionnelle. Les quelques bruits que l’on entendait étaient les reflux des vagues et les glapissements caractéristiques des animaux volants. L’hybride était en pure admiration. Il ferma les yeux et laissa le soleil l’illuminer de ses rayons et le vent le rafraîchir paisiblement. Il resta ainsi quelques minutes, et se leva, comme préoccupé par quelque chose.
« Bon, il est temps d’y retourner. »
Il tourna le dos à la mer, s’étira, et commença à marcher doucement vers les terres. Mais à peine eut-il fait dix pas qu’un éclair de lumière bleue traversa le plateau, faisant ployer les marguerites et autres espèces florales sur son passage, et s’arrêta net devant le renard.
« Hey, salut, Tails ! Belle journée, n’est ce pas ? »
Sonic était apparu devant son ami, qui s’empressa de répondre.
« Belle journée, le mot est bien faible ! rit-il en lui faisant un clin d’œil. C’est vraiment un temps magnifique. Idéal pour courir, hein Sonic ?
- Ca fait plaisir de te voir aussi joyeux ! remarqua le hérisson bleu. Bon, je sais que cela fait un peu … comment dit-on, déjà … Ah oui, c’est ça : « crevard », mais en fait, il faudrait que tu viennes voir quelque chose.
- Désolé, mais je suis occupé pour l’instant, fit Tails, pensif. J’ai … quelque chose d’important à faire …
- Comme quoi ? »
L’hybride à deux queues se mit à rougir.
« Heu, et bien, disons qu’un jour, j’ai promis à Cosmo de lui apprendre à piloter un avion … répondit-il en se grattant la nuque, geste caractéristique de la gêne, accompagné d’un sourire également gêné. Je lui ai donné rendez-vous à mon atelier … Je crois que si je traîne, je vais finir par arriver en retard …
- Ah-ah ! s’exclama Sonic. Tu n’avais qu’à me dire que tu avais un rendez-vous amoureux et j’aurais tout de suite compris !
- Q-Quoi ??? bégaya Tails encore plus rouge. Ce … Ce n’est pas ce que tu crois, ce, c’est …
- Allons, mon frère, tu sais bien que tu ne peux rien me cacher ! sifflota le hérisson. Après tout, tu vis toi-même avec elle …
- On … Nous sommes juste a-amis ! C’est tout !
- Hum … C’est ça, mon vieux. Rien ne m’échappe ! déclara l’hybride bleu en lui faisant un pouce levé. Et ce collier que tu portes autour du cou, il est de qui ?
- Je … J’étais venu ici pour me reposer, mais apparemment, tu en as décidé autrement, rit le renard en essayant de détourner le sujet.
- Ouais … Mais dis-moi, si vous vivez ensemble, pourquoi lui as-tu donné rendez-vous alors que tu pouvais simplement revenir chez toi et faire le chemin avec elle jusqu’à ton hangar ? C’est pour faire plus … romantique ?
- Fiche-moi la paix, Sonic ! s’énerva-t-il.
- Désolé, je te taquine. »
Tails se calma et considéra le hérisson d’un air malicieux.
« Au fait, comment va Amy en ce moment ? »
Le renard lui avait envoyé une fléchette dans le cœur.
« Hey ! paniqua l’hybride bleu, une goutte de sueur coulant sur son front. Ca n’a rien à voir !
- Oh que si ! insista Tails d’un air diabolique. Alors, tu réponds à ma question ?
- Hem … Je ne sais pas trop quoi dire, mais, entre nous … »
Il jeta un œil aux alentours pour vérifier qu’il n’y avait personne qui les écoutait. Puis, il approcha sa bouche de l’oreille du renard.
« Amy est devenue … beaucoup plus « intéressante » depuis qu’elle court aussi vite que moi … »
Le hérisson détourna le regard pendant quelques instants, et déclara avant de repartir :
« Bon, je dois y aller. Tu me raconteras ! Yepah ! »
Et il s’élança à la vitesse du son. Tails le regarda s’éloigner d’un œil espiègle.
« Ravi que les chaussures que j’ai fabriqué pour Amy aient vraiment servi à quelque chose, pensa-t-il en faisant allusion aux chaussures à propulsion de la hérissonne rose. »
Il regarda pensivement le collier que Cosmo lui avait offert pour son anniversaire. C’était une ficelle en cuir brun avec deux queues de renard métalliques ayant les mêmes couleurs que lui. Il examina ensuite la position du soleil dans le ciel en se couvrant légèrement les yeux.
« Oh-oh ! Je vais être en retard ! »

A l’abri de toute la gaieté extérieure, une pièce totalement obscure subsistait dans un endroit inconnu au premier abord. Elle n’était pas très grande et faisait à peine quatre mètres de long pour trois mètres de large. Au fond de cette salle sans éclairage, il y avait trois écrans géants qui semblaient être des téléviseurs. Sur celui de gauche, on pouvait voir défiler des paysages de Mobius divers, allant de la plage aux forêts en passant par les montagnes. Celui du milieu diffusait d’étranges formes géométriques circulaires qui semblaient avoir été dessinées dans des champs. Enfin, il y avait un programme d’informations de la chaîne publique sur l’écran tout à droite. Aucun son. La lumière générée par ces machines éclairait faiblement la pièce, mais pas suffisamment pour que l’on puisse y déceler autre chose qu’un canapé sur lequel était assis une étrange silhouette impossible à identifier. On y distinguait à peine une paire d’yeux aux iris gris comme l’argent qui fixaient les trois appareils. A côté du meuble, on pouvait aussi voir une autre forme, debout, et que l’on connaissait bien. C’était un grand crocodile avec un casque sur les oreilles. Il regardait lui aussi les écrans, mais avec moins d’attention que l’autre créature.
« Quelque chose d’anormal a-t-il été constaté depuis mon arrivée ? résonna une voix rauque et grave, qui semblait appartenir à l’hybride inconnu.
- Eh bien, à part ce que tu vois sur la télévision du milieu, rien, répondit le croco.
- Alors c’est forcément lié. Il va falloir enquêter là-dessus, mon cher Vector.
- T’es vraiment un type spécial, toi … s’indigna-t-il. Tu tombes du ciel sans prévenir, et tu veux que l’on fasse le boulot à ta place. Sous prétexte que tu as perdu la mémoire. »
Il y eut un petit moment de silence. Les yeux de l’hybride n’avaient pas bougé depuis le début. Il semblait ne pas reconnaître ce qu’il voyait sur les téléviseurs. Il ne reconnaissait rien.
« Tu es détective ou non ? demanda-t-il froidement.
- Tu as gagné … Je vais aller voir de quoi il en retourne. Mais pourquoi ne veux-tu pas m’accompagner ?
- Je ne connais pas ce monde, expliqua la voix. Je ne serais d’aucune utilité sur le terrain. Il faut que j’étudie ce qui se passe ici d’abord.
- En regardant la télé, bien sûr … »
Vector prit congé, un peu agacé, et ouvrit la porte qui était à un mètre derrière le canapé, à l’opposé des trois appareils. A présent seul, l’hybride se saisit de deux télécommandes et mit deux chaînes de télévision différentes sur les écrans de gauche et du milieu. Puis, il prit également la troisième télécommande, et mit le son sur les trois machines. Il s’agissait de trois programmes d’information différents, sur des chaînes publiques différentes. Bien que tout être normal n’aurait pu comprendre plus d’un dialogue en même temps, l’inconnu avait l’air de tout ingurgiter sans la moindre difficulté. Cela parlait de cercles qui seraient apparus mystérieusement sur Mobius depuis ce matin, de la météo qui était magnifique sur toute la planète, d’accidents divers, de nouveaux progrès, de musique – et notamment d’un groupe appelé SonicForce -, de people, bref, de tout et de rien. Cela semblait énerver profondément l’hybride qui se saisit alors d’un cahier noir à côté de lui. L’obscurité était telle qu’il était impossible de voir ce qui était marqué sur la couverture. Mais la manière avec laquelle la personne tourna la première page et commença à écrire sur la deuxième, laissait facilement deviner qu’il s’agissait de son journal intime.

« Vector, ce porc-épic m’inspire de moins en moins confiance, fit Espio en le voyant sortir de la salle secrète. »
Le crocodile regarda le soleil à travers la fenêtre. Il faisait vraiment beau, il ne comprenait pas pourquoi son « invité » ne daignait pas sortir d’une pièce aussi sombre et aller prendre l’air. Il tourna sa tête vers le caméléon, qui était assis sur une chaise de bureau dans un coin, les bras croisés.
« Tu as raison, mais d’une certaine façon, on ne peut pas le laisser tomber, répondit-il.
- Il se sert de toi, Vector. De toi et de ta naïveté.
- Je sais qu’il ne respire pas la sympathie, mais rappelle-toi de ce qu’il nous a dit : il a perdu la mémoire. Il n’a aucun souvenir de son passé.
- T’est-il déjà arrivé de penser qu’on puisse te mentir ? Regarde-le seulement. Il est louche, rien qu’à le regarder. Il débarque dans notre grenier en faisant un trou dans le toit, et il nous considère après comme des étrangers ! Comme s’il était chez lui !
- Comment réagirais-tu si tu atterrissais du jour au lendemain chez des inconnus avec aucun souvenir en tête ? Moi, je trouve son attitude assez normale …
- Peut-être. Mais il s’est enfermé dans la salle noire depuis son arrivée, c'est-à-dire ce matin. Et le seul moment durant lequel il n’a pas été seul, c'est-à-dire avec toi, n’a duré que 2 minutes à peine. Tu ne trouves pas ça étrange ?
- Y’a des tas d’explications ! répliqua Vector en prenant la défense de l’inconnu, que l’on savait à présent porc-épic. Déjà, je pense que le fait qu’il cherche à s’isoler est normal. Ensuite, pour son enfermement, eh bien, il peut être claustrophile ou alors simplement solitaire …
- Garde un œil sur lui, c’est tout ce que je te demande, conclut Espio. »
Vector acquiesça et descendit au rez-de-chaussée – car la salle noire se trouvait au premier étage -, où il tomba sur Charmy qui jouait avec une balle. Il l’envoyait simplement sur le mur et s’amusait à la rattraper, en virevoltant ça et là. Il tourna la tête vers son ami et attrapa son jouet.
« Tu as des nouvelles ? demanda-t-il.
- Non, il ne m’en a pas plus dit sur lui-même. Enfin, c’est assez normal, vu qu’apparemment, il ne se souvient de rien.
- Je déteste ce genre de type, déclara l’abeille en relançant sa balle vers le mur. Trop sérieux, ça cache quelque chose. On dirait même qu’il ne sait pas rire, vu sa tête. Pire que Blaze et Shadow.
- Ha ha … Oui, tu as peut-être raison. Mais il faut lui faire confiance. Mon instinct me dit que ce gars-là a quelque chose de spécial, vraiment spécial … »
Le crocodile ouvrit la porte d’entrée du bureau et sortit. Il avait en tête d’aller examiner les fameux « Crop Circles », ces formes géométriques circulaires qu’il avait vues dans la salle noire. Ils étaient apparus en même temps que le porc-épic à mémoire vide. Selon les infos, quatre auraient été découverts. En temps normal, Vector serait parti avec le chasseur, mais il faisait si beau … qu’il fit le chemin à pied.
« Dernière édition: Septembre 04, 2010, 08:10:28 par Lukeskywalker62 »
Journalisée
~ Un peu de Sonamy, beaucoup de Knouge, du Silvaze passionnément et du Taismo à la folie ~

Ma nouvelle fic :
Mémoires Enfouies
Passez donc la voir, ça me ferait très plaisir !

