Planete Sonic Forums

L'Atelier Fan Area => News et concours => Discussion démarrée par: Wolfgang the wolf le Décembre 15, 2008, 06:06:33 pm



Titre: Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 15, 2008, 06:06:33 pm
Voilà, je suis le dernier vainqueur de ce célèbre tournois (dont je n'ai pas pu posté la fin pour raison personnelle et je m'en excuse) et je remet mon titre en jeu. Mais cette fois, avant de rappeler les règles, j'aimerai savoir si vous êtes d'accord pour faire une sorte de Tournois Interfiction Next Gen. Je m'explique :

Pour le moment, on a eu que des combat simple en tête à tête, le combat de base on va dire. Donc je vous propose 3 principes de combat cette fois, comme vous avez pu le voir dans le sondage.

Classique : comme d'habitude, c'est a dire en un contre un.

En duo : chaque participant à 2 personnages qui combattront en équipe (possibilité de combo, de stratégie...). Et même niveau scénario, on peut développer un peu plus qu'avec un seul perso.

En Team : même principe que le précédent, mais avec 3 persos (Speed, Fly et Power bien sûr). Le plus dur à faire sans doute, mais il y a de quoi faire de bon gros combat.

Voilà pour les combats. Faites votre choix pour votre style de combat. Sinon le reste en toujours pareil. Le vainqueur est déterminé par vote jusqu'à la victoire. J'attend d'avoir environ une dizaine de vote pour mettre les règles (plus ou moins modifié en fonction du style de combat).

Une fois de plus, le tournois, c'est surtout pour passez un bon moment entre nous. =)

Perso, je pour un combat double ou en Team. Même si comme je l'ai dis, faire un combat avec 4 ou 6 persos est assez dur, ça peut être très intéressant.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Décembre 15, 2008, 06:47:45 pm
Intéressant. Rassemble du monde, j'épingle le sujet.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Foxy le Décembre 16, 2008, 12:11:44 am
Je vote en duo car si je participe, c'est Foxy et son chao Chaogue qui participerons. C'est une très bonne idée de refaire ce tournois, ls autres fois je n'avais pas pu participer!


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Décembre 16, 2008, 04:48:40 pm
Bonne idée de reprendre ce tournoi, j'espère qu'il y aura du monde.

J'aimerai bien voir ce que cela donne en duo donc si cette formule est retenue tu peux me compter dans les participants.

Les deux autres formules me semblent moins intéressantes, Classique : elle est justement trop classique.
En team : ça me parait difficile à mettre en oeuvre. J'ai peur que les combats soient très confus, il serait peut être plus prudent de passer à deux avant d'essayer à trois protagonnistes.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Décembre 17, 2008, 04:23:02 pm
Hem hem... Intéressant tout ça !

Je vote pour un combat en team, ou encore pour un combat en duo. Je pourrais peut-être participer, je verrais. (J'ai déjà mes persos pour la bataille en team ! Hin hin ^^)
En tout cas, ça a l'air pas mal !! Moi aussi j'espère qu'il y aura du monde, surtout pour quelque chose comme ça.

Allez, venez !!!


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 17, 2008, 07:09:43 pm
Bon, heureux de voir qu'il y a du monde d'intéresser. Je pense que l'on va être tous d'accord pour les combats en duo.

Donc si on fait le point, il y a pour le moment moi (bon, ça c'est normal), Foxy, Capita, Kayra et Miko qui seraient intéressé. On va fixé comme à chaque tournois à 8 participants. Encore 3 et je lance les inscriptions officielle en même temps que le contexte.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: shadow/ombre le Décembre 17, 2008, 07:46:56 pm
ça peut être interersant.je veux bien participer j'ai voter pour un combat en team et j'ai déjà choisi mes perso.
j'espere qu'il y auras du monde


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Yze le Décembre 17, 2008, 08:07:02 pm
Mmmh interessant.
Je sais pas trop ce que c'est ce combat mais j'ai quand meme envie d'y participer.
J'hésitais entre solo et duo, et j'ai choisi solo.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 18, 2008, 01:17:35 pm
Le vote est fini et le tournoi sera en double comme ceux qui on voté Team sont aussi partant pour le duo.

Le contexte est pret, les règles sont bientot fini, je pense posté le tout ce soir ou demain au plus tard.

On est 8 pour le moment qui sont intéressé (moi, Capita, Miko, Hunter, Foxy, Shadow/Ombre, Yze et Kayra), mais s'il y a encore du monde de vraiment intéressé, on peut essayer de monté jusqu'à 16 ou alors le tournoi sera en classement et pas en éliminatoire. A voir.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Sender le Décembre 18, 2008, 05:49:59 pm
moi je suis interressé , je pensais prendre un Team mais trops tard , ce sera Arnica et Iron , qui sont dans la Team Ark (trio de fille ) commençons :
tous d'abord pour ceux qui ne connaissent pas mes perso
http://madspace.deviantart.com/art/Arnica-ans-Iron-colored-104585431

présentation d'Arnica:
nom: Arnica
age : 18 ans
espèce : singe
type : power
armes ou pouvoir : télépathie , méditation , super agilité puis arts martiaux
accesoires: aucun
tenue : lollytop gothique
aspect ou caractére(s): toujour autaine , sympatique

derniére survivante de l'ancienne Team Ark ( Valeire the raccoon et Anthro the fliying ant ) Valerie meurt lors d'un combat et Anthro se sacrifie lors du combat contre Cyber Sender

présentation d'Iron:
nom: Iron (c'est une fille )
age : 34 ans
espèce : dragonne
type : fly
armes ou pouvoir : voler , planer , maitrise le feu
accesoires: ses bracelets de feu sont la source de son pouvoir
tenue : gothique
aspect ou caractére(s): silencieuse et secréte

venue lors du sacrifice d'Anthro , elle a cependant assistée a la mort de Valérie .
elle est la gardienne d'Iron city (citée de Fer ).

dernier personnage (exclu de l'histoire ) de la Team Ark

présentation d'Aria
nom: Aria
age : age inconnu (elle vient d'une autre dimension)
espèce : louve (soeur jumelle de Sakura )
type : speed
armes ou pouvoir : voler dans les aires , télékinésie , télékinésie matérielle , télépathie
accesoires: gants technologiques ( gardienne de la huitiéme émeraude ( émeraude du temps qui peut ouvrir des dimensions parralléle a des époques différentes )
tenue : futuriste
aspect ou caractére(s): toujours joyeuse

bien qu'elle est perdu ses parents , elle est toujours contente. Mais a une grande responsabilité , garder l'émeraude du temps . Mais un jour , Magnet tombe dessus et ouvre une bréche dans le temps , ça va étre une course poursuite pour rattraper Magnet qui risque d'anéantir la vie sur Iron twelve (planéte de Sender )


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Décembre 18, 2008, 10:24:15 pm
Va falloir agrandir.^^

Il y a l'air d'avoir plus de monde que les précédents opus. C'est vraiment bien.

Par contre il m'est d'avis d'attendre d'avoir les règles pour poster la présentation des persos. Ainsi Sender, tu pourras l'améliorer un peu. Les majuscules et les points ne sont pas en option.

Pour les notes Wolfgang, je propose de ne pas tenir compte de l'orthographe, à moins que cela soit franchement catastrophique. Ce sera plus équitable.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 18, 2008, 10:56:23 pm
Surtout que je t'ai dis d'attendre Sender. XD

Bon peu importe, je viens de modifié un peu les règles et de vous donner le contexte. Comme vous allez le voir, ce tournois sera un peu plus développé que les précédents avec un scénario plus travailler donc je suis le seul au courant pour vous laissé un maximum de surprise et de rebondissement.

Et oui Miko, j'y ai un peu pensé moi aussi. L'orthographe (bien que importante) ne sera pas prit en compte du moment que l'on arrive à lire. Le vote sera surtout sur le respect du comportement des perso de l'adversaire, la qualité, pas la quantité (faire 6 pages merdiques, c'est zéro) et surtout la gestion des 2 combattants. Entre un combat où les perso n'ont pas de problème, ni de stratégie... C'est pas intéressant.

Les règles : gloire au grand copié/collé modifié. =)


Les bases :

Un Tournoi de Fics est une rencontre épique entre plusieurs personnages décrit de différents points de vue. Imaginez deux ficeurs X et Y décident de confronter leurs personnages A et B et C et D, choisissant comme arène un colisée basique, terrain de sable sous les cris des spectateurs déchaînés. A quoi bon le terrain, tout simplement pour l'utiliser ensuite, pour utiliser son sable etc. Vous suivez jusque là ? Parfait, car maintenant ça se complique. Chacun va écrire le combat de son côté, sans consulter l'autre, va " décrire " ce combat imaginaire entre A et B et C et D, en n'écrivant pas la fin mais en s'arrêtant au moment où son personnage aura le dessus, juste avant sa victoire. Surtout, s'arrêter peu avant la fin du combat !
Ex : Du côté de X, A attrape B et le lance de toutes ses force vers C, bloqué par D qui a perdu connaissance… ( et stop, pas plus loin )
Du côté de Y, C attrape A menaçant B de l’exécuter à la moindre contre attaque. D en profite pour se jeter sur B… ( De nouveau, Stop. )

Donc, on écrit un combat d'un nombre de pages entre 2 et 4. La marge est large, profitez en ^^ Les deux ficeurs ont écrit leur combat, le postent sur la taverne. Là, n'importe qui vote pour son combat préféré. Un vote par personne ! Donc, on comptabilise... Et on obtient un vainqueur, qui se devra, courtois, d'écrire la fin de son combat ! B frappe de toute sa puissance ses deux adversaires les blessant mortellement et mettant ainsi fin au combat ou D frappe B en plein cœur et C brise le cou de A. Et voici comment se termine l'affrontement.

Ok pour le combat ? On écrit son combat avec ses personnages en s'arrêtant avant la fin, on le poste et enfin si on gagne on le termine en beauté...
Parfait, vous avez compris les bases !
Pour les détails...

Le Tournoi se déroule par éliminatoire. Seul le meilleur restera à la fin !
Les personnages doivent être au préalable décrit dans une fiche où tu indiqueras ;

- Son nom.
- Âge.
- Race.
- Caractère.
- Physique.
- Ses armes.
- Ses pouvoirs / Facultés.
- Ses accessoires.
- Un résumé de sa vie, son antécédent...
- Lien entre les deux persos (comment sont leur relation, comment ils se sont connus...)
- Thème de combat (facultatif)

Pas de personnages existants ! Idem, pas copie d'un perso d'un ficeur. Aussi, évitez de rendre votre personnage trop fort, car un personnage bourré de faiblesses est bien plus intéressant qu'un gros bourrin qui gagne toujours ou alors 2 bourrins qui ne peuvent pas combattrent en équipe... Bref avoir des handicaps. Pas de laser qui tue sans combat, c'est pas intéressant. Donnez dans le spectaculaire ! Il faudra soit plaire aux juges, stricts sur l'écriture, le style et l'histoire, ou pire car bien plus hétéroclite, plaire à la masse, au forum !

Les arènes seront créées par moi et je vous promets des terrains variés. Je vous laisserai la surprise de les découvrir.

Nouveautés :

Cette fois, le tournoi sera plus penché sur le scénario. Je m’explique :

Jusque là, on avait une petite intro et le combat. Maintenant, on raconte comment ça se passe dans les coulisses et ensuite le combat. Par exemple, pour le premier combat, il faudra dire comment vous vous êtes trouvé embarqué dans le tournois, un passage où on explique à vous persos ce qu’il leur arrive, la préparation au combat, puis enfin le combat. Pourquoi faire ça ? C’est simple, à la fin, je compte transformer le tournoi en fic qui je proposerai sur PSo dans la section « Fan Fic » car c’est quand même un évènement important et je trouve dommage que cela reste uniquement dans le forum. Enfin bref, vous avez comprit le principe ?

Il y aura des passages qui pourraient s’apparenter à des cinématiques de jeu vidéo pour les phases hors combat. C'est-à-dire que je vous donnerai des petits passages d’une dizaine de ligne que vous devrez mettre dans vos récits. Pour ce tournoi, ça sera des passages où l’organisateur du tournoi s’adresse au participant par vidéo sans qu’il y ait de dialogue, juste pour des infos. D’autre passage seront rajouté entre les combats, pour compléter un peu le scénario du tournoi. Mais bon, ça, vous verrez ça lors du tournoi. Les « cinématiques » a ajouter à vos textes seront en rouge.

Chaque combat sera sur une arène différente ce qui fait un total de 6 arènes différente au minimum si on est que 8 participants. Avec ça, chaque combat sera moins déjà vu.

Contexte :

Comme à chaque fois, il y a un cadre à respecter. Je vous le donne comme intro du tournoi.


DREAD WORLD

   Au fin fond de l’univers, dans une constellation portant le nom de Zone des Ténèbres, un combat sans pitié faisait rage. Sur une petite planète sauvage, deux guerriers enchaînés de grande taille et en armure de combat futuriste avance à pas lent, observant tout autour d’eux comme s’ils s’attendaient à voir quelque chose sortir de l’ombre. Le ciel d’une couleur verdâtre laissé apparaître deux lunes de taille différentes, une petite rouge et une énorme grise. La végétation abondante ne laissé pas un grand champs de vision au guerrier. Un léger bruit sorti des buissons et avant que les guerriers puissent réagir, deux lasers lui traversa le torse de l’un et le crâne de l’autre, le tuant sur le coup. Deux autres guerriers, en armure orange vif approchèrent fièrement des cadavres suivit d’une petite caméra volante. Elle tourna au tour du vainqueur en laissant échappé une voix légèrement robotique.
« - Quelle fin dramatique pour cet épisode de Dread World qui restera à jamais dans les mémoires ! L’équipe Flash Astor, actuellement classé meilleur duo de l’univers vient d’être écrasé par l’équipe Icekarp ! Ces derniers sont à leur huitième victoire pour cette saison de Dread World ! »

Pourtant, sur Dread Station, colonie spécial appartenant à la chaîne intergalactique Dread Channel, quelqu’un n’est pas satisfait du spectacle. Zeskoil, le président de la chaîne, vient d’éteindre les dizaines de télés autour de lui d’un geste furieux. L’énorme requin à la tête incroyablement petite pour son corps se grattait sa fine moustache noire d’une air nerveux avant d’exploser tous crocs dehors.
« - Par Zorbute ! Cette émission perd de son intérêt à chaque épisode. Il faut redorer le blason de ce programme ! »
Il appuya violemment sur le bouton de l’interphone de son bureau, ordonnant que l’on lui apporte la raison de cette baisse d’audimat. Quelques secondes plus tard, un petit robot noir et blanc entra en courant dans le bureau. D’un simple regard, il comprit que Zeskoil voulait sa réponse.
« - La… La raison est que les gagnants sont toujours les même depuis huit saisons…
- Je vois… Reprit Zeskoil. Il faut de nouveaux concurrents complètement inconnus du publique. »
Le requin s’approcha de son ordinateur posé sur le coin de son bureau. Il appuya sur quelques touches avant de se tourner à nouveau vers le robot.
« - J’ai rentré dans l’un des vaisseaux les coordonnés d’une planète qui se trouve a des centaines d’années lumière d’ici. Ordonnes de me ramener seize personnes, les premiers qui te tombe sous la main ! De toute façon, il m’en restera que deux au final… »
Le robot sortit en courant sous les gloussements de Zeskoil.

----------------------------------------------------------

Donc vous avez comprit le truc ? Vous voilà embarqué dans un jeu de télé réalité… plutôt mortel ! Enchaîné avec votre équipier (ami ou pas) votre seul chance de revoir votre planète est de gagner le tournoi pour satisfaire Zeskoil. Je mets le contexte tout de suite pour que vous commenciez a réfléchir, mais ne le premet surtout pas en compte lors de l'écriture de la fiche.

Les inscriptions sont officiellement ouvertes ! Les 7 premiers (le 8ème étant moi) seront prioritaires, et si l’on arrive à monter jusqu’à 16 participants, ça serait génial, mais bon…

Je laisse entre 15 jours et 3 semaines pour vous inscrire et je vous donnerai la première « cinématique » qui sera à insérer dans votre texte. Mais un rappelle sur la construction des récits lors du lancement du tournoi.

N’hésitez pas pour les questions.



Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Yze le Décembre 19, 2008, 01:14:59 pm
Euuuh non merci pour moi.
Je n'aime pas trop les trucs qui sont inventés.
Donc je laisse ma place.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 19, 2008, 01:37:16 pm
Faut savoir, un coup tu dis que c'est super et ensuite tu modifis complètement ton post pour dire l'inverse. XD

J'organise le tournois tout seul donc je n'ai pas d'avie extérieur alors n'hésité pas à me contre dire.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Décembre 19, 2008, 03:20:57 pm
Ca roule pour moi. Faudra juste qu'on clarifie deux-trois trucs, mais plus tard.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Décembre 19, 2008, 05:25:32 pm
Tu me diras si ça te va comme fiche. ^^

Noms : Shell et Tira

Age : 26 ans

Descriptions :
Shell et Tira sont deux loups, deux jumeaux. Ils sont identiques et même leurs proches les confondent facilement.  Leur pelage est anthracite, un gris foncé, strié de noir, notamment sur la queue. C’est d’ailleurs le seul moyen physique de les différencier, la queue de Shell comporte une strie plus large que celle de son frère. Leurs cheveux, mi-longs, sont plus clairs. Leurs visages sont éclairés par des prunelles améthyste, bien que souvent cachés par les mèches qui leur tombent sur le visage. Cela énerve particulièrement Tira qui les attache en caraco si besoin. Pour cultiver leur ressemblance, dont ils se servent parfois pour piéger leurs proies, ils se vêtissent de même manière. Un pantalon en lin noir, une chemise légère en coton blanche et parfois un feutre noir, des baskets aux pieds, même si cela fait moins classe, c’est plus confortable pour courir.
Point de vue caractères les jumeaux se différencient, comme dans beaucoup de couple gémellaire, il y a un caractère dominant.

C’est Shell. Né en premier, il se considère comme l’aîné. Il est posé, calme et réfléchi. C’est en quelque sorte la tête de leur équipe. C’est lui qui élabore les plans, qui choisit les contrats sa conscience lui dictant de se renseigner sur les causes et les raisons des poursuites judiciaires. C’est également presque toujours lui qui a le dernier mot lors de leurs rares disputes. Pourvu d’un grand sang-froid, il montre rarement ses sentiments, il a l’impression que c’est un signe de faiblesse. Il ne se livre qu’à son frère. Souple, agile et rapide, si il a des acrobaties à faire, ce sera pour lui.

Tira contrairement à son frère est impulsif et colérique. Il agit souvent sous le coup de la colère sans réfléchir aux conséquences. Heureusement son frère le restreint beaucoup. Il est franc et n’hésita pas à clamer haut et fort ses sentiments. Même si sa carrure est identique à celle de Shell, il est beaucoup plus fort physiquement et son sens moral ne va pas au delà du montant de la prime.

Aptitudes et pouvoirs.
On ne peut pas vraiment dire qu’ils possèdent un pouvoir mais plutôt un don. Un formidable don d’empathie qui les unit. En combat, cela leur permet de coordonner leurs attaques sans avoir à se concerter. Ils se comprennent d’instinct, savent ce que l’autre va faire sans jamais se tromper. Mais ce don est également leur plus gros désavantage puisque cette empathie va au-delà de la simple intuition, elle est aussi physique. Ce que l’un subit, l’autre le ressent.

Ils ont une certaine culture du combat à mains nues. Ils ont été à la meilleur des écoles, celle de la rue et des guerres de gangs. Ils n’ont jamais étudié avec attention un art martial particulier, ils utilisent plutôt un mélange de tout ce qu’ils ont vu et appris. Ce qui peut les rendre parfaitement imprévisible.
Chacun à son arme de prédilection.

Shell possède une grande lance dont le manche en bois souple fait un mètre vingt de long. La lame qui la termine est suffisamment aiguisée pour trancher le plus dur des cuirs. Bien sûr, se trimbaler dans la rue avec une telle arme est plutôt difficile, il ne l’a donc sur lui que lorsqu’ils chassent.
Tira préfère une arme plus discrète. Un couteau papillon qu’il conserve précieusement dans sa poche. La lame aiguisée, fait une bonne largeur de main, (main d’hybride). Il possède une grande dextérité et une précision qui font de lui un bon tireur.Que ce soit avec son couteau, n’importe quelle arme blanche ressemblant de près ou de loin à une lame ou encore avec une arme à feu. Il manque rarement sa cible.


Histoire :
Leur histoire commença avec un drame. Ils vivaient dans un quartier difficile, si Tira avait rapidement abandonné les études pour intégrer un gang de loups, Shell entrait dans une école d’ingénieur en compagnie de leur meilleure amie, Silly. La louve, jeune mère-célibataire, devait en plus de ses études, travailler. Un soir, en rentrant, elle découvrit son petit appartement dévasté, et son jeune fils disparu. Enlevé par une bande rivale, un gang d’échidnés qui cherchait à atteindre Tira au travers de son amie. En apprenant la nouvelle, le sang de celui-ci ne fit qu’un tour. Il se serait jeté tête baissée dans le piège, si son frère ne l’avait pas arrêté. Suivant le plan de Shell, Tira se servit de son influence au sien de son groupe pour les rallier à leur cause. Ce fut donc une véritable guerre de citée que se livrèrent les loups et les échidnés. Bien qu’ils réussirent à délivrer l’enfant, Tira ne s’en contenta pas et poursuivit le ravisseur jusqu'à l’acculer seul dans une ruelle sombre. L’échidné était le chef de sa bande et depuis longtemps recherché pour divers larcins. Cette fois-ci Shell n’eut pas le temps d’intervenir et l’irréparable fut commis.

Arrêtés les jumeaux se retrouvèrent derrière les barreaux. Ils n’en sortirent qu’en passant un marché avec les autorités. Le ravisseur était recherché mort ou vif et les loups avaient, en quelque sorte, remporté ce contrat. Mais pour cela, ils devaient devenir officiellement chasseurs de primes.

Depuis les jumeaux enchaînent les contrats. Ils donnent une bonne partie de leurs primes à la louve pour lui permettre de vivre décemment et conservent le reste pour eux. Shell considère ce travail comme un job temporaire qui lui permettra de finir ses études. Tira, lui, pense en faire son métier, malgré les risques.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Sender le Décembre 19, 2008, 06:37:47 pm
elles me rapellent sakura et Aria qui sont 2  louves


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: STK le Décembre 19, 2008, 07:26:23 pm
Je participerai peut-être mais il y a quelque bémols : Je n'ai que très peu de temps à me consacrer à l'ordinateur donc je voudrais savoir combien de temps dure le tournoi ? Et que si je participe je voudrais dire que mes textes seront plutôt couts et donc je voudrais savoir si quelqu'un pourrai m'aider en tant que joueur de secours qui écrirai le texte 3 ou 4 jours avant que je ne soit disqualifié si c'est autorisé sinon je me débrouillerai... Et je n'ai pas pigé le truc des cinématiques.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 19, 2008, 07:46:35 pm
Pour le tournoi :

- Inscription jusqu'au 19 janvier où jusqu'à ce qu'on est assez de participants.
- Vous aurez environ 3 semaines pour écrire vos combat
- Une à deux semaines pour les votes

Bref, ça laisse pas mal de temps.

Les cinématiques seront des passages qui ne serviront qu'à donner du volume au scénario. En général, ça ne sera que de coup passage où intervient Zeskoil. Bref, ça ne changera pas grand chose au déroulement des combats. Un exemple ? Bon par exemple, la première cinématique sera juste après la capture de vos persos. Les participants se retrouveront tous dans une salle ronde avec un hologramme géant du président de la chaîne de télé qui leur expliquera en gros les règles (il y en a une seule : donner du spectacle par tout les moyens) et lui expliqué que seul deux d'entre eux revéront leur planète.

Je vais développer tout ça, faire un truc bien et ensuite, vous enchaîné directement. Comprit où pas encore ? XD


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: shadow/ombre le Décembre 19, 2008, 07:48:29 pm
En faite je trouve cela trop compliquer pour moi.je demande donc si il m'est possible de me désinscrire du tournoi


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Décembre 19, 2008, 08:00:29 pm

Citation
- Inscription jusqu'au 19 janvier où jusqu'à ce qu'on est assez de participants.
- Vous aurez environ 3 semaines pour écrire vos combat
- Une à deux semaines pour les votes
Il y a donc largement le temps d'écrire les combats.

Citation
En faite je trouve cela trop compliquer pour moi.je demande donc si il m'est possible de me désinscrire du tournoi
Je ne vois pas ce qu'il y a de plus complexe que dans les autres opus. Si ce n'est que cela va demander plus de travail à Wolfgang de faire un cadre.

Le principe est simple : tu seras opposé à un autre participant, tu dois écrire un texte relatant votre combat, ensuite les membres ou un jury votent pour savoir quel texte ils préfèrent.

J'ai l'impression que beaucoup se sont "inscrits" sans savoir ce qu'était un tournoi interfiction. Donc pour éviter tous malentendus.
Oui il faut faire un texte. Ecrire une histoire. (m'enfin une ou deux pages c'est pas la mort non plus).





Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 19, 2008, 09:54:59 pm
Je crois que surtout, ce que vous trouvé compliqué, c'est le fait que le scénario soit plus travaillé quand dans les opus précédent.

Mais pour qui c'est compliqué, c'est pour moi ! XD J'organise le tournoi seul donc je dois mettre au point un scénario digne des jeux de combat, créé une arène pour chaque combat (pas loin d'une dizaine)... J'essaie de vous faire plaisir et vous donnant un histoire intéressante. Le scénario, c'est moi qui le créé, vous, vous n'avait qu'à suivre le mouvement. Il n'y a absolument rien de compliqué la dedans. Il y a déjà eu 3 tournois, ça ce passe exactement de la même façon mais avec un scénario plus poussé. Seule différence c'est que dans les précédents tournois, vous aviez un contexte et vous enchaîniez directement avec le combat après une courte intro. Cette fois, je vous demande de tout développer et de faire comme si vous écriviez un chapitre de fic. Il n'y a absolument rien de compliqué.

Sinon Miko, t'as fic est parfaite. =) Bon, je m'attendait à une fiche pour chaque perso, mais comme se sont des jumeaux, c'est très bien aussi^^


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Décembre 19, 2008, 11:34:43 pm
Allez, je me fais ces fiches, tu me diras si ça te convient.


On se base sur Vie Alternative.

Nom/Prénom : Fly Kanaga
 
Âge : 16 ans

Race : hybride échidné

Caractère : Fly est une fille plutôt ... Comment dire ... Survoltée. Elle a laissé son caractère timide à l'entrée au collège. Elle est toujours joyeuse, mais aussi assez impulsive quand elle a affaire à des gens louches. C'est très rare de la voir triste. Ses amis et son entourage en général comptent beaucoup pour elle, et elle aime s'assurer que tout le monde va bien, et a tendance à vouloir remonter le moral à qui en a besoin. Elle est aussi très fêtarde. Elle n'aime pas manipuler ou être manipulée. Elle déteste les pervers et ne supporte pas non plus qu'on maltraite les faibles et a tendance à se transformer en furie pendant ces périodes-là. Et elle peut aussi devenir très jalouse quand il s'agit d'un certain échidné noir ... Personne n'a le droit d'y toucher à part elle.
Lors des combats, elle est très sérieuse ou alors elle ne se prend pas du tout au sérieux, et il lui arrive souvent de lancer des piques à ses adversaires histoire de les déstabiliser. Elle a aussi tendance à rabaisser les commentaires d'en face.

Physique : Fly est une échidné rousse aux yeux verts de taille normale. Son corps est plutôt élancé, taillé pour la vitesse, mais elle a ce qu'il faut où il faut, comme on dit. Elle a quelques bandes blanches autour de ses dreads. Pendant la période de combats, elle porte un jean et un tee-shirt noir moulants ainsi que des chaussures légères blanches.

Fly (les fringues ne sont pas les mêmes qu'en combat) (http://img368.imageshack.us/img368/3287/requesthunterflyjb8.jpg)

Armes : son corps, principalement. Étant très rapide, elle compense son manque de force par sa capacité à surcharger la défense adverse.

Pouvoirs : un contrôle absolu de sa vitesse et son endurance dans ce domaine. Elle peut tenir plusieurs minutes d'affilée à ce rythme sans s'arrêter et sans s'essouffler. C'est très utile pour mener des attaques rapides et répétées façon guérilla. Elle a donc une endurance hors du commun. Elle peut aussi accélérer pendant un bref instant, devenant pratiquement invisible à un œil normal, mais cela à tendance à la fatiguer très rapidement. Elle est douée en attaque mais elle préfère se réfugier derrière son coéquipier lorsqu'il s'agit de défense.

Accessoires : désolé, je m'y connais pas là-dedans. *crève*

Résumé de sa vie, ses antécédents ... : Fly est une fille comme les autres, du moins en apparence. Elle est née dans la même ville où elle a grandi et où elle vit encore maintenant. Elle a connu ses deux parents qui vivent toujours ensemble. Elle a un grand frère beaucoup plu âgé qu'elle, mais ils s'entendent très bien entre eux.
Là où elle se différencie des autres filles, c'est au niveau de ses parents. Son père est le capitaine des forces armées de la ville et un adepte du combat au corps-à-corps. Sa mère est de la même trempe, et c'est donc tout naturellement qu''ils apprirent à leurs deux enfants à se battre et à devenir autonome. Le père entraîna le fils, la mère la fille. Elle lui transmit toutes ses connaissances sur le corps combiné à la vitesse, et la fille surpassa bientôt la mère. Elle prenait cependant de gros revers face à son père, mais c'est une autre histoire.
Fly a grandi dans un milieu aisé, plutôt tranquille, pendant les onze premières années de sa vie ... Puis elle est entrée au collège, et tout ce que ses parents lui avaient inculqué lui servirent alors. Elle rossa les pervers, les  renvoyant d'où ils venaient, et se fit une solide réputation qui la suit encore aujourd'hui. On la surnomme "la Furie Rousse", allez donc savoir pourquoi.


Voilà pour la première du duo. Et le second est ... Wébon on sait tous qui c'est.


Prénom : Hunter

Âge : 16 ans

Race : hybride échidné

Caractère : Hunter est ... Impulsif. Presque incontrôlable parfois, surtout quand il s'agit de Fly ou d'un de ses amis, sa seule famille. Ayant grandi seul pendant la plus grande partie de sa vie, il est parfois très méfiant. Mais lorsqu'il est avec ses amis, il devient très sympa. C'est lui aussi un gros fêtard, et il n'est pas rare de le retrouver seul debout au milieu d'un gros tas d'ivrognes (comme par exemple Tesla et son pote russe, mais ça c'est un détail... X) ). Il a aussi souvent tendance à faire le rebelle, à afficher un air de "j'en ai rien à foutre" et à faire le con en moto. Tout comme Fly, il déteste les pervers mais il préfère les laisser s'entretenir avec elle. Lui, il ramasse juste ce qui reste pour y jeter un peu plus loin. Il déteste aussi qu'on s'en prenne aux faibles, et pour preuve, il en a pris un sous son aile.
Si j'ai un conseil à vous donner, c'est de ne pas toucher à sa copine et de ne pas l'énerver. En combat, il est plutôt détendu et la plupart des commentaires adverses ne l'atteignent pas, mais si ça commence vraiment à le chauffer, je vous conseille de courir. Vite. Surtout qu'il risque de ne plus se contrôler ...

Physique : Hunter est grand, plus grand que les hybrides normaux. Ça va de l'ordre de la demi-tête à deux têtes et demi suivant l'hybride. Il est presque entièrement noir, si on omet les reflets argentés de ses dreads et sa cicatrice sur son torse, argentée elle aussi. Ses yeux sont violets. Il paraît à la fois svelte et musclé. Il porte de grosses chaussures noires et blanches, un pantalon blanc et une chemise blanche.