Et mille mercis à Kayra pour mon avatar !
 
 
Re : [FanFic] Mémoires Enfouies
« Répondre #1 le: Février 27, 2010, 10:27:46 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 146
  • « Psychopathe Fleur-bleue »
WWW
Tails avait traversé le plateau et était à présent à quelques centaines de mètres de son atelier. Il observa le ciel avec anxiété, mais fort heureusement, il était à l’heure.
« J’aurais eu l’air malin si j’étais arrivé en retard … se dit-il, rassuré. »
En approchant de son atelier, il regarda autour. Pas de mouvement. Pas de Cosmo. Il entra ; personne à l’intérieur. Il regarda alors la pendule. Elle indiquait seize heures et quart.
« Finalement, j’ai même un quart d’heure d’avance … »
Il s’assit sur une chaise, après l’avoir mise au soleil dans l’encadrement de la grande porte, et attendit comme ça, les yeux clos, les mains liées. La chaleur du soleil était vraiment très douce, et ses oreilles commencèrent à retomber doucement vers le sol, tout comme ses épis de front. A peine quelques secondes après, il entendit une voix lointaine qu’il eut du mal à comprendre.
« Tai … Tai-ls … Ré-eille toi … »
Il se réveilla en sursaut, des gouttes de sueurs ruisselant sur son front. Quelqu’un avait posé sa main sur sa joue. Sa vision fut brouillée quelques secondes à cause du soleil, mais lorsque ses yeux furent réhabitués, il reconnut une silhouette familière.
« Bonjour, Cosmo … bailla-t-il.
- On s’est déjà dit bonjour aujourd’hui, tu ne te souviens pas ? rit-elle en lui faisant un clin d’œil et ôtant sa main. »
Le renard sourit et se leva de la chaise. Il entraîna la plante à l’intérieur du hangar et vérifia l’heure. Seize heures et demies pile.
« Sacré timing, rit-il.
- Ca aurait été dommage d’arriver en retard ! »
Tails eut l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part … venant de lui-même. Il étouffa un rire et ils arrivèrent bientôt à l’emplacement où le renard stockait ses chasseurs. En premier lieu, il s’approcha d’un petit avion ressemblant fort à la Tornade, le premier moyen de transport aérien qu’il avait créé. L’engin ressemblait fortement au Tornado, premier du nom, mais il était d’un rouge vif à la place du bleu.
« C’est le plus classique que l’on puisse trouver, expliqua-t-il. Il fonctionne avec une hélice, deux ailes sur les côtés et deux réacteurs en dessous. Mais il n’est pas très rapide …
- Il est difficile à piloter ? demanda Cosmo.
- L’avantage, c’est justement que non, rit Tails. Montons dedans. »

Il ouvrit la porte, sauta à l’intérieur et aida la plante à monter. Puis il s’installa dans le siège, sortit une clé et l’inséra dans la serrure en dessous du tableau de bord. La machine s’alluma et un petit panneau coulissa devant lui, révélant un petit clavier avec une vingtaine de touches, trois DEL verte, orange et rouge, en dessous d’un écran vert qui semblait être un radar. Mais surtout, deux manettes sortirent de chaque côté des commandes. Cosmo semblait impressionnée.
« C’est … c’est toi qui a construit ça ?
- C’est vraiment pas grand-chose, tu sais ! répondit-il en riant. Tu veux essayer ?
- Tails, je …
- Allez, n’aie pas peur ! »
Il se leva et invita la plante à s’asseoir. Il commença par désigner les manettes.
« Ca, c’est ce qui te permet de diriger l’avion. Tu les utilises pour régler l’inclinaison des ailes. Tire-les vers toi pour orienter les ailes vers le bas, et ça te permettra de monter dans les airs et gagner de l’altitude lorsque l’engin est en mouvement.
- D’a … d’accord … »
Elle tira nerveusement les manettes vers elle et l’arrière des ailes s’inclina vers le bas.
« Et voilà ! Tu vois, ce n’est pas difficile … Après, quand tu es en l’air, pousse les manettes vers l’avant pour redescendre.
- Je vois … Et pour tourner à gauche ou à droite ?
- Il te suffit de faire basculer les manettes dans la direction souhaitée. L’avion va alors s’incliner du côté que tu as ordonné et tourner dans cette direction. Mais attention à ne pas trop le faire basculer ! Sinon, il se retournera et tu te retrouveras la tête à l’envers …
- Je n’ai pas vraiment l’intention que cela arrive … rit Cosmo.
- Enfin bref, rappelle-toi juste que les manettes servent à contrôler la direction de l’avion, et ça viendra tout seul, conclut Tails. »
Ensuite, il lui expliqua que les diodes indiquaient l’état général de l’avion, et lui exposa les diverses commandes du clavier.
« … Et voilà, tu connais tout au sujet de cet avion. Je suis certain que tu pourrais t’en servir. On fait un essai ?
- Tails, je n’ai jamais piloté quoi que ce soit ! paniqua la plante.
- Et alors ? Il faut un début à tout ! l’encouragea-t-il.
- Désolée, je ne me sens pas prête pour le moment … soupira Cosmo.
- Ah bon ? Dommage … ce sera pour une prochaine fois. »

Ils redescendirent de l’avion et se dirigèrent vers la sortie. Quand ils furent dans la salle principale de l’atelier, Tails remarqua une expression inquiète sur le visage de la plante.
« Quelque chose te tracasse ? demanda-t-il.
 - Non, non, ce n’est rien … répondit Cosmo dans un soupir. »
Le renard se retourna et la regarda droit dans les yeux.
« Cosmo, dis-moi ce qui ne va pas, déclara-t-il. Tu peux tout me dire, tu sais.
- Non, je ne veux pas que tu t’inquiètes … fit-elle en détournant le regard.
- Ecoute … Ca me fait mal de penser que tu ne te sentes pas bien … Alors s’il te plaît, dis-moi tout.
- D’accord … En fait, il y a quelque chose d’anormal …
- Un problème ?
- Non, pas avec moi … Mais avec les arbres.
- Les arbres …?
- Tu sais que j’ai la capacité de communiquer avec les végétaux, qui eux, n’ont aucun moyen de s’exprimer. Et ce matin, lorsque je suis allée « discuter » avec un arbre, il m’a dit quelque chose de terrifiant …
- Ah bon ? Et c’est quoi ?
- Il … ou plutôt, toute la végétation de Mobius … n’arrive plus à se nourrir.
- Qu-quoi ? Mais c’est impossible ! paniqua le renard. Si quelqu’un avait volé le cœur de la planète, on l’aurait forcément su !
- Le cœur de la planète est toujours là … mais son énergie n’est pas transmise à la nature. Ou du moins, pas suffisamment … C’est incompréhensible.
- Je vais voir si on peut faire quelque chose … Compte sur moi, on va trouver un moyen de remédier à cela. Cosmo ? »
Il la regarda. Son visage semblait soudainement horrifié. Ses yeux étaient grand ouverts et remplis de terreur. Elle recula d’un pas, comme cherchant à fuir quelqu’un.
« Cosmo, il y a un problème ?
- Il … Il est là … trembla-t-elle, totalement possédée par la peur. Il est derrière toi ! »
Tails se retourna, mais ne vit personne. En se retournant vers Cosmo, il constata avec horreur que les iris de ses yeux étaient devenus rouges comme le feu. L’expression de peur de son visage était à présent frappante. Elle respirait à grandes bouffées d’air, comme si elle suffoquait.
« Cosmo, qu’est-ce qu’il y a ? demanda Tails, maintenant très inquiet.
- Va-t’en ! C’est moi qu’il veut, pas toi ! »
Et elle tomba en arrière, prise de spasmes incontrôlés. Ses yeux étaient à présent rouge rubis. Le renard se précipita vers elle, se mit à genoux et la prit dans ses bras.
« Cosmo, il n’y a rien ! fit-il, au bord des larmes. Je t’en supplie, calme-toi ! »
La plante criait et se débattait, prise de folie. Mais au bout de quelques secondes, elle sembla se fatiguer et ne bougea plus. Elle fixa le renard de ses yeux pleins de larmes.
« Tails … »
Ses yeux se refermèrent, et elle s’endormit profondément.








… Non, ne cherchez pas, il n’y aura pas de custom questions ici … ! xD *coup de pelle*
Voilà, j’espère que vous avez aimé ce premier épisode, je prévois de mettre peut-être des musiques dans cette fic mais je ne sais pas encore où et quoi exactement. Ca viendra.
Merci de votre lecture, comme d’habitude je suis prêt à écouter toute critique constructive. La suite dans une semaine, si vous êtes sages ! ^^  >:-)> *coup de pelle*

A bientôt ! ^^

PS : si vous avez des question, j'y répondrais avec joie ! ^^
« Dernière édition: Mars 10, 2010, 12:53:16 par Lukeskywalker62 »
Journalisée
~ Un peu de Sonamy, beaucoup de Knouge, du Silvaze passionnément et du Taismo à la folie ~

Ma nouvelle fic :
Mémoires Enfouies
Passez donc la voir, ça me ferait très plaisir !

Et mille mercis à Kayra pour mon avatar !
 
 
Re : [FanFic] Mémoires Enfouies
« Répondre #2 le: Février 27, 2010, 11:51:10 »
  • Supa Rank E
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 475
  • Metal Ficeur


Journalisée
Preum's !

Voici enfin la suite tant attendue de ta précédente (et excellente) fic.

Premier constat, l'écriture. Ta fic précédente était déjà bien écrite, mais là, c'est encore meilleur. Belle évolution de la plume.

Belle mise en bouche qui met l'eau à la ... bouche, bin oui. Visiblement, on aura droit à un nouveau personnage. Qui est ce mystérieux porc-épic ?

Excellent départ, rien d'autre à ajouter pour l'instant, à part ... LA SUITE !

Bonne continuation et à plus !
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #3 le: Mars 03, 2010, 09:16:54 »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 316
  • Nothing to do here


Journalisée
Heylow ! ^^

Owi ... T'as enfin posté la suite de ta fic ! Même si ça fait quand même un bon bout de temps qu'elle ait posté. ._.

J'ai relis ce chapitre et êtrangement ça ne m'a pas fait la même impression que la première fois. Le passage avec Cosmo qui est devenue «cinglée» m'a toujours aussi intrigué. (Désolé pour «cinglée» j'trouve pas le bon mot (encore une fois). *SBAFF*)
Mais ce que j'trouve êtrange là-dedans, c'est que les passages avec Tails et Cosmo ... J'ai un genre de pincement au coeur. Tu sais ce que ça veut dire ça ? Bah ... Je ne le sais pas plus que toi. Tout ce que je sais, c'est que c'est positif. (Je crois parce que exemple quand y'a des passages avec Knuckles et Rouge dans les fics ça me fait ce pincement aussi, mais c'est la première fois que ça m'arrive avec Tails et Cosmo ... C'est pas possible.)

C'est bon, j'arrête de t'énerver. Ta fic est géniale, quoi ! Bah ... C'est normal ... Venant de la part de ta plus grande fan. *SBAFF*

Bon ... Bah, bonne continuation, en tout cas ! ^^
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #4 le: Mars 06, 2010, 10:14:08 »
  • Supa Rank D
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 645
  • Batteuse du groupe Feather Dreams
Haw, Cosmo et Tails y sont trop choux !!

'Me demande bien qui est ce porc-épic, d'ailleurs...
En tout cas, je commence à peine d'y lire mais je trouve cette fic sublime. Je trouve qu'il y a pas mal d'amélioration par rapport à l'autre, la toute première (qu'il faudrait que je finisse, par ailleurs ^^") et les sentiments sont vraiment bien décrit.
J'adoore !!
Je me demande bien ce qu'il se passe avec Cosmo. Un rapport avec les arbres qui ne sont pas assez nourris ? En tout cas je trouve ça vraiment très bizarre.
Et ce porc-épic étrange... Hum... Je me demande vraiment qui ça peut être. Il est étrange, mystérieux... Ya bien quelque chose qui cloche la dedans. Et apparemment, il n'a plus sa mémoire...

En tout cas, ce chapitre est vraiment superbe. J'ai hâte de voir la suite !!

Etant donné que tu as déjà fini ta fic, je ne te souhaiterai pas bon courage pour celle-ci, mais j'ai vraiment hâte de voir la suite ^^
Journalisée

Avatar by Mad-chan ! Merci !
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #5 le: Mars 07, 2010, 09:04:05 »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 265
  • Je ne mords pas.
WWW
Citation
L’air pur emplissait les poumons d’un jeune renard assis au bord d’une haute falaise, fixant l’horizon d’une mer venant se frotter à la côte en dessous de ses pieds.
Essaie d'éviter les participes présents, un "... à fixer l'horizon..." ou un "... mer contre la côte..." suffisent amplement.

La leçon de pilotage passe trop par le dialogue et, bien entendu, fait totalement abstraction des difficultés réelles du pilotage. Mais enfin, c'est Sonic (X, qui plus est).
La dernière réplique de Cosmo gâche aussi un peu la scène de panique.

Citation
- Fiche-moi la paix, Sonic ! s’énerva-t-il.
N'attendrais-tu pas plutôt ce genre d'attitude de la part d'Amy ?

Ce qui m'y fait penser, tu as tendance à accumuler les lieux communs. Description du départ, tu décris la bucolique comme n'importe qui le ferait :
Citation
Oiseaux chantant et papillons volant, on se croirait dans un rêve, la journée parfaite.
Il manque un peu de personnalité à cette description, quelque chose qui la démarque et la rende intéressante.
Même chose dans la mise en scène des personnages. À part quand, comme dans le passage cité plus haut, il y a cette impression que ce n'est plus eux, tu as trop tendance à t'accrocher à ce qu'on sait d'eux. Le geste typique de Tails :
Citation
répondit-il en se grattant la nuque, geste caractéristique de la gêne, accompagné d’un sourire également gêné.
Le pouce levé de Sonic est un autre exemple. Il manque ta propre touche, ton adaptation de ces personnages. Tu ne donnes pas l'impression de te les être appropriés.

Mais tout cela n'est que mon avis bien sûr.

Par contre, à moins qu'un nouveau paradigme verbal ne soit en formation, c'est "rit" au passé simple troisième personne, et non l'analogique "ria".
Journalisée
La force est une faiblesse, la faiblesse est une force.
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #6 le: Mars 09, 2010, 05:05:51 »
  • Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16
  • Dessin by not me, coloriage by me.


Journalisée
Je profite de ta nouvelle fic pour commenter tes deux fics.
Pour la première, l'histoire est excellente. De l'action, du suspens, des combats, etc... Rien à redire. Par contre, j'ai un peu râlé sur certaines répétitions, mais tu dois le savoir. ^^ J'ai aimé ta fic.

Pour celle-la, je remarque de très nettes améliorations sur la description. Je ne peux rien dire encore mais j'attends la suite avec impatience (et un fan de plus !).
Et pas de custom-questions ? NUL ! *coup de pelle* ^^

Vivement ton prochain chapitre ! Grin
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #7 le: Mars 10, 2010, 01:24:05 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 146
  • « Psychopathe Fleur-bleue »
WWW
Hi everybody ! Merci de vos commentaires ! ^^

Comme au bon vieux temps, j'vais répondre au cas par cas ...

@ Knuckèv mon super bêta-correcteur : Mais oui, elle va venir la suite ! xD *coup de pelle* Quand à l'écriture, c'est vrai que j'ai pas mal progressé depuis le début. ^^ Le seul problème, c'est que j'écris ... beaucoup plus ... lentement. x( xD M'enfin, j'ai pris de l'avance, alors pas trop de problème pour l'instant. Profitez-en mes cocos ! ^^ xD *coup de pelle*

@ Kouratine ma plus grande fan : Haha, rappelle-toi donc ... c'est à partir de quand que tu as commencé à apprécier le Taismo ? Bah non, c'était pas avant que tu ne lises cette partie ... C'est donc pour ça que ça te fait ça. ^^ Et mais non, que tu m'énerves pas !

@ Kayra ma raviveuse d'inspiration : Choux ? ^^ C'est aussi ce que j'ai pensé la première fois que j'ai vu ces deux-là dans le même épisode. xD ( Oui, le coup de foudre pour ce couple, en prime. ) M'enfin, j'vais pas te dire qui est ce porc-épic, ça gâcherait tout !! xD Aussi, tu n'es pas "obligée" de terminer ma première fic, enfin ça vaut mieux, mais les références seront la plupart du temps expliquées, et tu vas comprendre pourquoi dans cette suite ( qui d'ailleurs, ne me frappez pas, va être plutôt courte. x_x ). Ah, et je ne l'ai pas finie cette fic ! J'ai juste presque bouclé le deuxième des sept actes que je prévoie ... M'enfin, merci de tes compliments ! ^^

@ Monsieur Feurnard : Hum ... j'vais voir pour les participes présents. La plupart du temps, je les remplace par des propositions subordonnées euh ... merde, je-me-souviens-plus-du-nom quand ils se font trop envahissants.
Quant à la leçon de pilotage ... Euh mec, déstresse un peu ! On est dans une fiction, pas dans une simulation de vol en temps réel ! Après tu es peut-être pilote de ligne, mais moi pas et j'écris uniquement pour le plaisir, je me vois mal en rajouter une couche en approfondissant à fond toutes les ressources, c'est pas mon genre.
Ensuite, pour le coup des personnages à ton goût trop uniformes ... Si ça peut te rassurer, si certains garderont le caractère qui leur est fidèle, d'autres subiront certaines évolutions. Après ... oui, tu as raison, c'est ton avis.
Quand au coup de ria, je corrige tout de suite.