Hunter (sans la chemise) (http://img379.imageshack.us/img379/2761/requesthunter2oh0.jpg)

Armes : Son corps, tout comme Fly. Il est plus lent qu'elle mais ses coups sont beaucoup plus puissants. Et il a quelque chose de caché en lui.

Pouvoirs : un démon habite son corps. Il se nourrit de haine, de souffrance, de tristesse ... Bref, de tous les sentiments négatifs. C'est pour cela qu'il apparaît uniquement lorsque son possesseur est hors de lui ou lorsqu'il est proche de la mort ... C'est presque un Deus Ex Machina, en y repensant. Mais on est là pour parler des pouvoirs. Ce démon permet à Hunter de "terminer" ses combats dans un bain de sang ... Enfin non. Le démon lui confère une puissance supplémentaire et accroît sa vitesse. Il lui permet aussi de charger de l'énergie dans ses poings ou dans ses pieds pour les relâcher en frappant, ou d'envoyer des vagues d'énergie sur ses adversaires. Le temps d'apparition de ce démon est toutefois limité car il provoque une douleur violente chez l'hôte et a tendance à l'épuiser. Il faut aussi savoir que l'hôte et le démon ne sont pas tout à fait synchronisés l'un à l'autre, ce qui réduit encore le temps d'apparition. Il est très facile de savoir quand le démon apparaît : les yeux de Hunter deviennent entièrement violets, puis des flammes blanches dansent sur son corps, et enfin se veines se teintent de blanc.
Hunter possède aussi quelque chose en lui qui confère un pouvoir de guérison supérieur à la norme. Il arrive donc qu'une blessure légère infligée au début d'un combat ait disparu à la fin. Cependant, proportionnellement à la gravité de la blessure, le temps de guérison est plus long. Par exemple, si une lame lui laisse une profonde entaille ou s'il se casse un membre, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit sur pied avant une semaine. Il est aussi spécialisé dans la défense, contrairement à ce que l'on pourrait penser. (Wah le pavé ... On raccourcira un peu suivant tes critères, et on enlèvera deux-trois trucs.)

Accessoires : ça existe pour les hommes aussi ? *crève²*

Résumé de sa vie, ses antécédents ... : Hunter n'a jamais été et ne s'est jamais considéré comme normal. Tout petit déjà, ses camarades le trouvaient bizarre du fait de sa grande taille et de sa couleur noire, pratiquement inexistante chez les échidnés. Ses parents lui étaient presque inconnus ; il se souvient juste de deux blouses blanches et d'un échidné d'une couleur plus foncée que l'autre. A cause d'eux, il n'a jamais eu une vie normale. Il vivait chez une vieille femme, une souris gris pâle dont il ne se souvient même plus le nom et qu'il détestait par-dessus tout. Elle était méchante avec lui, ne s'occupant presque pas de l'échidné qui s'éduqua seul dans la rue. Enfin, pas tout à fait. La rue était synonyme d'ennuis pour lui, mais elle lui apprit également à se battre, ainsi qu'à son entrée au collège. Là-bas, c'était cent fois pire qu'à l'école : il était souvent victime de "bizutages", comme le vol de ses affaires, les conneries mises sur son dos, etc ... Mais il leur rendait tout ces préjudices. Et il se forgea à son tour une solide réputation.
Quelques années après son entrée au collège, un soir, à la sortie, une voiture noire l'aborda et l'emmena dans un endroit qu'il ne put voir : on lui avait bandé les yeux. Il ressentit une piqure dans son bras, puis plus rien. Lorsqu'il se réveilla, il se trouvait dans un lit d'hôpital, une cicatrice sur le torse, et un scientifique à ses côtés lui annonçant la mort de ses parents. Étrangement, il ne ressentit pas grand chose. La femme qui était censée s'occuper de lui mourut peu de temps après, et là encore, il ne ressentit rien. Le gouvernement, ne sachant que faire de cet enfant, lui demanda tout simplement son avis. Il répondit qu'il voulait un appartement en ville, et on lui donna. L'argent coulait également à flots. Il ne comprenait pas pourquoi, mais ne se posa jamais de questions.

Voilà pour Hunter.


Lien entre les deux persos : C'est pourtant simple : chacun se forgea une solide réputation au collège. Forcément, les exploits de l'un vinrent aux oreilles de l'autre. Et une rencontre s'organisa bientôt. La Furie Rousse contre le Démon Noir ... On aurait presque cru à une affiche de film. Et pourtant, ce n'était que des surnoms donnés par des gosses.
La rencontre eut donc lieu une nuit. Fly s'enfuit de chez elle par la fenêtre de sa chambre, tandis qu'Hunter sortit, tout simplement. Le lieu de rendez-vous se situait dans un quartier mal famé normalement interdit aux gosses, mais chacun se faufila si bien par les ruelles sombres que personne ne les remarqua.
Lorsqu'il arriva, elle était déjà là, dissimulée dans l'ombre. Elle tenta de le surprendre en lui sautant dans le dos, mais il se retourna et leurs regards se croisèrent pour ne plus se détacher. La main délicate de la jeune fille atterrit dans celle plus grosse de celui qu'elle appela dès ce moment son petit ami.
Ils passèrent les années suivantes ensemble, se liant de plus en plus l'un à l'autre, combattant ensemble. Ils entrèrent dans le même lycée et Fly obtint l'autorisation de ses parents de vivre avec Hunter. Ils passaient leur temps accroché l'un à l'autre.

Thème de combat : Je cherche ...


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 20, 2008, 12:47:42 am
Parfait Hunter, je vois rien à redire.

Bref à mon tour. Basé sur ma BD "Sonic Next Adventure" qui elle même reprendre des principes des comics Archie comme Moebius par exemple. Donc si vous êtes un peu perdu, vous inquièter pas car faut avoir lu certain archie et on parle de chose que je n'ai pas encore montré dans ma BD.

-----------------

Son nom : Wolfgang the supreme being

Âge : Inconnu (Probablement pas loin de 70 ans, même s’il m’en a que 18 en apparence)

Race : loup

Caractère : D’apparence froide et dure, Wolfgang n’est pas mauvais, juste solitaire. Agissant parfois sans vraiment réfléchir et de façon brutale, Wolfgang est très indépendant et accepte rarement l’aide des autres. Le visage presque toujours neutre, on pourrait presque croire qu’il n’a aucune émotion. Et quand il décide de les montrer, c’est souvent de la colère et rarement un sourire. Calme quelque soit la situation, il est pourtant un vrai fauve à l’intérieur. Doté d’un esprit combatif incroyable, il ne baisse jamais les bras lors d’un combat et préfère mourir que de perdre. Cependant, Wolfgang a un principe, toujours laisser une chance de fuir au plus faible que lui.

Physique : Wolfgang est un hybride loup noir avec une grosse mèche rouge et de la fourrure de même couleur sur le torse. Il a des gants blancs et des anneaux dorés aux poignés et aux chevilles. Il a de grosses chaussures noires et blanches avec des lacets jaune clair. Ses yeux sont dorés.

Ses pouvoirs : Wolfgang, était un prototype de Shadow, possède le pouvoir de contrôler le chaos, mais à un niveau différent. Bien plus développer chez lui, il peut contrôler le temps et l’espace sans Chaos Emeral, si bien qu’il peut se téléporter et léviter quelques instant aussi souvent qu’il le désire. Malgré cela et la possibilité d’utiliser le puissant Chaos Blast. Wolfgang n’utilise pas souvent ses pouvoirs, au contraire, il n’est pas rare de le voir combattre sans les utiliser une seule fois si cela n’est pas nécessaire.
Les autres atouts de Wolfgang sont son agilité incroyable et sa vitesse supersonique.

Beast the Werewolf : Wolfgang souffre du même problème que Sonic une fois la nuit tombé, à l'exception qu'il s'agit d'un effet permanant chez Wolfgang. Suite à la mauvaise manipulation de l'émeraude lors de sa création, l'énergie de la pierre futinversé, donc devient négatif, et s'incrusta au code générique de Wolfgang. Maintenant, lors des nuits de plein lune et que la lumière de cette dernière touche le loup noir, Wolfgang se transforme en loup-garou. Bien plus lent, mais d'une force incroyablemennt supérieur, Beast a une fourrure très épaisse qui lui donne une bonne protection. Sous cette forme, Wolfgang perd tout ses pouvoirs en échange d'une force titanesque (qui va jusqu'à soulever des objets d'une centaines de tonnes). Mais Wolfgang hévite absolument à devenir Beast car quand il se transforme, il perd totalement le contrôle de son corps, devenant une bête sauvage. Il n'y a qu'une minuscule partie de lui qui est capable de réagir. En général, ça se résume à attaquer d'abord ses ennemis avant de s'en prendre à ses amis. C'est pour la que tel un vampire avec le soleil, Wolfgang ne rentre jamais dans les rayons de la lune.

Histoire :

Il y a plus de 50 ans, le professeur Gérald Robotnik créa la toute première forme de vie artificiel, le Biolizard. Un être soit disant parfait, capable de survivre quelque soit la situation où il se trouve. Pourquoi créer un tel projet ? Gérald voulait sauver sa petit fille Maria d’une maladie mortelle et jusque là impossible à guérir. Mais devant le succès du Biolizard, Gérald avait tous les espoirs. Il décida de voir si un être plus petit pouvait supporter le traitement donné au premier prototype et surtout s’il était possible de réaliser le même miracle sans implant robotique. Il créa le Projet Wolfgang. La création de l’être était sur la bonne voie, il ne restait plus qu’à utiliser la puissance d’une Chaos Emerald pour lui donner la force de résister à toute maladie. Mais il y eu un problème lors du transfert d’énergie. Une horrible erreur de calcule qui donna à Wolfgang beaucoup trop de puissance. Le loup se réveilla comme prévu, mais poussé par son surplus d’énergie, il commença à détruire tout autour de lui sans la moindre retenu. Gérald réussit à enfermer Wolfgang dans une capsule. Bien conscient que si un tel accident venait à l’oreille de ses supérieurs, Gérald cacha Wolfgang dans une salle secrète d’ARK et masqua l’accident derrière un problème technique venant d’un système informatique qui avait fait court-circuit.

Un an passa sans que plus personne ne parle du projet Wolfgang et le projet Shadow avait vu le jour. Mais pour éviter un autre accident, Shadow fut créé à partir du sang d’un alien du nom de Black Doom. Mais ce dernier, en échange, voulait Shadow. Face à un cruel dilemme, Gérald demanda quelques jours à l’alien avant de lui proposer un nouveau marché. Le sang de Black Doom contre Wolfgang. Le marché fut conclut.

50 ans plus tard, le projet Wolfgang ressorti de l’ombre. Envoyait sur Mobius en éclaireur par Black Doom, Wolfgang préparait l’invasion des Black Arms. Mais alors qu’il était dans l’une des bases d’Eggman, en train de se battre contre Shadow dans un combat sans pitié, les deux hybrides trouvère un dossier dans lequel il n’y avait qu’un simple CD. Avec l’aide de Sonic et de Tails, Wolfgang et Shadow purent le lire. Mais à leur surprise, les deux hybrides furent aspirait dans une sorte de monde virtuel où ils retrouvèrent Gérald et Maria. Le professeur leur expliqua qu’il avait créé un programme spécial, une sorte de monde virtuel dont eux seuls avait l’accès. Disposant de très peut de temps, Gérald leur expliqua qu’il leur avait donné une âme identique à celle de Maria pour qu’ils puisse être totalement indépendant de toute pression extérieur.

De retour dans le monde réel, Wolfgang décida de rejoindre le camp de Sonic et de protéger Mobius.

----------

Nom : Soto the evil wolf

Âge : Inconnu (Probablement pas loin de 70 ans, même s’il m’en a que 18 en apparence)

Race : hybride loup

Caractère : Soto est extrêmement arrogant et décontracté. Il a tellement confiance en lui qu’il en devient écoeurant. Agressif, sadique et surtout mauvais jusqu’aux osseux, Soto est sans doute l’un des pire méchant que Mobius a connu. Avide de puissance et de domination, il me désire qu’une chose, prendre le contrôle de Mobius suite à son échec contre le Dr Kintobor sur Moebius.

Physique : Soto est un loup rouge aux cheveux longs. Il a une grosse mèche noire et de la fourrure de couleur identique sur le torse. Ses yeux sont argentés et il a l'oreille droite cassé et deux boucle d'oreille en argent à la gauche. Il porte une veste en cuire marron, des lunettes de soleil verte et un pantalon bleu déchiré aux genoux. Il a des chaussures noirs avec du blanc sur le dessus et des gants en cuire noirs sans doigts.

Ses pouvoirs : Etant la version Moebius de Wolfgang, il possède les mêmes pouvoirs que ce dernier à la différence qu’il les tire des ondes négatif des Chaos Emerald. A la différence de Wolfgang, Soto est un peu moins agile mais plus puissant physiquement.

Histoire :

Soto n’a pas toujours porté ce nom de même qu’il n’avait pas cette apparence. A l’origine, il s’agissait d’Evil-Wolfgang, arme créée à des fins militaires. Mais une fois fini, Evil-Wolfgang ne sait pas montrer très coopératif et a préféré agir en solo. Il fut vite arrêté et emprisonnait pendant plus de 50 ans dans base ultra secrète de Moebius.

Il fut réveillé accidentellement par le Dr Kintobor qui était à la recherche d’un moyen d’arrêter la bande d’Evil-Sonic qui causé de plus en plus de dégâts sur Moebius. Résultat, Evil Wolfgang préféra les plans du maléfique hérisson bleu.

Mais le jour où Evil-Sonic avait décidé de choisir Mobius comme nouveau terrain de jeu pour ça bande et surtout pour prendre sa revanche sur Sonic. Et pour ça, rien de mieux que de voler la Master Emerald pour bénéficier d’une puissance sans limite. Evil-Sonic et Evil-Wolfgang attaquèrent donc Angel Island mais il n’avait pas prévu tomber sur Knuckles et Wolfgang. Le marché était clair entre les deux être maléfique. Evil-Wolfgang devait combattre le gardien et le loup pendant que Evil-Sonic absorbé le pouvoir de la Master Emerald. Mais ça ne se passa pas vraiment comme ça. Evil-Wolfgang décida de ne pas suivre le marché une fois Wolfgang et Knuckles hors d’état de nuire, il préféra prendre le pouvoir. Une lutte entre le hérisson et le loup commença et cela se termina par l’absorption des l’énergie de l’émeraude par les deux hybrides. Ainsi Scourge et Soto virent le jour.

Depuis ce jour, Soto cherche par tout les moyens à dominer Mobius, mais Wolfgang est là pour lui barrer la route. 

-----------

Lien entre les deux persos : Entre Wolfgang et Soto, c’est une guerre pleine de haine. Ne pouvant pas plus se voir que s’allier. Opposer en quasiment tout les points, il est impossible de les laisser seul sans qu’un combat éclate.
Depuis le premier regard entre les deux loups, la guerre est lancée. Il n’y a qu’une seule et unique fois où les deux loups se sont alliés, c’était pour combattre Cyber Wolfgang et Cyber Soto, deux clones robotique créé par Eggman qui les voit d’un très mauvais œil.

Thème de combat : http://fr.youtube.com/watch?v=LMDZ8N1dvaM&feature=related


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Sender le Décembre 20, 2008, 06:15:20 pm
okay , j'ai tout pigé mais l'écrit n'est pas fait pour moi , don cje me suis proposé pour aider Wolfgang , donc je m'occuperait d'une partie dessin cinématique ainsi que la création des lieu avec Wolfgang , du coup , ce sera a mon avis plus attrayant avec des images de combat  (puis je pourrait m'entrainer aussi ) donc voila , j'ai aussi légué la ville de mes persos a Wolfgang , ainsi , Iron city (cité de Fer) est ma création.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 20, 2008, 10:14:36 pm
Sender, c'est bien gentil, mais ce n'est pas à toi de révéler ce genre de chose. Je n'avais pas prévu dévoiler les arène tout de suite, je voulais laisser la surprise. ~~
Et puis je t'ai dis qu'il n'y avait rien de sûr pour le moment au sujet de ce que je t'ai dis. Je suis quelqu'un qui improvise beaucoup donc je change très souvent d'avie. Rien que pour le contexte, j'ai dû changer au moins une dizaine de fois d'idée. Et puis je te rappel que je ne t'ai jamais donné ce rôle. Je t'ai dis "Commence avec Iron City pour voir ce que ça donne et ensuite on véra". J'ai dis que je te ferai signe quand j'aurai besoin de toi.

Donc désolé, mais je tiens ABSOLUMENT à garder TOUTES les arènes TOTALEMENT secrète pour les autres participants jusqu'au dernier moment. Je retire Iron City des arènes. Déjà que je participe en connaissant l'histoire n'est pas très réglementaire, mais comme je suis le dernier vainqueur, ça ne serait pas sport de ma part de stopper le tournoi pour être sûr de garder mon titre.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Foxy le Décembre 21, 2008, 07:57:45 pm
 nom : Sylphyde "Foxy" Croix

Âge : 19 ans

Race : Hybride renarde

Caractère : Foxy est une fille obsédée par le pouvoir. Elle veux toujours plus de pouvoir, quitte a s'associer avec les méchants. Elle est très rusée et manipulatrice. Elle n'hésite pas a utiliser ses charmes pour séduire et obtenir ce qu'elle veux. C'est aussi une exellante actrice et une menteuse tellement crédible qu'elle peut faire croire presque n.importe quoi a n'importe qui. Elle n'aime pas l'eau, car elle ne sait pas nager. Elle n'a pas la langue dans sa poche et elle adore faire exprès pour enrager les gens. Elle considère qu'il n'y a pas de bien ou de mal mais que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher.

Physique : C'est une très belle renarde rousse avec les cheveux, le museau et le bout de la queue noirs, avec les yeux bleus. Sur son bras gauche, il y a une marque noire en forme de croix. Elle est habillée de pantalons moulants mauves, d'un cache-coeur rose et d'une veste de cuir mauve. elle porte aussi des souliers et des gants qui découvres ses doigts ainsi qu'une ceinture rose ou elle range ses armes.

Ses pouvoirs : Foxy n'a pas réellement de pouvoir mais elle sait se servir de tout ce qu'elle a à sa disposition pour attaquer. Elle peut donner des coups de queue, de pieds ou encore se servir de ses griffes aiguisées pour frapper l'ennemis. A sa ceinture, elle a 20 bombes fumigènes, des lunettes infra-rouges et un petit poigard. Elle sait aussi grimper.

Histoire : Foxy se promène un peu partout sur Mobius depuis 5 ans, a la recherche d'aventure et de pouvoir avec son compagnon d'aventure de toujours, le chao Chaogue. Elle est partie de chez elle, ou elle a vécue sans histoire jusqu'a la mort de ses parents. Il y a des rumeurs qui disent qu'elle aurait déjà été vue aux cotés d'Eggman mais aussi qu'elle aurait déjà eu une aventure amoureuse avec un membre de l'agence de détective Chaotix. Elle n'as jamais confirmée ou niée ces rumeurs.



----------

Nom : Chaogue

Âge : 2 réincarnations et 7 ans chao

Race : Chao

Caractère : Chaogue est très protecteur envers Foxy, qu'il considère comme sa mère. Il est aussi très suceptible et perspicace pour un chao. Il adore se battre et il déteste les chao neutres et héros. Il semble plutot intelligent pour un chao. Puisqu'il ne parle pas, il communique en dessinant.

Physique : Un peu plus grand qu'un chao normal, il a évolué jusqu'a être un Devil chaos chao. Il est blanc mais avec les marques de couleurs du devil chaos chao.

Ses pouvoirs : Il est très fort physiquement et il a beaucoup de stamina. Par contre, il est lent et il ne sais pas nager. Il ne sais pas voler, mais il arrive a glider et il est suffiseament fort pour glider pendant que Foxy le tient. Il peut aussi grimper.

Histoire :Il est avec Foxy depuis l'oeuf et la suit partout depuis toujours.

 

-----------

Lien entre les deux persos : Foxy s'occupe de Chaogue depuis la naissence de celui-ci. Chaogue considère Foxy comme sa mère et Foxy considère Chaogue comme son bébé alors le lien entre eux est très fort.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Décembre 22, 2008, 11:42:49 am
Voilà, je pense que je vais m'y mettre alors voilà le truc de mes persos !!

- Son nom : Kayra the brown Wolf.

- Âge : 14 ans.

- Race : hybride louve.

- Caractère : Très intuitive, Kayra peut anticiper certains mouvements à l'avance. Très gentille et généreuse, elle n'aime pas s'attaquer à plus jeune qu'elle ou plus faible, et encore moins détruire une vie innocente. Lorsqu'elle est triste, cette jeune louve aime  (ou plutôt adore) chanter des airs que sa mère ou son père lui chantait... Elle est aussi extrêmement sensible. Elle a un bon sens de la répartie et est très têtue. Timide avec les adultes, Kayra est une personne plutôt cool et rarement stressée.

- Physique : Kayra a les yeux d'un bleu azur, et on pourrait croire qu'elle lit en vous quand elle vous regarde. Elle est de couleur marron et a des cheveux bouclés très longs (jusqu'à ses cuisses, si vous voulez plus de précision). Elle a de nombreuses mèches entre ses deux oreilles qui, bizarrement, sont lisses. Elles finissent à peu près avant ses yeux, mais certaine sont plus longue et cache un peu ses yeux. Kayra a une queue toute marron. Elle est habillé :
Haut : Une sorte de corset noir, avec les trucs qui cache la poitrine blancs. Le bas de son "tee-shirt" a de petite "broderie" blanches. Elle porte des manches-gants de grosse laine blanche.
Le bas : Un pantalon, lui aussi blanc, attaché au niveau des genoux par une petite ceinture noire (une sur chaque genou). Le bas du pantalon, après le genou, est en quelque sorte coupé en deux pour laissée place à la même petite broderie blanche. Le pantalon est entouré d'une "queue-de pie" blanche bordé de noir sur le bas.
Ses chaussures sont elles aussi blanches, se finissant par un ligne noire qui descend à l'avant et remonte à l'arrière.   
Lors des combats, elle attache ses cheveux en tresses pour ne pas la gêner et change de vêtements :
Elle est habillé d'un tee-shirt court bleu clair presque dos-nu qui est fini par une sorte de ceinture d'or avec un rubis incrusté à l'intérieur. Elle porte aussi des sortes de manches-gants jaunes. Au niveau des poignets, la couleur est rouge et passe entre son pouce et son index. Elle porte des gants blancs. Son tee-shirt laisse voir son nombril et une petite partie de son ventre.
Son bas : Une ceinture d'or avec un rubis incrusté dedans (comme le bas de son mini-tee-shirt) qui tient un pantalon bleu foncé et un peu bouffant, qui se fini part un élastique jaune.
Ses chaussures : Elle porte des chaussures rouge avec une ligne jaune l'entourant.
Difficile à comprendre, je m'excuse ^^"

- Ses pouvoirs : Kayra a des pouvoirs d'une incroyable force, que son entourage identifie avec le soleil. Elle peut faire des boucliers jaunes ou orange, soigner (ce qui peut s'avérer utile), et lancer des rayons jaunes ou orange sur son adversaire. Elle arrive aussi à sauter très haut et peut voler grâce à ses pouvoirs.
 
- Ses accessoires
: Lors de son habits de tout les jours : Un collier noir avec un diamant (sûrement faux, ma perso n'est pas riche, mais plutôt modeste) incrusté au milieu qu'elle porte à son coup, comme les colliers qu'on met sur certains animaux de compagnie pour les reconnaître (sans le médaillons pour certains).
Lors des combats : Les ceintures d'or et incrusté de rubis (du toc, vous en faites pas), déjà cité dans la partie "physique".

- Un résumé de sa vie, son antécédent...
: Kayra n'a pas vraiment eu une vie heureuse. Lorsque Kayra avait 3 ans, sa mère meurt en accouchant et le petit (un loup garçon) disparaît mystérieusement. Il ne lui reste donc que son père, qui meurt à l'âge de 14 ans à cause d'un robot mystérieux (il a assassiné son père, et devant Kayra en plus...). Kayra fuit donc, bien que poursuivit par ce robot, et découvre deux personnes : Aria la souris bleue et Shaw la tigresse blanche. Depuis, elles sont amis et recherche ce robot pour venger le père de Kayra.

***

- Son nom : Symiu the white tiger.

- Âge : 14 ans.

- Race : hybride tigre blanc.

- Caractère : Très enfantin pour son âge, Symiu a gardé son esprit d'enfant, malgré son adolescence. Rarement triste, il se console en pleurant dans son coin. Il a un coeur d'or, et n'aime pas faire du mal aux innocents. Il est naïf, mais si on fait du mal à quelqu'un (comme Kayra), il s'énerve et ça fait mal ! Il est très généreux et utilise l'argent qu'il gagne pour en donner une bonne partie aux personnes qui n'ont pas les mêmes chances que lui. Il est très protecteur et essaye toujours de faire rire, sans gros résultats !

- Physique : Comme tout les tigres blancs, Symiu est blanc et a des tigrures petites sur son corps. Il a les yeux bleu glace. Il a beaucoup de mèches entre ses deux belles oreilles qui s'arrêtent au niveau de ses yeux. Il porte des mitaines noires qui laisse apercevoir au bout des doigts des gants blanc (un gant sur chaque main). Ses chaussures ressemble à des sortes de bottines qui ont deux sortes de ceintures. Elles sont blanches.

- Ses armes : Son corps lui même est une arme. Il est, comme sa cousine Shaw, très souple et donne des coups de pieds puissants. Il peut aussi effectuer des sauts périlleux qui peuvent se révéler très dangereux lorsqu'il est en colère...

- Ses pouvoirs : Pas vraiment de pouvoir hormis celui de lancer des rayons glacials.

- Ses accessoires : Des lunettes de courses (comme dans Sonic Riders) qu'il porte sur son front, et de couleur bleue très clair.

Un résumé de sa vie, son antécédent...
: Il n'a pas eu de malheur, mais son père est une légende dans les avions. Son grand frère, Snow, tient ça de son père.
Ses parents et son frère sont en bonne santé, mais Symiu aime la liberté et préfère se balader dans un champ plutôt que de rester à la maison. Il est très attaché à sa famille et peut leur venir en aide très souvent.

*** 
- Lien entre les deux persos : Ils se sont rencontrés grâce à Shaw, qui est l'amie de Kayra et la cousine de Symiu. Ayant le même âge, ses deux jeunes hybrides sont devenus très rapidement meilleurs amis et reste presque toujours tout les deux, à gambader dans les prairies de Mobius. Ils ont pris très vite une bonne réputation parmi les autres, et sont près à s'aider même pour le plus minime des problèmes.

Edit : Juste pour dire que j'ai changé les habits de Kayra, et désolée si on comprend rien ^^""


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Naomi le Décembre 22, 2008, 12:13:02 pm
*Début de la pose kit-kat*

Citation de: Wolfgang
L'orthographe (bien que importante) ne sera pas prit en compte du moment que l'on arrive à lire.
J'adore ce genre de phrase malheureuse...
Wolgang, que l'orthographe ne soit pas prise en compte pour la note, soit. Mais que le texte en soit bourré jusqu'à ce qu'il devienne un torchon à lire, c'est ce moquer du lecteur. As-tu déjà lu un livre, une Bd, ou un manga avec des fautes d'orthographes ?

Naomi, votre chieuse attitrée.

*Fin de la pose kit-kat*


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Décembre 22, 2008, 12:16:46 pm
C'est bon les kitkat.

Hop, Hood et Zalosta. Ils ont une histoire commune, sinon je risque de spoiler la fic pour celle de Hood... Enfin c'est largement compréhensible je l'espère.

Ryuuzaki, Zalosta.

Age : Oulah, très vieux, ne préfère rien dire.

Race, sexe : Hérissonne femelle.

Caractère : Elle reste assez calme, et reste à distance du monde extérieur qu’elle juge trop bruyant, en effet elle n’aime pas avoir trop de monde autour d’elle. La compagnie de Hood lui suffit amplement. Ainsi elle se mêle rarement au monde des « vivants », et quand ça arrive, elle peut changer du tout au tout : Déjà, elle risque de perdre ses moyens, de blesser des gens sans tout à fait le vouloir. Ou simplement, devenir un genre de psychopathe prête à faire n’importe quoi. La personnalité de Zalosta se décompose en un genre de grand éventail, allant de la folle furieuse à la gentille personne.

Physique : C’est une hérissonne violette, aux longs cheveux/pics qui lui descendent jusqu’aux jambes. Ses yeux sont bleu/gris clair, sans pupilles. Elle porte un débardeur bleu marine et une jupe de la même couleur, et autour de la taille un long ruban noir. Elle a également une cape noire sur les épaules, et met souvent la capuche sur sa tête pour se couvrir des regards extérieurs. ( Cadeau de Hood la cape. )

Pouvoirs, capacité : Depuis sa naissance elle possède le contrôle du gel, pour faire simple elle manie la glace sous toutes les formes. Elle peut faire apparaître des boules de glaces, les utiliser contre l’adversaire, faire apparaître des pics, en faire sortir du sol, ect… Elle peut geler aussi des personnes entières, mais souvent elle ne se limite qu’à geler une partie de leurs corps. Dans ce dernier cas c’est souvent une épaule ou une jambe, a des degrés différents selon son humeur. Elle peut aussi tourner un terrain a son avantage, en gelant le sol, faisant de la neige, et tout ce qui suit…
En gros elle peut faire beaucoup de choses avec son pouvoir, pour résumer. Sinon, par entraînement, sa force est au dessus de sa moyenne, et sa vitesse non négligeable.


Hood

Age : Ne se prononce pas non plus. Un peu plus vieux que Zalosta.

Race, sexe : Hérisson mâle.

Caractère : A première vu, Hood parait totalement stupide. Il a une tête de fruit, et parait indestructible vu le nombre de fois que Zalosta l’a frappé. On pourrait presque le qualifier de soumis.
C’est un gentil Hood. Un peu niais parfois, mais très sympathique. Il ne frappe jamais les filles, sauf en combat si le besoin se ressent. Contrairement à Zalosta, il aime les gens de l’extérieur, et en profite toujours pour voir des jolies filles si il y en a. Dans 90% des cas, il se retrouve avec une marque de main sur le visage. Quand il y a un danger quelconque, il redevient d’un coup un peu plus sérieux, et s’assure de protéger Zalosta des mauvais coups par derrière.
Il n’a jamais eu d’ami à part peut être la hérissonne, mais reste très ouvert aux autres populations. Il est assez curieux, et apprend très vite les choses. Il a également un éventail varié d’émotions, allant du pervers qui va voir dans les douches des filles à celui capable de protéger une fille, souvent Zalosta dans ce dernier point.

Physique : Hood est un hérisson rouge, complètement rouge. Il a l’air particulièrement niais à première vus comme ça a été dit, et a une tête de fruit. ( L’air stupide quoi. ) Il a de grands yeux argentés, lui donnant un air presque mignon, voir de peluche. Il porte une longue cape déchirée, il la garde sur lui tout le temps, même pour dormir. Comme il est souvent enroulé dedans, on ne voit de lui que sa tête. Ce qu’il porte reste un grand mystère. Ses pics sont mis longs, et descendent souvent sur ses yeux. Le tout en bataille. L’existence du mot peigne serait à douter dans le vocabulaire du hérisson.
 
Pouvoirs, capacité : Son atout reste la vitesse, et uniquement ça. Il ne l’utilise pas sur de grandes distances, seulement sur une zone de combat. Il est par contre incapable d’atteindre des montagnes comme Sonic le ferait dans un anime. Il utilise cet atout principalement pour esquiver ou parer les coups, jamais pour attaquer. On penserait à de la téléportation au début, parce qu’on ne distingue même plus ses déplacements au bout d’un instant. Il a des pouvoirs surtout à usage défensifs, comme divers bouclier ou guérison. Sur ce dernier point il n’est pas encore parfait et l’utilise seulement après le combat, au moins ça aide à cicatriser convenablement. Il peut également paralyser l’adversaire pour quelques secondes seulement, une dizaine a peine, mais c’est largement suffisant pour une attaque après tout. Il peut aveugler aussi ses opposants à l’aide de boules lumineuses, le temps d’aveuglement dépend après de la personne.