@ donfeuxvideo mon bon vieux super meilleur pote : OWI T'es venu !!!!!! *crise cardiaque*  Ca m'étonne pas que tu aies un peu râlé sur la première, faut dire que mon niveau d'écriture n'était pas faramineux ... M'enfin, si t'as aimé ... xD *coup de pelle* Et un fan de plus, un ! Tu es des nôtres ! ^^

Allez, je me tais et je balance la suite ... Bonne lecture tout le monde, et bouclez vos ceintures ! ^^



Plus tard, dans la soirée …
« Du nouveau sur les Crop Circles ?
- Non, rien de franchement intéressant. Tout ce que j’y ai vu, c’était un champ de maïs avec des routes tracées dedans, en forme de cercle. Rien de plus.
- Combien en as-tu vu ?
- … Un seul. »
Cette discussion avait lieu dans la salle noire du bureau Chaotix. L’hybride aux yeux d’argent n’avait toujours pas quitté le canapé et Vector était revenu à l’intérieur. Les trois téléviseurs étaient toujours allumés, mais il n’y avait pas de son.
« Tu n’as pas pu en voir d’autres ?
- J’étais à pied … Et selon les infos, les quatre qui ont été vus sont extrêmement éloignés les uns des autres … Et puis, même avec le chasseur, je n’aurais pas pu en voir plus. »
Le porc-épic sembla réfléchir dans l’ombre. Après quelques secondes de réflexion, il prit la parole.
« Le fait qu’ils soient éloignés les uns des autres ne peut pas être anodin. Il faudrait étudier leur position.
- Tu crois … ?
- Avec le peu d’indices dont nous disposons, autant suivre n’importe quelle piste, aussi peu fiable soit-elle. Un seul détail peut faire pencher la balance.
- D’accord. Je vais étudier leur position et les placer sur un globe de Mobius. Tu me diras ce que tu en penses.
- Merci. »
Vector prit congé et sortit de la pièce. Le porc-épic se prit la tête entre les mains, d’un air énervé.
« Mais pourquoi je ne retrouve pas la mémoire ? Et qu’est-ce que je fiche ici ? Qu’est-ce que je fiche dans ce monde ? Tout ça commence à me taper sur le système … Je dois trouver un moyen de recouvrer mes souvenirs et de rentrer chez moi … »
Il se calma et se remit à réfléchir plus posément, en s’adossant contre le dossier du canapé.
« J’ai beau me triturer la tête, rien ne me revient. Tout ce que je peux faire, c’est enquêter sur mon apparition dans ce monde. Je sais déjà que c’est lié aux Crop Circles … C’est un début … Il ne faut pas que je m’emporte … Qu’est ce que je fais maintenant ? Je déteste sortir … Mais on dirait qu’il va bien falloir pointer le bout de mon nez un jour … Je crois que je vais dormir un peu … »
Il s’empara des trois télécommandes et éteignit les trois appareils. A présent, l’obscurité était totale. Il s’allongea sur la banquette et ferma difficilement les yeux. Quelques secondes à peine après, la porte s’ouvrit.
« Mec, faut que tu bouffes un peu, s’exclama Vector, qui tenait un plat avec du pain et de la viande dedans. Tu n’as rien avalé depuis ce matin. Tu dois crever la dalle.
- Merci de ton attention, Vector, répondit le porc-épic sur un ton sarcastique, et sans se lever de la banquette. Pose ça par terre, j’ai besoin de repos.
- Quel culot … marmonna le crocodile. »
Il referma la porte d’un coup sec.
« Crever la dalle … repensa l’hybride. A croire qu’ils mangent tous les jours. »

La nuit venait de tomber. Amy, Tails et Cream étaient debout devant un lit dans lequel était allongée Cosmo. C’était le même lit qui avait servi lorsqu’elle était venue la première fois sur Mobius. Elle ne bougeait presque pas, on la voyait à peine respirer.
« Elle n’a pas bougé depuis maintenant quatre heures, s’inquiéta Cream. J’ai peur pour elle …
- Tails, que s’est-il passé, déjà ? demanda Amy.
- Je … Je n’en sais trop rien … répondit le renard, la mine abattue. On discutait quand tout d’un coup, elle a été prise de folie … Ses yeux sont devenus rouges et elle criait à la mort … C’était horrible … Elle … elle avait l’air de souffrir …
- Elle a dit quelque chose ? suggéra la hérissonne.
- Oui … Je crois qu’elle parlait de quelqu’un … Quelqu’un qui devait faire peur. Elle m’a hurlé de m’enfuir avant de s’effondrer par terre …
- C’est vraiment inquiétant, pensa la lapine tout haut. Et si … et si elle avait eu une prémonition ?
- Cream, ne dit pas de bêtises … répondit Amy. Je ne pense pas qu’une simple prémonition l’aurait poussé à agir comme ça.
- C’est vrai … Mais il doit bien y avoir une raison !
- Oui, mais laquelle ? demanda Tails, qui savait parfaitement que personne n’avait la réponse. »
Il y eut un moment de silence. Visiblement, ils étaient tous très inquiets de l’état de la plante – et tout particulièrement Tails -. Ce fut la lapine qui relança la conversation.
« Vous croyez que Knuckles pourrait en savoir plus ?
- Ce n’est pas impossible … fit le renard avec un air songeur. Il a toujours été au courant de nombreuses légendes échidnées … Comme il en a fait preuve il y a un mois, lors de l’affrontement entre Sonic et Mecha Sonic. Il savait bien que les émeraudes du Chaos pouvaient se transformer en Supers émeraudes en fusionnant avec une énergie équivalente. Donc …
- Il est possible que tout ceci soit lié à autre chose ! raisonna Cream.
- Ce n’est pas possible, c’est évident, rajouta Amy. Tails, tu vas aller voir Knuckles, nous, on reste là pour surveiller Cosmo. D’accord ?
- D’accord … Faites attention à elle … »
Le renard descendit les escaliers et croisa Vanilla. Elle se dirigea vers lui.
« Comment va-t-elle ?
- Son état n’a pas évolué, répondit Tails avec anxiété. Je vais voir un ami pour me renseigner un peu plus à ce sujet. Je vous remercie de bien vouloir la garder …
- C’est tout naturel. Bonne chance. »

Au dehors, la température était restée très douce malgré la nuit. Le ciel était parsemé de centaines d’étoiles scintillantes et affichait une lune presque pleine. Sa faible lueur éclairait les vastes plaines d’herbe verte de Mobius d’une aura blanchâtre et hésitante. Les silhouettes des arbres se découpaient dans l’obscurité nocturne ; il n’y avait même pas une once de vent, et le silence était complet. Cette journée avait été belle du début jusqu’à la fin.
Tails sortit de la maison de Cream et se dirigea en volant vers son atelier. Son expression faciale montrait clairement un profond sentiment de déprime. Il plana ainsi le long du chemin qui le séparait de son hangar, de mauvais souvenirs assaillant son esprit.
« J’espère que Knuckles sait quelque chose … marmonna-t-il. Si quoi que ce soit arrive à Cosmo, je ne me le pardonnerais jamais … »
Une fois arrivé à l’atelier, il s’embarqua sans plus attendre dans un petit chasseur semblable à celui qu’il avait utilisé pour récupérer une Emeraude du Sol il y a un mois. Cet appareil avait été détruit par un robot de Robotnik appelé Mecha Sonic. C’était ce même robot qui avait enlevé Cosmo afin de donner une puissance supplémentaire au Halberd, le vaisseau du docteur fou, qui dans la foulée avait justement été abattu à cause de la plante. Par plus d’une fois, la vie de Cosmo avait été mise en danger, mais le renard avait toujours été là pour la tirer d’affaire. Il y a un mois … ou plus précisément, un jour à peine après qu’elle fut revenue d’entre les morts. Une chance que personne d’autre n’aurait pu avoir. Avec tous ces bons et mauvais moments en tête, Tails décolla et fonça vers Angel Island. Il essayait d’arrêter de penser au malaise de la plante, mais cette scène semblait se répéter inlassablement dans sa tête, sans qu’il ne puisse la stopper.
Finalement, il fut bientôt en vue de l’île flottante. A partir des airs, il remarqua la clarté de l’Emeraude mère et des sept Emeraudes du Chaos, et en profita pour atterrir à proximité de l’autel. Une fois au sol, le renard se dirigea vers les joyaux. Il fut rapidement devant le monument et commença à en gravir les marches, sur lesquelles il aperçut enfin l’échidné rouge, allongé et profondément endormi. Ce n’était pas étonnant qu’il n’ait pas d’insomnie avec cette température.
« Salut Knuckles, fit le renard pour essayer de le réveiller. »
Pas de réponse.
« J’ai dit : SALUT, KNUCKLES ! s’exclama Tails. »
Cette fois ci, il y eut une réponse, et pas une petite. L’échidné fit un bond d’un mètre en arrière, se cognant la tête contre les marches supérieures, avant de lâcher un gros juron qui perça le silence nocturne et se plaquer les mains sur l’arrière du crâne.
« Tails, mais qu’est-ce que tu fiches là ? Tu veux ma mort ? pesta-t-il en massant sa tête meurtrie.
- Je … Je suis désolé, Knuckles, bégaya le renard, penaud. Ca va ?
- Ca allait mieux il y a dix secondes ! Pourquoi m’as-tu servi de réveil en pleine nuit ?
- Il n’est que vingt-deux heures, en fait …
- J’m’en fiche, je dormais, moi ! »

Passé le moment des émotions – et de la douleur -, Tails s’assit sur les marches à côté de Knuckles en regardant pensivement les étoiles.
« Alors, pourquoi es-tu venu ? demanda l’échidné à présent calmé. »
Le renard lui raconta, non sans mal, ce qui s’était passé quelques heures auparavant. A la fin de son récit, l’échidné le dévisagea d’un air perplexe.
« Ainsi donc, Cosmo s’est mise à agir comme s’il y avait quelque chose de menaçant devant elle ?
- Je pense que c’est ça …
- Ensuite, ses yeux ont viré au rouge, si j’ai bien compris.
- Tu as bien compris.
- Et au final, elle est tombée par terre, prise de convulsions, c’est ça ?
- Exactement. Ca te dit quelque chose ? »
L’échidné réfléchit quelques instants.
« Désolé, Tails. Je ne vois aucune légende qui parle de tels évènements.
- Quoi ??? Vraiment !?
- Tails, je ne connais que des légendes liées aux émeraudes du Chaos ! Or, je ne vois aucun rapport entre ceci et cela. J’aimerais bien pouvoir t’aider, mais je ne peux rien faire de plus, désolé.
- C’est moi qui suis désolé. Je n’aurais pas dû venir te réveiller pour rien …
- Nan, c’est pas grave. »
Tails se leva et commença à descendre les marches, mais il s’arrêta soudainement, comme s’il venait de remarquer quelque chose.
« Il y a quelque chose d’étrange … déclara-t-il.
- Et quoi donc ? demanda Knuckles.
- Rouge n’est pas là ?
- NAN, elle est pas là ! répliqua sèchement l’échidné.
- Houlà, il s’est passé quelque chose entre ces deux là … pensa Tails. Bonne nuit, Knuckles.
- Ouais, bonne nuit. »
Sans ajouter mot, le renard reprit sa route et retourna à bord du chasseur.
En vérité, à la suite des évènements Mecha Sonic, Knuckles et la chauve-souris avaient décidé de vivre ensemble sur Angel Island. Lors d’un violent combat durant lequel l’échidné avait essayé de protéger Tails et Cosmo de la réplique métallique de Sonic, il s’était fait fâcheusement tabasser. C’était Rouge qui avait soigné ses blessures. A vrai dire, ces deux là étaient très différents et cherchaient souvent des prétextes puérils pour se disputer. Ce qui devait être arrivé tout récemment. On ne change pas les bonnes vieilles habitudes …
Tails était sur le chemin du retour, dans le chasseur, quand il entendit une sonnerie provenant de l’émetteur de communication. Il appuya sur un bouton et un micro sortit de la paroi droite et se plaça devant sa bouche.
« Ici Tails, j’écoute, déclara-t-il.
- Tails, on a un problème ! résonna la voix d’Amy depuis l’interphone.
- Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ?
- C’est Cosmo ! Elle s’est réveillée ! »

La hérissonne rose était au téléphone, toujours dans la maison de Cream. On entendait des cris perçants en provenance du premier étage.
« Je crois qu’elle a de nouveau des visions ! expliqua Amy.
- Qu-Quoi ? répondit le renard à l’autre bout du fil. Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Elle agit exactement comme tu nous l’avais décrit avant de partir ! Et ses yeux sont rouges comme le sang !
- Je serais là dans une minute ! »
Amy raccrocha et se précipita dans les escaliers qu’elle monta quatre à quatre. Elle entra dans la chambre. On y voyait Cosmo, appuyée contre un mur, hurlant de peur et de douleur. Cream était tout près d’elle, et Vanilla de l’autre côté de la pièce, ne sachant pas quoi faire. La hérissonne rejoignit la lapine.
« Cosmo, calme-toi ! essaya-t-elle.
- A-Allez vous-en ! hurla la plante. Tous ! Il … Il vous tuera, sinon !
- Ne t’inquiète pas, il n’y a personne d’autre que toi, Amy, moi et maman, ici ! expliqua la lapine.
- Cream, il faut que tu t’en ailles ! Il ne fera pas de quartier …
- Mais qui est-ce ? demanda Amy.
- Je ne sais pas … Mais je le connais !
- Tu le connais …?
- Il … Il arrive … C’est la fin …
- Qu’est ce qu’on fait ? demanda la lapine à la hérissonne. On n’arrivera pas à la rassurer comme ça.
- On dirait qu’elle voit quelqu’un … répondit-elle. Mais cela ne peut être que dans son esprit … Tails va arriver. J’espère qu’il saura quoi faire.
- Non … NON !!! hurla Cosmo. Arrête ! NOOOOOOOOON !!!! »
Elle s’effondra par terre, pleurant à chaudes larmes. Cream s’agenouilla près d’elle et lui posa la main sur son épaule.
« Qu’est-ce que se passe, Cosmo ? demanda-t-elle sur un ton inquiet.
- Il … Il l’a tué … sanglota la plante.
- Cosmo !? »
Tous étaient vraiment mal à l’aise, maintenant. Les yeux de Cosmo étaient toujours rouges, mais elle ne bougeait plus. Silence de mort. Une dizaine de secondes après, ils entendirent un bruit de moteur s’approcher. Amy se dirigea vers la fenêtre.
« C’est Tails. »
Le chasseur se posa juste à côté de la maison. Une fois au sol, le viseur en verre se redressa et l’hybride à deux queues en sortit. Tails se précipita vers la porte, et avant même qu’il n’ait pu toucher la poignée, elle s’ouvrit, avec la mère de Cream dans son encadrement.
Quelques minutes plus tard, le renard était assis sur le lit, avec Cosmo dans les bras. Elle s’était endormie juste après qu’il fût revenu dans la chambre. Amy et Cream lui avaient raconté ce qui s’était passé durant son absence.
« Elle a donc dit qu’« il » avait tué quelqu’un … répéta Tails, inquiet.
- Oui … Je crois qu’on t’a tout raconté. Et toi, de ton côté ? demanda la hérissonne.
- Pas grand-chose … répondit-il. Knuckles ne sait rien là-dessus.
- Ah bon …
- Je pense que Cosmo devrait passer la nuit ici, le temps qu’elle se remette de ces visions, déclara Vanilla, qui était elle aussi dans la chambre. Peut-être pourrais-je faire quelque chose si elle se réveille, cette fois-ci.
- Merci beaucoup … Au fait, tu sais où est passé Sonic ? demanda Tails en se tournant vers Amy.
- Ah, celui là ! s’énerva-t-elle soudainement. Jamais là quand ses amis ont besoin de lui ! Enfin bref, on s’est vus vers quinze heures aujourd’hui, mais il a réussi à me fausser compagnie au bout de quelques minutes … Je ne l’ai plus revu après. »

Sonic, lui, était en pleine course à travers les plateaux de Mobius, loin à l’Est de l’endroit où il vivait habituellement. Il semblait chercher quelque chose. Il dévala une pente, sauta sur une basse falaise un peu plus loin, évita quelques rochers, passa au travers d’une arche rocailleuse, et franchit un parcours d’obstacles naturels avant de tomber sur une grande plaine d’herbe verte. Il la traversa à vitesse supersonique, et atteignit bientôt des zones rurales. Toujours en évitant les divers arbres et maisonnettes, en passant sur les petites collines et à côté des lacs, il courut sans relâche jusqu’à s’arrêter net. Il regarda autour.
« Ca fait deux, maintenant … Il aurait vraiment fallu que Tails voit ça … C’est trop étrange … »
Il se remit à courir, dans la lueur d’une faible aurore. En vérité, depuis qu’il avait parlé à Tails, il avait couru sur une dizaine de milliers de kilomètres durant huit heures. Il devait sûrement être minuit du côté de la planète où se trouvaient ses amis. Mais à l’endroit où il était, il devait bien être six heures du matin. Et sans même laisser transparaître un soupçon de fatigue, il continua de courir en direction du soleil levant.




... Et voilà ! ^^ Au fait, vous l'aurez tous comprit, cette fic commence un mois après les évènements d'"Un Nouveau Fléau". ;)

En attente de vos commentaires ! ^^ *coup de pelle
Journalisée
~ Un peu de Sonamy, beaucoup de Knouge, du Silvaze passionnément et du Taismo à la folie ~

Ma nouvelle fic :
Mémoires Enfouies
Passez donc la voir, ça me ferait très plaisir !

Et mille mercis à Kayra pour mon avatar !
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #8 le: Mars 10, 2010, 03:35:06 »
  • Supa Rank D
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 645
  • Batteuse du groupe Feather Dreams
Il s'en passe, des choses, dans se chapitre ^^

Cosmo semble terrorisé. Je me demande si "il" ne ferait pas partit des personnes qui ont exterminés sa planète... Mais ça j'en sais rien en même temps >.<
J'aime beaucoup les descriptions, et je me demande particulièrement de quoi parle Sonic. Je pense qu'il y a un rapport avec les cercles que Vector a vu (si j'ai bien compris, c'est lui qui les as remarqué ?).
En tout cas, il est de plus en plus mystérieux, ce porc-épic... Au moins, on sait qu'il a les yeux couleurs argent, c'est déjà ça ^^

Enfin bref, ce chapitre est vraiment génial ! J'ai hâte de voir le suivant >w<
Ah bon, t'as pas fini ta fic ? Ah, pardon >.<
Et désolée aussi pour ça : mon message est vraiment court, mais ton chapitre était génial !!

Bon courage pour la suite =)
Journalisée

Avatar by Mad-chan ! Merci !
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #9 le: Mars 10, 2010, 07:11:50 »
  • Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16
  • Dessin by not me, coloriage by me.


Journalisée
Voila bien une chose que j'adore dans tes fics : le suspens est omniprésent, et on ne saura tout qu'à la fin (Naon, je veux savoir la vérité ! "coup de pelle"). J'espère que tu as préparé une explication rentable ! ^^
Le porc-épic, son amnésie et les visions de cosmos, ont-ils un rapport ? Hum... Très bonne question.
Et ces cercles, qui doivent être surement dans les 4 coins du monde, vu la course de Sonic (enfin, si c'est vraiment ce qu'aperçois Sonic, on ne le sait pas, après tout), que représentent-ils ? Ont-ils aussi un rapport avec les précédents hypothèses ? Et la plus importante : Où est Rouge ? xD "coup de pelle"
Tellement de questions à se poser qu'on ne peut résoudre l'affaire, sachant que je ne les ai pas toutes dite.

Sinon, bon, j'ai entrevu des petites fautes, mais la lecture passe nickel, personnellement.
Continue, c'est du bon boulot ! \o/
...

[cri=ON]On veut la suite ! On veut la suite ! On veut la suite ! "gros coup de pelle=[cri=OFF]

PS : Ton commentaire de feurnard, je cite :
Citation de: Lukeskywalker62
Euh mec, déstresse un peu ! On est dans une fiction, pas dans une simulation de vol en temps réel !
Jerry Trayford. Arrête de regarder des vidéos drôles sur Yout*BIP* ! XD
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #10 le: Mars 10, 2010, 07:43:28 »
  • Supa Rank E
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 475
  • Metal Ficeur


Journalisée
Pas preum's cette fois, mais je m'en fiche. Alors, quoi de neuf dans cette suite ?

Je me demande toujours quelle est la signification de ces Crop Circles, un mystère entier qui ne demande qu'à être résolu ... progressivement bien sûr !
A part ça, un porc-épic mystérieux et déjà désagréable, une Cosmo toujours mal en point qui ressombre dans la folie, un Tails limite plus déprimé qu'avant la mort de sa plante bien-aimée, un Sonic aux abonnés absents (comme toujours), une Amy fidèle à elle-même, un Knuckles toujours aussi ronchon ... et apparemment en couple avec Rouge, voilà qui va faire jaser certaines personnes (oui, je parle de toi, Kouratine !). Contrairement à Feurnard, je trouve que les persos restent fidèles à ce qu'ils sont dans l'anime.

La forme maintenant. Je n'ai pas vu de fautes, l'action est décrite de telle manière qu'on n'a jamais l'impression qu'elle est trop rapide ou précipitée. Le tout est progressif comme il faut. Rien d'autre à ajouter.

Ah si. "Vivement la suite" et "bravo, continue comme ça".