Comme point faible commun, on pourrait noter qu’ils n’ont aucune armure, aucune armes à feu ou blanche. Ils ne savent pas utiliser d’armes trop sophistiquées au risque de faire une catastrophe ( Exemple : Ne JAMAIS donner un automatique à Zalosta ). Par contre ils peuvent s’adapter à leurs milieux, et survivre si il faut. Il encaisse les dégâts assez difficilement, mais arriveront toujours à se relever d’une manière ou d’une autre. L’un et l’autres se complètent : Hood est plus de type Défense, Zalosta du type Attaque. Ils ne se quittent jamais sauf en cas d’urgence.

Histoire commune : Au départ, l’Univers ne se limitait qu’a une chose : leur planète et la barrière temporelle par delà les nuages. Impossible de voir plus loin que là. Hood surveillait discrètement Zalosta depuis sa naissance, sans donner signe de vie à qui que ce soit. La hérissonne suit le cours de son existence sans sentir la présence du hérisson rouge, jusqu'à un siècle environ. Depuis là, ils sont deux à faire un parcours incertains à travers leur planète, évitant le plus possible les autres population pour éviter les ennuis à cause des origines de Zalosta. Malgré ce temps passé à ce cacher, ils s’amusaient bien : Zalosta, qui au départ ne connaissait pas son prénom, appelle Hood « Tourouge » a cause de sa couleur. Aujourd’hui encore.
Mais un jour, les autorités divines décidèrent d’arrêter ces deux fugitifs. Zalosta parce qu’elle n’aurait jamais dû exister, et Hood qui avait refusé de l’exécuter quelques jours plus tôt. La pire des horreurs, c’était qu’il s’était lié d’amitié avec elle. On envoya donc Nekros, déesse de la mort, pour les récupérer. (Je note qu’a ce temps, ce qu’on appelle « dieux » ou « déesses » sont surtout des êtres d’une force supérieurs aux autres, et on les voyait assez souvent, pour pas dire quotidiennement.) Nekros, c’est la pire des pires. Elle se faisait une joie d’attendre le moment où elle pourrait récupérer Zalosta et Hood dans la dimension prison dont l’entrée est au dessus du QG des dieux. Elle se met en chasse et les trouve rapidement, et c’est sans cérémonie qu’elle les emporte dans cette dimension, séparer l’un de l’autre.
Les siècles passaient, on ne savait plus trop quoi faire d’eux. L’une ne bougeait pas et l’autre devenait de plus en plus agaçant. Comme il ne fallait pas les tuer, la dernière solution serait de les envoyer hors de la planète… Donc ils bricolèrent tout un moyen pour percer cette barrière, et les balancèrent sur la première planète qui leur tombait sous la main à savoir Mobius, Zalosta la première.

Cette planète était vraiment zarbi. Déjà le mot magie ne semblait pas exister, et y’avait des drôles de charrettes qui roulait sans rien devant. C’est avec beaucoup de surprises qu’elle tomba sur la Technologie à l’état pure comme elle ne l’avait jamais connu. Hood suivis peut après et fut tellement surpris qu’il tomba la tête la première sur la hérissonne.
Ils ont quand même réussis à apprendre la langue principale, le sens du mot argent et à quoi ça servait, et aussi à utiliser ce truc d’électricité à la noix que ça rend folle Zalosta. Ils ne savent pas comment ça marche une arme à feu sans que l’utilisateur ne possède de pouvoir, bref, cette planète est restée un grand mystère.
Ils sont dessus depuis quelques dizaines d’années, et ont réussis à se familiariser avec le reste. Ils restent malgré tout très sauvage et évite de se mêler à la population, comme ils le faisaient sur leur planète.

On aura facilement compris le lien qui les unit. Une amitié un peu loufoque, entre deux paumés de la nature.


Titre: Re : Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 22, 2008, 01:03:16 pm
*Début de la pose kit-kat*

Citation de: Wolfgang
L'orthographe (bien qu'importante) ne sera pas prise en compte du moment que l'on arrive à lire.
J'adore ce genre de phrase malheureuse...
Wolgang, que l'orthographe ne soit pas prise en compte pour la note, soit. Mais que le texte en soit bourré jusqu'à ce qu'il devienne un torchon à lire, c'est ce moquer du lecteur. As-tu déjà lu un livre, une Bd, ou un manga avec des fautes d'orthographes ?

Naomi, votre chieuse attitrée.

*Fin de la pose kit-kat*

Bon, je vois que certaines personnes n'ont pas compris ce que j'ai voulu dire par là. ~~
Quand je dis ça, ça veut dire pas de grosses fautes ni une faute tous les trois mots.

Edit de Miko : C'est vrai que c'est quand même mieux quand il y a aucune faute.^^ Post corrigé.




Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Décembre 23, 2008, 09:09:15 am
Miko ( Ou Naomi => Et "Wolgang" ? ='D

Edit (Hunter) : Ouais bon, j'vois pas trop l'utilité là. C'est juste une faute de frappe. En plus t'as oublié une parenthèse.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 28, 2008, 01:00:53 am
Bon, je viens faire le point sur le tournoi. 6 participants dont :

Capita => Zalosta et Hood
Kayra => Kayra et Symiu
Miko => Shell et Tira
Hunter => Hunter et Fly
Wolfgang => Wolfgang et Soto
Foxy => Foxy et Chaogue

Reste encore 2 places et reste un tout petit peu plus de 2 semaines d'inscription (Sender, je sais même plus s'il est partant ou pas). Allé, jouez pas les timides.

PS : S'il manque des participants, j'ai un plan de secour pour quand même faire un truc collectif.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Sender le Décembre 28, 2008, 04:21:39 pm
Oupppps , je suis désolé mais bon , j'aurais certainement pas le temps , j'aurais pas mal d'exam , puis j'ai repris mes cours de natation et de batterie mais je viendrais regarder de temps en temps , je suis vraiment désolé ^^"


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Décembre 30, 2008, 07:06:30 pm
* Un jeune renard roux arrive sans bruit afin de ne pas trop attirer l'attention... mais malheureusement pour lui, il renverse un gros bocal à poissons rouges qui s'écrase avec fracas contre le sol. A présent découvert, Saïko n'as plus qu'a présenter sa fiche... *

Mieux vaut tard que jamais n'est-ce pas ? ;)
Aller, après avoir remporté le premier Tournoi Interfiction avec Taoshymiru et après être arrivé en deuxième place lors du troisième Tournoi avec Saïko, il était quand même temps que ces deux chalengeurs se joignent à la partie, hein ? ^^ L'un va devoir rejouer son titre et l'autre va pouvoir retenter sa chance ! (Un grand merci à Wolfgang et Capita pour m'avoir réveillé ^^)

Bon trêve de bavardages, place à la fiche !

Noms : Saïko

Age : 19 ans, presque 20

Race :
Renard roux/Pyrofox (Race d'Élémentariste)

Caractère : Si il y avait un seul mot pour qualifier Saïko, cela serait "calme". Ce renard roux est un véritable exemple de simplicité et de sagesse. Malgré son jeune âge, il à pourtant tout d'un "guide spirituelle" tant dans la sagesse que dans sa droiture et dans son ouverture d'esprit. Saïko ne juge pas à tord et à travers, il privilégie d'ailleurs le bénéfice du doute et estime que tout le monde est capable de changer, ce qui le pousse donc à toujours très bien se comporter avec ses adversaires, même si ceux-ci ne le méritent pas toujours. Il ne s'énerve presque jamais et ne hausse presque jamais la voix. Il ne parle que très peu à cause de sa timidité due à toutes les années qu'il a dut passer seul et loin des autres. Pourtant, cette timidité a tendance à disparaître une fois les présentations faites.
Si Saïko peut paraître un peu trop sérieux, il n'en reste pas moins sympathique et il ne cherchera jamais à trahir quelqu'un. Sont comportement peut aussi lui donner impression d'être quelqu'un de naïf même si il reste un renard plutôt malin.   

Physique : Saïko est un jeune renard aux couleurs flamboyantes; rouge et orange sur son museau et sa poitrine. Il a une série de grandes mèches blondes et ses yeux sont aussi bleus que l'océan. Il ne porte sur lui qu'une simple écharpe, un bandeau, une grande cape et un large Hakama de samouraï jaune.

Armes : Saïko ne possède qu'une seule et unique arme : la serpe de bois de son défunt père, la seule chose qui lui reste de lui d'ailleurs. C'est une grande serpe toute simple, recouverte ici et là de bandeaux blancs en lins. Trois cristaux respectivement de couleur rouge, blanc et vert y sont attachés.

Pouvoirs :
Saïko est un élémentariste très puissant bien qu'il ne maîtrise pas encore tout les éléments naturels. Il contrôle parfaitement le feu, l'air et la nature, cependant l'eau est l'élément dont il a encore le plus de mal à contrôler; il ne s'en sert donc que très rarement. Le feu est sont élément offensif par excellence mais il lui arrive aussi d'utiliser les autres éléments afin de surprendre l'adversaire dans des attaques inédites.
Cependant, certains de ces éléments sont utilisés à des fins bien spécifiques :

Le vent : Principalement utilisé lors des déplacements rapides. Saïko peut donc effectuer des actions fulgurantes surtout lors des esquives. Il peut aussi parcourir des longes distances en fondant dans les airs. Saïko peut aussi s'envoler dans les airs grâce à son pouvoir.

La nature :
Principalement utilisée pour se soigner. Pour cela, il doit obligatoirement se trouver dans une zone pourvue de végétation. Les soins prodigués sont proportionnels au niveau de végétation du terrain où il se trouve (ex: il se soignera bien plus vite et bien plus efficacement dans une plaine recouverte d'herbe que sur une terre aride parsemé d'arbre morts et d'herbes sèches).     

Transformations :

La fusion :
Saïko est toujours accompagné par son gardien et ami, le Firefox, un esprit de feu à l'apparence d'une tête de renard. Celui-ci n'attaque pas est n'est visible qu'aux yeux de Saïko, à par si celui-ci ordonne à son esprit de se montrer.
En plus de donner de précieux conseils à son protéger, le Firefox peut aussi fusionner avec ce dernier afin de lui faire bénéficier d'un énorme bonus de puissance d'attaque lié au feu. Lorsque Saïko fusionne avec son esprit protecteur, son corps se couvre entièrement de flammes.

La Darkform :
Une forme aussi rare que dangereuse où Saïko se transforme en un être sombre, puissant et terriblement incontrôlable. Sa puissance monte en flèche dans tous les domaines et il peut devenir aussi dangereux pour ses adversaires que pour son coéquipier car à ce stade, il ne fait plus de distinctions entre "amis" et "ennemis". Comme pour la plupart des Darkforms, Saïko doit se mettre dans une grande colère pour se transformer, heureusement, Saïko étant un être de nature très calme, il est assez voir extrêmement difficile de le mettre dans une telle rage. A vrai dire, cette forme ne s'est manifestée qu'une seule fois dans la vie du renard : après la mort de ses parents…

La focalisation Spirituelle :
Une toute nouvelle technique que Saïko et son esprit protecteur ont mit au point. La Focalisation Spirituelle consiste à condenser l'essence même de l'esprit Firefox, et de la fusionner à l'intérieur de l'arme de Saïko : sa serpe.
Lorsque la fusion est effectuée, la serpe se transforme en une immense Faux, et la lame -devenue embrassée- adopte des couleurs rougeoyantes.
Toute la puissance du feu est alors condensée dans l'arme qui devient donc une réelle menace. Malheureusement, une fois la fusion terminée, Saïko n'est plus dans la possibilité d'utiliser ses attaques liées au feu -son pouvoir ayant migré dans son arme- ce qui peut donc le rendre momentanément vulnérable.     

Accessoires : Une petite perle en guise de boucle d'oreille et des gants.

Résumé de sa vie, ses antécédents ... : Saïko fait parti d'une race d'élémentaire aussi vielle que le monde nommée : Les Pyrofox. Cette race était capable de contrôler les éléments naturels, étant le feu, le vent, la nature et l'eau. Ils vivaient depuis la nuit des temps aux côtés de leurs voisins les échidnés et de leur empire toujours aussi grandissant. Un jour, les échidnés décidèrent de faire disparaître les Pyrofox de la surface de la planète, estimant leurs pouvoirs bien trop grand et bien trop dangereux pour continuer à exister.
Saïko n'avait que dis ans lorsque tout sont village fut massacré, heureusement pour lui, il put éviter le génocide inextrémiste en quittant le village pour son entraînement du contrôle des éléments, quelque temps avant l'assaut. A sont retour, il se retrouva seul, unique survivant du massacre. C'est alors qu'il fit la connaissance du Firefox, l'esprit ancestral du feu, le symbole de son peuple. Celui-ci lui expliqua que l'anéantissement de son peuple était en train de provoquer le dépérir de la planète. En effet, les Pyrofox étaient des élémentariste si doués et si proches de la nature que leur disparition pouvais provoquer la perte inexorable de la planète. Il lui expliqua alors que sa mission était de purifier le reste de la planète. Saïko accepta et parti accomplir la tâche qu'il lui avait été confié.
Neuf ans s'écoulèrent avant que la planète entière ne soit purifiée. Enfin libéré de sa mission, Saïko était à présent libre de vivre sa vie. Mais un jour, une faille dimensionnelle provoquée par le réveille du Dieux Chao le projeta dans le futur. Maintenant, il erre là où le vent l'emporte.         

(Pour plus de détails, venez faire un tour ici (http://mobius.planete-sonic.com/index.php/topic,4768.msg73920.html#msg73920) pour lire sa biographie complète)             



Noms : Taoshymiru

Surnom : Fléau Rouge

Age : 40 ans

Race : Lézard cornu du désert (aussi appelé "Diable cornu")

Caractère : Fier, impétueux, imprévisible, têtu, agressif, associable,… et la liste est encore longue ! Le Fléau Rouge est un individu peut recommandable. Ancien samouraï pourtant très discipliné, son passé cruel et ingrat ainsi que sa nouvelle vie de vagabond la transformé… et pas en bien. Taoshymiru ne pense plus qu'à une chose maintenant : sa personne.
Ce lézard cornu est un véritable égoïste et ses moments de générosité sont rares… très rares. Il ne fait jamais de bons gestes, à par si il sait qu'il peut y gagner quelque chose en retour, ou encore si il n'a pas d'autre choix. Taoshymiru est aussi un être très têtu. Si il se met quelque chose dans la tête, on aura beau lui répéter encore et encore le contraire, il ne changera pas d'avis de si tôt ! De plus, il à la rancune tenace et n'oublis jamais un visage. Donnez lui une tape dans le dos un peu trop forte, et vous pouvez être sûr qu'il vous le redonnera au centuple, au moment où vous vous y attendrez le moins !
Ce samouraï est aussi très brutal, il ne fait pas la différance entre frapper un homme ou une femme; il se contente juste de frapper le plus fort possible sur l'un ou l'autre.
Il est strict, irrespectueux et très exigeant, il n'en faut pas beaucoup à Taoshymiru pour mépriser quelqu'un… et encore moins pour attaquer. Il a d'ailleurs prit la mauvaise habitude de toujours foncer tête baissée dans un combat. Et pourtant, Taoshymiru est loin d'être un piètre combattant, au contraire ! C'est un guerrier d'exception dont l'efficacité au combat n'est plus à démontrer. Il cache aussi derrière son apparence de brute un fin stratège à la grande polyvalence d'esprit qui le rend plutôt imprévisible. Le style de combat du Fléau Rouge est un mixe entre le style de combat de samouraï, de ninja et la capoeira. Ce mélange original rend un effet totalement imprévisible et varié lors des combats.

Physique : Taoshymiru est un lézard cornu, ses signes distinctifs principaux sont donc ses cornes. Elles hérissent tout son corps en partent de sa tête jusqu'aux pieds, en passant même par son imposante queue.
En plus des cornes qui lui font bénéficier d'un imposant moyen de dissuasion, ses plaques d'armures lui permettent également d'encaisser presque toutes les attaques brutales. Elles sont d'ailleurs très résistantes. En fait, le seul point faible de son imposante armure naturelle réside au milieu de son torse où se trouve un petit losange de peau qui peut facilement être percé. Ce petit point faible donne directement aux organes vitaux et réussir à le transpercer profondément peut faire basculer le déroulement d'un combat… mais encore faut-il réussir à le toucher.
Sinon, il possède une grande queue lourde et puissante. Il a aussi une longue queue de cheval noire, nouée par un grand ruban rouge juste derrière sa tête. Ses yeux sont vert/jaune tandis que tout son corps est rouge comme la braise. Les plaques de son ventre, de l'intérieur de ses bras et de ses jambes sont jaunes.

Armes : Taoshymiru à en sa possession un long katana extrêmement coupant et solide. Il le porte toujours accroché à sa ceinture, soigneusement rangé dans son grand fourreau noir. Il possède aussi des bracelets en acier où y sont accrochés trois fines pointes semblables à des griffes. Elles peuvent se détracter et se rétracter à tout moment grâce à une simple pression des doigts.
Les armes de Taoshymiru ne s'arrêtent pas là, il possède aussi une autre arme aussi solide que dangereuse : son corps tout entier ! En effet, sa tête, sa queue et ses pieds totalement recouverts de griffes peuvent s'avérer êtres des outils de guerre redoutable. Ses membres sont si puissants qu'ils sont capables de briser les os ! En particulier sa tête qui lui permet d'effectuer des coups de boules d'une puissance démoniaque !

Pouvoirs : Taoshymiru n'a pas vraiment de pouvoirs, en fait, ceux-ci se caractériseraient plutôt comme étant des "aptitudes naturelles".

Le Fléau Rouge est capable d'absorber l'eau du corps de ses adversaires afin de les vider complément et de les rendre aussi desséchés que des pruneaux. C'est peut-être sa capacité la plus utile au combat car en plus de tuer à petit feu son adversaire, le samouraï peut aussi profiter de cette ponction pour retrouver de la vigueur, un peu comme un vampire. Lorsqu'il effectue cette attaque, ses pupilles se rétractent brutalement et ses yeux deviennent totalement jaunes.
La ponction aqueuse s'effectue au touché. En posant la main sur le corps d'un adversaire, les pores de peau de la main de Taoshymiru s'ouvrent en grand et drainent le précieux liquide directement dans le corps du samouraï.

Taoshymiru peut aussi lancer un jet de sang sur de grandes distances, directement depuis ses yeux. Ainsi, il peut faire perdre momentanément la vue à un adversaire.

Sinon, le samouraï peut aussi se mettre en boule à la manière d'un Spin Dash de Sonic. Une fois dans cette position, les piques qui recouvrent sont corps peuvent lui servir de crampons. Il peut ainsi adhérer à presque toutes les surfaces et changer de direction plus facilement sur le sol.

Accessoires : gants à griffes rétractables

Résumé de sa vie, ses antécédents ... : Il y a très longtemps, dans un pays lointain, vivait un empereur dont le royaume s'étendait aussi loin que pouvait porter le regard. Cet empereur très puissant avait provoqué la convoitise des autres pays, et ceux-ci décidèrent de lui faire la guerre afin de prendre le contrôle de son empire. Afin de se préparer pour la bataille, l'empereur forma une immense armée ainsi qu'un grand nombre de combattants destinés à devenir des dieux de la guerre. Ces personnes furent sélectionnés dès le berceaux, volés à leurs parents et furent formés aux arts et combat et de la guerre. Ces enfants devirent des hommes, et d'hommes, ils devirent des soldats surentraînés, vivant uniquement pour le combat. Parmi ces individus, il y avait Taoshymiru, un jeune guerrier extrêmement talentueux dont la force et le sens stratégique lui permirent de devenir un général à la tête de toute une fraction.
La guerre arriva. Elle dura quinze ans où finalement, l'empire l'emporta. La guerre à présent remportée, les soldats d'élites tel que Taoshymiru ne servirent plus à rien et ils furent tout simplement abandonnés à leur sort. Ils furent mit de côté et on tourna le dos à tout ces gens dont la seul raison de vivre était de faire la guerre. A présent devenu une minorité, les guerriers comme Taoshymiru quittèrent le pays. Mais le lézard cornu ne fit pas comme eux. Consumé par la haine et la vengeance, le samouraï décida de partir en direction du palais de l'empereur afin de lui faire payer de l'avoir abandonné lui et ses semblables.
Malheureusement, il n'eut jamais l'occasion d'accomplir sa vengeance car, un jour, il fut happé par une distorsion chaotique, et fut envoyé dans le futur.
Maintenant coincé dans une autre époque, Taoshymiru apprit vite à s'adapter parmi la population.

(Pour plus de détails ici aussi, venez faire un tour ici (http://mobius.planete-sonic.com/index.php/topic,4714.msg73141.html#msg73141) pour lire sa biographie complète)             

Lien entre les deux persos : Saïko et Taoshymiru n'ont aucun liens entre eux mit à par l'obligation de travailler ensemble pour ce tournoi. Leur caractère sont totalement opposés, l'un étant généreux et respectueux, et l'autre étant cruel et vaniteux. Leur seul point commun est qu'ils ont tout les deux participé à un tournoi, Taoshymiru ayant fait le premier et Saïko le troisième.
Mais étrangement, et cela malgré leurs différences, leur coalition leur permet de se compléter, comme si ensemble, ils formaient une seule personne équilibrée. Le Yin et le Yang en quelque sorte…

Thème musical de Taoshymiru (Saïko n'en a pas, ils se le partagent le même ^^" (le pauvre Saïko...)) :  Mighty Joe Young-Spartans (http://www.imeem.com/people/yw3qz5//music/vWVacdiR/mighty_joe_young_spartans/)


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Décembre 30, 2008, 07:16:14 pm
Saïko, je t'aaaaime ;O;
/me sort


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Décembre 30, 2008, 11:08:06 pm
Merci Saïko, j'avais oublié de parler de Beast dans la fiche de Wolf qui est quand même sa transformation la plus importante et son plus gros point faible même si ça n'est a pas l'air.

Bon, plus qu'une place et on peut lancer le tournois. =)


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Chade the Hedgehog le Janvier 11, 2009, 01:20:35 pm
Coucou !!!
Wolfgang m'a invité. Alors je suis encore dans les temps pour m'inscrire ?^^
J'ai fait une belle fiche pour mes persos, j'espère qu'elle sera correcte aux règles.

-----------------------------------------------------------------------------

Nom : The Supreme King/Haou Chade [Chade the Hedgehog]
Âge : 17 ans
Race : Hérisson

Caractère : The Supreme King, aussi connu sous le nom de Haou Chade, est le côté obscur de Chade. Il est tout le contraire de l’hérisson ! Maléfique, cruel et sans pitié. Il règne sans partage sur Mobius dans une autre dimension futuriste, grâce à la grande armée des Machines qu’il possède. Il est craint par tous ces ennemis même par ses propres alliés. Il ne supporte pas l’échec, il tue ceux qui échouent dans leur mission et ceux qui osent le défier. Il n’a peur de rien ni de personne et surtout il est toujours sûr de lui dans ses plans. Il est extrêmement froid et ne donne aucun sentiment même quand il se prend une attaque en pleine face. Il est sans arrêt en colère et agressif car il a du mal à contenir la rage qu’il a en soit. Durant un combat, il n’est pas du genre sadique. Il aime montrer sa supériorité à son adversaire en écrasant celui-ci le plus rapidement possible mais en aucun cas faisant souffrir pendant des heures. Cet être des ténèbres est né suite à la mort de Mike par les Machines… Dans son inconscient, Chade est présent. Il désespère, il croit que c’est de sa faute si son petit copain n’est plus vivant, il veut mourir...

Physique : C’est un hérisson noir de taille moyenne, il a des yeux de couleurs jaune/orange et ses épines sont longs et en pétards : Deux partants vers le bas, une mèche sur chaque côté, deux partants vers le haut et plein de petits pic par ci par là. Il porte une amure noire où est incrusté un cristal en forme de soleil de couleur jaune sur sa poitrine, ainsi qu’un casque avec un masque qui se baisse ou se lève, une cape rouge et des gants et des bottes métalliques.

Arme : Il possède une épée avec une toute nouvelle technologie. Une fois activé, la lame est un laser qui s’est matérialisé pour devenir dure et désactivé elle se rétracte dans le manche. La couleur du sabre est rouge comme le sang.

Pouvoirs : The Supreme King connait toute sorte de technique d’attaque et grâce à son cristal incrusté dans son armure. Haou Chade peut créer et manipuler le feu. Le hérisson peut utiliser toutes sortes d’attaques et de défenses qui sont basé sur le feu. Ses pouvoirs sont dévastateurs et très dangereux pour quiconque osant se frotter à lui. Comme par exemple ces deux attaques ci-dessous. Mais ils ont un point faible de taille.

Pouvoir spécial :
Phénix* : Phénix est un oiseau de feu que seul une incantation peux le faire apparaitre. Il est immense mesurant entre 10 et 20 mètres et son corps recouvert de flammes ardentes. Il ne craint que deux seuls choses, l’eau et le temps. L’oiseau se consume au bout de 2 heures après l’invocation. Elle ne craint presque pas les attaques physiques et les armes. Cette créature peut à la fois attaquer et défendre The Supreme King. Elle utilise comme attaque des boules de feu, un souffle ardent… tout ce qui a rapport avec les flammes et elle peut prendre n’importe qu’elle forme grâce à son corps de feu. Le hérisson peut aussi fusionner avec Phénix pendant quelques secondes mais cela n’affecte rien. Seulement que Haou Chade est protégé pendant un court instant.

- Chant pour faire apparaître Phénix :
Divine créature céleste.
Ecoute mon appel funeste.
Laisse briller ta beauté de tout son éclat.
Et aide-moi à vaincre dans ce combat.
Embrase le monde de ton feu astral.
Et porte à mon ennemi le coup fatal.
Renaît de tes cendres et déchaine tes immenses pouvoirs.
Sur la terre résonnera notre crie de victoire.
Gagner cette bataille est ta mission.
C’est pourquoi j’invoque ton glorieux nom : Phénix !


*Astuce : Quand The Supreme King invoque Phénix, il est totalement sans défense. Il ne peut plus utiliser d’attaque ou de défense pour se protéger. Mais il faut faire attention à Phénix, cet oiseau est prêt à tout pour défendre son maître.
 
Règne du feu* : L’attaque la plus mortelle et la plus dévastatrice du côté obscur de Chade. Il doit rester totalement immobile pour pouvoir la lancer. Il utilise toute la puissance qu’il a accumulé durant le combat pour créer une gigantesque explosion de feu qui a la forme d’une sphère rouge qui détruit tout autour de lui. Les choses qui ne sont pas brisé à l’extérieur sont brûlées à l’intérieur de la sphère de plus de 800 C°. La puissance de cette capacité est inconnue car cela dépend des émotions de l’adolescent. Son rayon d’action est de 100 mètres autour de lui voir plus.

*Infos : The Supreme King n’utilise jamais cette attaques pendant un combat mais seulement lorsque celui-ci prend fin. C’est une sorte de combo final pour clore un combat une bonne fois pour toute.

Accessoires : The Supreme King porte une amure pour une protection minimal contre les attaques standard. Mais ce qu’il empêche d’être agile et d’être rapide.

Le bijou que Haou Chade possède se nomme le cristal de feu. C’est grâce à lui qu’il peut utiliser des attaques de feu et qu'il est immunisé contre cet élément. Cet objet lui a été donné par sa mère juste après que sa famille fut tuée par les Machines. Ses origines sont inconnu, on sait juste qu’il a appartenu à la famille de la mère de Chade et qu’il a été transmis de génération en génération.

Astuce : Si le cristal de feu est détruit durant un combat. The Supreme King perd la totalité de ses pouvoirs et le côté obscur est détruit.

Histoire* :
800 ans après les exploits de Sonic the Hedgehog. Des Machines venu des confins de la galaxie ont débarqué sur Mobius et sème le chaos. Ils conquièrent la planète et s’installe. 200 ans plus tard, un hérisson très spécial naquit. Il s’appelait Chade the Hedgehog, il avait eut pendant 5 ans une enfance normale avec sa famille. Mais une nuit, sa mère, son père et sa sœur fut assassiné par un androïde du nom de Nexo. Seul le hérisson survécut car il fut caché par sa famille. Il serait surement mort si un échidné du nom d’Ardeth ne l’avait pas retrouvé. Le guerrier décida de prendre l’enfant sous son aile et lui apprit tout ce qu’il savait.

10 ans plus tard, le petit devint un beau jeune hérisson et il avait rejoint la résistance contre les Machines. En espérant qu’un jour, il pourrait se venger. Il se fit plein d’amis et tomba amoureux de son meilleur ami, Mike the Squirrel. Les deux adolescents commencèrent une relation sérieuse, ils arrivaient à surmonter n’importe qu’elle obstacle et vaincu tout leur ennemis. Mais un jour, se fut la catastrophe, l’écureuil fut tué par le même assassin que la famille du hérisson au cours d’une mission pour récupérer une Emeraude du Chaos. Chade eut le cœur brisé et déprima pendant des mois.

Les Machines finirent par trouver la cachette de la résistance et l’attaqua. Il découvrit aussi une puissante arme qui était caché sous leur base et les rebelles ne le savaient même pas. Cette arme était une ancienne station de combat Machine appelait Atlantis et elle était capable de détruire une planète en perçant la croute terrestre et d’atteindre le noyau. L’adolescent et ses amis allèrent à bord de la station et là ils furent, une fois encore, face à Nexo. Le hérisson avait un lien avec Atlantis, il pouvait commander la station par la pensé alors que le robot ne pouvait pas. L’androïde lui proposa de régner sur Mobius en échange de son aide à contrôler Atlantis. Une bataille antérieure commença dans Chade. Ses amis lui disait de ne pas l’écoutait mais Nexo continuait à lui faire des promesses s’il rejoignait l’armée des Machines.

Finalement, l’adolescent décida de rejoindre les Machines car l’androïde promu à l’hérisson une chose très importante pour lui. « Veux-tu que ton petit copain revive ? », ces mots étaient un écho. D’un coup, la fourrure de Chade devint plus noire qu’auparavant et ses yeux changèrent de couleur pour être jaune/orange. L’adolescent devenu maléfique. Il tua ses propres amis pour montrer sa loyauté envers les Machines. Nexo ria, il jouit de plaisir en voyant le hérisson tué ses amis un à un. Par contre il remarqua vite son erreur. Soudain, un immense oiseau de feu apparut dans la salle de commande de la station. Chade vaincu l’androïde d’une seule attaque. Celui-ci le supplia de le laisser en vie et en échange il lui laisserait le trône de l’Empire des Machines. Chade accepta et devenu The Supreme King.

*Infos: C'est une histoire parallèle à celle de Sonic GX saison 1.

-----------------------------------------------------------------------------

Nom : Amnael the Echidna
Âge : 200 ans/40 en apparence
Race : Echidné

Caractère : Amnael est la véritable forme d’Ardeth, le père adoptif de Chade. C’est quelqu’un de très calme, même dans les situations les plus catastrophiques. Il donne toujours un air froid et ne montre aucun sentiment comme si c’était une machine. Les seuls fois où il sourit, c’est quand il est face à un adversaire en train de perdre. C’est un grand tacticien et combattant. Il connait pas mal de technique de combat grâce à ses voyages à travers le monde et les dimensions. Il aime se battre et écraser ses ennemis. Il n’a peur de rien excepté la mort. C’est pour cela qu’il cherche l’immortalité par tous les moyens. La seule chose qu’il aime à part la puissance c’est son fils Chade.

Physique : Amnael est un échidné noir de grande taille. Il a des rayures rouges sur le contour de ses yeux, au-dessus de sa tête et ses cheveux qui descendent vers le bas. Il a 4 mèches devant le visage, Ses veines sont visible sur sa figure et une longue queue de cheval lui tombe jusqu’au hanche. Ses yeux sont eux aussi rouge. Il porte des vêtements noirs, des gants métalliques et des bottes de la même couleur ainsi qu’une cape grise.