A plus !
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #11 le: Mars 14, 2010, 05:38:03 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 146
  • « Psychopathe Fleur-bleue »
WWW
Je suis d'excellente humeur aujourd'hui, après avoir écrit des heures et des heures cet après-midi. J'ai progressé d'un seul coup ! Du coup, je peux me permettre de balancer une suite un peu plus tôt que prévu. Remrciez donc mon inspiration ! ^^ ( Et ZUN aussi, mais ça vous pouvez pas comprendre ! xD )

@ Kaykay : Concernant tes suppostions, je ne peux rien dire ... JE VAIS QUAND MÊME PAS TOUT REVELER DES LE DEBUT !!! xD Ce serait pas drôle sinon. Et ne t'inquiète pas, ton message aura beau être court, c'est tout l'encouragement dont j'ai besoin. Je suis heureux que tu suives ma fic.

@ Donf : Rassure-moi, tu te fous de moi, là ? UN PEU QUE J'AI PREPARE UNE EXPLICATION ! Tout est pensé et orchestré dans cette fic ! ... quoique, du coup ça m'ôte pas mal de liberté. x( xD Sinon, quant à tes suppositions, même chose que Kayra. Mais, c'est vraiment très intéressant ce que vous dites. Continuez donc, ça me fait plaisir de voir que j'arrive à conserver le suspence ! ^^ Des fautes ? OUSSA ? OUSSA ???

@ Knuckèv frèrot d'arme : Ahaha, les Crops Circles ... Même si tu as une longueur d'avance sur les autres, tu sais toujours pas ce que c'est exactement. xD Au moins, y'aura pas de quelconque fuite ... Yohohoho, yohohoho ! Allez, j'arrête de dire des conneries. Tu sais, tu n'es pas le seul à me dire que le caractère des persos est respecté. ^^ ( la concernée se reconnaîtra xD )

Allez, j'me tais, maintenant, suite suite ! ^^ Et bon appétit bien sûr !




Le lendemain matin … Il était 10 heures au bureau Chaotix. Vector était assis sur sa chaise, devant son bureau, en train de remplir de la paperasse. Le bâtiment était apparemment vide, il n’y avait que le crocodile. Il y régnait un silence total, on entendait à peine le bruit du stylo sur le papier. C’était sûrement parce que Charmy n’était pas là. Au dehors, le temps était clair ; un beau ciel bleu à peine parsemé de petits nuages blancs. Mais soudain, un gros bruit retentit, un bruit de porte que l’on claque contre le mur. Vector leva le nez et vit l’hybride, ou plutôt le porc-épic, dans l’encadrement de la porte de la salle noire. L’obscurité l’enveloppait encore, et on ne distinguait pas ses traits.
« Tiens donc, notre ermite sort de sa tanière, rigola le crocodile.
- La nuit porte conseil, répondit simplement l’inconnu. »
Il sortit de la pièce sombre et se dirigea vers le bureau. C’était la première fois qu’on pouvait le voir nettement.
C’était un jeune hybride de taille normale et de couleur grise. Ses épines étaient étrangement courtes et fines, pour un porc-épic : elles faisaient à peine quinze centimètres de haut pour deux centimètres de diamètre à la base, et étaient dressées à la verticale. Il en avait à peu près une centaine comme ça sur la tête. Ses yeux étaient d’un gris d’argent. Il avait un nez semblable à celui de Sonic. L’expression de son visage était strictement neutre. Le plus étrange dans son physique, c’était qu’il n’avait pas d’oreilles externes. Son corps était entièrement gris. Il avait trois autres épines plus longues et plus épaisses qui lui sortaient du dos, ainsi qu’une queue en forme d’éclair. Il portait des gants de boxe blancs, comme ceux de Knuckles mais sans les pointes, et ses chaussures étaient d’un noir de geais avec une sorte de fine bande verte en faisant le tour sur la partie inférieure. Il portait un médaillon autour du cou ; une ficelle en métal au bout de laquelle pendait un épais disque d’argent sur lequel étaient gravé d’étranges motifs : il faisait à peu près huit centimètres de diamètre.
« Alors, bien dormi ? demanda Vector.
- Bof. Suffisamment pour être réveillé.
- Du nouveau là dedans ?
- Non, rien du tout. Je crois que je vais partir explorer ce monde par moi-même. Peut-être que le voyage me rappellera quelques souvenirs. Au fait, est-ce que tu as étudié la position des Crop Circles ?
- Trouvé ! »
Le crocodile plongea ses mains sous le bureau et en ressorti un globe de Mobius. Il y avait des pastilles jaunes à certains endroits.
« Etrange, hein ? demanda-t-il.
- Ca saute aux yeux, en effet, répondit le porc-épic. Les quatre cercles sont disposés de façon à encercler parfaitement la planète. Je suppose que ce sont seulement ceux que l’on a remarqués …
- C’est exact. Euh … Attends un peu … Qu’est-ce que tu entends par « seulement » ?
- Les cercles sont disposés telle une ceinture autour de Mobius. C’est assez … invraisemblable. Tu as d’autres pastilles ?
- Mais qu’est-ce que tu veux dire ?
- Donne-moi deux pastilles.
- Hé, ho ! »
Vector ouvrit un tiroir à sa gauche et en sortit une feuille d’autocollants, puis donna deux ronds jaunes à l’hybride. Celui-ci les plaça aux deux pôles.
« Tu comprends, maintenant ? demanda-t-il.
- Une petite explication ne serait pas de refus, ronchonna le croco.
- Eh bien, en imaginant qu’il y ait deux autres Crop Circles à ces emplacements là, Mobius serait totalement encerclée, pas comme une simple ceinture. Cela formerait une sorte de « cage », donc.
- Okaaaaaaaaaay … soupira Vector, qui trouvait l’explication un peu trop hypothétique.
- Et puis, j’imagine que les banquises ne fourmillent pas de population. Cela expliquerait pourquoi on ne les aurait pas trouvés.
- Minute, tout ceci n’est que supposition, OK ? Ne t’embarque pas dans des hypothèses sans fondement. C’est du hasard ça, et un détective se doit de ne pas s’embarquer dans le hasard.
- J’imagine … Mais je ne suis pas détective. Merci pour la viande, je crois que je vais m’en aller. Il y a quelque chose que je puisse faire pour te remercier ?
- Oh non, rien, c’est tout « naturel » … Bonne chance pour la réminiscence, mec. Puisque tu ne m’as même pas dit ton nom.
- Mon identité ne nous avancera pas plus. Adieu. »
Il se tourna vers les escaliers et s’y dirigea. Mais au moment où il allait descendre …
« Attends mec, je crois que je connais quelqu’un qui pourrait t’aider, déclara Vector.
- Hein ? »

 Tails était en train de bricoler dans le cockpit du X-Tornado quand il entendit une voix familière l’appeler.
« Hé, Tails ! Salut !
- Hein, Vector ? fit-il en se retournant. Qu’est-ce que tu fais ici ? »
Il tourna la tête et remarqua que le crocodile n’était pas seul. Il était accompagné de l’hybride gris.
« Heu … bonjour, balbutia-t-il, intimidé par l’expression très neutre du visage du porc-épic.
- Je te présente, heu … monsieur l’inconnu, Tails.
- Enchanté, fit simplement l’hybride. »
Le renard descendit de l’avion en volant et vint se poser devant eux.
« Bonjour. Je me présente, mon nom est Miles Prower, mais appel-…
- Prower …? fit soudainement le porc-épic.
- Oui, c’est mon nom de famille, mais appelle-moi Tails, termina-t-il.
- Pas de problème.
- Bon, allez, dis-nous ton nom pour une fois ! insista Vector.
- Grumpf. Ok. Mon nom est Luke the porcupine, si tu tiens vraiment à le savoir. C’est une des rares choses dont je me souviens.
- Une des rares choses … dont tu te souviens ? s’interrogea Tails.
- Vois-tu, notre ami a un petit problème, expliqua le crocodile. Il a la mémoire complètement vide.
- Oh oh … C’est assez problématique, en effet.
- Tu ne pourrais pas faire quelque chose pour lui ?
- Je ne suis pas psychologue, mais je vais voir ce que je peux faire. Suivez-moi. »
Tails les guida de son hangar vers une autre salle, une que personne n’avait jamais vue auparavant. Il ouvrit une porte en fer, et ils se retrouvèrent dans une salle blanche et bien éclairée, avec des tas de machines diverses dans tous les coins et une table d’opération au milieu sur laquelle gisaient un nombre incalculable d’outils.
« Bienvenue dans mon laboratoire, commença le renard. Bien, pour commencer, il n’y a pas trente-six solutions. Si Luke a perdu la mémoire, son cerveau doit forcément présenter une anomalie. De quoi te souviens-tu en tout ?
- Mon nom est Luke, j’ai 14 ans et je suis un porc-épic. C’est tout.
- Ah … D’accord … »
Tails conduisit le porc-épic près d’une grande machine composée d’un lit mobile avec un gros et épais anneau de plastique autour de celui-ci. Elle était reliée par un câble à un gros ordinateur à deux écrans et un large clavier ayant des touches supplémentaires, en plus des lettres de l’alphabet et des chiffres.
« Allonge toi là-dessus, je vais te passer au scanner, expliqua le renard. »
Luke s’exécuta, et Tails se plaça devant l’ordinateur. Il entra une commande, et le lit se mit à avancer, traversant l’anneau, tandis que celui-ci scannait le corps du porc-épic. Le renard tapait à toute vitesse sur le clavier, ouvrant des fenêtres ça et là sur les moniteurs, analysant les composants du cerveau, mesurant et vérifiant le moindre petit détail, et finit par arrêter la machine au bout de quelques minutes.

Après cette petite expérience, ils étaient tous assis sur des chaises dans le laboratoire.
« Alors, quoi de neuf ? demanda Vector.
- Eh bien … J’ai tout passé au peigne fin et … il n’y a rien d’anormal.
- Quoi ? s’exclama Luke. Tu plaisantes ?
- J’ai tout vérifié, répéta Tails. Ton cerveau fonctionne parfaitement, ta composition cellulaire est celle d’un hybride tout à fait normal, bref, je ne vois pas la cause de ton amnésie. Je ne peux rien faire, désolé …
- Okay … Retour à la case départ … maugréa le porc-épic, frustré.
- Et me revoilà encore une fois inutile … soupira le renard. »
A la suite de cette remarque, Luke le regarda bizarrement.
« Tu sembles préoccupé … Il y a un problème ? demanda-t-il.
- Oh ? Non, rien … C’est juste qu’il s’est passé quelque chose hier … J’ai pas envie d’en parler …
- … Hier …? »
Quelques secondes de silence passèrent. Puis, Luke se leva de sa chaise, se dirigea vers Tails, le saisit par la peau du cou et le souleva à sa hauteur.
« Que s’est-il passé hier ? RÉPONDS ! ordonna-t-il sur un ton très persuasif.
- Eh, du calme ! intervint Vector. Ce n’est qu’un gosse ! »
Le porc-épic considéra Tails d’un mauvais œil, et le lâcha, le laissant tomber par terre. Le renard semblait vraiment intimidé par l’amnésique maintenant. Il se redressa tant bien que mal et expliqua avec peine les évènements de la veille.
« Mais merde, pourquoi tu ne m’as pas raconté tout ça plus tôt ? pesta Luke à la fin de son récit.
- Tu ne m’avais rien demandé … Et franchement, en quoi ça peut t’intéresser ?
- Figure-toi que tout ceci s’est déroulé le jour même de mon apparition en ce monde.
- Hein ? Qu’est-ce que tu racontes ?
- Miles … Je ne suis pas de ce monde. Je ne reconnais rien. Hier matin, vers dix heures, je suis apparu dans le ciel et je suis tombé dans le grenier du bureau Chaotix. Et ce jour même, quatre formes géométriques circulaires, les Crop Circles, ont été découvertes dans des champs ! Tu vois ce que je veux dire ?
- Je crois bien que …
- TOUT CECI EST LIÉ ! »

… Je n’aurais jamais cru une telle chose possible … Alors en plus des Crop Circles, voilà qu’une fille se met à avoir des visions le jour même de mon apparition dans ce monde … Et dans la même région, en plus. Tout ceci devient vraiment tordu … J’ai intérêt à noter tout ça quelque part … Et puis, « Prower » … Ce nom … C’est comme si je l’avais déjà entendu … Je pense que c’est un premier pas vers la réminiscence. Je suis sur la bonne voie. En attendant, il va falloir que je fasse connaissance avec les amis de ce renard … Et tout particulièrement cette fameuse Cosmo. Je vais peut-être bientôt revenir chez moi …
Journal de Luke the Porcupine. Et resplendira la lignée des Porcs-épics.
« Qu’est-ce que t’écris, Luke ? demanda Vector.
- C’est mon journal, tu sais, le livre que tu m’as passé à mon arrivée, répondit-il en refermant le cahier noir aussi sec. Finalement, je ne pense pas partir tout de suite, j’ai encore quelques indices à trouver, ici.
- C’est vraiment terrible tout ce qui arrive à cette petite, pensa le crocodile tout haut. Il y a quelques mois encore, elle donnait sa vie pour sauver l’univers …
- Une minute, Vector, il n’y a pas une petite contradiction dans ce que tu dis, là ? Si elle s’est sacrifiée, aujourd’hui, elle est morte, non ?
- Hem … À ce que j’ai compris, elle aurait été ramenée grâce à l’Emeraude mère, un joyau plein de pouvoirs.
- Ab-surde, tu devrais arrêter de regarder la télévision.
- C’est l’hôpital qui se fout de la charité ou quoi ? »
Luke se contenta de se lever de sa chaise, et alla jeter un œil dehors par la fenêtre du bureau Chaotix. Le temps n’avait pas changé. Après leur entretien avec Tails, ils étaient retournés à l’agence. Espio et Charmy n’y étaient pas encore rentrés, et il était à présent 11 heures du matin. Le porc-épic se gratta la nuque.
« Je n’aime pas perdre mon temps, déclara-t-il. Pour commencer, j’aurais bien voulu aller voir cette fille, là, Cosmo, mais Miles nous a dit qu’elle n’était pas en bon état pour le moment. Donc, je pense que je vais commencer par voir de mes propres yeux ta prétendue « Emeraude mère ».
- Ce sera sans moi, alors ; j’ai du boulot. Ce joyau se trouve sur l’île flottante d’Angel Island, pas loin d’ici.
- Île flottante, hein …? Et comment suis-je censé pouvoir aller dans un endroit qui n’est pas relié au sol ?
- Tu sais piloter un chasseur ?
- Non.
- Bon, j’ai compris ! Je vais t’y emmener, si tu y tiens tant …
- Pas la peine. J’irais par mes propres moyens.
- Ce type est incroyable, maugréa Vector. »
Luke ignora la remarque du crocodile et se dirigea vers la sortie.
« Je peux seulement te demander où c’est ? demanda-t-il.
- Près de la côte, tu peux pas la rater. »
Il n’en fallut pas plus au porc-épic pour ouvrir la porte et la claquer derrière lui.

« Elle ne s’est pas réveillée de la nuit, raconta Cream. Ca fait maintenant pas mal de temps qu’elle n’a pas mangé ou bu … Tu as une idée ?
- Peut être, répondit Tails. Aujourd’hui, j’ai rencontré un type assez étrange … Il prétend venir d’un autre monde et être amnésique …
- Ah bon ? Et … alors ?
- Selon lui, il serait apparu le même jour où les visions de Cosmo ont commencées. Mais il y a quelque chose de plus inquiétant encore …
- Quoi ?
- Avant sa première vision, Cosmo m’a dit que la végétation n’arrivait plus à bien se nourrir depuis hier matin … Le moment exact de l’apparition de l’hybride dont je t’ai parlé. De plus, on a retrouvé des espèces de cercles tracés dans des champs le même jour.
- Ca en fait des coïncidences …
- On en est arrivé à la même conclusion : son apparition, les visions de Cosmo, les Crop Circles … tout est forcément lié.
- Eh ben ça … Il se rappelle de son nom, au moins ?
- Il s’appelle Luke the Porcupine. Il est assez … comment dire … glacial.
- Ca me rappelle Blaze, tout ça …
- Ouaip, mais Blaze, elle, avait toute sa mémoire au moins. Le pire, c’est que je n’ai constaté aucune déchirure spatio-temporelle depuis que j’ai appris ceci. Si ce porc-épic vient vraiment d’un autre monde, alors il vient d’une autre planète. Ca ne peut être que ça. Mais alors, pourquoi n’a-t-il aucun souvenir ? »
Cream tourna sa tête et regarda pensivement Cosmo, paisiblement endormie dans son lit.
« Je me demande bien ce qu’elle peut voir dans ses visions … Ca n’a pas l’air d’être joyeux, en tout cas … Qu’est-ce que tu en penses ? … Tails ? Tu … pleures ?
- Non, ce n’est rien … répondit le renard en s’essuyant rapidement les yeux. Au fait, tu sais où est Sonic ?
- Non, je ne l’ai pas revu depuis hier. Amy est sûrement en train de le chercher à l’heure qu’il est … »
Journalisée
~ Un peu de Sonamy, beaucoup de Knouge, du Silvaze passionnément et du Taismo à la folie ~

Ma nouvelle fic :
Mémoires Enfouies
Passez donc la voir, ça me ferait très plaisir !

Et mille mercis à Kayra pour mon avatar !
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #12 le: Mars 14, 2010, 05:44:27 »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 146
  • « Psychopathe Fleur-bleue »
WWW
En effet, la hérissonne courrait dans la zone Green Hill, moteurs des chaussures à fond, à la recherche de son bien-aimé. Elle avait Piko Piko sur l’épaule et était visiblement exaspérée de cette énième disparition de Sonic. Au bout de plusieurs minutes de chasse, elle changea d’itinéraire et décida d’aller voir du côté du littoral.
« Mon pauvre Sonic, si je t’attrape, tu t’en souviendras toute ta vie ! pensa-t-elle avec fureur. »
Depuis un mois qu’elle avait reçu ses chaussures à propulsion, elle avait largement eu le temps de s’habituer à la sensation de courir à vitesse supersonique, et était presque aussi à l’aise que le hérisson bleu dans ce type de déplacement, au grand étonnement de Tails. Elle avait aussi essayé maintes fois de forcer Sonic à la demander en mariage, mais manifestement, ce dernier n’était « pas prêt » et fuyait une conversation dès le premier sous-entendu.
Amy venait de traverser plusieurs forêts bordant la mer, typiques à la végétation locale, quand elle reconnut une silhouette désagréablement familière dans sa trajectoire. Alors, elle se pencha vers le sol et appuya sur un petit bouton sur le côté extérieur de sa chaussure droite. Les mini-réacteurs perdirent progressivement leur puissance, permettant ainsi à la hérissonne de ralentir, jusqu’à s’arrêter net devant la personne qu’elle avait aperçue.
« Oh, toi ! pesta-t-elle en rangeant son marteau.
- Allons, pourquoi tu t’énerves déjà ? répondit Rouge d’un air lassé. Je n’ai encore rien dit, tu sais. »
Petit moment de silence.
« Laisse-moi deviner, tu cherches encore ton hérisson, c’est ça ? demanda la chauve-souris.
- Je n’ai pas besoin de chercher Sonic ! répondit Amy, visiblement énervée. De toute façon, il ne peut pas se passer de moi, il finira bien par revenir tout seul.
- Ca veut donc dire que tu le cherches …
- Raah, tais-toi ! »
Après cet accueil très chaleureux, elles s’assirent toutes les deux dans l’herbe, scrutant la mer au-dessus de laquelle se profilait Angel Island, un peu plus loin à gauche.
« Sonic est parti depuis hier et il n’est toujours pas revenu depuis … raconta la hérissonne. Voilà pourquoi je le cherche. Et quand je l’aurais trouvé, il risque fort de goûter à la furie d’un certain marteau …
- Ouais, je veux bien te croire … soupira Rouge.
- Qu’est-ce qu’il t’arrive, Rouge ?
- De quoi ?
- En temps normal, tu ne m’aurais fait que des reproches et des sarcasmes …
- Oui, et alors ?
- C’est bien ce que je dis, tu as un problème, là.
- Possible …
- Et je crois savoir ce que c’est … Pourquoi tu n’es pas avec Knuckles ?
- Ne me parle pas de lui, répliqua sèchement la chauve-souris. Je ne veux plus jamais en entendre parler.
- Rouge, qu’est-ce qu’il s’est passé ? demanda Amy, soudainement inquiète.
- Cet échidné n’est qu’un imbécile. Un imbécile doublé d’un égoïste, ajouta-t-elle d’une voix tremblante. »
Elle avait presque l’air de se retenir de pleurer.
« Ne touche pas à ces émeraudes par ci, ne joue pas avec ça par là … C’est tout ce qu’il avait à me dire … Ces gamineries entraînaient des disputes … Et un jour, ça s’est mal terminé … alors j’en ai eu marre, et je suis partie … Il … me dégoûte …
- Rouge … »
Après avoir dit ce qu’elle avait sur le cœur, plusieurs larmes perlèrent à ses yeux et coulèrent le long de ses joues. Sa tristesse était très profonde, et c’était la première fois qu’elle l’exprimait à ce point.
« De toute façon, je suis sûre qu’il croyait que je n’étais là que pour les émeraudes … continua-t-elle. Mais c’est faux … Je crois que … que je l’aimais vraiment … Pour moi, Knuckles valait bien mieux que n’importe quel trésor … Mais … ce n’était pas réciproque …
- Comment est-ce possible ? s’interrogea Amy. Vous aviez pourtant vraiment l’air fait l’un pour l’autre …
- Ma pauvre, il va falloir que tu te rendes à l’évidence : les apparences sont trompeuses, et la vérité dure à accepter. Les hommes ne sont que des égoïstes. Tout comme ce porc-épic que j’ai rencontré tout à l’heure …
- Un porc-épic ?
- Encore un de ces profiteurs, tu sais … « Je veux aller sur cette île. », il m’a dit. Alors je l’ai gentiment aidé, et conduit sur Angel Island … Et qu’est-ce que j’ai eu en retour ? Un « Merci. », et le voilà qui s’en va sans rien ajouter.
- Il s’appelait comment ?
- Qu’est-ce que tu crois ? Il ne m’a rien dit d’autre que ce que j’ai cité. Pas même son nom. »