Arme : Il possède une épée avec une grande et assez large lame de couleur noir monté sur un manche rouge, construit avec un métal inconnu.

Pouvoirs : Amnael est le tout dernier Être Suprême à être créé par le GUN. Il contrôle donc le Chaos et certains autres pouvoirs. Mais à une très faible puissance et il ne possède pas l’immortalité comme les autres expériences afin que les soldats se débarrasse de lui après la guerre. L’échidné utilise donc une émeraude spécial pour être puissant, l’Emeraude des Âges. Pour qu’il puisse rester en vie, il doit tuer et aspirer la force vitale de son ennemi. Sinon c’est la mort…

Accessoires : Amnael possède l’Emeraude des Âges. Cette pierre, vieille de plus de 20 000 ans, a été créée par les Dieux et ensuite cacher par les échidnés craignant l’apocalypse. Le GUN retrouva l’émeraude et l’analysa pour découvrir quelle sont ses pouvoirs et ses limites. Ils découvrirent qu’elle permettait à quelqu’un de décupler la puissance de ses capacités par deux. Quand le GUN créa Amnael à cause des Machines, ils lui donnèrent très peu de pouvoirs du Chaos afin de se débarrasser de lui après la guerre terminé. Les scientifiques associèrent l’émeraude à Amnael et celui-ci vu ses capacités augmenter en flèche. Donc si l’échidné perdait la pierre, il redeviendrait faible. Elle a une couleur propre, elle est transparente. Elle prend une vrai couleur selon son propriétaire. Pour l’Être Suprême, elle est noire car son âme n’est que ténèbres…

Histoire :
Journal intime d’Amnael :
Il y avait eut plusieurs projet « Être Suprême » dans le passé. Malheureusement, se fut à chaque fois un échec. Les recherches sur des supers soldats furent abandonné par le GUN 300 ans après la mort d’Eggman Nega. La paix régna enfin sur Mobius. Mais 500 ans plus tard, au moment où l’on s’attendait le moins, des Machines sans pitié débarquèrent sur notre planète. La technologie de cet ennemi dépassait celle des humains et il était en train de remporter la victoire.

C’est là, qu’ils m’ont créé… Les Machines anéantissaient tout sur leur passage. Villes, bases, habitants… tout ce qui ne se soumettait pas était détruit. Il fallait les arrêter ! Sur toute les recherches qui avait était effectué durant ces 800 dernières années ont servit dans ma création. Je suis l’Ultime Être Suprême ! Le GUN m’apprit à me battre et à utiliser mes capacités. Je suis vite devenu une arme.

Les humains m’envoyèrent au front avec un autre Être Suprême nommé « Shadow ». J’anéantissais des armées entières avec ma puissance et je faisais exploser des vaisseaux ennemis. Les Machines me craignaient. Pendant une bataille, leur chef est venu en personne affronter moi et ce Shadow. Le combat fut sanglant et il se termina sur notre défaite. Avant que la Machine ne nous achève, on utilisa le contrôle du Chaos pour nous enfuir. J’ai du perdre connaissance car je me suis réveillé sans Shadow dans une base en ruine. Il a du me déposé et s’enfuir ce lâche ! Moi je n’abandonne pas ! Les Machines ont envahit Mobius et j’ai était créé pour le libérer ! Et c’est ce que je ferais.
Fin du journal.

Amnael créa une résistance et affronta les Machines pendant 200 ans. Mais ces objectifs changèrent quand il apprit qu’en faite. Il ne possédait pas la vie éternel et donc qu’il allait bientôt mourir. Heureusement, il comprit qu’en tuant, il pourrait absorber la force vital de ses victimes et ainsi survivre. Par contre le problème était toujours présent. Alors il chercha un pouvoir infini pour devenir immortelle.

Quelques années plus tard, il prit sous son aile un enfant, Chade. Il lui apprit tous ce qu’il savait dans le combat afin qu’il devient puissant. Et ce fut le cas, Amnael avait enfin trouvé le pouvoir qu’il cherchait. Il essaya de transférer son esprit dans le corps de son fils adoptif. Mais il échoua, Chade vaincu l’échidné dans un combat, Amnael se décomposa et devenu soudainement poussière. Avant sa mort, il demanda pardon à son fils qu’il aimait tan. Plus personne ne le revu depuis ce jour…

-----------------------------------------------------------------------------

Lien entre les deux persos : Il n’y a presque aucun lien ! A part un ancien lien père et fils. The Supreme King et Amnael ne font pas une équipe d’enfer. Les deux préfères se battre chacun de son côté. Ils font quand même alliance car Haou Chade avait besoin de quelqu’un de fiable et Amnael parce qu’il espère refaire revenir Chade. Pas une chose simple à faire avec le côté obscur du hérisson qui le domine en puissance. Des fois The Supreme King est prêt à exploser de colère tellement que Amnael le harcèle à faire quelque chose qui est impossible. Mais ce tournoi réserve des surprises et peut être que…
Thème de combat (ce thème c'est celui de The Supreme King, Amnael n'en a pas) : http://www.deezer.com/track/19094


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Janvier 16, 2009, 03:33:57 pm
Bon, tout le monde est là, donc voilà contre qui vous serez au premier tour :


Chade VS Foxy
Saïko VS Hunter
Capita VS Miko
Kayra VS Wolfgang

Voilà, je vous donnerai vos arènes et la petit cinématique par MP. Comme chaque combat sera sûr une arène différente, ça laissera plus de surprise pour les autres participants et les lecteurs. Je vous donne tout ça au cour du week-end. Vous aurez 3 semaines à partir de lundi pour poster votre combat.

Bonne chance à tous et que le meilleur duo gagne ! ;)

------------------------------------------------------------------------------------------

Edit du 18 / 01 / 2009 par Naomi

Bon comme Chade m'a poser la question, je viens vous dire comment doit être organiser votre récit.

Etape 1 : La capture des persos (peu importe s'ils sont capturer ensemble ou pas, du moment que l'on explique comment ils sont capturé.)
Etape 2 : Du réveil des persos à la téléportation (avec le petit passage "cinématique")
Etape 3 : le combat.

Voilà, chaque tout aura ce style de structure histoire de donner plus à lire qu'un simple combat. Si vous vous débrouillé bien, ça peut largement faire quelque chose digne d'un bon chapitre de fic.

Encore une fois, bonne chance à tous. =)


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Janvier 18, 2009, 04:57:55 pm
Aïe, ça va être dur d'être contre le gagnant de l'ancien tournoi... Mais je vais essayer tout de même ^^"

Je me suis déjà mis à écrire, d'ailleurs je suis en train d'écrire la bataille là, mais je voulais demander : l'ouverture des votes se fait-elle après que tout le monde aie posté ? Et est ce que c'est : un vote par personne pour tous les combats ou un vote par personne pour chaque combat ?

En tout cas, Wolfgang, tes persos sont simples à mettre dans une bataille, et ce grâce à leur caractère. Et j'aime bien comme ça !

Allez, bon courage à tous et à toutes ! Et bonne chance, aussi !   


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Janvier 18, 2009, 06:43:59 pm
En fait, à partir de lundi (donc demain) vous avez 3 semaines pour posté. Vous pouvez poster plus tôt si vous avez fini, mais il faut mieux bien relire pour être sûr de son coup donc je vous conseille de poster le dernier jour. Ensuite, tout le monde vient voter pour les combats qu'il préfère. Les votes se déroule pendant environ 2 semaines.

T'inquiète Kayra, je suis peut être le dernier vainqueur, mais je suis pas invincible. J'avoue que j'ai eu un gros coup de chance lors du dernier tournois. J'en suis encore surprit. XD

Comme je l'ai déjà dis à Chade, on a tous nos chances et puis les arènes peuvent retourner la situation d'un combat. ;)

Une petite chose encore, on est bien d'accord que la chaîne n'apparaît qu'une fois les persos à 9 ou 10 mètres l'un de l'autre. Si les persos sont à une distance inférieur, la chaîne n'existe pas pour ne pas entraver les mouvements des participants.

Donc la remise des combats du 1er tour est fixé pour le 9 Février. La longueur des combats doit être entre 3 et 6 page Word pour faire quelque chose de vraiment bien.

Pour les votes, voilà les caractéristique à prendre en compte :

- Respect des personnages de l'adversaire
- Logique
- Compréhension
- Développement de l'histoire
- L'orthographe (même si le sans faute n'existe pas, faites attention)
- La maîtrise du combat (Stratégie, utilisation de l'environnement...)

Voilà, je pense que c'est tout. =)

Edit :

Je repousse la date limite de 2 semaines suite à certains problèmes que rencontre quelques uns des participants.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Foxy le Février 21, 2009, 07:10:30 pm
Je suis désolée de devoir annoncer que je doit me retirer du tournois. Je déménage en appartement et vu que l'ordinateur appartient a mon père, je n'y aurait plus accès. Donc, je ne pourrait presque plus participer a ce forum... Désolée!


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Février 22, 2009, 05:07:14 pm
Foxy : Oh, non ! C'est dommage... Mais en même temps, on ne va pas t'empêcher de déménager... Allez, j'espère que ça se passera bien ! Bon courage !

Pour tout le monde : J'ai cru comprendre que la date limite, c'était demain. Donc, comme je ne pourrai pas poster demain, je poste aujourd'hui ^^ (ça paraît logique mais bon...) Donc, voilà mon combat... J'espère que ce sera bon, et conforme aux règles.

C’était le matin. Le soleil s’était levé il y a quelques heures et illuminait le beau ciel bleu. Les oiseaux commencèrent leurs chants matinaux.
Mais, comme pour troubler cette belle harmonie, une ombre gigantesque apparut. Les volatiles, prudent, stoppèrent immédiatement leurs sifflements mélodieux et s’enfuirent.
L’ombre approchait vers une maison de bois brun.

Kayra soupira. Elle tournait en rond depuis maintenant une bonne demi-heure et ne semblait pas vouloir s’arrêter.
Symiu, assis sur le divan de cuir noir de la jeune louve, la regardait avec un sourire amusé, comme s’il aimait bien la voir dans cet état.
-Ca te tracasse tant que ça de ne pas savoir ce qu’est ce mauvais pressentiment ? demanda-t-il en passant ses bras derrière sa tête.
-Exact ! répondit Kayra sans s’arrêter.
Soudain, elle se laissa tomber sur le divan à côté de son ami.
Kayra était une jeune louve marron âgée de quatorze ans aux longs cheveux bouclés. Elle avait les yeux azur et de nombreuses mèches passaient entre ses oreilles, s’arrêtant au dessus de ses yeux. Elle portait un collier noir serré, dans lequel était incrusté un faux diamant. Son haut était un corset noir avec deux ronds blancs cachant sa poitrine. Il se terminait par de la sorte de petite broderie blanche, faisant une très petite jupe plissée. Son pantalon était blanc, serré aux genoux par une ceinture noire. Le bas du pantalon s’ouvrait, comme découpé, et laissait voir la sorte de broderie blanche. Son bas était recouvert d’une sorte de queue-de-pie blanche bordé de noir. Elle portait des bottes blanches, sur lesquelles passait une ligne noire. Elle avait aussi des manches-gants de grosse laine blanche, ne faisant des mitaines qu’aux pouces, entourant juste en-dessous des doigts.
Symiu était un jeune tigre blanc qui avait le même âge que son amie, aux rayures d’une belle couleur noire. Il portait des lunettes de course bleu glacial, comme ses yeux. Des mèches passaient par-dessus. Il avait des chaussures blanches, attachés par des ceintures noires. Il portait des mitaines noires, qui laissaient voir le bout blanc de ses gants.
-Surtout que la dernière fois que j’ai eu un pressentiment, c’est quand mon père est mort…
Son visage s’assombrit sur cette dernière pensée, et la lueur de joie qui illuminait ses yeux partit.
Le tigre posa sa main sur l’épaule de sa copine.
-Cette fois, personne ne pourra mourir… car nous formons une équipe.
Il vit un court instant ce qui lui sembla un sourire se dessiner sur les lèvres de son amie.
-Tu ne voulais pas te préparer pour un entraînement ? demanda-t-il pour détendre l’ambiance.
La jeune louve le regarda, puis acquiesça.
-Oui… Je vais aller me changer.
Elle monta les escaliers qui la menaient à sa chambre. C’est la voix claire de la louve qu’il entendit lorsque le silence s’installa dans la pièce.
« Elle est triste… songea-t-il. Je suis un gros nul. Je ne peux même pas la consoler ! »
Symiu croisa les jambes et attendit.
Il entendit un bruit musical et plutôt fort. Il reconnut immédiatement la sonnerie de la maison de la louve. Surpris, il se leva et se dirigea vers la porte.
« Qui cela peut-il être ? » se demanda-t-il.
Deuxième sonnerie.
Le tigre ouvrit le verrou et appuya sur la poigné de la porte pour l’ouvrir à son tour.
Il n’eut même pas le temps de voir la personne qu’un poing frappa son ventre. Un poing froid, métallique.
Symiu tomba par terre.
-Symiu ! cria quelqu’un derrière lui.
Une voix de fille. Kayra. Ce fut la seule chose qu’il put entendre avant d’émerger dans l’inconscience.

La louve se changeait. Elle enfila son habit de sport, puis se coiffa.
Elle sortit enfin de sa chambre.
Elle s’était fait une tresse. Elle portait un petit tee-shirt bleu clair se finissant par une sorte de ceinture en faux or et avec un faux rubis incrusté dedans. La ceinture qui tenait son pantalon bouffant bleu foncé était pareille, mais était un peu plus grosse. Elle avait des manches-gants jaunes. Ses gants étaient blancs, bordé d’une ligne rouge passant entre son index et son pouce. Ses chaussures étaient rouges avec une ligne jaune.
Dans la cage d’escalier, elle put apercevoir son ami se faire frapper par un robot de métal argenté.
Il tomba. Elle cria.
-Symiu !
Elle courut dans les escaliers sans se soucier si elle pouvait tomber ou non. Elle s’approcha de son ami, mais un des deux robots le prenait déjà dans ses bras. L’autre s’approchait d’elle.
Elle sauta, voulut donner un coup de pied à son adversaire… mais celui-ci attrapa sa cheville. Un éclair bleuté traversa le bras de l’agresseur. Kayra cria. L’électricité passait en elle, elle le savait. Elle tomba par terre. Ses membres bougeaient, comme si elle était prise de convulsions.
Puis, elle sombra dans l’inconscience.

   Symiu ouvrit les yeux. Il se leva lentement en frottant son ventre. Il tourna la tête. Kayra était encore endormie.
Le tigre observa la pièce où ils se trouvaient. La poussière devait sûrement être la première propriétaire – d’ailleurs, ce n’était pas une toile d’araignée là-bas ? – et l’humidité était sa colocataire. La salle était partagée en deux par des barreaux de fer.
Il observa son poignet. Un bracelet métallique avait été mis. Son cou aussi était équipé d’un collier de la même matière.
Il regarda la louve. Même chose pour elle. Soudain, il entendit un gémissement. Kayra bougea et se leva doucement. Elle s’appuya sur le mur remplit de graffitis à côté d’elle et se tint la tête. Puis, elle regarda autour d’eux. Son regard croisa celui de Symiu, qui frissonna. Il avait l’impression qu’elle lisait en lui.
-Où sommes-nous ? demanda-t-elle d’une voix faiblarde.
Pour toute réponse, Symiu haussa les épaules avec un air inquiet.
Des bruits de pas se firent entendre. Quelqu’un ouvrit la porte qui grinça. Deux personnes apparurent, tous deux portant une amure noire épaisse, mais qui ne cachait pourtant pas leur impressionnante carrure.
Le premier garde ouvrit la porte et déclara d’une voix grave :
-Suivez-nous.
-Pourquoi donc ? demanda Kayra d’un air méfiant.
Le garde ne prit pas la peine de lui répondre. Il lança un regard à son collègue qui prit les deux hybrides et les sortirent de force. Puis, ils pointèrent un long bâton parcourut d’éclair grisâtre dans le dos des amis.
-Avancez, ordonna le premier garde.
Ils obéirent.
Ils avancèrent dans un long couloir, beaucoup plus propre et illuminé que la cellule.
Enfin, ils entrèrent dans une grande salle.    
Il y avait quatre chaises, dont deux déjà occupées. Les deux hybrides les regardaient avec une expression que personne ne pouvait déchiffrer.
L’un était un loup noir avec une grosse mèche rouge barrant son front et de la fourrure de la même couleur sur son torse. Il avait les bras croisés, mais ses gants blancs étaient bien voyants. Il avait des anneaux dorés aux poignets et aux chevilles. Ses chaussures étaient noires et blanches avec des lacets jaune clair. Ses yeux, au regard intimidant, étaient dorés.
L’autre loup était exactement son opposé. Il avait les cheveux longs, était rouge et une grosse mèche noire barrait son visage. La fourrure sur son torse était de la même couleur. Ses yeux étaient argentés. Il portait deux boucles d’oreilles sur son oreille gauche, l’autre oreille étant cassée. Il portait une veste en cuir marron, des lunettes de soleil vertes et un pantalon bleu déchiré au niveau du genou. Il avait des chaussures noires avec du blanc dessus et des mitaines noires.
Les gardes ordonnèrent aux deux amis de s’assoir. Ils s’exécutèrent, bien qu’ils n’aient pas vraiment eut le choix.
L’écran, sur le mur d’en face, s’alluma. Un requin apparut. Il avait une tête plutôt petite et une moustache fine et noire, comme celle de certains personnages de dessins animés.
« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont reliés par une chaîne laser qui vous oblige à rester au maximum à dix mètres l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant devient ennuyeux, ce ravissant collier explosera ! Ahahah… attention à ne pas perdre la tête ! »
L’écran s’éteignit. Les « participants », comme l’avait dit ce Zeskoil, se regardèrent. Les deux loups ne semblaient pas être beaucoup étonnés, contrairement à Kayra et à Symiu.
Les gardes les levèrent, et les emportèrent vers quatre objets longs et plats ressemblants à des cocons, reliés à un gros tube qui devait être un générateur. Les gardes les y posèrent, puis fermèrent la vitre qui les séparait du dehors. Ils pianotèrent sur un clavier énorme. Les hybrides disparurent.

   Ils ouvrirent les yeux dans une ville qui leur sembla rapidement futuriste. Les immeubles étaient d’une grandeur vertigineuse et des ponts les reliaient. Plusieurs tours, beaucoup plus grandes, entouraient la ville comme pour la protéger. Les bâtiments étaient de couleur métal virant parfois au bleu avec du jaune apparaissant sur certains d’entre eux. Il y avait des voitures volantes qui passaient çà et là à une vitesse hallucinante et des rails de trains qui zigzaguaient entre de nombreux immeubles, comme des montagnes russes. Le ciel était bleu et seulement quelques nuages gâchaient cette magnifique couleur.
Kayra et Symiu se trouvaient en face des deux loups, sur le toit d’un de ces gratte-ciel. Tout à coup, un écran holographique apparut. Une personne les regarda une fraction de seconde, puis déclara :
-Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour et bienvenue dans la nouvelle saison de Dread World ! Mais cette saison ne sera pas comme les autres : ce sont de nouveaux participants qui se battront ! Nous voici dans le match qui opposera Soto et Wolfgang contre Symiu et Kayra ! Je souhaite bonne chance et bon courage à nos participants !
Même si l’écran disparut aussi vite qu’il était apparut, les adversaires surent que de nombreuses personnes les regardaient encore.
-Ready ? cria une voix métallique venant d’une caméra au-dessus d’eux.
Les participants se mirent en position de combat.
-Go !
Soto, le loup rouge, attaqua le premier, sans la consultation de son coéquipier – vu la façon dont il se regardait, ils ne pouvaient être amis. Il courut vers les deux hybrides, qui s’écartèrent pour éviter le coup de poing de l’hybride.
Symiu donna un coup de pied que son adversaire n’eut aucun mal à arrêter : il lui attrapa la cheville et balança le tigre blanc par terre, à seulement quelques mètres de là.
Puis, Soto se tourna vers Kayra. Celle-ci fronça les sourcils.
Il y avait quelque chose de pas net chez lui. Ses yeux ne semblaient pas aussi luisants que ceux des êtres vivants.
Le loup asséna un nouveau coup de poing que Kayra évita en reculant et en pivotant légèrement vers la droite. L’attaque frôla son épaule, mais passa à côté d’elle. Elle tendit la main et lança un rayon sur son adversaire, qui tomba sur le sol mais se releva rapidement.
« Coriace », songea la louve en se baissant pour éviter un coup de pied.
Elle en profita pour lui faire un croche-patte. Soto tomba de nouveau, mais se retourna.
Comme une flèche fendant l’air, l’un des pieds du loup vint frapper Kayra.
Le talon. C’était le talon de son adversaire qui l’avait touché. Si elle ne l’avait pas sut, elle aurait dit que c’était un poignard.
Elle tomba par terre. La douleur se faisait sentir comme une brûlure, mais en dix fois plus douloureuse.
Serrant les dents, la louve toucha son tibia d’une main. Une lueur jaunâtre apparut, puis s’infiltra dans sa chair. Kayra soupira. Heureusement que parmi ses pouvoirs, il y avait celui du soin ! Elle se releva, prête à se battre.
Symiu, lui, était en mauvaise posture. Il avait beau esquiver la majorité des attaques que lui lançait Wolfgang, quand il s’en prenait une, ce n’était pas pour lui faire du bien, bien au contraire.
Justement, le loup noir attaqua avec un coup de pied. Le tigre avait remarqué qu’il était agile, mais lui était souple et c’était un avantage.
Il esquiva le coup en effectuant un saut périlleux pour arriver derrière son adversaire, qui se tourna rapidement et enchaîna avec un coup de poing.
Mais Symiu avait prévu l’attaque.
Il retomba sur ses pieds, fléchit ses jambes pour éviter le coup, sauta une nouvelle fois en effectuant un salto pour avoir les pieds dans la direction de Wolfgang et frappa son adversaire dans le museau.
Le loup tomba au sol en se tenant le museau. Il saignait, et le tigre le voyait.
Mais, en se reposant sur le toit du gratte-ciel, ses jambes flageolèrent et il tomba.
Le coup que Wolfgang lui avait donné dans le genou était encore douloureux et l’empêchait de se tenir debout. Il essaya de se relever, mais son adversaire était déjà levé. Il lui donna un coup de poing violent et rapide dans l’estomac. Symiu, qui s’était un peu relevé retomba instantanément par terre. Le pied de son adversaire lui bloqua toute envie de se relever. Il lui coupait aussi la respiration, et ça le tigre ne pouvait l’accepter.
Il n’était pas assez fort pour renverser Wolfgang, mais ses pouvoirs pourraient l’aider.
Les idées pour les utiliser traversèrent son esprit aussi rapidement qu’une fusée. Il en retenu deux : soit il lançait un rayon glacial, soit il transférait du froid dans le sang du loup.
Il préféra choisir la deuxième solution.
Il attrapa la cheville de son adversaire, qui devait se demander ce qu’il faisait.
Une lueur bleutée entoura l’hybride blanc, puis disparut dans la jambe de Wolfgang. Il frissonna à cause du froid qui régnait soudain malgré le beau soleil d’été qui éclairait la ville.
Par réflexe, il retira son pied, laissant à Symiu la chance de se relever – presque – intact. Le tigre frappa son adversaire avec son pied, mais il l’évita. Puis, le loup noir attaqua… mais tomba sur un genou. Le froid était devenu trop persistant pour qu’il puisse faire le moindre geste.
Il se recroquevilla sur lui-même pour se protéger, en vain, de la fraîcheur qui l’enveloppait comme une coquille se refermant sur lui.
-Désolé, déclara Symiu.
Il s’appuya sur sa jambe pour frapper le loup et l’achever, même si cette dernière pensée le dégoûtait, mais un bruit attira son regard.
Une voiture arrivait à une vitesse fulgurante. Et, de plus, vers son amie… Wolfgang, remit de sa douleur, en profita pour le frapper.  
Kayra fut prise par surprise par un poing venu de nulle part. Elle le bloqua avec sa main, non sans avoir mal, puis donna à son tour un coup de pied.
Soto se le prit dans la joue, puis tomba. Il se releva presque immédiatement et donna un coup de poing que la louve évita de justesse. Elle frappa une nouvelle fois avec le pied. Son adversaire tomba. La louve sourit en voyant qu’il ne se relevait pas.
Son sourire s’effaça lorsqu’elle entendit un bruit derrière elle. Elle se retourna.
Une voiture arrivait. Noire et élégante, elle roulait – ou plutôt volait, car elle n’avait pas de roues – à une vitesse spectaculaire.
Kayra écarquilla les yeux.
Elle allait dans sa direction.
S’il n’y avait pas eu de conducteur, la louve aurait simplement lancé un rayon magique.
Mais là, il y en avait un, apeuré par cette étrange créature qui restait figée, comme si elle voulait se suicider.
Il tourna le volant brusquement, appuyant en même temps sur la pédale de frein.
La voiture effectua un dérapage. Kayra ferma les yeux, comme si c’était la seule solution pour sortir de ce cauchemar. Elle plaça ses bras devant elle pour se protéger.
-Kayra ! cria la voix de Symiu.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Février 22, 2009, 05:09:49 pm
La voiture percuta la louve, qui fut projetée à terre. Le conducteur, conscient du danger, vira à droite et continua sa route avec une grande vitesse et la portière arrière cassée.
La louve roula sur elle-même, puis s’immobilisa.
Symiu s’approcha d’elle en courant malgré les douleurs que Wolfgang lui avait infligé.
Il tomba à genoux à côté de son amie et la prit dans ses bras. Il posa la paume de sa main sur le sol tandis que les deux loups arrivaient en courant.
Une lueur bleu glacial entoura sa main, puis forma un cercle autour des deux amis. Un bouclier de glace se forma autour d’eux. À ce moment-là, les deux loups arrivèrent puis frappèrent la protection.
Le tigre blanc baissa la tête.
-Je me l’étais promis. Je devais toujours te protéger…
Il caressa du bout des doigts les joues de son amie. Une larme tomba sur le front de la louve.
-Mais j’ai échoué…
Le tigre serra les poings.
-Je sais que tu vies encore. Mais tu es blessée et je ne peux rien faire… Je me sens si faible…
Coup de poing de Soto.
Le bouclier se fissura, craquela puis se détruisit. Les milliers de cristaux de glaces tombèrent dans un bruit cristallin.
Symiu s’était déjà levé. Ses yeux clairs jaugèrent les deux loups, puis il fonça sur Soto.
Il était rapide, certes, mais pas assez pour tuer le loup rouge.
Le tigre donna un coup de pied rotatif que son adversaire reçu dans la côte, mais il n’eut pourtant pas aussi mal que l’aurait voulut Symiu.
Le loup vacilla, puis se reprit et donna un uppercut au tigre, qui tomba par terre puis toussa.
Un fin filet de sang coula le long de sa bouche, mais ça il s’en fichait. Ce qu’il devait faire, c’était protéger son amie.
Il se releva…
-Hé, gamin !
Symiu tourna la tête vers Soto, puis…
Ecarquilla les yeux.
La main bien serrée sur son cou, le loup rouge tenait Kayra, réveillée et qui se débattait, sans résultat. 
-Kayra ! cria le tigre blanc en commençant à courir.
-Tu fais un pas de plus et s’en sera fini pour elle, menaça son adversaire en le stoppant net. O.K. ?
Il serra encore plus la gorge de la louve, comme pour lui montrer qu’il mettrait sa menace à exécution en temps voulut.
-Soto ! s’exclama Wolfgang.
-Quoi, Wolfgang ? s’exclama son coéquipier en lui lançant un regard bref et énervé. C’est soit nous mourrons, soit c’est eux qui crèvent. Tu préfères quoi ?
Le loup noir serra les poings. Il ne répondit pas, mais tous connaissait déjà la réponse.
Symiu avait la tête baissée et les yeux fermés.
« Je vous l’ai promis, monsieur Saokei. Je vous ai promis que je protégerais votre fille, quel qu’en soit le prix. »
Il ferma les yeux.
Le jour de sa rencontre avec Kayra lui revint.
Il avait d’abord été impressionné par cette belle louve. Shaw, sa cousine, la lui avait présentée alors qu’il venait la revoir. Il se souvenait du regard plein de gentillesse qu’elle lui avait lancé. Il se souvenait qu’ils étaient rapidement devenus amis.
Il rouvrit les yeux et regarda la louve, toujours sous l’emprise de Soto.
« Ne t’en fais pas… Je suis là. »
Symiu sauta si rapidement que ses adversaires, trop occupés à se disputer, n’avaient pas remarqué qu’il avait bougé.
Le tigre effectua un salto, puis frappa Soto dans le ventre. Le loup lâcha sa prise et se recroquevilla en tenant son abdomen.
Il leva le regard vers le tigre qui l’observait avec un air sombre.
Symiu donna un coup de pied dans la joue de Soto… ou plutôt, voulut lui donner un coup de pied. Le loup rouge attrapa la cheville du tigre blanc puis le renversa.
Dans un bruit sourd, Symiu tomba par terre. Mais il se releva vite et enchaîna des coups de pieds rotatifs que son adversaire esquiva en se baissant. Soto recula puis arrêta les coups du tigre avec ses avant-bras.
Symiu s’arrêta, reprenant son souffle. C’est ce moment que choisit Soto.
Un sourire méchant se dessinant sur son visage, le loup serra les poings et attaqua.
Le coup de poing frappa le ventre de l’hybride blanc avec une violence sans pareil.
Le tigre tomba à quelques mètres de là. Le loup arrivait déjà, toujours ce sourire aux lèvres.
« Il approche… Je le sens… » songea Symiu en essayant de se relever.
Mais il n’en eut pas la force. Il retomba. Sa respiration sifflait. Il fronça les sourcils, mais pas de colère. De faiblesse.
Le tigre se tint le ventre. Lentement, il ouvrit les yeux.
« C’est peut être la dernière fois… Que je vois la lumière du jour. Au moins, j’aurai sauvé Kayra… »
Soto approchait en marchant. Il serrait les poings. Il se préparait à tuer…
Tout à coup, le loup tourna la tête. Au dessus de l’immeuble d’en face se trouvait un robot aux couleurs métalliques. Grand et fort, il les observait. Ses yeux brillants passaient de Soto à Wolfgang, tous les deux en position de défense. Puis, il observa Symiu, qui essayait de se relever avec peine. La machine regarda ensuite Kayra.
Soudain, il émit un bruit étrange.
Il leva son bras métallique, ne visant personne en particulier.
Trois boules lumineuses vinrent entourer le bout de son bras, qui ressemblait étrangement à un fusil. Les trois boules tourbillonnèrent, créant ainsi un cercle légèrement bleuté. Puis, s’arrêtant et disparaissant comme un fantôme, il laissa place à un rayon rapide qui se dirigeait vers le gratte-ciel où se battaient les hybrides.
Un autre rayon apparut, sauf que, cette fois-ci, il était jaune avec des lueurs orangées et arrivait de l’exact opposé.
« Kayra », pensa Symiu.
En effet, la louve était debout, les deux mains rejointes. Le rayon partait de cet endroit.
   La chaleur dans ses mains se fit plus forte et le rayon plus intense. Le choc entre les deux attaques provoquait une sorte de barrière mélangeant les deux couleurs.
Le rayon du robot se rapprochait de plus en plus d’elle. Elle ferma les yeux.
Elle ne devait pas perdre. Pas maintenant… Elle devait encore venger son père. Et puis, elle avait encore tant de choses à vivre…
Elle sentit une main se poser sur son poignet.
Kayra ouvrit les yeux. Symiu se tenait à côté d’elle. Une aura faiblarde et bleuté l’entourait.
« Il me passe… son énergie ? »
-Arrêtes Symiu ! Si tu fais ça, tu risques de mourir !
-Je sais, répondit simplement le tigre en souriant.
La louve le regarda, inquiète, puis tourna la tête. Sa magie semblait gagner l’attaque du robot.
Le rayon de celui-ci reculait dangereusement vers lui.
Soudain, il explosa.
Une fumée épaisse enveloppa les participants, cachant tout ce qui se passait autour d’eux.
Symiu regarda Kayra, toujours avec ce sourire angélique.
-Merci, souffla-t-elle.
Elle respira profondément, puis ils regardèrent autour d’eux.
Impossible de voir ce qu’il se passait à côté. Pourtant, le tigre blanc repéra une ombre.
-Attention ! cria-t-il en poussant son amie.
Il tendit la main. Un éclair bleu glacial en sortit, puis frappa de plein fouet le loup rouge qui tomba au sol.
La fumée se dissipa quelque peu, permettant aux deux amis d’apercevoir les silhouettes de leurs adversaires.
Ils étaient un peu écartés l’un de l’autre, leurs yeux brillants. C’était d’ailleurs la seule chose qu’on pouvait voir nettement. Le reste n’était que des ombres floues.
Les deux loups sautèrent en même temps, sans pourtant se concerner.
Un seul regard suffit aux deux amis pour savoir ce qu’ils devaient faire.
Ils levèrent chacun une de leurs mains et les joignirent. Des rayons apparurent, celui de Symiu entourant celui de Kayra, qui était le plus gros.
Les éclairs magiques foncèrent sur les deux loups, qui ne pouvaient maintenant plus revenir en arrière… 

Voilà ! J'attends de voir le tien, Wolfgang !


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Chade the Hedgehog le Février 22, 2009, 09:07:48 pm
Bon... Je dois vous dire une mauvaise nouvelle... Je me retire aussi du tournois.

The Supreme King et Amnael, les personnages que j'avais prit pour le tournois, ne m'inspire plus du tout. J'arrive pas à écrire avec ces deux là !

*J'aurais dû inscrire Sonny et Lucius ! Là au moins ça aurait été comique !* ><

Voila, je ne peux plus revenir en arrière. Désolé de vous avoir déçu...


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Février 23, 2009, 04:56:14 pm
Dommage Foxy, tu n'as pas pu faire au moins le premier texte ? M'enfin on espère quand même te revoir de temps en temps ici.

Chade ton excuse est un peu limite. Tu as toi même choisi tes personnages. Mais c'est toi qui décide, on va pas t'obliger à continuer si tu n'en as pas envie. J'avoue être totalement démotivée par mon manque total d'esprit de compétition et j'aurais bien pris d'autres persos également mais je vais pas revenir en arrière ni abandonner. J'irais jusqu'au bout de ce tournoi. Que j'espère perdre rapidement. ^o^'

Ce qui nous fait donc un match qui passe à l'as encore heureux que Foxy et Chade soient tombés l'un contre l'autre. -_-'


Double post motivé par le manque de place.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Février 23, 2009, 04:56:28 pm
Mon texte :

Un client facile ? Tira commençait à en douter. Il le poursuivait depuis plus d’une heure dans les rues sombres et sales de la ville mais ça payait, il se dirigeait droit dans le piège. Il était plus de minuit, la lune ne perçait pas l’épaisse couche nuageuse et l’éclairage publique était plutôt faible. Seul un lampadaire sur deux éclairait faiblement la ruelle. Mais le loup au pelage anthracite courait en se défiant des obstacles. Il connaissait ses rues par cœur. Le moindre nid-de-poule, le moindre pavé en plein milieu de la chaussée. Le félin qu’il poursuivait était rapide et agile. Tira ne savait même pas pourquoi il était recherché, mais son frère lui avait promis un boulot rapide et relativement bien payé.
Le fugitif s’engouffra dans une ruelle sur sa droite.

« T’es foutu mon gars », persifla le loup.

À l’autre bout, Shell l’attendait. Ils avaient revêtu les mêmes vêtements : pantalons noirs et chemises blanches, Tira avait même réussi à convaincre son jumeau de s’attacher les cheveux quoique sous le chapeau c’était difficile de le voir. Le plan consistait  simplement à troubler le fugitif pour l’appréhender plus facilement. Lorsque le chasseur de prime s’engagea à son tour dans la ruelle, il s’arrêta net. Un inconnu en armure noire et à la carrure imposante se dressait en travers du passage l’empêchant de passer. Un hybride ? Très grand alors ! Ou bien un humain ?

« Qu’est ce que… !?  Pousse toi, je bosse !» ronchonna l’hybride aux yeux mauves.

L’inconnu ne bougea pas d’un pouce et Tira eut la désagréable impression que celui-ci ricanait derrière son casque. Il ne voyait pas son visage, et encore moins ses expressions puisque la visière opaque ne reflétait que la faible lumière de la rue.

« J’ai pas le temps de m’amuser ! Dégage de mon chemin ! » s’énerva le loup en essayant de pousser l’armure de côté.

Il rencontra une grande résistance. En fait, l’inconnu n’avait pas bougé. Mais il parla d’une voix froide qui lui glaça le sang.

« Tu feras l’affaire !»

L’armure était persuadée que l’hybride était combatif, il le voyait dans son regard. C’était un risque. Prendre un concurrent trop faible, qui ne résisterait pas plus d’une minute n’était pas judicieux. Il n’avait malheureusement pas le temps de le tester, mais au fond de lui son instinct lui dictait qu’il avait bien choisi.
Tira recula d’un pas, se mit en garde, sa main se déplaçant lentement vers la poche arrière de son pantalon. Là où était rangé son couteau. Le calme et l’assurance de l’armure ne lui plaisaient pas.
Imperturbable, l’inconnu continua sur le même ton.

« Guidez le jusqu’au vaisseau ! »

Tira n’eut pas le temps d’assimiler l’ordre et avant qu’il ne comprenne que cela ne s’adressait pas à lui, deux autres armures l’encadraient. Il ne les avait pas vues arriver, ni même perçut leur présence. Les inconnus le saisirent chacun par un bras et il sentit le contact froid du métal autour de son cou. L’instant d’après, les armures le relâchèrent. Le loup ne  perdit pas un instant, c’était sa chance ! D’une part, il n’était plus seul, mais en plus, ses adversaires lui avaient rendu sa liberté d’action. Il bondit vers celui qui commandait, visant la tête.


Shell attendait, impassible. Le voleur allait forcément passer ici, c’était la seule issue possible et de toute façon son frère ne le laisserait pas aller ailleurs. Le félin déboucha de la ruelle de gauche en s’élançant vers lui. Dès qu’il le vit, il se stoppa, écarquilla les yeux et regarda dans son dos comme pour s’assurer que son poursuivant était toujours derrière lui.
Pourtant, il se reprit rapidement et sauta agilement sur l’échelle de secours du bâtiment. Shell se lança à sa poursuite. Il était à mi-hauteur lorsqu’un soudain sentiment d’anxiété s’empara de lui. Il regarda vers la ruelle. Tira aurait dû le rejoindre depuis bien longtemps. Sans hésiter, il abandonna la poursuite et redescendit. Son frère éprouvait de la peur, ce n’était pas son genre et donc anormal. Le loup redoutait qu’il soit tombé sur une bande rivale.
Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il trouva son jumeau encadré de trois armures qu’on aurait cru sorties d’un film de science-fiction. Shell attaqua.

Alors que Tira l’avait presque atteinte, l’armure actionna le dispositif de sécurité. Une petite décharge électrique parcourut le collier du loup. Elle descendit le long de sa colonne vertébrale, paralysant tous ses muscles un à un. Il hurla et s’effondra sur le sol, le corps secoué de soubresauts. L’armure regarda, amusée, l’hybride se tortiller à ses pieds. Dans son dos, un gémissement attira son attention. L’inconnu se retourna pour découvrir un second hybride parfaitement identique au premier. Il avait porté la main à son cou et le fixait, les yeux remplis de colère contenue.

«  Un deuxième joueur ? » s’exclama l’armure d’un ton enjoué.

Sa journée n’était pas perdue. Comme si il s’agissait d’un ordre, un des deux autres individus pointa vers Shell ce qui ressemblait à s’y méprendre à un fusil. Il y eut une détonation étouffée et le loup sentit une petite piqûre sur le torse. Il baissa les yeux sur une petite seringue hypodermique et l’arracha d’un geste brusque. La ruelle commença à tourner. Les armures ne bougeaient pas, semblant le narguer, mais leurs lignes ondulaient. Shell vacilla, l’instant d’après un voile noir obscurcit sa vision.


Tira se réveilla brusquement. Sa tête lui faisait mal, il grogna en se redressant. Son regard s’habitua à l’obscurité et il put voir où il était. Une petite pièce sombre, humide qui empestait le sang et l’urine. Il n’y avait aucun mobilier juste une épaisse couche de poussière sur le sol. Le loup retrouva facilement son frère étendu juste à côté de lui. Il l’entendait ronfler. Les événements de la nuit lui revinrent soudainement en mémoire, lorsqu’il se demanda ce qu’il faisait ici. Et par réflexe, il porta la main à son cou. Ce n’était pas un rêve, il sentit le métal froid sous ses doigts. A sa grande surprise, il vit un anneau de même matière serrer son poignet. Tournant la tête vers son jumeau, il s’aperçut que lui aussi possédait cet étrange accoutrement. Shell bougea, il ouvrit lentement les yeux et tomba sur deux prunelles améthyste qui le fixaient.

« T’as bien dormi ?  s’exclama Tira.
-   Hum !! Où on est ?
-   J’sais pas ! Une bijouterie ? railla le loup en montrant son poignet.
-   Quel sens de l’humour ! »

Shell regarda à son tour le bracelet qui ornait son poignet gauche puis sa lance posée à ses côtés. L’hybride trouva étrange qu’on lui laisse son arme mais il n’eut pas le loisir de s’interroger plus. Un des murs s’effaça pour laisser la place à deux armures noires identiques à celles qui les avaient enlevés. Les jumeaux sautèrent sur leurs jambes, se mirent en garde. Mais les armures ne semblaient pas vouloir les attaquer. D’une voix étrange, déformée par le casque, les inconnus les prièrent de les suivre. L’un des kidnappeurs désigna son propre cou. Pas besoin de plus d’explication ! Tira et Shell les suivirent bien sagement, guettant la moindre ouverture pour s’échapper. On les guida jusqu'à une autre salle aussi petite mais nettement moins sale. Le sol était métallique, les quatre murs noirs. Sur l’un d’eux un écran géant s’illumina dès que la porte se referma. Une sorte d’hybride requin à moustache apparut, un sourire à glacer le sang sur le visage.
 
« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisis pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont reliés par une chaîne laser qui vous oblige à rester au maximum à dix mètres l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant devient ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ahahah… Attention à ne pas perdre la tête ! »

Les deux canidés se regardèrent, interloqués.
« Mais il est complètement… » commença Tira.

Il s’arrêta brusquement, ils avaient changé de lieu, comme par enchantement. Un instant plus tôt, ils étaient dans une pièce sombre et maintenant, ils se trouvaient dans un lieu vivement éclairé. Ils se protégèrent les yeux.

« Cinglé !! » compléta Shell en regardant autour de lui pour s’imprégner de leur nouvel environnement.

Cela lui semblait paradisiaque, au loin il entendait le doux murmure d’une rivière, des arbres luxuriants, ici et là, se dressaient fièrement. Le sol était fait d’une fine couche de sable recouvrant une terre sèche et dure.

« Un tournoi de quoi d’abord ?  ronchonna Tira.
- Un duel ! » murmura son frère en fixant l’horizon.

Au loin, il y avait deux autres individus. Shell supposa qu’il s’agissait d’hybrides à leur taille, mais il était trop loin pour deviner la race et l’un deux avait la tête couverte d’une capuche sombre. Maintenant, il savait pourquoi on lui avait laissé son arme. Il était prêt à parier que Tira avait toujours son couteau.

« Un duel ? Alors on en finit vite fait ! J’veux pas m’éterniser ici. maugréa Tira.

Il ouvrit justement son arme, la tenant la lame plaquée contre l’avant-bras. Il s’avança d’un pas décidé vers leurs adversaires. Le loup avançait vite puis se mit à courir vers l’hybride rouge. Il reconnut un hérisson aux épines désordonnées lorsqu’il fut assez près. Le canidé lança son poing avec l’intention de l’égorger. Le hérisson disparut soudain, Tira resta abasourdi et ne se repris que lorsqu’il sentit le coup de pied dans le creux des reins. Le loup s’étala par terre soulevant une nappe de sable puis se relava en jurant.

« Quelle impolitesse !! On se présente avant de sauter sur quelqu’un ! » se moqua le hérisson rouge.
Cette fois plus prudent, Tira fit face à son adversaire au sourire niais, se mit en garde mais n’attaqua pas.


Shell s’était précipité à la suite de son frère et s’arrêta devant l’inconnu à capuche, il resserra le manche de sa lance et la pointa sur lui. Il ne semblait pas armé et le loup avait des scrupules à utiliser la sienne.

« Je n’ai rien contre vous, mais je tiens à ma peau. » s’excusa-t-il.

Il enchaîna quelques coups d’estoc que l’inconnu évita sans aucun problème. Au dernier, au lieu de parer l’attaque, une main mauve se referma sur le manche de la lance qui devint glaciale. Shell la lâcha, elle était si froide que son simple contact lui brûlait la main. Le loup releva les yeux sur son adversaire. Il était bien plus dangereux qu’il ne l’avait cru. Shell ne se laissa pas abattre pour autant, il attaqua de plusieurs coups de pied. Un passa si près de la tête de l’inconnu que lorsqu’il se recula pour l’éviter, la capuche retomba sur ses épaules. L’hybride anthracite resta pétrifié sur place. D’une part son adversaire était une femme, une hérissonne mauve plutôt jolie, mais en plus ses yeux bleu clair n’avaient pas de pupilles. Une apparence à glacer le sang ! Shell recula d’un pas hésitant, il n’aimait pas trop se battre contre des femmes. Zalosta fit un geste de la main, comme si elle balayait l’air devant elle. Des dizaines de pics de glace se formèrent et volèrent vers le loup. Par réflexe, Shell mit son bras gauche devant son visage pour se protéger. Les projectiles glacés lui firent de nombreuses coupures sur les jambes et le bras mais elles n’étaient que superficielles. Douloureuses, mais supportables. Oubliant tous scrupules, il se jeta sur la hérissonne. L’attaquant sans relâche : Dans un premier temps il n’usa que de ses poings, direct de la droite, crochet à gauche. Il voulait la forcer à se protéger le haut du corps attendant patiemment qu’elle laisse une ouverture. L’hybride mauve esquivait, paraît et répliquait lorsque c’était possible. Enfin une possibilité ! Zalosta venait de parer un de ses coups, chassant son poing droit vers la gauche et tenta de le frapper au visage. Shell s’accroupit, laissant la hérissonne passer largement au dessus de lui. Il posa la main au sol pour se stabiliser et détendit son pied vers le ventre sans défense de la hérissonne. Sans arrêter son élan, il pivota complètement sur lui même pour lui faucha les jambes. Déséquilibrée, elle tomba lourdement sur le sol poussiéreux et resta sonnée. Shell en profita pour s’asseoir sur son ventre, et lui bloquer les bras au-dessus de la tête d’une main. De l’autre, il s’apprêtait à la frapper. Il ne voulait pas la tuer mais au moins l’assommer. Le loup hésita une fraction de seconde de trop. La hérissonne se dégagea en gelant la main qui la retenait et de la paume, elle le frappa au menton. Shell bascula sur le dos, s’étalant lamentablement sur le sol. Le loup ne sentait plus ses doigts, sa main était paralysée. Un goût désagréable envahit sa bouche. Il cracha un peu de sang puis roula sur son épaule pour se relever. A peine s’était il rétabli, qu’il poussa un gémissement, maintenant s’était son pied droit qui était complètement gelé. Zalosta s’approcha lentement, dans sa main se formait un grand pic de glace ressemblant vaguement à une épée.


Un peu plus loin Tira essayait vainement de toucher le hérisson rouge. Hood prenait un malin plaisir à l’esquiver et répliquer derrière. Cela commençait à énerver le loup noir. Il en était au moins à sa dixième tentative pour clouer se satané hérisson au sol. Et à son dixième échecs ! Il se releva en jurant et se précipita encore une fois vers Hood, cette fois il voulait l’attraper lorsqu’il le frapperait. Mais avant qu’il ne l’atteigne, sa main puis son pied s’engourdirent. Tira connaissait cette sensation, il tourna la tête vers son frère. Voyant la hérissonne prête à l’abattre, il agit par réflexe, sans penser aux conséquences. Il allait se retrouver désarmé, mais cela n’avait aucune importance. Il lança son couteau vers l’hybride mauve qui lui tournait le dos. Pas très loyal ! Mais ils jouaient leurs vies ! Le sourire niai du hérisson rouge disparut immédiatement, lorsqu’il se rendit compte du danger et se précipita vers son amie. Il arriva à temps pour la bousculer et l’écarter de la trajectoire du couteau, mais la lame s’enfonça profondément dans son épaule droite. Les deux hérissons se retrouvèrent ensemble, le rouge gémissant en tenant son bras blessé et la violette regardant Tira en fronçant les sourcils. Difficile de savoir si Zalosta était en colère, ses yeux semblaient vides sans pupilles, mais Tira était persuadé qu’elle le fusillait du regard. Il en profita pour rejoindre son frère et l’aider à se relever. Les quatre adversaires s’observèrent un moment. Personne n’osait bouger.
Le vent se leva brusquement faisant voler les capes des hérissons. Rapidement le sable envahit l’espace entre eux, la visibilité était quasiment nulle.

«  C’est pas le moment ! ronchonna Tira.
- Faut se mettre à l’abri !» affirma son frère.

Alors qu’ils se dirigeaient vers un endroit moins exposé à la folie des éléments. Ils se rapprochèrent de la rivière, ils pourraient s’abriter dans le creux que formait le lit du court d’eau. Tira vit les grains de sable se transformer en givre, la tempête de sable était en train de se transformer en ouragan de neige.

« Cette fille ! C’est elle qui fait ça ! » expliqua Shell.
Le loup essayait de réchauffer ses membres gelés, ils étaient engourdis et l’empêchaient de se déplacer correctement.
« Je vais m’en occ… »

Tira n’acheva pas sa phrase, surgit du brouillard de givre, la hérissonne arrivait sur eux à toute vitesse. Les deux loups s’écartèrent chacun d’un côté, puis l’attaquèrent en même temps. Pas besoin de savoir, ce qu’ils allaient faire. Ils avaient l’habitude de coordonner leurs attaques. Tira attaqua directement l’hybride mauve, il l’attrapa par les épaules et enfonça son genou dans son ventre. Zalosta se plia en deux en gémissant mais se dégagea brusquement avant de le frapper au visage d’un crochet. Son geste n’alla pas jusqu’au bout, Shell dans son dos venait de l’arrêter. Zalosta se retrouvait donc prisonnière d’une des jumeaux, tandis que le second, un sourire carnassier au visage s’apprêtait à en finir.

« J’en ai assez de ce petit jeu ! » murmura Tira.

Il n’avait plus d’arme ! Tant pis, ce serait à la bonne vieille méthode. Il sera le poing, prêt à l’abattre sur le joli minois cette hérissonne qui le dévisageait de son regard si étrange. Sans s’apercevoir que derrière lui, une drôle de petite bête venait d’arriver. Elle avait une queue recourbée, un peu comme un scorpion.
Mais Shell l’avait vue et la surprise le figea. Sans un mot ! Sans une réflexion, il sut ! Tira se retourna précipitamment vers la bête et par réflexe les trois hybrides se séparèrent et s’écartèrent de son chemin.

Tira ramassa une grosse pierre et la jeta sur le mutant dans le but de l’effrayer et le faire fuir. La pierre rebondit sur la carapace, sans lui faire le moindre mal. Pire encore, la bête semblait furieuse et se mit à courir en direction du loup. Celui-ci laissa les deux autres hybrides sur place. Il s’enfuit, plongeant dans le brouillard de givre. Si il n’arrivait pas à les effrayer, il pouvait au moins les attirer loin de son jumeau. Shell trouverait bien un moyen de se débrouiller avec la hérissonne. De plus, il espérait perdre la bestiole dans la tempête de neige.  Comment pouvait-il savoir que ce monstre mutant se repérait à la chaleur de son corps ? Dans sa course, le loup revint vers le hérisson rouge. Hood ne vit pas immédiatement le 4-12 et crut que le loup l’attaquait. Il se mit en garde, il n’avait pas eu le temps de se soigner son épaule saignait toujours.
Tira saisit sa chance, il espérait se débarrasser et du mutant et du hérisson. Il fallait juste que Hood fasse comme précédemment, disparaître pour se retrouver dans son dos et donc entre lui et le 4-12. Avec un sourire, le loup fonça vers lui.

Dans le brouillard, Zalosta et Shell se retrouvaient de nouveau face à face. Le canidé n’avait plus son arme, un bras et une jambe engourdis par le froid et tenait à peine debout. Il ne voyait pas comment se débarrasser de son adversaire. Il tenta le tout pour le tout. Avec un cri, ignorant la douleur de ses membres meurtris, il se précipita vers la hérissonne. Les deux hybrides roulèrent à terre et dévalèrent une petite pente qui les amena directement dans le lit de la rivière. Mais les deux combattants venaient sans le vouloir de dépasser la limite. Tous deux se sentirent tirés par le bras, une fine corde de lumière était apparue. La tête de la hérissonne heurta durement le sol, elle s’affaissa, assommée. Shell se releva en se massant le bras. Voyant son adversaire hors d’état de nuire, il s’inquiéta de son frère et tenta de le rejoindre.

 À dix mètres de là, Hood se préparait à esquiver l’attaque du loup, mais cette fois-ci plus pour s’amuser, il comptait en finir. Il attendit le dernier moment, grâce à sa vitesse, il se retrouva derrière le loup en moins d’une seconde et allait le frapper à la nuque. Une corde de lumière apparut à son poignet et le tira violement au sol. Le hérisson cria, le bracelet était justement sur son bras blessé. Tira subit le même sort, mais il avait senti son frère tomber une seconde plus tôt et s’était préparé à la chute. Il roula sur son épaule et se rétablit rapidement. Le mutant arrivait sur eux, il avait changé de cible. Le hérisson était bien plus proche déjà sa queue se levait, prête à frapper, prête à rependre son poison.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Février 23, 2009, 06:03:09 pm
Uuuuuugh ! Il fait plus de 20 000 caractère mon truc, double post ;o;


La nuit tombait lentement sur la grande ville. Les lampadaires s’allumaient, il y avait de moins en moins de gens dehors… Les petits commerces fermaient, et bientôt, c’était dans les maisons, on voyait des lumières s’éteindre, au fur et à mesure des minutes… Il était temps pour les enfants d’aller dormir. La ville s’endormait ainsi au fur et à mesure, la nuit faisait tomber son voile un peu plus au fur et à mesure du temps…
Et sur les coups de minuit, on entendit un hurlement féminin, suivit de bruits de pas précipités. Ce cri avait littéralement déchiré la nuit, certaines lumières se rallumèrent pour voir de quoi il s’agissait. Ne voyant rien à proximité, elles s’éteignirent à nouveau… Et deux silhouettes sombres passèrent au ras des murs, l’une poursuivant l’autre. Le poursuivit faisait tout son possible pour échapper au poursuivant, mais rien à faire ! Le poursuivit, un jeune humain, tentait vainement d’échapper à cette hybride, qui semblait vouloir le poursuivre jusqu’aux Enfers si il le fallait. Il poussa un cri suraigu lorsqu’il sentit quelque chose de froid lui tenir l’épaule, et courut de plus belle !
Il arriva dans une ruelle, sans s’arrêter de courir, sauta par-dessus les poubelles… Et eut le malheur de constater que de grandes beines a ordures lui barraient la route plus loin ! Une impasse, quel idiot ! Il s’arrêta alors, et se retourna vers l’hybride. Il jeta un œil au sachet qu’il tenait, celui qu’il venait juste de lui subtiliser. Il nota soigneusement dans son esprit : Ne plus jamais voler de nourriture a un hybride.
Le visage de l’humain était défiguré par la peur, il n’avait jamais vu une telle fureur chez une hérissonne ! Cette dernière leva le poing, et cria :
« Dernière sommation ! Rend moi ma bouffe ou tu finis dans un congélateur !! »
L’humain eut un nouveau cri incroyablement aigu, et tomba à la renverse, mort de trouille. Faire le mort dans ces cas, c’était plus pratique que discuter.
« T’y es pas allé un peu fort, Zalosta ? C’est que de la nourriture… » Fit une voix, par derrière.
La hérissonne ramassa son paquet, et vérifia qu’il y avait toujours ses affaires dedans. Elle en sorti un croissant, et croqua dedans rageusement.
« La ferme, Hood ! J’crève de faim !
- Euh, j’peux en avoir ?
- Y’en a bien un deuxième pour toi, idiot… Allez, prend. »
La dénommée Zalosta sort du sachet un second croissant, et le tend dans le vide. C’est alors qu’un nouveau hybride fait son apparition, juste devant elle. Il était un peu plus grand qu’elle, mais semblait tout aussi affamé. Il prit son casse croûte, et le mange, mais avec moins rapidement que sa camarade.
Ils avaient tous deux leurs capuches sur la tête, il était dur de voir à quoi ils ressemblaient. A part les cheveux de Zalosta, qui descendaient jusqu'à ses jambes. De longs pics violets. Pour Hood, on pouvait voir quelques mèches rouges rebelles sortir de sa capuche.
Une fois qu’elle eut finit son repas, elle donna une grande tape dans le dos au hérisson rouge, ce qui manqua de le faire tomber de son perchoir.
« Bon, Tourouge, on bouge. Si tu veux te reposer et dormir tranquille, va falloir un peu marcher… On dort à la belle étoile ce soir.
- Oh, encore…
- Allez, courage. On y va. »
Il haussa les épaules, et la suivit, disparaissant à nouveau dans l’ombre. Ne pouvant faire de même, Zalosta sautait simplement dans l’ombre, jusqu’aux toits des immeubles. Inutile de se faire voir dans la rue, cela était tout a fait inutile. Le sillage de Hood la suivait, comme une seconde ombre dans sa course vers un rien inconnu.
« N’empêche moi je dis, il y a du mauvais dans le coin. »
Elle le regarda un court instant. Ce n’était pas la première fois qu’il sortait ça de la journée, et il paraissait plutôt inquiet, le hérisson.
« Tu as peur de quoi, Tourouge ? Rien ne peux nous atteindre ici, dit-elle, en écartant les bras. Nous sommes ici en sécurité, je te l’ai déjà répété. Regarde, regarde en dessous. Ces humains, déjà, sont incapables de nous attraper quand on va piquer notre bouffe. Les hybrides, on n’en a pas fréquenté des masses. Nous n’existons pas pour la population locale et c’est très bien comme ça.
- Oui mais moi je parle d’un autre genre de danger, Miss. C’est comme quand… Euh, tu sais. Allez écoute moi un peu Zalosta quoi, je suis sûr, y’a un truc qui va nous tomber dessus d’un instant à l’autre. »
Elle le considéra un long moment, sans rien dire. Et si il avait raison ? Hood avait toujours tendance à sentir les choses au bon moment. A la limite de la paranoïa, cette fois ça avait l’air d’être sérieux. Elle pose une main sur son épaule qui s’était montrée, voulant le rassurer.
Sans succès.
Un bourdonnement se faisait de plus en plus entendre, sans déranger Zalosta plus que ça. Son camarade, au contraire, devenait de plus en plus nerveux.
« T’es pas sourde au moins ?
- Mais c’est rien, ça peut être des hélicoptères humains, je ne sais pas… C’est bien possible. »

Ce qui arriva au dessus d’eux ressemblait a tout sauf à un hélicoptère, mise à part le fait que ça volait tout aussi bien, voir avec beaucoup plus d’aisance. L’engin ressemblait à une guêpe mécanique, en beaucoup plus effrayant. Hood lança un avertissement à la hérissonne, qui s’était déjà mise à courir. Il la rejoint, devenant matériel à côté d’elle.
« Tu m’as pas écouté, regarde le résultat !! »
Inutile de répondre, elle lui prit le bras et continua sa course, l’étrange engin à leurs trousses. La chose leur tira dessus et se loupa, provoquant à quelques mètres une petite explosion, sans dégât apparent.
« Cours plus vite bon sang !
- J’fais ce que je peux, idiot, et essaye de détruire ce truc au moins ! »
Hood se retourna, et envoya une boule de lumière contre l’engin, qui eut un mouvement de recul sur l’instant… Pour accélérer à nouveau. Zalosta grogna, se retourna et immédiatement, une rangée de balles de glace apparut et se jeta contre la mécanique douteuse. Cette fois, l’attaque toucha la tête, qui se recouvra aussitôt d’une épaisse couche de glace. L’engin piqua du nez sur le côté, et sortit définitivement du champ de vision des deux hérissons.
Zalosta se retourna vers Hood, essoufflée. Elle avait les poings sur les hanches et ne semblait pas très contente.
« C’est normal, si ton attaque ne lui a rien fait ?
- Euh non, pas normal, du tout. Y’a aussi un truc pas normal, c’est que cet engin n’a pas explosé. Comme dans les films tu vois, la déflagration, et les héros qui se tirent et tout le monde est content.
- … Tu regardes trop la télé toi. Enfin tu n’as pas tord… »
Elle se dirigea vers le rebord du toit et se pencha, cherchant des yeux l’appareil qui les avait attaqué… Bizarre, il n’y avait plus rien. Elle se recula, sentant que, finalement et comme toujours, Hood avait raison. Un grondement retentit derrière elle, et une lumière aveugla les deux hérissons. Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, une masse invisible vint percuter leur tête, les faisant sombrer dans l’inconscient.

« Eh oh, Zalosta ! »
La voix de Hood retentissait dans sa tête, comme si on s’amusait à lui marteler le crâne avec un marteau de trois cent tonnes… Mais qu’est ce qu’elle avait mal ! Elle pousse un gémissement, suivit de diverses insultes incompréhensibles.
« Je t’en prie ! » Fit à nouveau la voix de Hood, indigné.
Elle ouvrit les yeux, et ne vit que du noir l’espace d’un instant. Les couleurs vinrent se remettre en place, et la première chose qui lui sauta aux yeux, c’est justement ceux de Hood, brillant d’une lueur argentée. Il paraissait nettement inquiet, mais cette impression s’estompa rapidement lorsqu’elle ouvrit complètement les yeux.
« Mince, on est où ? » Marmonna t-elle, se tenant la tête.
Il haussa les épaules, incapable de répondre à sa question.
Ils semblaient être dans un genre de cellule… Enfin, ça ne pouvait être que ça, vu la saleté qui y régnait. On aurait dit qu’on l’avait cultivé tellement il y en avait. Les murs étaient humides, très humides, on aurait dit de véritables éponges. Hood et elle étaient assis au centre de ce petit espace. Une bonne intention de la part du hérisson ? Sûrement, elle aurait piqué une crise de nerf si quelque chose de suspect et de non identifiable lui tombait sur le nez.
De plus, quelque chose frappa Zalosta… Elle attrapa le poignet de son camarade, pour observer un drôle de bracelet, qu’il n’avait pas avant. D’ailleurs, elle l’avait aussi… Et en tâtant sur son cou, elle constata qu’elle avait la même chose en guise de collier. Hood également.
« C’est quoi ces espèces de… Choses ? »
Nouveau haussement d’épaule, agrémenté d’un éternuement. L’humidité ne réussissait pas à Hood.
« Ma place au Paradis qu’on va mourir sous peu… »
Comme en écho à ce pari malheureux, l’ombre de garde en armure noire apparut devant eux. C’était d’un noir, Hood sembla presque effrayé.
« Eh, t’oublies ce que j’ai dis, hein, Zalosta ? »Demanda t-il, se raccrochant à un espoir désespéré.
Il se reçut une tape dans la tête comme réponse.  
« Idiot. »
La cellule s’ouvrit, et immédiatement, les deux hérissons se replièrent sur le fond de la pièce pour éviter de se faire attraper par les gardes qui arrivaient sur eux. Le premier essaya d’attraper la hérissonne sans succès, le second était bien surpris de retrouver Hood sur son dos.
Mais Zalosta n’eut pas le temps de faire un plan de sorti divers, qu’elle se prit une décharge électrique en plein dos, ce qui l’envoya à terre immédiatement, la calmant sur le coup. Le garde l’attrapa et la mit sur son épaule, ce qui provoqua une réaction de colère fulgurante chez la hérissonne, qui commença à frapper le dos du garde de toute ses forces. Autant la personne qui dirigeait l’armure ne sentait rien, autant l’impact des poings de la hérissonne se retrouvait sur la belle tôle noire. Hood fut forcé de la suivre de la même façon.
« Mais arrête de sortir des immondices Zalosta… » Soupira t-il, déplorant le langage de sa camarade.