Pendant ce temps, sur l’île …
« Pas besoin d’indication pour la trouver, cette émeraude, on voit sa clarté à cent kilomètres à la ronde. »
Luke avait réussit à pénétrer sur l’île grâce à une certaine chauve-souris. A présent, il était en train de parcourir la forêt intérieure d’Angel Island, en direction de l’autel où brillait l’Emeraude mère. Une fois sortit de cette épaisse broussaille, le porc-épic arriva devant l’édifice et en gravit les marches en deux temps trois mouvements. Une fois devant le joyau, il resta en admiration quelques secondes, puis se rapprocha. Les rayons du soleil se réfléchissaient à l’intérieur de la splendide pierre, la rendant encore plus brillante de d’habitude. Quand il fut devant, il posa sa main dessus.
« Ca alors … Je comprends mieux ce que Vector voulait dire … Ce caillou dégage une énergie incroyable. Mais c’est bizarre … Depuis que j’ai posé la main dessus, la puissance semble avoir diminué d’intensité …
- HE ! ENLEVE TOUT DE SUITE TES SALES PATTES DE L’EMERAUDE MERE, OKAY ? »
Luke fit volte face, et remarqua un échidné rouge en bas des marches.
« Qui est ce type …? se demanda-t-il.
- Si tu ne descends pas immédiatement de cet autel, je te réduis en pièces ! hurla Knuckles en commençant à monter les marches et en faisant craquer ses poings, signe qu’il était très sérieux.
- Il est dingue !? laissa échapper le porc-épic. »
L’échidné était à présent monté tout en haut et avait placé sa garde, en posture de combat.
« Qui es-tu ? demanda Luke.
- Je suis Knuckles, le gardien de l’Emeraude mère ! Mais c’est plutôt à TOI que je devrais poser la question !
- Ils appellent ça un « gardien » … Mouais.
- Tu me cherches, c’est ça ? Et bien tu vas me trouver ! Viens un peu par ici ! »
Soudain, Knuckles chargea le porc-épic et s’apprêta à lui décocher un énorme crochet du gauche dans la tête. Mais ayant anticipé, Luke s’abaissa, esquivant le coup fatal, et glissa sur le côté, gardant ses distances avec son nouvel adversaire.
« Je ne suis pas encore ton ennemi, déclara-t-il. Alors je te conseille d’éviter de m’attaquer à l’avenir.
- Ton cœur est noir et corrompu ! lança alors l’échidné. La haine et la rage ont perverti ton esprit ! Je ne peux pas te laisser approcher l’Emeraude mère !
- Qu’est-ce qu’il raconte ? »
Pour toute réponse, Knuckles se rua une nouvelle fois sur le porc-épic, et lui rentra dedans en un violent plaquage qui les envoya tous les deux en bas du monument. Juste après l’impact au sol, Luke fit une rapide roulade arrière et se mit en position de combat. L’échidné se releva également et lança un regard assassin au porc-épic.
« Je ne suis pas d’humeur à me battre, annonça ce dernier d’un ton très neutre. Mais si je dois te tuer pour avoir la paix, alors je le ferai. Je te laisse une dernière chance d’arrêter ce combat futile. »
Knuckles considéra son adversaire avec dédain, mais avait bien remarqué le ton de sa voix. Il n’avait pas l’air de mentir. Il laissa donc ses bras retomber vers le sol.
« Ouais, ce combat n’a pas de raison d’être, répondit-il. Mais fait le moindre geste suspect et je ne te ferai pas de cadeau !
- Mais qu’est-ce que j’ai fait, à la fin ?
- La question est plutôt : qui es-tu et qu’est-ce que tu viens fabriquer ici ?
- Bien. Mon nom est Luke. J’ai entendu parler d’un joyau capable de ramener les gens à la vie, alors je suis venu voir ça de mes propres yeux.
- Ce « joyau » s’appelle l’Emeraude mère, d’abord ! Alors pourquoi un être aussi corrompu que toi viendrait traîner près de cet autel ?
- « Corrompu » ? Je te trouve assez évasif pour un gardien.
- L’Emeraude mère tire ses pouvoirs du cœur, par le biais des Emeraudes du Chaos. Un cœur maléfique ne fait que tarir cette énergie. Un cœur comme le tien.
- Passionnant … encore une piste vers mon passé. Je ne serais pas venu pour rien.
- Hé, où tu vas comme ça ? »
Le porc-épic se mit à courir, battant en retraite envers l’échidné. Il s’élança vers la forêt à toute vitesse, atteignit rapidement l’orée et disparut dans l’obscurité de son feuillage, tandis que Knuckles se lançait à son tour à sa poursuite.
« Si tu crois que je vais te laisser t’en tirer à si bon compte, tu te trompes ! hurla-t-il d’une voix enragée. »
Il rejoignit la sylve sans perdre une seconde. Les arbres touffus bloquaient une bonne partie des rayons du soleil, ce qui signifiait qu’il devait se fier plus à son ouïe qu’à ses yeux. Il entendait les bruits de pas saccadés de l’étranger s’éloigner progressivement, mais il ne stoppa pas sa course pour autant. Au bout de quinze minutes de sprint intensif, il vit au loin la lueur de l’extérieur, ce qui voulait dire qu’il devait déjà être à proximité du bord de l’île, puisque la forêt ne s’arrêtait qu’à cet endroit. Quand il n’en fut plus qu’à quelques mètres, il aperçut enfin dans la lumière la silhouette du porc-épic, qui s’était arrêté là, comme pour l’attendre, juste en face de l’océan.
« A un de ces quatre, gardien ! »
Et il sauta simplement dans le vide.
« Mais il est totalement cinglé ? s’exclama Knuckles en reprenant son souffle. On est à des kilomètres au dessus de la mer ! Mais qui pouvait bien être ce type ? »



Je crois que y'en a qui vont être content. ^^

Et pour ceux qui se demandent à quoi ressemble ce fameux nouveau personnage :
http://th03.deviantart.net/fs70/300W/i/2010/073/5/2/Luke_the_Porcupine_by_Lukeskywalker62.png
Journalisée
~ Un peu de Sonamy, beaucoup de Knouge, du Silvaze passionnément et du Taismo à la folie ~

Ma nouvelle fic :
Mémoires Enfouies
Passez donc la voir, ça me ferait très plaisir !

Et mille mercis à Kayra pour mon avatar !
 
 
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #13 le: Mars 14, 2010, 08:40:08 »
  • Supa Rank E
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 475
  • Metal Ficeur


Journalisée
Touche pas à Tails, espèce d'enf ... hum hum, pardon, je me suis laissé emporter.

Cette fois, Luke est à l'honneur : on sait à quoi il ressemble (superbe dessin au passage), qu'il est amnésique, qu'il a un but, qu'il est un peu trop curieux (vas-y Knuckles, casse-lui la gu ... hum, désolé. *coup de pelle de Luke*) toujours aussi désagréable mais on a hâte d'en savoir plus sur lui.

Sinon, excellent les chaussures à propulsion d'Amy qui lui permettent de courir aussi vite que Sonic, le Knouge quasiment mort et ... Vector qui fait de la paperasse au début ! Tout est une suite logique, inutile d'en demander plus à ce stade de l'histoire.

Je ne dirai rien sur la forme car rien n'a changé, la qualité est toujours au rendez-vous.

Continue comme ça !

A plus !
   
Re : [Sonic X] Mémoires Enfouies
« Répondre #14 le: Mars 16, 2010, 10:23:46 »
  • Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16
  • Dessin by not me, coloriage by me.


Journalisée
Alors, ce personnage gris, neutre, glacial et un peu je-m'en-foutiste ou hyper sérieux était... Luke ? Alors, depuis le début, tu étais un porc-épic fan de Star Wars ? xD
Bon, je reviens à l'histoire qui s'enchaine très bien. Une histoire très révélateur, puisque Luke sait réfléchir. Mais que vont servir les Crop Circles ? A former une sois-disant "cage" ? Mais pourquoi ?
Qui est réellement Luke ? Et les visions que vois Cosmo, en quoi peut-il y avoir un rapport ? (A moins que... Non, ce ne serai pas logique) Et Le prénom de Tails lui dit quelque chose... Je n'en peux plus. Ma tête s'embrouille.
Et la plus importante question : Où est le crâne d'oeuf ? Il dort ou quoi ? xD

Continue comme ça. J'attends la suite avec beaucoup d'impatience.
   
Pages: [1] 2 3 4