Ils furent emmenés dans des couloirs, des couloirs et encore des couloirs, ce qui ne fit qu’amplifier l’agacement de Zalosta qui avait, Dieu merci, fini par se calmer. Elle pianotait sagement sur le dos de l’armure, attendant qu’on la dépose.
« Hood, tu peux pas leur expliquer que j’ai des jambes à ces zigotos…
- Bah, ils ne mènent pas trop la conversation…
- Et on va où, au juste ? Eh, la boîte de conserve, JE TE CAUSE ! »
Coup de poing rageur. Cette fois, le garde s’arrêta, et eut l’amabilité de leur donner une réponse simple :
« Salle de téléportation. »
Ils reprirent la route, sous les ricanements de Hood.
« C’était évident ! » Dit-il, ironiquement.
Enfin, après de longues minutes d’attente, ils furent posés dans une petite salle, avec un gros cercle au milieu. Les gardes les déposèrent à cet endroit précis, et se mirent autour pour s’assurer qu’ils ne s’en iraient pas.
« Eh, Zalosta, r’garde on va voir la télé ! »
Elle passa sa main sur son visage, se demandant comment il pouvait penser à regarder les informations à cet instant…
L’écran s’alluma immédiatement, et la hérissonne se permit de calmer Hood d’une nouvelle tape dans la tête.
« C’est qui ça ? » Demandèrent-ils d’une même voix.


« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont relié par une chaîne laser qui vous oblige a rester au maximum à dix mètre l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant deviens ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ahahah… attention a ne pas perdre la tête ! »

L’écran s’éteignit aussitôt, et ils n’eurent pas le temps de protester qu’une vive lumière sortit du cercle… Et ils disparurent aussitôt.

« J’aime pas les déserts ! Je n’aime pas ! Je HAIS les déserts ! Hood, fait quelque chose ! »
Ils étaient tombés sur une dune de sable, la tête la première. Pour dire, le hérisson rouge était encore empêtré dans sa cape, à se demander où était la lumière.
Le soleil cognait sur leur tête, ils furent contraints de mettre leur capuche pour éviter d’attraper mal. Zalosta n’était pas à l’aise du tout, ce n’était pas un terrain qui lui convenait… Il va falloir s’adapter. En plus, il y avait un vent incroyablement puissant…
Ils explorèrent tranquillement le terrain, en se demandant qui seraient leurs adversaires… Puisque ça parlait de tournoi.
L’endroit n’avait rien d’une arène, mise à part la chaleur qui y régnait. Il y avait des grands rochers par moment, qui leur apportait de l’ombre pour se poser un instant. Plus loin, une rivière, avec quelques trace de verdure. Enfin, de la grosse trace de verdure : Des palmiers.
« Y’a peut-être quelque chose à manger…  Allez, miss, on y va. »
Ils se dirigèrent sans rien dire vers la rivière. Des boules robotiques flottaient loin au dessus d’eux, des caméras à n’en pas douter. On pouvait brièvement entendre le commencement du combat, qui n’arriva pas aux oreilles des combattants concernés.
« Quand même je me demande pourquoi on s’est fait prendre… » Se demanda Zalosta, arrivant près de la rivière.
Elle se mit à genoux et mit ses mains dans l’eau, les leva pour boire… Et constata qu’il y avait devant, quelque chose qui faisait exactement la même chose. Enfin, pas tellement.
C’était petit, c’était moche, poilu, et dentu, pour faire simple.
« Mais qu’est ce que c’est que ce truc…
- Hood, évite de t’en approcher, je le sens mal… »
Le hérisson se risqua malgré lui, sous les avertissements de Zalosta… Et manqua de se faire piquer par la queue de l’animal. Il recula d’un bond, et se mit en posture de combat. Le petit prédateur s’avança en grognant, la queue dressée vers Hood.
« Fait gaffe c’est peut être venimeux ce truc ! » Siffla Zalosta, qui transforma l’eau qu’elle avait dans sa main en une parfaite balle de glace.
Elle jeta l’objet immédiatement sur la bête, qui fut étourdit un instant. Hood en profita pour s’éloigner immédiatement, Zalosta à ses baskets… Et la bestiole qui semblait les suivre du regard. La balle de glace ne lui avait pas fait grand-chose.

« Mais c’est quoi cet endroit de fou ! T’as vu le machin, c’est vachement dangereux ! Et ce vent bon sang, ça ne s’arrêtera jamais ?
- Hood, calme toi…
- Il faut vite trouver nos adversaires, qu’on en finisse. Je ne supporte plus cet endroit. »
Et dire qu’a la base c’était elle qui était excédée…
Ils montèrent sur les rochers qui se trouvaient plus en hauteur, en évitant soigneusement ces fichues bestioles…
Et quelle surprise les attendait en haut !
Un hybride se jeta sur Hood, qui avait à peine levé la tête, et c’est dans un roulé boulé qu’ils finirent leur course plus loin sur le sable. Zalosta réagit immédiatement en retournant le rejoindre, envoyant une rafale de pics de glace sur l’adversaire de Hood.
« Si y’en a un là… Le second n’est pas loin… » Pensa t-elle rapidement, en vérifiant que Hood allait bien.
En faisant attention, elle remarqua qu’il saignait de la tête, sa capuche en était couverte sur le haut… Mais il semblait allait bien. Bon sang, comment il faisait…
L’hybride se releva assez rapidement, et Hood disparut pour se retrouver juste derrière lui. Il lui mit immédiatement un coup de pied retourné dans le but de l’assommer, mais l’attaque fut parée bien rapidement, et c’est un enchaînement de coups qui suivit… Hood avait l’air de s’amuser, à éviter les attaques rapidement… Et cela semblait énerver très fortement l’adversaire, qui sortit une arme de sa veste. Il commença à attaquer Hood ainsi… Mais ce niais faisait tout pour lui chauffer les oreilles. Aussi, pour un adversaire, Tira était plutôt bien habillé… Alors comme ça, tout le monde s’était fait avoir par surprise ?
Un sifflement remit Zalosta sur terre, et elle évita de justesse un pic de lance. De lance ? Ah, le second ?
« Mais je vois double ?! »
Son adversaire était exactement le même que celui qui avait affaire à Hood. Des jumeaux ? Hood atterrit à ses pieds, et se releva rapidement, faisant face cette fois au loup à la lance.
 « Je prend celui qui a la brochette, tu permet ? » Demanda t-il, en pointant du doigt Shell.

...


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Février 23, 2009, 06:04:43 pm
La réponse ne se fit pas tarder, ils se jetèrent l’un contre l’autre. Zalosta voulait surtout désarmer Tira, son couteau allait lui donner du fil à retordre… En jetant un coup d’œil a Hood qui semblait s’en sortir plutôt bien, elle le voyait aller et venir au fur et à mesure des coups, en donner parfois… S’en prenant quand il était trop près. Pour sa part, elle se mettait immédiatement en posture de combat, et sans sommation, c’est Tira qui frappa le premier. Il utilisait son couteau rapidement, chose que la hérissonne s’afférait à esquiver, esquiver encore, jusqu'à ce qu’il finisse par lui toucher le bras. Elle cria, de douleur et de surprise, et elle jeta violemment une balle de glace de sa main, qui alla atterrir sur le visage de Tira, qui chancela et tomba sur le dos en se tenant la tête. En plus d’être froid, c’était terriblement douloureux. Elle prépara un nouveau pic de glace, et, prête à le mettre hors d’état de nuire, elle se prit un coup de lance sur la tête ! Assommée, elle tomba à son tour.
Comment Shell avait pu savoir que son frère était en mauvaise posture ? Zalosta se le demandait bien. Immédiatement après, Hood se retrouva devant lui, et envoya son pied avec une violence rare sur Shell, qui effectua un vol plané.
« Relève toi… Et fait gaffe derrière ! »
Il l’attrapa et la fit rouler en arrière, évitant une attaque de Tira. Son visage était rouge, déjà à cause de la glace… Mais on se demandait si la colère ne s’était pas rajoutée maintenant…
Le vent redoubla d’allure, et il était désormais impossible d’y voir quelque chose à travers ce manteau de sable. La seule solution était de se replier plus bas, où ils pourraient continuer le combat.
« Dès qu’on les voit, on recommence, il n’y a pas de temps à perdre ! » Fit Hood, dont le vent avait retiré la capuche. Ses cheveux désordonnés cachaient la blessure qu’il s’était fait plus tôt, et à peine eut-elle le temps de demander si ça allait, qu’une chose passa entre leurs jambes…
« Ah non, la bestiole de tout à l’heure ! »
Ils se retirèrent juste avant de se prendre un pic, et déguerpirent en direction du ruisseau.
« Là au moins, j’arriverais mieux à les cerner, ces deux là… » Marmonna t-elle, en faisant nettement allusion à ses pouvoirs.
Comme par hasard, les deux loups étaient également là, et les combats reprirent bien rapidement. On ne comptait pas les 4-12, ces vilaines bestioles, qui commençaient à se montrer de plus en plus…
Zalosta recommençait à s’énerver contre Tira, et vice versa. Elle réussit, après plusieurs coups de couteau sans trop de gravité, à lui retirer son arme, la lançant dans le ruisseau. Il se précipita pour la récupérer, mais un drôle de fil apparut à son bracelet… C’était ça, la limite ? Et Hood, il était passé où aussi ? Le fil de lumière commença à apparaître également… Mince ! Si elle ne le retrouvait pas…
Ses inquiétudes furent vite dissipées, son ami rouge effectua un vol plané et atterrit dans le ruisseau à quelques mètres. Elle se permit de pousser un soupir qui fut de courte durée, le couteau de Tira frôla sa tête et alla se planter contre un palmier. Une mèche de cheveux vola.
Elle se retourna immédiatement et se jeta sur Tira brusquement, l’envoyant à nouveau voler dans le ruisseau.
De plus, un nouveau sifflement se fit entendre, et elle parât in extremis la lance de Shell qui allait se planter sur elle. Mais comme elle ne pouvait pas s’occuper des deux à la fois, Hood revint rapidement lui prêter main forte, devinant sa pensée. Il repoussa Shell, qui alla se heurter violemment à un palmier. Du palmier tomba un 4-12, qui, on se demandait comment il était tombé de là, atterrit non loin de Shell qui avait du mal à se relever. De son côté, Zalosta s’apprêtait à envoyer voler Tira sous la glace, étant en contact directe avec l’eau, elle pouvait le geler à loisir… Hood envoya voler le 4-12 à l’aide d’une boule de lumière.
« C’est pas cette saleté ton adversaire. »
Il se pencha vers Shell, et dans sa main apparut une boule de lumière qui commença à grossir…


Wala, fini T^T
Edit : Nourrissez moi je meurs de faim XD


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Février 23, 2009, 06:12:10 pm
'Tain, faut que je poste aussi ... Ne vous attendez pas à un truc aussi long que mes voisines du dessus.



23:31 – Quelques minutes avant la capture


A fond sur la rocade qui fait le tour de la ville. Fly et moi rentrons d'une petite semaine de vacances ... On en a profité autant qu'on le pouvait, et je dois admettre qu'on est un peu fatigués ... Vivement qu'on arrive à la maison, j'ai hâte de prendre un peu de repos.
Derrière moi, Fly s'endort à moitié. Heureusement qu'elle se retient à moi, sinon elle risquerait de finir sur la route ... Tiens ? C'est quoi ça ?  Un barrage ? Merde !

« Réveille-toi, on a un problème. »

Dérapage. Arrêt juste devant le semblant de barrage ... Gardé par plusieurs types habillés en noir. On dirait qu'ils portent des armures. Bizarre.

« Des collègues de ton père ? »

Fly secoue la tête négativement. J'aime pas ça ... J'ai un mauvais pressentiment. Mieux vaut ne pas enlever les casques tout de suite, des fois que ça pourrait servir. Je lève tout de même ma visière.

« Suivez-nous. Toute tentative de résistance est inutile. »

On se croirait face à la Gestapo, là ... Ils ont tout d'eux : les vêtements, la voix et la connerie. Ça me plaît pas du tout ... Surtout qu'ils commencent dangereusement à approcher. Je me mets en garde. Fly fait de même à côté de moi.

« Et si on a pas envie ? »

Le type qui semble être le chef fait un signe de tête. Aussitôt, les types en armure nous chargent, matraques paralysantes en main. Merde ... Ça me plaît de moins en moins.
Je réceptionne le premier type d'un coup de pied dans le ventre ... Mais il ne semble pas le ressentir. Enfin ... Il s'arrête deux secondes, puis recommence à charger ... J'esquive de justesse un coup de matraque.
Je sens quelque chose me frôler en coup de vent, puis un cri. L'un des types en armure vient de se récolter une attaque dans le casque, et apparemment ça marche ... Un second type pousse un cri, puis un troisième ... Mais ils se relèvent tous. Merde ! Ils jouent pas fair-play !
Il faut à tout prix que je fasse quelque chose ... Les coups commencent à pleuvoir. Je pare, j'esquive, j'essaye de rendre ... Mais c'est peine perdue. Je n'arrive pas à leur causer le moindre dégât. Fly se démène elle aussi, mais elle arrive seulement à les ralentir ... Nous manquons beaucoup trop de puissance face à ces types ... Mais c'est un bon défi. Je n'ai que rarement eu des types aussi forts à combattre ...

« Sur moi ! »

Un éclair roux apparaît dans mon dos.

« Celui de gauche. »

Elle hoche la tête. D'un coup, elle disparaît à nouveau, et un type sur ma gauche pose un genou par terre. Je lui fonce dessus et lui décroche un coup de poing en pleine mâchoire. Je jure avoir entendu des os craquer ... Et le type tomber à la renverse, K.O pour le moment. Ils sont pas si forts.

« Aaah ! »

Je viens de me prendre un coup de matraque dans le dos. L'électricité me parcourt le corps. Je ne peux plus bouger ... Ma respiration se bloque un moment ... Je sens qu'on m'empoigne ... Bordel, c'est trop con ! Allez ... Allez ... Bouge-toi ... Bouge !
Je me débats. J'essaye de frapper. On ne me lâche pas ...

« Hunter ! »

Un des types à côté de moi pose un genou à terre. C'est suffisant. Je le contrains à me lâcher d'un mouvement brusque d'épaule et le fais tomber à terre. Je me dégage de l'autre d'un coup de poing en pleine tête et me précipite sur lui pour grêler son visage de coups de poing. Le deuxième type, qui tente de se relever, se prend un nouveau coup en plein visage et tombe, lui aussi.

« Fais attention la prochaine fois ... »

Pas le temps de répondre.

« Je crois qu'on est dans la merde ... »

Nous sommes encerclés. Aucune chance ... Une main s'agrippe à mon bras. Faible. Je sens un poids me tirer vers l'arrière. Je me tourne à la volée ... Fly vient de se prendre un coup de matraque, elle aussi. Ca ne lui a pas fait du bien ... Et on la tire déjà loin de moi.

« Non ! »

Je la retiens du mieux que je peux, mais je on se jette sur moi à plusieurs. On me force à lâcher prise. Je reçois plusieurs coups ...  Je sens le sol se rapprocher à grande vitesse ... J'ai plusieurs poids sur le dos ... Des genoux enfoncés dans ma peau ...

« Non ... »

Je tends la main, faiblement. Elle s'en va ... Non ... Lâchez-la ... Son regard ne quitte pas mes yeux ... Reviens ... Non ...
Désespoir. Rage. Haine ...

« J'ai dit : LÂCHEZ-LA ! »

Je ne me contrôle plus. Je ne sais plus. Je ne vois plus qu'une chose. Et je sens ... Le pouvoir de l'autre. Il m'envahit. Le poids sur mon dos disparaît. Ils sont effrayés ... Arès le sent. Ils craignaient quelque chose ... Tant pis pour eux.
Un hurlement qui n'est pas le mien retentit, et deux types en armure s'envolent à perpète. Un troisième se retrouve avec la visière de son casque explosée. Je frappe, je broie, je casse.

« Je vais tous vous crever ... »

Je ne sais même plus ce que je dis. J'avance. Je continue à les décimer. Je me fiche complètement des coups reçus ... Seuls les coups donnés comptent. Et ma progression.
Les types qui retiennent mon échidnée entrent dans un vaisseau bizarre ... Rien à foutre. Je fonce.

Je crois que c'était la plus mauvaise idée de ma vie ...


***

Heure inconnue – Dans le vaisseau


« J'ai mal ... »

Première plainte. Elle ne vient pas de moi ... Mais d'une voix familière. Mais moi aussi j'ai mal à la tête. Je ne me souviens plus de rien après être entré dans cette boîte de conserve ... Mais je suppose que j'y suis toujours, à l'odeur.
J'ouvre lentement les yeux. A quelques centimètres des miens, deux émeraudes font de même.

« Ça ... Ça va ? »

Elle gémit faiblement. Bon. Au moins elle n'a pas perdu ses vieille habitudes ...
Nous restons encore quelques instants sans bouger, à nous fixer. De toute façon, on peut pas faire autre chose ... Il faut qu'on récupère un peu. J'ai l'impression qu'on a écrasé ma cage thoracique jusqu'à la limite de la rupture, et mes membres sont brûlants. Le truc que j'ai dans le corps fait déjà son boulot, alors j'en ai plus pour longtemps. Je vais bientôt pouvoir me lever ... Et fracasser la tête de ces enfoirés.

« Je m'sens faible ... »

... Mais je tente de me lever quand même. Après plusieurs efforts, j'y arrive enfin.
Wah ... Vu de là-haut, c'est encore un peu flou, mais je tiens sur mes deux jambes. C'est déjà pas mal.
Je tends la main à Fly. Elle la prend ... Et je crois que c'est à ce moment-là que nous nous sommes rendus compte que quelque chose ne tournait pas rond, en plus d'être enfermés.

« C'est quoi ça ?!? »

Nous avons tous les deux un bracelet autour du poignet ... Et un autre autour du cou ! Qu'est-ce que ...

« Ça ne me dit rien de bon ... »

A moi non plus. Je ne pense pas qu'on puisse se fier aux films, mais chez les humains, les films avec des bracelets et des colliers explosifs, c'est très en vogue ...

« Je pense qu'il va falloir qu'on reste calmes. »

On nous l'impose, en fait. Je ne sais pas ce qu'on attend de nous. Je ne sais pas ce qu'on va nous faire. Mais ça ne peut qu'être mauvais ...

« Tiens, revoilà les lopettes en armure. »

Mais on peut tout de même se permettre un peu de sarcasme, non ?

« Suivez-nous ...
- ... Toute tentative de résistance est inutile, on sait. Maintenant bougez-vous. »

... Elle est pire que moi.
Nous avançons donc au travers de couloirs pour le moins ... Disons, moches. Pour rester polis.
Nous arrivons finalement dans une pièce moyenne, avec une sorte d'aire au milieu. J'avais jamais vu ça avant. Fly non plus. Et Arès non plus, bien qu'il râle parce que je l'appelle par un nom qui n'est pas le sien.
Il y a un grand écran au fond ... Mais je ne pense pas qu'ils vont nous passer un film. Nan, ils nous filent un truc moche à la place. Sûrement le chef des enfoirés ...

« Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmis à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont reliés par une chaîne laser qui vous oblige a rester au maximum à dix mètres l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant devient ennuyeux, ce ravissant collier explosera ! Ahahah … Attention à ne pas perdre la tête ! »

Très drôle ...

« Ce type à un humour de merde. »

Je suis d'accord. Mais ça laisse réfléchir un peu. Une arène ... Ce qui veut dire qu'on va devoir se battre. Mais contre quoi ? Contre qui ? Et puis ces colliers ... J'avais visé juste. J'ai pas envie de crever ... Et j'ai encore moins envie que ma petite rousse y passe. Mais faudrait qu'elle se calme. Elle me serre tellement fort la main que je vais finir par plus pouvoir m'en servir.

Sans ménagements, on nous pousse dans l'espère d'aire au milieu. On nous ordonne de ne pas bouger. De toute façon, on a pas le choix ... Mais la lumière, j'aurais préféré que ce soit en option.
Je me sens aspiré ... Et l'instant d'après ...

***

« ... Où on est ? »

J'en sais rien. Tout ce que je peux voir, c'est un ensemble d'édifices en ruines ... Il fait nuit, il y a peu de végétation, et j'ai l'impression d'être au-dessus du vide. Un rapide regard en contrebas me confirme cette appréhension.

« Va falloir qu'on évite de se casser la gueule. »

Bon. Maintenant qu'on est en territoire hostile, va falloir qu'on reste sur nos gardes. Pour l'instant, pas d'ennemis en vue. Tout est calme. Ça pourrait presque me plaire si on était pas en danger de mort. En tout cas, c'est encore une chose que je n'avais jamais vue, comme le coup de la téléportation, juste avant.
Bref. Faut qu'on prenne de la hauteur. Qu'on voie un peu ce qui nous attend. Il y a plusieurs structures ressemblant à des temples en ruines, et qui montent assez haut. Le relief aussi est pas mal ... La rare végétation à un type un peu tropical, et les bâtiments sont, à mon goût, très orientaux. On aurait pu avoir pire, je pense.

« Le terrain me convient. Et toi ? »

Elle va dans le même sens que moi. Bien. Et puis bon, tomber dans le vide, faut le faire ... Enfin.
Nous escaladons rapidement la façade de l'un des temple. C'est pas dur, pour nous. Rapidement, nous parvenons à notre but ... La vue est encore plus impressionnante d'en-haut. Amis du vertige, s'abstenir.
Il y a également plus de perturbations en hauteur ... Et un accroc se présente déjà.

« Regarde ça ... »

Je pointe du doigt une gigantesque forme noire et blanche, dans le ciel. Elle semble posséder des ailes et une énorme gueule ...

« On dirait un dragon ... Je ne pensais pas que ça existait vraiment. »

Et pourtant, elle n'a pas tort. On dirait bien un dragon ... Et il se dirige vers nous. Vaudrait mieux qu'on se planque ... M'étonnerait pas qu'il veuille faire un repas avec nous.
Nous redescendons en prenant garde à rester hors de vue du dragon. Heureusement pour nous, une fenêtre est proche. Nous nous engouffrons donc dans le bâtiment.
A l'intérieur, ça sent l'air frais. En même temps, je peux comprendre, avec des fenêtres sans vitres ... Et une pièce pas si grande que ça ... L'air fait des allers-retours en permanence, et ça se sent. Nos dreads se soulèvent légèrement sous la brise un peu moins conséquente qu'au-dessus.
Nous entendons le 'flap-flap' caractéristique des ailes en action ... Amplifié cent fois. Cependant, il s'éloigne peu à peu ...

« C'est déjà ça de moins ... »

Je me dirige vers  l'autre extrémité de la pièce ... Et là, il se passe un truc pas normal. Une espèce de boule de piquants se pointe devant moi. Grosse, très grosse. Elle se déploie ... Pour laisser place à un lézard, moche. Rouge. Avec des plaques d'armures et un putain de katana. Ceci explique cela ... Va falloir qu'on ait une petite discussion plus tard.
Fly se retourne. Et là, surprise. Un renard aux couleurs rouge-orangée vient d'apparaître comme par magie.

« Merde ... »

En garde. Je ne sens pas ce coup-là. On a pas d'armes. Ils en ont. Même le renard a une serpe. Ça risque de poser de gros problèmes ... Mais au moins, vu la taille de la pièce, on devrait pas avoir de problèmes de distance.
Un coup de katana vient couper mes réflexions net. Je fais une roulade sur le côté. Faut pas que je traîne. Je me relève ... Et pare in extremis un coup de pied. J'attrape le membre et tente de faire basculer mon adversaire ... Qui tente de me taillader le bras.

« Ça va pas être de la tarte ... »

De son côté, Fly semble être dans son élément. Elle a déjà tenté plusieurs attaques, et le renard a du répondant. Il se déplace presque aussi vite qu'elle ... Et ça semble lui plaire. Elle est amusée, je le sens. Et elle n'a pas encore dévoilé toute sa vitesse. C'est bien les femmes, ça ... Et hop. Petite augmentation de vitesse. Le renard esquive, tout aussi vite. Impressionnant. C'est une peu comme une partie de cache-cache ... Cent fois plus rapide. Et une augmentation de vitesse. Cette fois-ci, l'autre a du mal à suivre. Il n'échappe que de peu au coup de poing qui frôle son oreille.
Cette échidné est une vraie tornade. Et c'est pas rien de le dire. Elle se déplace circulairement autour de son adversaire, le faisant tourner en bourrique, et augmentant à chaque tour sa vitesse. Elle m'a déjà fait le coup, et ça donne la gerbe.

Mais revenons à ma situation. Cet adversaire est coriace ... Il ne me laisse aucun répit. Mais ça me va. Je suis bon en défense, et il ne fait qu'attaquer. Son style est étrange. Il enchaîne les coups avec son arme et son corps. Corps dangereux, d'ailleurs. Il est recouvert de cornes et de griffes ... J'ai déjà plusieurs petites coupures sur le corps, mais ça ne m'empêche pas de continuer. J'essaie cependant d'esquiver un maximum plutôt que de parer. Je ne peux pas non plus me permettre de balancer des coups n'importe où ... Je risquerai de m'empaler tout seul, et je n'y tiens vraiment pas.
Un coup plus rapide que les autres me taillade l'épaule. Ça y est, j'en ai marre. Il commence à me gonfler sérieusement, ce lézard. Bref. Faut que j'arrive à bloquer cette lame pour de bon. Rien ne peut m'aider dans le décor, je ne peux compter que sur moi. Il faut que je prévoie le prochain coup ... Ou que je prenne l'initiative. Jusqu'à présent, je n'ai fait que me défendre ...
Un mouvement de la part de mon adversaire. Une flexion dans ses appuis. C'est le moment. Je fonce du côté sans sabre de mon adversaire. Il donne un coup horizontal ... Je me baisse de justesse et lui attrape le poignet. Je le tiens, ça y est. Il pourra plu m'emmerder avec ça !
Mais maintenant ... Je suis au corps-à-corps complet. Nous échangeons une série de coups de poing et de pied, chacun œuvrant pour parer l'autre et lui faire mal en même temps, et surtout pour conserver son emprise sur le sabre. Les coups pleuvent de plus en plus. J'évite de justesse un coup de boule. Ma main gauche est toujours verrouillée sur le poignet droit de mon adversaire. Je ne le lâcherai pas. Il ne me toucherait plus avec sa saloperie.

Mais ... Où en est Fly ?
Il semble qu'elle ait le dessus ... Sa vitesse est tellement grande qu'on a du mal à la voir. Lors de son déplacement, elle se rapproche parfois du renard et en profite pour le frapper. Il a maintenant trop de mal à suivre la vitesse conséquente de ma petite échidnée ... Qui le frappe encore. Toutefois, il reste calme et ne se plaint pas des coups reçus ... Il prépare quelque chose. Ou alors il est complètement fou. Fou à lier.
Elle charge à nouveau ... Et est repoussée par une colonne de flammes sortie de nulle part. Elle hausse un sourcil, froissée. Alors comme ça monsieur a des pouvoirs ? Très bien !
Elle disparaît ... Et l'instant d'après, le renard se retrouve au sol, fauché par un coup bien bas dont elle a le secret. Il a le droit à deux autres coups de poing avant d'envoyer une nouvelle colonnes de flammes à l'encontre de Fly, qui se retire. Elle ne peut plus attaquer par ce côté-là ... Mais ça ne l'arrête pas. Elle repart d'un autre côté ... Et se fait repousser violemment par une vague de flammes. Cette fois-ci, elle allait avoir du mal à toucher le pyromane en chef ... Il était encerclé par une espèce de bouclier de flammes, qui disparut rapidement ... Pour réapparaître dès que son adversaire approcha. De plus, il continuait à faire sortir des petite colonnes de flammes autour de la position de Fly, l'empêchant d'attaquer. Elle devait se concentrer pour esquiver, et rester constamment en mouvement. Toute option d'attaque était réduite à néant pour elle ... En tout cas pour l'instant.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Février 23, 2009, 06:12:18 pm
De mon côté, la situation n'avance pas. Je retiens toujours le bras au katana en otage, j'ai bosselé l'armure du lézard, mais il m'a bien rendu tout ça. J'ai des coupures et des éraflures de partout, ainsi que pas mal de bleus en formation ... Mais ça ne se voit pas. Quelques blessures se referment lentement ...  J'ai peut-être trouvé un point faible. Il m'a empêché de frapper son ventre ... Enfin, un endroit précis. Une espèce de carré de chair ... Bizarre.
Le psychopathe d'en face me lance un sourire que je n'aime pas du tout. Il tente de me donner un coup ... Main ouverte ? Je repousse sa main, mais un coup de pied me distrait, et il attrape mon poignet. Aussitôt, ses yeux changent ... Ils deviennent totalement jaunes, et ses pupilles se rétractent ... Et je sens l'énergie quitter mon corps. Rapidement. Une autre énergie tente de la recompléter, mais elle est aspirée aussitôt ... Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. Mais ça ne me plaît pas du tout. Je me sens faiblir ... Non ... Il ne faut pas que je relâche ... Non ...
Un coup de katana me transperce le ventre. Je tombe à genoux. Ma vision est floue ... La lame se retire ... Je tombe ...

« Non ! »

Je sens qu'on se précipite vers moi. Il ne faut pas ... Si elle reste là ...

« T'en fais pas ... Fuis ... Je ... J'arrive bientôt ... »

Elle ne veut pas me lâcher, mais elle y est bien forcée ... J'entends la vibration caractéristique d'une lame qui fend l'air. Elle est seule ... Mes yeux se ferment ... C'est trop tard ?

Les larmes aux yeux, Fly se jette sur le lézard à toute vitesse. Elle le percute et continue sa route. Elle est bientôt arrêtée par un mur de flammes qui la contraint à repartir dans l'autre sens ... Pour se précipiter vers le renard. Bouclier ou pas ... Elle passera.
Les flammes se reforment autour de renard. Un coup de vent y laisse une ouverture. Le pyromane se retrouve propulsé en l'air, puis frappé de toute parts. Il essaye de se défendre, donne des coups de serpe, balance des flammes ... Mais c'est trop rapide pour lui. Elle ne le laisse ni s'enfuir, ni se défendre. Elle est devenue incontrôlable ... Mais toute chose a une fin. Une apparition soudaine de flammes sur le corps du renard lui brûle les poings. Un grand coup de queue cornue la stoppe dans son élan de folie. Elle s'envole à son tour pour atterrir un peu plus loin, sonnée. Le lézard s'approche lentement. Il pense que c'est fini. Il croit qu'à lui seul, il a réussi à tuer deux échidnés ...
La lame reste en suspens au-dessus de la tête de Fly. Plus personne ne bouge. Les yeux du lézard sont exorbités.

« Tu croyais vraiment pouvoir me tuer comme ça ... »

Deux yeux entièrement violets. Des flammes blanches sur un corps noir. Des veines blanches ... Et un sourire sanglant. Est-ce vraiment moi ? Oui et non ... En partie lui, en partie moi. Mais tous deux bien vivants. Nous ne formons qu'un ...
Mon poing droit est profondément enfoncé dans son ventre. Le gauche est entouré d'une énergie blanche ... Je retire mon bras et envoie l'autre au même endroit. Du sang vient se mêler au mien par terre.
Je me tourne vers le renard.

« ... Suivant ? »

Il se met en garde, un air résolu dans ses yeux. Il est seul ... Mais je ne pense pas que Fly soit en état non plus.

« Prends son katana et passe-lui sous la gorge. S'il bouge, tu le tues. »

Elle est déboussolée, et horrifiée aussi. Mais je n'ai pas le temps pour ça. Je n'ai pas beaucoup de temps ...

« On a pas le choix. »

Elle ne peut qu'approuver. Lentement, elle se relève et s'exécute ... Maintenant, c'est du un contre un.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 07:05:28 pm
Bonsoir tout le monde ! ^^
Bon étant donné que tout le monde poste, je fait de même ! Mais avant de balancer mon manuscrit je tiens à vous prévenir de quelques trucs le concernant.
J'ai écris comme un malade et j'ai decrit beaucoup de choses dans mon combat, tellement qu'à la fin je me suis retrouvé avec... heu... 18 pages World.
Populasse : Quoi ?
Saïko : 18 pages world.
Populasse : Quoi ?! On entend rien !
Saïko : 18 PAGES WORLD !
Populasse : °0°"
Saïko : ^^"

Oui donc vous l'aurez tous compris : c'est très long ! Alors je vais essayer de tout diviser en trois partie. Celle du début avec la capture, celle de l'emprisonnement avec un peu de début du combat si je peux, et enfin... bah... la fin.
Alors si vous avez trop la flemme de tout lire, regardez juste les parties intéressantes. Sinon, si vous voulez tout lire, et ben j'espère que vous avec toute la nuit devant vous ^^". En piste !
 


  En cette belle journée ensoleillée aux abords de Station Square, les passants vaquaient à toutes sortes d'activités. Certains avaient décidés de se promener au cœur de la grande ville tandis que d'autres se contentaient de jouer dans les parcs et autres lieux attrayants. D'autre encore, comme Taoshymiru, avaient sus profiter de cette magnifique journée pour aller manger en plein air.
Le lézard cornu se trouvait assit sur une terrasse d'un petit restaurant des quartiers aisés, à l'ombre d'un parasol aux couleurs chatoyantes. Sur la table devant lui se trouvaient les restes de sont précédent repas, et vu la propreté de son assiette, cela semblait avoir été très bon. Le samouraï écarlate était légèrement penché en arrière, les yeux fermés. Il semblait digérer tranquillement le temps qu'un serveur ne vienne reprendre son plateau et l'additions qu'il avait posé sur un coin de sa table.
Lorsqu'on vint reprendre ses assiettes, le lézard cornu se leva et quitta la terrasse en se dirigeant directement vers la rue qui lui faisait face. Il se joint à la foule assez dense et commença à marcher droit devant lui, la tête légèrement baissée et le regard ailleurs.
Un bon repas, une petite promenade digestive; à première vue, Taoshymiru semblait vivre une vie bien tranquille, ce qui n'était pas forcément faux d'ailleurs.
Cependant, il y avait quelque chose qui tracassait le lézard dans tout cela, une chose simple et pourtant terriblement gênante : il s'ennuyait ferme ! Cela faisait un sacré bout de temps que sa vie ne se résumait qu'à manger et dormir et cela commencer à sévèrement lui taper sur le système. Ce n'était pas forcément visible sur son visage inhabituellement calme, mais il était sûr que cela le minait intérieurement. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas voyagé ni même combattu, chose qu'il avait souvent l'habitude de faire il n'y avait pas si longtemps que ça.
Son fidèle katana dormait dans son long fourreau noir depuis des lustres et l'adrénaline du combat commençait à manquer à Taoshymiru.

  Ce vide venait justement de s'intensifier encore un peu plus, plus précisément lorsque le regard plutôt vide du lézard tomba sur une grande affiche publicitaire. Il se stoppa un moment. C'était une annonce pour un tournoi de boxe, une chose qui suffit à faire ressortir de la mémoire du lézard un moment de sa vie dont il était particulièrement fier. Le tournoi de Mobius, un tournoi dans lequel plusieurs combattants du monde entier s'étaient affrontés et à la suite duquel Taoshymiru l'avait remporté. Que de souvenirs ! Comme il s'était bien amusé ce temps là ! Il se remémorait encore les affrontements dans lesquels il avait participé, ces instants si jouissifs et intenses. Et puis sa victoire ! Jamais il n'avait été aussi fier ! C'était le bon temps… Il aurait tellement aimé revivre cet instant, sortir de cette monotonie affligeante pour refaire parler le sang de nouveau. C'est avec nostalgie que Taoshymiru continua sa marche silencieuse parmi les passants.

  Alors qu'il était toujours plongé dans ses pensées et qu'il venait tout juste de reprendre la route, le samouraï écarlate heurta brutalement quelqu'un. Lui et l'inconnu tombèrent au sol en poussant chacun un petit cri de douleur. Taoshymiru se retrouva sur les fesses, quelque peu sonné. Devant lui, l'individu venait de se relever. Il se massait le front en gémissant doucement. C'était un hybride renard dont l'allure faisait penser à une sorte de vagabond : habillé d'une écharpe et d'une grande cape jaune ainsi qu'un Hakama lui aussi jaune.
Malgré son apparence plus ou moins étrange, cela n'empêcha nullement à Taoshymiru de s'énerver. Déjà qu'il était long d'être joyeux aujourd'hui, cet événement venait tout juste de rendre le samouraï vermeil en colère. D'un bond, celui-ci se redressa et il attrapa d'une main l'écharpe du renard.

- Hé ! Tu peux pas faire attention où tu mes les pieds l'avorton ? S'exclama le lézard cornu d'un ton sévère.
- Heu… excusez moi monsieur, c'est ma faute, s'empressa de répondre le jeune renard roux, je ne regardais pas devant moi. A vrai dire, j'étais un peu distrait par cette affiche là-bas. Elle m'a fais rappeler quelques souvenirs…
  L'hybride tendis le doigt en direction de l'affiche publicitaire, la même qu'avait observé Taoshymiru un tout petit peu plus tôt. Celui-ci fronça un sourcil. Alors comme ça, ce renard aussi avait été interpellé par cette affiche ? Étrange, il n'avait pourtant pas l'air d'un combattant aux yeux du lézard cornu.
- Des souvenirs tu dis ?... Quel genre de souvenirs ? Questionna Taoshymiru, intrigué.
- Oh… ce n'est rien, répondis le renard d'une voix calme, c'est parce qu'il y a longtemps, j'ai participé à un tournoi plutôt étrange où les conditions l'étaient encore plus. Cela fait un moment maintenant mais la vue de cette affiche ma suffit à m'en rappeler.
  Taoshymiru resta silencieux un moment. Puis il se décida enfin à lâcher sont interlocuteur avant de faire quelque pas en arrière. Il semblait cogiter. C'était quand même une drôle de coïncidence que deux ex-participants a un tournoi se retrouvent comme ça, en pleine rue, et surtout dans de telles circonstances. Cet individu avait réussi à stimuler la curiosité du lézard cornu.
- Je vois. Et à quel place est tu arrivé ? Demanda Taoshymiru en croisant les bras sur son torse.
- A quel place ? Répéta l'intéressé légèrement étonné par le soudain intérêt que lui portait le samouraï écarlate.
  Taoshymiru esquissa brusquement un sourire carnassier. Il se mit à ricaner doucement alors que le jeune renard haussait un sourcil.
- Hé hé hé ! Comme c'est intéressant ! Figure toi que je suis moi même le vainqueur du grand tournoi de Mobius, celui qui avait été organisé il y a bien longtemps ! Tu as sûrement dû le voir ou bien en entendre parler. Je me nomme Taoshymiru, aussi appelé de le Fléau Rouge, cela ne te dit rien ? Pourtant mon nom a sans doute dû revenir de nombreuses fois dans les médias…
  Le samouraï écailleux levait la tête avec fierté. Il était plutôt contant de montrer sa supériorité à cet inconnu. Encore fallait-il que celui-ci sache a qui il avait affaire. Mais apparemment cela n'allait pas se révéler comme étant un problème : le renard roux semblait chercher dans sa mémoire et vu sa tête, il était sur le point de trouver.
- Mmh… Taoshymiru… … attendez… … … Ha, ça y est ! J'ai entendu parler de vos exploits, mais ça remonte à longtemps. Alors c'est vraiment vous ? Ça alors ! C'est un plaisir de vous rencontrer Monsieur Taoshymiru !
  L'hybride lézard jubilait intérieurement. Il ne s'attendait pas à une tel réaction, d'habitude lorsqu'il parlait de cela avec des inconnus, ceux-ci se contenaient de sans aller sans même y prêter attention. Lui au moins, il était au courant ! Et cela ne pouvait mettre Taoshymiru que de bonne humeur !
- Ha ha ! Enfin un connaisseur ! Je vois que tu te rends compte de la véritable chance que tu as de rencontrer un champion comme moi ! Prends en de la graine petit ! Ha ha ha !
  Le samouraï écarlate ria un long moment alors que le renard se contentait de lui sourire. Apparemment, il trouvait le comportement de Taoshymiru assez amusant mais cela ne l'empêchait pas d'être très impressionné.
- Vous semblez être très fier et je comprends cela. Moi, je m'appelle Saïko. Enchanté !
  Le jeune renard tendit la main en direction du lézard cornu mais celui-ci, bien trop occupé à ricaner, n'y fit pas attention.


  Alors que les deux hybrides commençaient à peine à faire connaissance et à parler des péripéties du lézard, un bruit sourd se fit entendre au bout de la rue où ils se trouvaient. Le brouhaha des passants se tut un instant et toutes les têtes se tournèrent en direction du bruit. Il y eut alors un long silence presque inquiétant dans lequel rien ne se passa. Taoshymiru et Saïko s'échangèrent un regard troublé avant d'avancer vers le lieu d'émission du bruit. Autour d'eux, les piétons s'étaient mit à chuchoter entre eux comme si ils se sentaient tous observés par quelque chose. L'atmosphère était devenue plus qu'oppressante.
Les deux hybrides continuaient à s'avancer tout en évitant les personnes qui leur barraient la route. C'est alors qu'une violente secousse de fit sentir. Elle ébranla la rue toute entière, faisant tomber les passants les uns après les autres. Taoshymiru et Saïko manquèrent aussi de basculer au sol mais heureusement ils étaient bien plus habiles que les autres. On entendit alors des cris de peur s'élever dans le ciel tel des clameurs. En un rien de temps, la panique toucha tout le monde. Les piétons se mirent à s'enfuir dans tous les côtés en hurlant. Les deux hybrides se retrouvèrent au milieu de la cohue, bousculés et renversés de toute part. Taoshymiru finit par utiliser sa force impressionnante pour balancer ces gêneurs hors de son chemin alors que Saïko évitait le flot de personnages avec une vitesse ahurissante, apparaissant puis disparaissant d'un claquement de doigts.

- Mais qu'est ce qui ce passe bon sang ?! Cria Taoshymiru en écartant brutalement deux fuyards qui lui était rentré dedans.

  C'est alors que comme pour répondre à la question de l'hybride lézard, un gigantesque vaisseau à l'allure aussi effrayante qu'impressionnante assombrit le ciel. Les hurlements de peur doublèrent d'intensité. Les yeux de Taoshymiru et de Saïko étaient rivés sur l'immense vaisseau spatial. La bouche du jeune renard était entre ouverte, il n'arrivait pas à croire ce qu'il voyait, tout semblait irréel ! Le samouraï cornu, de son côté, avait agrippé de sa main gauche le manche de son katana. Son bras tremblait, sa mâchoire était serrée et sa lourde queue hérissée de pics se balançait nerveusement de gauche à droite. Ils étaient là, immobiles devant cette scène apocalyptique. La rue où ils se trouvaient avait été presque entièrement désertée, bien qu'il restait encore beaucoup de fuyards un peu plus lents qui s'empressaient de quitter la zone maladroitement.
Alors que l'impressionnant vaisseau continuait à recouvrir lentement le quartier qu'il survolait de son ombre, une série de capsule s'y détachèrent avant de chuter en direction de Taoshymiru et de Saïko. Les deux hybrides eurent le temps de plonger sur les côté avant que les machines ne s'écrasent brutalement sur le sol goudronné et sur les bâtiments aux alentour. La violence de l'impact provoqua une onde de choc surpuissante qui propulsa les deux hybrides et les quelques civils encore présent en arrière. Les capsules fraîchement atterries se déployèrent dans une cacophonie de métal et d'engrenages très désagréable, montrant ainsi leur véritable apparence. En un instant, la rue toute entière fut parsemée de grands appareils quatripode à l'allure grossière d'une araignée. Trois d'entre elles s'avancèrent vers les deux hybrides qui venaient tout juste de se relever. Le premier "Arachno-tank" se détacha des autres. Au niveau de son cockpit, deux mitrailleuses se déployèrent brusquement et pointèrent aussitôt Taoshymiru et Saïko. Leur sang ne fit qu'un tour et voyant leur vie en danger, les deux hybrides se séparèrent aussi rapidement que possible. L'Arachno-tank se mit à cracher une série de balles à l'éclat rougeoyant qui s'encastrèrent tous dans le béton. En un instant, les balles se mirent à siffler dans tout les sens. Les Arachno-tanks faisaient feu sur tout ce qui bougeais. Un grand nombre de fuyard s'écroulèrent directement au sol, criblés de balles fluorescentes rouges. En voyant la scène, Saïko resta horrifié et -sans même penser à se protéger- il fonça à l'avant des machines de guerre afin de les insister à se focaliser sur lui. Son plan marcha mieux que prévu et sur les trois Arnachno-tanks, deux ouvrirent à nouveau le feu sur lui.

  Ce que le jeune renard voulait par-dessus tout, c'était protéger les innocents des attaques ennemis. Mais maintenant qu'il était redevenu la cible principale, il allait devoir se soucier de sa propre vie.
Avec une vitesse étourdissante, le goupil réussi à se faufiler entre les balles qui sifflaient toutes autour de lui tel des abeilles. Sa technique était impressionnante, il apparaissait à plusieurs endroits à la fois, créant la confusion la plus total chez ses agresseurs qui n'arrivaient même pas à suivre la cadence. Les projectiles meurtriers s'écrasaient partout et perforaient tout ce qui était en travers de leur chemin, tel les bâtiments et le sol bitumeux. Les bruits de tir assourdissant résonnaient dans toute la zone entière, on se serait crut en pleine guerre !
Au bout de quelques instants, les coups de feu s'arrêtèrent enfin et les balles disparurent : les tanks avaient gaspillé tout leur stock. C'était à ce moment précis que Saïko pouvait enfin agir. Le jeune renard apparut brusquement devant les deux machines de guerre et, d'un geste, dégaina sa longue serpe de bois. En un éclair, l'hybride s'élança droit devant lui et se dirigea sur l'un des véhicules. Celui-ci réagis immédiatement et leva l'une de ses lourdes pattes mécanique afin d'écraser sa cible. La patte s'abattit violement au sol mais Saïko réussi à l'éviter avec une fluidité déconcertante. En s'aidant de sa serpe, le jeune renard se mit à escalader la patte métallique de la machine afin de se hisser jusqu'à son cockpit. Sans perdre instant, il brandit son arme de bois et l'écrasa contre la vitre teintée qui lui faisait face. Les éclats de verre fusèrent dans tout les sens alors que l'Arachno-tank tentait maladroitement de faire tomber le jeune renard. Heureusement pour celui-ci, son agilité et sa serpe lui permettaient à bien se maintenir en équilibre.
A présent que la vitre du cockpit était ouverte, Saïko tendis le bras. Sa main gantelée se mit à rayonner fortement et, brusquement, une énorme boule de feu incandescente se forma dans le creux même de sa main. Le jeune goupil bondit alors en arrière et balança la sphère enflammée droit devant lui. Le projectile pénétra dans le cockpit qui explosa automatiquement dans une impressionnante gerbe de flamme. L'Arachno-tank se mit à tituber de gauche a droite, tentant désespérément de garder l'équilibre. Mais les flammes dévorantes finirent par avoir raison de ses circuits. La machine de guerre s'écroula lourdement sur le sol qui se mit à trembler sous le choc. Saïko r'atterrit à son tour, après avoir effectué un petit salto dans les airs. Sa réception fut comme amortie par une brève mais puissante bourrasque de vent. L'autre Arachno-tank analysa un moment son congénère dévoré par les flammes avant de finalement se retourner vers Saïko…

  De son côté Taoshymiru n'avait eut qu'à s'occuper d'une seule machine d'assaut. Au moment où Saïko était parti de son côté, le samouraï s'était rué en direction de l'Arachno-tank isolé. Contrairement au renard, il ne s'était nullement soucié de la vie des civils, il s'était jusque contenté de dégainer son katana et bondir en avant.
Dès l'instant où il se retrouva devant son adversaire, Taoshymiru s'éleva dans les airs en brandissant son arme au dessus de sa tête. La machine d'assaut profita de l'instant présent pour verrouiller sa cible et ouvrir le feu. Le samouraï n'eut que le temps de pivoter sur le côté afin de se retrouver dos à son adversaire. Les balles entrèrent en contact avec son corps et ricochèrent toutes dans différentes directions à cause de son imposante cuirasse. Lorsque le Fléau Rouge atterrit au sol, il fit volte-face et chargea de plus belle. Lorsqu'il fut assez prêt, il asséna un violent coup de sabre directement dans l'articulation d'une des pattes du robot. Le membre métallique s'éleva dans les airs en créant un large sillon d'huile derrière lui, avant de retomber brutalement sur le sol. A présent défaussé d'une patte, le tank quatripède bascula sur le côté alors que Taoshymiru repartait une fois encore à la charge. Mais c'est alors que les mitrailleuses de l'Arachno-Tank se rétractèrent brusquement afin de laisser place à un long canon qui s'empressa de verrouiller sa cible. Un laser très fin en jaillit, manquant de trancher en deux le samouraï vermeil. Celui se déporta rapidement sur la droite et bondit directement sur le canon avant de le détacher littéralement du corps de la machine de guerre. Seul un large fil de connexion était encore raccordé au reste du véhicule et des boutons semblaient être fixés sur l'arme, apparemment pour une utilisation manuelle en cas de panne du cockpit.
A présent munit d'une arme supplémentaire, Taoshymiru s'empressa de faire feu. Le laser traversa les pattes de l'Arachno-tank les unes après les autres. Celles-ci s'effondrèrent au sol suivit de prêt du tronc de la machine, n'étant a présent plus soutenu par quoi que ce soit. Le Fléau Rouge laissa alors tomber le canon laser à ses pieds. Son regard malveillant se posa sur les restes de la machine à présent devenue inoffensive. Il s'avança lentement vers elle, puis lorsqu'il fut à portée, il se recroquevilla sur lui-même afin de se mettre en boule. Puis il se mit à tournoyer aussi rapidement qu'une scie, soulevant une masse importante de poussière derrière lui.
Et au bout de quelques secondes, il fusa en direction de la machine de guerre. Il la traversa de par en par. Le lézard cornu se réceptionna de l'autre côté, les bras croisés et un sourire aux lèvres, alors que derrière lui, l'Arachno-tank venait de voler littéralement en éclat. Ses morceaux carbonisé et encore fumant se mirent à pleuvoir sur toute la zone.

Courage les gars : ça fait que commencer ! XP


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 07:10:02 pm
Deuxième partie.


  Il ne restait donc plus qu'une seule machine de guerre. Celle-ci ne se contentait d'ailleurs qu'à analyser les deux combattants l'un après l'autre. Visiblement, l'écart de puissance était assez grand.
Mais alors que la machine restait immobile, une double paire de canon se dégagea du haut de son cockpit. Ils se mirent à briller très fortement avant que toute une série de fusées ne soient tirées dans les airs. Les rockets s'élevèrent haut dans le ciel avant de retomber les uns après les autres. Saïko ne s'attendait pas à ça, et lorsqu'il s'aperçut que les principales cibles ce cette attaque n'étaient autres que les civiles blessé derrière lui, il s'élança a toute allure vers eux. Lorsqu'il se retrouva parmi eux, il effectua une puissante bourrasque de vent qui écarta les blessés de la zone d'impact. C'était une méthode un peu brusque mais il fallait mieux l'être plutôt que de laisser ces pauvres gens périr.
Le premier missile fusa sur Saïko mais celui-ci réussi à le dévier d'un puissant coup de bâton. Le deuxième emboîtait le chemin du premier et il fut détruit dans les airs grâce à une boule de feu. Mais le troisième et le dernier arrivèrent trop vite pour Saïko, il fut prit de vitesse et l'explosion le propulsa directement dans la vitrine d'un magasin qui ornait la rue. Le goupil s'écrasa très violement et perdit connaissance.
Taoshymiru contempla toute la scène sans même tenter une seule fois de lui venir en aide. Il n'avait même pas décroisé les bras. Mais son manque de concentration sur sa principale cible lui fit amèrement regretter : l'Arachno-tank restant avait profité de l'effet de la diversion pour balancer un câble électrique directement dans le dos du lézard cornu. Taoshymiru fut traversé par une décharge électrique extrêmement intense. Il lutta longuement mais trois autres décharges eurent raison de sa résistance et il fut mit hors d'état de nuire.
Finalement, les deux Hybrides avaient été vaincus. La machine de guerre les ramassa l'un après l'autre avant d'être rapatrié dans le vaisseau toujours en stationnement au dessus de la ville. L'engin spatial prit de l'altitude et se positionna droit vers le ciel avant de disparaître derrière les nuages.


  Saïko ouvrit les yeux lentement. Aussitôt, il fut traversé par une vive douleur dans le dos et dans la tête. Le jeune goupil poussa un bref grognement et plaqua une main sur son front tout en essayant de se relever doucement, chose loin d'être aisée…
Lorsque le renard roux réussi enfin à se mettre en position assise, il put enfin jeter un coup d'œil aux alentours. En tournant la tête de gauche à droite, il se rendit compte que la pièce où il se trouvait était entièrement fermée. Les murs étaient sales et grisonnants, craquelé par endroits et surtout dépourvu d'un quelconque porte ou fenêtre, du moins à première vue. Le sol sur lequel il était assis était glacial et poussiéreux. La température de la pièce était très basse, si basse qu'on pouvait voir quelques fines couches de verglas ici et là. Il n'y avait pas de lit et encore moins de chaise, c'était une pièce totalement vide.
Saïko continuait à faire balader son regard devant lui. Il faisait très sombre ici, si bien que le renard fit apparaître une petite flamme au creux de sa main afin de s'éclairer. Il voulait partir a la recherche d'un quelconque moyen de sortir lorsqu'une voix derrière lui le fit sursauter.

- Ha… tu te réveilles enfin toi…
  Le renard roux se retourna vivement en tendant sa main illuminée vers l'émission de la voix. La lumière rougeoyante éclaira le coin de la pièce. Taoshymiru était là, assit dos à un mur. Il observait son camarade avec un calme dissimulant assez bien une évidente frustration.
- C'est pas le peine de chercher une sortie, j'ai déjà essayé et j'ai rien trouvé. Expliqua le lézard rouge.
  Le jeune goupil resta silencieux. Il n'y avait donc aucun moyen de sortie ? Ils étaient donc piégés ici, pour combien de temps ? Ça, c'était impossible a savoir.

  Saïko s'était mit à réfléchir longuement. Il voulait savoir pourquoi lui et Taoshymiru avaient été capturés. Pour cela, il dut se remémorer les événements qui l'avait conduit ici : le vaisseau, l'attaque des machines tueuses, leur défaite et leur capture. Ensuite venaient les question : qui étaient ces mystérieux agresseurs ? Pourquoi s'être attaqué à Saïko et Taoshymiru ? Qu'allaient-ils faire d'eux maintenant ? Toutes ces question restèrent en suspend pour Saïko. Même en questionnant son fidèle esprit de feu, il ne put avoir d'information vraiment utiles. Que fallait-il faire dans cas ? Le jeune renard n'était sûr de rien et il voulait éviter de trop se faire remarque pour l'instant. Après tout, il ne savaient toujours pas ce qu'avaient l'intention de faire leur kidnappeur…
Le goupil tourna la tête vers Taoshymiru. Celui-ci n'avait toujours pas bougé depuis tout à l'heure. Son regard était focalisé sur le mur devant lui. Il était vraiment très calme. Peut-être avait-il un plan derrière la tête ? Il fallait mieux lui demander. Le jeune renard roux s'approcha alors de lui.

- Monsieur Taoshymiru, vous avez une idée de qui sont ces gens ? Vous savez pourquoi ils nous ont capturé ? Questionna le renard avec une petite voix.
  Le lézard cornu ne répondit pas tout de suite. Son regard était encore rivé droit devant lui.
- … Je n'en ais pas le moindre idée, petit. En tout cas, tout ce que je sais c'est que je ne vais pas rester ici indéfiniment.
- Comment ? Rétorqua Saïko en haussant un sourcil. Vous avez un plan pour sortir d'ici ?
- Je n'en suis pas sûr. Pour l'instant, j'attends qu'on vienne nous voir…
  Puis le samouraï se tut. C'était un peu faible comme explication mais Saïko s'en contenta. Mais en observant son camarade, le jeune renard roux remarqua que le cou du lézard cornu était recouvert par un gros collier métallique. Il s'empressa de le prévenir mais apparemment il semblait déjà le savoir. Il fit d'ailleurs remarquer que Saïko possédait lui aussi un collier, ce qui était vrai. Le goupil ne s'en était même pas aperçut depuis qu'il s'était réveillé. Il passa une main sur le "bijou". Il n'était pas très gênant, il n'entravait pas les mouvements de la tête ni la respiration. Mais pourquoi on leur avait mit une telle chose autour du cou ? Le jeune renard n'eut pas le temps d'y penser car il s'aperçut qu'un bracelet presque identique à son collier était accroché à son poignet. Évidement, Taoshymiru avait le même. Cela devenait de plus en plus étrange.

  De longues minutes s'écoulèrent ainsi; les deux prisonniers attendaient accroupis à un coin de leur cellule. C'est alors que Taoshymiru se redressa brutalement sous le regard interrogatif de son camarade. Il semblait avoir entendu quelque chose, et il n'était pas le seul. Après concentration, Saïko aussi put parfaitement entendre ce qui semblait être des bruits de pas : quelqu'un arrivait.
Le mur se mit alors à grincer doucement, puis une porte y apparut comme par magie. Elle s'ouvrit et là deux gardes en armure noire pénétrèrent dans la salle. Des individus imposants aussi bien de par leur taille que de leurs équipements. L'un des deux s'avança un peu plus et gronda d'une voix forte et agressive.

- Suivez-nous !

  La seule réponse qu'il eut fut la charge fulgurante de Taoshymiru. Celui-ci avait bondit avec force directement sur le garde et l'avait renversé. Il était en train de le submerger de coup de poing très violents. Voyant que son camarade était en train de neutraliser le premier garde, Saïko s'empressa de sauter sur le deuxième afin de faire de même. Malheureusement, celui-ci dégaina une petite boite et appuya sur son unique bouton aussi rapidement que possible. Aussitôt, les deux hybrides furent traversés d'une puissante décharge électrique qui les clouèrent sur place. Ils basculèrent en avant dans des convulsions violentes, hurlants de douleur. Lorsque la décharge fut passée, le premier garde se releva avec difficulté. Une fois sur ces jambes, il asséna un violent coup de pied directement dans les côtes de Taoshymiru qui s'arqua de douleur.
Les deux gardes attrapèrent les deux prisonniers à bout de bras avant de les traîner jusqu'à une grande salle éclairée par une multitude de lampe. Au milieu du mur central de la pièce trônait un immense écran. Les gardes se postèrent d'ailleurs devant et jetèrent leurs victimes en avant. Ceux-ci s'étalèrent de tout leur long mais par la suite, ils furent redressés brutalement afin qu'ils regardent l'écran géant. Pour l'instant, celui-ci n'était quand veille, arborant fièrement un gigantesque logo composé de deux lettres : "DW". L'écran de veille se mit soudainement à tressaillir avant de disparaître pour ainsi laisser place au visage insolite d'un individu en costard rougeoyant. Vu sa tête, et surtout les multiples dents qui ornaient ses grandes mâchoires, cette personne semblait être un humanoïde requin. Il caressait fièrement sa fine moustache et observait avidement les deux hybrides l'un après l'autre. Puis, après un moment, il esquissa un grand sourire carnassier avant de s'exclamer joyeusement.

« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir pour ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont relié par une chaîne laser qui vous oblige a rester au maximum à dix mètre l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant deviens ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ahahah… attention a ne pas perdre la tête ! »

  Les deux hybrides restèrent silencieux, à la fois choqués et intrigués par les paroles de Zeskoil. Voilà donc pourquoi ils avaient été capturés : pour participer à un tournoi. Saïko fut traversé d'un long frisson. Ce qu'il vivait maintenant, ne lui était plus inconnu, lui qui lui été arrivé à peu près la même chose lors du tournoi auquel il avait participé. Il y avait d'ailleurs passé des moments très désagréables, et maintenant il allait devoir refaire la même chose ? Le jeune renard déglutit avant de tourner la tête vers Taoshymiru. Étrangement, celui-ci ne semblait pas si affecté que lui-même. Mais fut la façon dont il observait son bracelet métallique, il devait être inquiété par autre chose. Saïko fit de même et posa son regard sur son poignet. Sa vie et celle de son camarade allaient être constamment menacées par cette chose… quel cauchemar ! Le jeune renard baissa la tête avec résignation.

- Qu'est-ce c'est que ces foutaises ?! Rugit Taoshymiru à l'attention de Zeskoil. Je refuse de porter ces tucs ! Pour qui vous vous prenez espèce de…
  Le lézard cornu fut très violement interrompu par une puissante décharge électrique qui lui traversa tout le corps. Il tomba aussitôt en avant en haletant fortement. Depuis l'écran, on pouvait voir Zeskoil sourire à pleine dent, un petit boiter entre les doigts…
- Aurais-je oublié de vous préciser que je pourrais aussi activer vos bracelets à tout moment selon mon humeur ? Hahahaha !
- Sale enflure ! Cracha le samouraï alors que Saïko s'approchait de lui afin de voir si il allait bien.
- Gardez vos forces pour le combat mes chers amis ! Rétorqua le requin en joignant les mains devant son visage. Croyez moi : vous en aurez besoin !

  Puis aussi soudainement qu'elle était apparut, l'image disparut de l'écran qui devint noir. Aussitôt, les deux gardes attrapèrent les deux hybrides sans ménagement et les traînèrent une fois de plus en peux plus prêt au centre de la pièce. Un étrange portail noir venait d'apparaître, crachant ici et là quelque éclaires peut rassurants. Les deux gardes soulevèrent les prisonniers et les jetèrent directement dedans. Les deux participants s'engouffrèrent dans la masse ténébreuse avant que celle-ci se referme brusquent sur eux.   


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 07:16:06 pm
Troisième partie.


  Lorsque le portail s'ouvrit de nouveau, les deux hybrides en jaillir brutalement avant de s'étaler l'un après l'autre contre le sol poussiéreux. Le gouffre ténébreux se referma quelques secondes plus tard en laissant Saïko et Taoshymiru seul. Ce dernier se releva d'un bond en grommelant bruyamment et en se massant l'arrière du crâne. Saïko fit de même et épousseta sa grande cape jaune et son Hakama.

- Grraah ! Le fumier !! Si jamais le l'attrape ce Zeskoil je le transforme en sushi version Taoshymiru !! Hurla celui-ci en frappant frénétiquement dans le vide.
  De son côté, Saïko -à présent relevé- s'était lentement enveloppé de sa cape.
- Mmh… qu'est-ce qu'il fait froid, ici. Et puis, où sommes nous d'ailleurs ?

  Le jeune goupil se mit à balayer la zone du regard. Apparemment, les deux hybrides se trouvaient sur une immense terrasse circulaire recouverte d'un vieux toit délabré et suspendu en l'air par de nombreux piliers sombre et crasseux. Un vent glacial balayait la zone continuellement.
En s'approchant du rebord de la terrasse, Taoshymiru put avoir un plan d'ensemble de l'endroit où ils se trouvaient, et ce qu'il vu le laissa sans voix. Aussi loin que pouvait porter le regard, d'immenses montagnes trônaient fièrement parmi d'épais nuages blancs qui les recouvraient presque entièrement. Une lune immense baignait les lieux de sa pâle clarté, unique source de lumière dans un ciel noir d'encre. Et comme déposé parmi ces montagnes obscurcies par la nuit se dressait un temple, vieux et imposant, composé d'innombrables tours au toit arrondie et doré, toutes reliés entre elles par des pontons de bois pourris se balançant au grès du vent. Les deux hybrides se trouvaient au dernier étage de l'une de ces tours, entourée par les nuages. On se serait cru dans un paysage tout droit sortie du comte des "Mille et une nuits". Mais où avaient-ils bien pu tomber ?

  Après s'être éloigné du bord, Taoshymiru rejoint son camarade et se posta devant lui. Il semblait s'être calmé et ses yeux étaient à demi fermés à cause des violentes bourrasques qui soufflaient la tour silencieuse. Il pencha légèrement la tête vers Saïko.

- Bon. Apparemment on est plus chez Zeskoil, c'est peu d'le dire. Si j'ai bien tout suivit, on est dans une émission de télé de gladiateur, alors si on est les acteurs principaux, ça veut aussi dire qu'on est pas seul dans cet endroit. On devrait essayer de les trouver avant que ça ne soit le contraire.
  Il lança un autre regard autour de lui.
- Si pour revenir sur Mobius il suffit de remporter ce tournoi, alors ça devrait pas être trop compliqué…
  Sur ses mots, le samouraï écarlate s'avança d'un pas décidé en direction d'un petit pont de bois qui reliait la tour depuis la montagne. De son côté Saïko venait de baisser la tête, pensif. Il avait du mal à appréhender le fait qu'il allait sûrement devoir se battre à mort pour regagner sa liberté. Cette fois-ci -et cela contrairement à son précédent tournoi- il n'allait pas vraiment avoir le choix car sa vie était constamment menacée maintenant, et cela tout le temps qu'il garderait ce sinistre collier autour du cou.
Les pensées du renard furent brusquement interrompues par l'arrivée d'une caméra volante qui se mit à virevolter autour de lui. C'était les yeux de Zeskoil, il ne fallait pas traîner. Saïko lança alors un regard noir à l'intension de la machine avant de partir rejoindre Taoshymiru.


  Les deux hybrides marchaient en direction de l'immense temple depuis plus de 30 minutes déjà. Ils avaient traversés les innombrables tours et pontons de bois a moitié délabrés dans le froid mordant qui régnait en ces lieux. Enfin, ils atteignirent un versant de la montagne qui était directement relié à l'entrée du temple. Il ne restait plus qu'à traverser ce dernier pont avant d'arriver à destination.
Alors que Taoshymiru et Saïko s'empresseraient de continuer, un bruit suspect retint l'intension du renard qui se retourna rapidement. Il balaya la zone d'un œil attentif. Il n'y avait rien à par quelques gros tas de roches entassées les unes sur les autres -restes d'une vieille chute de pierre- et l'obscurité de la nuit n'aidait en rien le renard. C'est pour cela que Saïko fit apparaître une petite boule de feu entre ses doigts avant de la lancer devant lui. Le projectile de flamme atterrit par terre et dégagea une forte lumière, et c'est à ce moment là qu'une ombre suspecte disparut derrière les pierres. Maintenant sûr qu'ils n'étaient pas seuls, le jeune goupil s'empressa de prévenir son camarade.

- Monsieur Taoshymiru ! Venez vite, j'ai vu une ombre bouger, elle s'est cachée derrière les rochers ! Déclara t-il en sortant sa serpe de derrière son dos.
  Le lézard cornu -qui s'apprêtait déjà à traverser le pont- fit demi-tour et rejoint Saïko en dégainant lui aussi son katana de son fourreau. Après avoir fait signe au renard de contourner vers la gauche, Taoshymiru s'avança vers le côté opposé afin de prendre au piège ce mystérieux inconnu. Les deux hybrides s'avancèrent lentement, sans un bruit, alors que leurs sens étaient en éveil. Ils ne savaient pas sur qui ils allaient tomber et la prudence était conseillée.
Lorsqu'il furent à mi-chemin, le samouraï fit signe à son camarade d'éclairer la zone afin de pouvoir agir. Celui-ci s'effectua sans perdre instant et il enflamma sa main avant de la tendre devant lui. La lumière rougeoyante de la flamme chassa les ténèbres et exposa enfin l'intrus. Et là, les deux hybrides tombèrent nez à nez avec une petite échidné rousse qui leur souriaient joyeusement. Elle les regardait tour à tour avec ses grands yeux verts, les mains sur les hanches et la tête balançant légèrement de gauche à droite; ce qui était sûr c'est qu'elle ne semblait absolument pas avoir peur d'eux, bien au contraire.
Saïko et Taoshymiru restèrent muets un moment, ne sachant pas vraiment quoi faire. Vu comment elle était habillée -à savoir un pantalon et un T-shirt moulant- elle ne semblait pas être une habitante de ces lieux mystérieux. Taoshymiru avait légèrement baissé son arme tout en continuant à observer cette jeune échidné. Que faisait-elle ici ? Était-elle perdue ? Ou alors, était-elle une participante elle aussi ? Le Fléau Rouge restait sur ces gardes, contrairement à Saïko qui s'était accroupi devant la jeune hybride tout en prenant appuie sur sa serpe de bois.

- Hey, bonjour ! Dit-il d'une voix rassurante. Qui es tu ? Tu t'es perdue ? Tu habites ici ? On ne te veux pas de mal tu sais, si tu as besoin nous pouvons peut-être t'aider.
  L'échidné écarquilla un peu les yeux. Étrangement, elle ne s'attendait pas à cette réaction, son sourire s'était même un peu estompé.
- Huh ? Vous ne m'attaquez pas ? Vous n'avez pas l'air méchants vous. C'est dommage ça…
- Comment ? Pourquoi devrions nous t'attaquer ? Questionna le jeune renard plutôt troublé du comportement de la jeune fille. Nous n'avons pas de raison de t'attaquer… … ou alors… à moins que…serait-il possible que tu sois...
- Saïko attention !! S'écria brusquement Taoshymiru.
  Sans crier garde, une violente déflagration provenant directement du tas de roche propulsèrent les deux hybrides en arrière. Ceux-ci s'écrasèrent brutalement au sol avant de glisser sur quelques mètres de plus. Taoshymiru fut le premier à se relever. Il n'avait pas une égratignure mais son visage était transformé par la colère et la frustration d'être tombé dans un tel piège. Saïko se redressa lui aussi, mais contrairement à son camarade, il ne s'en sortait pas indemne. Quelques petits filets de sang s'écoulaient doucement le long de sa fourrure à différents endroits. Il avait était écorché par les éclats de pierre lors de "l'explosion". Il était encore un peu hébété par la violence du choc et cherchait du regard sa serpe de bois. Taoshymiru le rejoint à ses côtés.

- Tu aurais dû rester sur tes gardes, imbécile ! Regarde : elle porte un collier et un bracelet identique au nôtre ! Ça veut dire que c'est l'un de nos adversaires ! Et ça veut dire aussi… Il leva lentement la tête, … que son camardes n'est pas loin non plus.

  Et en effet, à l'endroit où se trouvait l'éboulis il y a de cela quelques seconde se dressait un nouvel individu, un autre échidné au pelage aussi noir que la nuit. Il faisait fièrement face à Saïko et Taoshymiru. Son visage pourtant neutre semblait dégager une concentration exemplaire et une sérénité déconcertante. Ses poings massifs étaient serrés et ses longues dreadlocks noires ballottaient librement au grès du vent. Son amie rousse vint le rejoindre et prit appuis sur son épaule avec son coude.

- Toujours aussi impulsif, hein Hunter ?  Dit-elle à son compagnon avec une pointe de malice. En tout cas, ce qui est sûr c'est que tu fais place net. Mais tu as vu ? Ils n'ont pas l'air très méchants pour des gladiateurs, non ? Surtout ce renard là… d'ailleurs tu n'y es pas allé de main morte avec lui…
  Hunter lança un bref regard à son amie.
- Fly, il ne faut pas se toujours se fier aux apparences. Même si ils n'ont pas l'air bien "méchant" comme tu dis, ça ne veut pas dire qu'ils ne sont pas dangereux pour autant.
  L'échidné noir se mit lentement en position de défense alors qu'il regardait Saïko se relever. Il reprit.
- Et puis n'oublies pas que si on veut regagner notre liberté, on va devoir les battre, gentils ou non.
- Ouais, je sais, je sais… termina Fly en soupirant et en fermant les yeux.
  A présent, Saïko et Taoshymiru étaient tout les deux sur pieds. Ils avaient enfin trouvés leurs adversaires, cette nouvelle semblait réjouir le lézard cornu qui s'était mit à sourire à pleines dents. Sa lourde queue hérissée se mit à se balancer lentement de gauche à droite. Il fit un pas en avant.
- Alors comme ça, c'est vous les types qu'on dois éliminer pour sortir d'ici ? Tss ! Ça a l'air bien plus facile que je ne l'imaginais ! Okay les jeunes, voilà le deal : soit vous vous laissez faire et vous sentirez rien du tout, soit vous résistez et là je vous promet que ça va pas être beau à voir… Je n'ai pas de temps à perdre avec des mauviettes comme vous !
- Dis donc, t'es gonflé toi ! Rétorqua Fly avec un sourire mauvais. J'ai l'habitude de types comme toi qui l'ouvres beaucoup sans jamais rien prouver. Je peux te dire que la plupart se sont retrouvés le nez en sang et la gueule défoncée !
  Le Fléau Rouge plissa les yeux. Celle-ci semblait avoir la langue bien pendue. Parfait ! Le lézard cornu adorait arracher ce genre de langue de la bouche de leur propriétaire. Son sourire carnassier s'intensifia alors que la poigne qu'il exerçait sur le manche de son arme faisait de même. Enfin, il allait pouvoir s'amuser sans retenu. Il fit un autre pas en avant et se mit à murmurer.
- Bon. Apparemment vous avez fait votre choix…
  Il fit un troisième pas… et sa voix éclata comme une bombe.
- …Et bien dans ce cas : ÇA VA BARDER !!

  Le Fléau Rouge fusa en direction des échidnés, arme au clair, sous les yeux impuissants de Saïko. Il entama les mètres qui le séparaient de ses adversaires avec rapidité et agilité. La pointe de sa lame déchirait la terre comme une toile alors qu'il se rapprochait inexorablement. Mais lorsqu'il fut à mi-chemin, Fly -qui était toujours accoudée à l'épaule d'Hunter- tapota gentiment la tête de son ami avant de tout bonnement… disparaître. Taoshymiru écarquilla brutalement les yeux avant d'être stoppé net dans sa course par un coup de pied fulgurant. Saïko -toujours derrière- resta littéralement sans voix.
Le Fléau Rouge tituba un moment en arrière, le visage tourné vers le ciel. Lorsqu'il se stoppa enfin et lorsqu'il rabaissa la tête, quelques gouttes de liquide rouge perlèrent sur le sol poussiéreux. Son nez avait été touché… il saignait.

- J'te l'avais dis ! Déclara malicieusement Fly accompagné d'un joli sourire et d'un clin d'œil.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 07:20:35 pm
Quatrième partie ! Mais quand va t-il s'arrêter ?! XD


  Taoshymiru serra le poing tellement fort qu'on put entendre ses phalanges craquer. S'en suivit alors d'un puissant cri de rage que le samouraï vermeil poussa de toutes ses forces. Animé par sa brutalité, il arma son bras et frappa de toutes ses forces devant lui. Malheureusement pour lui, Fly venait de disparaître à nouveau et son coup fut sans effet. Il entendit alors un rire joyeux et moqueur derrière lui, un rire de jeune femme qu'il reconnu aussitôt. Sans même se donner la peine de vérifier, Taoshymiru pivota sur lui-même et asséna un rapide coup de katana… que Fly réussi une fois de plus à éviter.
Cette fois-ci l'échidné rousse ne se contenta pas de faire enrager son adversaire : elle le martela de coup de poing et de pied aussi rapide que bien placés. Taoshymiru n'en croyait pas ses yeux. Fly s'en donnait à cœur joie, le lézard cornu n'arrivait pas du tout à suivre la cadence et la rouste qu'il se prenait était mémorable !
L'échidné stoppa brusquement son assaut, laissant sont adversaire hébété et vacillant, et se prépara à assener un bon gros coup de poing. Mais soudain, son poing fut stoppé : devant elle se dressait maintenant Saïko. Fly écarquilla les yeux à l'extrême : le jeune renard venait d'apparaître devant elle telle un fantôme et tenait fermement son poing avec son bras et sa serpe de bois. Alors qu'elle croyait être la seule à pouvoir effectuer de telles accélérations, voilà qu'elle se retrouvait maintenant face à un rival qui l'égalait totalement dans ce domaine. Profitant de son état d'étonnement, Saïko effectua une série de prises aussi rapides que complexes qui suffirent à faire tomber violement l'échidné contre le sol. Elle poussa un petit cri lorsqu'elle toucha terre tandis que Hunter criait son nom, de peur de la voir blessée.
Puis rapidement, le jeune renard s'écarta d'un bon de la jeune hybride afin de revenir aux côtés de son camarade.
Celui-ci le regardait avec de grands yeux. Il avait déjà eut l'occasion de voir Saïko en action, mais à chaque fois, il était très impressionné par sa technique. Maintenant c'était Fly qui était en position de faiblesse, et la voir gémir au sol en se tenant le bras était pour le Fléau Rouge un spectacle particulièrement profitable, il avait même retrouvé son sourire carnassier. Hunter s'élança vers son amie et s'accroupit à ses côtés. Il put s'apercevoir qu'elle n'avait rien, ce qui le rassura grandement. Cependant, il ne semblait pas avoir apprécié du tout qu'on s'attaque à sa moitié, comme pouvait témoigner le regard noir qu'il venait de lancer à l'intention de ses adversaires. Saïko détourna le sien, il comprenait la colère de l'échidné. Taoshymiru, lui, s'empressa de croiser les bras sur son torse, fier comme un pan bien qu'il n'avait pas fait grand-chose…

  Hunter fit face aux deux hybrides, protégeant Fly de sa personne tandis que celle-ci commençait à se relever doucement. Son regard violet témoignait de sa concentration de même qu'il invitait le lézard cornu à attaquer. Chose que ce dernier fit s'en hésiter malgré les protestations de Saïko. Le samouraï écarlate parti à l'assaut de l'échidné noir qui le laissa faire sans bouger. Mais au moment où le lézard fut à quelques mètres, Hunter brandit le poing au dessus de sa tête avant de l'écraser de toutes ses forces sur le sol. Il y eut une impressionnante déflagration qui ébranla toute la zone de combat alors qu'un énorme bloc de pierre venait de jaillir des entrailles de la terre tel un couvercle de bouche d'égout. Hunter l'attrapa à deux mains et le positionna devant lui à la manière d'un bouclier alors que Taoshymiru venait tout juste de bondir sur lui, arme au clair. L'impact fut grandiose. Le bloc de pierre fut littéralement coupé en deux dans un sifflement pure et aigu. Maintenant, Hunter avait un bloc de pierre à chaque main, chose qui aurait put être gênant… si cela n'avait pas été prévu. Brusquement, l'échidné noir rabattit les bras, toujours armé de ses deux blocs de pierre sur Taoshymiru. En un instant, le lézard cornu fut prit au piège puis littéralement écrasé tel un moustique entre les mains d'Hunter. Le samouraï disparut sous les pierres qui volèrent en éclat sous la puissance du choc. Les débris furent dispersés dans toutes les directions alors que le Fléau Rouge tombait à genou; du sang s'écoulait de sa mâchoire serrée.
Satisfait de son coup, Hunter arma de nouveau son poing afin de le rabattre sur le lézard cornu.
Soudain, Saïko apparut au dessus de ce dernier dans une fulgurante bourrasque de vent. Alors qu'il retombait sur son adversaire, il tendit les bras en avant et ceux-ci se mirent à rayonner avec force. Déjà des petites flammèches commençaient à apparaître au creux des mains du renard. Hunter allait être brûlé si il ne réagissait pas. Heureusement pour lui, il réussi à agripper les bras de Saïko au niveau des poignets et il les écarta rapidement, laissant le ventre du jeune goupil totalement à découvert. Il profita alors de cette ouverture pour enfoncer son genou en plein milieu du diaphragme de Saïko. Celui-ci eut le souffle littéralement coupé alors qu'il crachait un peu de salive. Puis Hunter le balança en arrière d'un puissant coup de boule en plein visage. Le jeune renard s'écrasa lourdement contre le sol en gémissant et en se tordant de douleur.

  L'échidné noir était victorieux, mais était-ce fini pour autant ? Loin de là ! Devant son ventre s'était dressé la pointe brillante du katana du Fléau Rouge, prêt à le traverser de par en par. Hunter n'avait pas remarqué que Taoshymiru s'était relevé de sa précédente attaque. Sa carapace résistante avait encaissée le plus gros du choc. Et maintenant que sa garde était inexistante, le samouraï n'avait plus qu'à frapper. Pourtant, contre toute attente, Taoshymiru fut brutalement interrompu dans son geste : une masse rousse venait de lui écraser la tête avant même qu'il 'ait put réagir. Fly ponctua son entrée inopinée en assénant un puissant coup de pied dans le front du lézard cornu qui alla bouler en direction de son camarade. L'échidné rousse alla ensuite retrouver son ami afin de s'assurer qu'il allait bien.

  De leur côté, Saïko et Taoshymiru venaient de se relever -non sans difficultés- de cette contre attaque plutôt dure à encaisser. Ces deux échidnés étaient extrêmement forts malgré leur jeune âge, en particulier Hunter.
Taoshymiru fulminait intérieurement. Il venait de se faire totalement ridiculiser par ses adversaires, pire encore : il n'avait même pas réussi à porter un seul coup ! Quelle humiliation ! Cela ne devait pas rester impuni ! Le samouraï se releva doucement en serrant son arme de toutes ses forces. Il lança un regard dur à Saïko qui venait à peine de se remettre sur pied lui aussi. Il haletait bruyamment. Contrairement à Taoshymiru, il n'était pas aussi résistant aux coups, et ceux de Hunter l'avait durement touché. Malgré tout, il semblait vouloir continuer, il ne voulait pas abandonner son camarade. Même si c'était dur, il devait continuer. Son regard croisa celui de Taoshymiru, un regard qui voulait tout dire : l'assaut allait reprendre et cette fois-ci, ils allaient le réussir.
Les deux équipes se faisaient de nouveau face, le combat allait se révéler ardu. Hunter et Fly attendaient de pied ferme Saïko et Taoshymiru. Ils semblaient sûr d'eux, après tout c'était compréhensible car c'était eux qui menait la danse pour l'instant. Mais tout allait peut-être changer.

  Il y eut un long moment de silence jusqu'à ce qu'une bourrasque de vent particulièrement puissante ne balaye la zone de combat. C'est à ce moment précis que Saïko passa à l'action.
A une vitesse ahurissante, le jeune renard réussi à se hisser juste devant l'échiné noir. Celui-ci ne perdit pas un seul instant et frappa en direction du goupil. Celui-ci se gondola alors sur lui-même avant de se déployer brutalement. Aussitôt, une forte vague de chaleur se diffusa du corps de l'hybride canidé et traversa celui de l'échidné noir. Celui-ci fut alors prit de vertige et tomba à genou, le regard vide : la trop forte chaleur lui avait fait tourné de l'œil. Fly réagit au quart de tour. Voyant son compagnon en difficultés, elle bondit en direction de son adversaire qui se déporta à grande vitesse sur le côté. Il n'eut alors qu'à tendre les bras et à assener un puissant coup de bâton en plein dans les côtes de la jeune échidné. Celle-ci fut propulsée en direction de Taoshymiru qui s'empressa de courir vers elle. Il intercepta la jeune fille d'un coup de queue fulgurant. L'attaque fut si puissante que Fly n'eut même pas le temps de pousser un cri. Elle vola un moment dans les airs avant de s'écrouler face contre terre, momentanément H.S.
C'est à ce moment là que Hunter réussi à retrouver ses esprits. Il constata avec horreur que son amie était au sol, immobile et surtout blessée : les épines de la queue de Taoshymiru s'étaient enfoncés dans le corps de Fly, la touchant au sang. Traversé par un frisson, Hunter se redressa d'un bond avant de tourner la tête vers Taoshymiru. Celui-ci le défiait du regard. L'échidné noir serra les poings avant de fondre sur son adversaire, hors de lui. Apparemment, il n'appréciait pas du tout qu'on s'attaque à son amie. Taoshymiru le laissa venir en souriant et lorsque l'échidné fut à porté, il assena un rapide coup de katana. Hunter réussi à l'éviter d'une roulade sur les côtés avant de se ruer à nouveau sur lui. Il frappa violement le torse du lézard cornu qui se plia sous le coup. Mais il profita aussi de l'empressement de l'échidné pour effectuer un redoutable balayage de la queue. Le coup fut si fort qu'Hunter tourbillonna sur lui-même au dessus du sol, et avant même qu'il ne retombe au sol, le samouraï vermeil lui assena un terrible coup de genou dans les flancs. Hunter poussa un cri qui fut brutalement interrompus par une main qui se plaqua sur sa gorge. Taoshymiru le retenait avec force et il s'empressa de pilonner le visage de l'échidné noir d'une série de coup de poings très puissants. Puis il le balança dans les airs. Hunter n'eut même pas le temps de réagir qu'une silhouette aux couleurs flamboyantes le traversa en un instant. Aussitôt, il put sentir une vive douleur le déchirer au niveau même de la poitrine. Saïko venait de lui donner un puissant coup de serpe pile dans sa cicatrice, et la force du coup combiné à la vitesse du renard avait suffit à réveiller cette vielle blessure endormie. Hunter était sacrément sonné, son corps était ballotté par les rafales de vent glacé des montagnes. Il retomba lourdement au sol, mais par une force mystérieuse, il réussi à se relever comme si de rien n'était. De son visage noir s'écoulait beaucoup de sang. Il avait la mâchoire serrée, il semblait souffrir en silence.

  L'échiné noir était en mauvaise posture. Il était encerclé avec devant lui Taoshymiru, prêt à lui sauter dessus au moindre geste, et derrière lui Saïko, capable de l'épingler avec sa vitesse. Et Fly qui n'était toujours pas revenue a elle. Hunter n'avait pas d'autre choix d'attaquer avant que cela ne soit le contraire, mais qui ? Son esprit stratégique lui indiquait d'attaquer le plus faible des deux, à savoir Saïko. Sans perdre instant, il se retourna vers le renard, pour s'apercevoir qu'une énorme boule de feu lui fonçait dessus à toute vitesse. In extrémiste, l'échiné noir baissa la tête. Il put sentir une forte chaleur lui lécher le dos avant de disparaître derrière lui. Lorsqu'il releva la tête, Saïko avait disparut. Il n'eut pas le temps de se rendre compte de ce qui était en train de se passer qu'une lame rougeoyant et extrêmement brûlante le traversa le ventre. Une grande quantité de sang s'écoulait de la blessure de l'échidné alors que ses gémissements de douleur s'élevaient lentement vers le ciel. Hunter avait évité la boule de feu, mais Taoshymiru l'avait justement utilisé pour enflammer sa lame et ainsi causer un maximum de dégâts. L'échidné noir s'était fait avoir. 

- Sans ta petite copine tu ne fait plus vraiment le malin, hein Hunter ? Susurra cruellement Taoshymiru à l'oreille de l'échidné.

  Puis rapidement, le samouraï écarlate s'écarta d'Hunter en retirant par la même occasion sa lame brûlante de ses chaires. L'hybride noir tituba un moment, encore ébranlé par la douleur. Mais un petit bruit au dessus de lui attira son attention. Il leva la tête et pus contempler avec horreur une immense colonne de flamme foncer droit sur lui. Prit par surprise, Hunter n'avait pas le temps de s'enfuir : il allait être brûler vif.
Mais au moment de l'impact, le corps de l'échidné noir fut projeté sur les côtés. Les flammes s'écrasèrent au sol dans une grande explosion enflammée. Le renard roux -qui avait lancé l'attaque- r'atterrit au sol pile à l'endroit où était tombé son attaque. Il tourna doucement la tête en direction de son adversaire.
Il était couché sur le dos. Une petite échiné rousse le recouvrait. Fly venait de sauver la vie d'Hunter. Celui-ci n'en croyait pas ses yeux.

- Est-ce que ça va Hunter ?! T'es blessé ! Pardonne moi, j'aurais du mieux te protéger ! C'est entièrement ma faute ! Je m'en veux tellement !... Implora Fly les larmes aux yeux.
- C'est… rien Fly. C'est pas ta faute. Je vais m'en tirer, ne t'en fait pas. Déclara Hunter afin de rassurer son amie.
- Ça j'en doute fort, mon vieux !
  Taoshymiru s'avançait lentement vers les deux échidnés en faisant tournoyer son katana entre ses doigts. Saïko le suivait silencieusement.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 07:26:35 pm
Cinquième et dernière partie ! Halleluya !


  A cet instant du combat, l'équipe d'Hunter et de Fly était en très mauvaise posture. Si ils ne faisaient rien, ils allaient sans doute perdre. Mais Hunter n'était pas vraiment en mesure de se défendre, il ne restait plus que Fly pour se dresser face à ses adversaires et malgré sa vitesse considérable, cela allait sans doute se révéler très dur. Déjà, Taoshymiru se rapprochait de plus en plus. Fly devait agir, protéger son compagnon, et cela au péril de sa vie. Elle prit son courage à deux mains et fonça en direction du samouraï écarlate.
En un éclair, elle se retrouva face au Fléau Rouge. Elle voulut lui porter une attaque mais avant même qu'elle ne réagisse, un flot de sang s'échappa des yeux de Taoshymiru et atterrit sur le visage de l'échidné rousse. Le sang l'aveugla aussitôt et Fly poussa un cri de stupeur. C'est à ce moment là que le Fléau Rouge agrippa la gorge de la jeune fille et commença à l'étrangler. Fly se mit à paniquer et malgré ses efforts pour se dégager de la poigne du lézard, elle ne parvint à s'échapper. Taoshymiru laissa échapper un sourire alors qu'il renforçait encore plus la pression sur le cou de l'échidné. Celle-ci avait de plus en plus de mal à respirer. Hunter regardait la scène, les poings serrés. Il était totalement hors de lui ! Il tenta de se relever.

- Fly !! Hurla t-il désespérément.

  Taoshymiru venait d'enfoncer son poing dans le ventre de la jeune échidné qui se courba sous la douleur. Le lézard cornu poussa un rire mauvais. Comme s'était plaisant pour lui de faire souffrir un être aussi sans défense.
Saïko, lui, ne semblait pas vraiment apprécier ce comportement vu le regard noir qu'il lançait à son camarade. Mais le Fléau Rouge s'en fichait, il était bien trop occupé à faire souffrir. Il frappa violement Fly d'un coup de genou dans ses côtes.

- Arrête ça tout de suite, connard ! Lâche là !! Vociféra Hunter alors que d'étranges flammes blanches s'étaient misent à danse autour de son corps.
- La ferme ! Ton tour viendra, ne t'en fait pas… hé hé hé ! Rétorqua Taoshymiru.
- Il à raison, Taoshymiru ! Déclara à son tour Saïko. Ça ne sert à rien de...
- Tu va pas t'y mettre toi aussi, Saïko ! Sale petit imbécile ! C'est moi qui commande ici !!

  Le Fléau Rouge assena un coup de boule d'une grande intensité au visage de Fly. Celle-ci se mit à saigner alors qu'elle gémissait de douleur. Saïko serra les dents. Ce que faisait Taoshymiru était monstrueux, mais que pouvait-il faire ? Il n'allait quand même pas attaquer son propre compagnon…
Hunter, lui, ne pouvais plus tenir comme le prouvaient ses grognements. Son regard s'était assombrit et le blanc de ses yeux était devenu totalement violet. Les flammes de son corps avaient doublé d'intensité et des veines blanchâtres étaient apparut sur son corps couleur charbon. Quelque chose était en train d'arriver…
Taoshymiru laissa tomber brusquement Fly qui s'étala de tout son long contre le sol. Le lézard cornu prit en main son katana. Cette fois, il allait l'achever. Il s'avança vers Fly et brandit son bras armé au dessus d'elle. L'échidné rousse était bien trop hébétée pour s'enfuir. Le Fléau Rouge esquissa un sourire malveillant avant de rabattre son bras sur elle.

  Soudain, le corps massif du lézard cornu s'éleva dans les airs, frappé en plein visage par une masse noire enflammée. Taoshymiru s'étala au sol, le visage en sang. Il lança un bref coup d'œil vers la chose qui venait de le frapper : c'était Hunter !
Il avait réussi à sauver sa compagne mais son apparence avait changée. Il semblait maintenant bien plus fort et surtout bien plus rapide. Son regard était emplit de haine, il faisait peur à voir.
Après avoir relevé son amie, Hunter s'avança vers ses deux adversaires. Ses mains étaient consumées par des flammes blanches -tout comme le reste de son corps d'ailleurs- et il dévisageait Taoshymiru avec une haine non dissimulée.

- Espèce de salopard !! Tu va payer pour ce que tu as fais !! Hurla l'échidné démonisé.

  Aussitôt, il tendit le bras en direction du lézard cornu. Sa main massive se mit alors à rayonner d'une lueur blanche, puis brusquement, une immense colonne d'énergie de la même couleur jaillit de celle-ci et fonça à toute allure sur le samouraï rouge. Celui-ci réussi à bondir sur le côté avant que l'attaque ne le touche. La colonne d'énergie continua sa course avant de rentrer en collision avec l'une des innombrables tours de la zone. Celle-ci vola littéralement en éclat sous une terrible explosion blanche. Les débris fumant basculèrent dans le vide avant de disparaître derrière les nuages qui recouvraient l'horizon. Taoshymiru dégluti en regardant la scène, il l'avait échappé belle, mais il n'était pas sorti d'affaire pour autan. Déjà, Hunter se préparait à lancer une nouvelle attaque. Aussitôt, le lézard cornu s'empressa de rejoindre Saïko.             

- Viens Saïko ! On doit pas rester là ! Réfugions nous dans le temple ! 

  Le jeune renard ne protesta pas car son camarade avait raison. Hunter était devenu bien trop puissant pour se risquer de l'attaquer, surtout après une telle démonstration de force. Ils devaient fuir et le temple leur serait très utile pour se cacher.
Le goupil et le lézard cornu s'élancèrent alors en direction du pont de corde qui les séparait du vieux temple le plus rapidement possible. Hunter les prit en chasse, suivit par Fly qui avait un peu récupéré ses forces. L'échidné noir était animé par la vengeance et il n'allait pas laisser ses adversaires s'en tirer. A plusieurs reprises, celui-ci manqua de peu les deux hybrides fuyards. Il essayait de les écraser de ses poings mais à chaque fois, ils arrivaient à éviter ses attaques. Les coups d'Hunter étaient si puissants qu'ils soulevaient la terre comme dans une explosion.

  Saïko et Taoshymiru réussirent finalement à atteindre le ponton de bois. Celui-ci n'était pas très rassurant car les planches de bois dont il était composé tombé en morceau. La traversée n'allait pas être sans risque.
Sans perdre instant, les deux hybrides s'engagèrent sur le pont. Ils avancèrent le plus rapidement possible en prenant soins d'éviter les planches de bois les plus fragiles. Hunter et Fly étaient juste derrière eux. Leur vitesse considérable leur permit de les rattraper très rapidement. Taoshymiru pouvait sentir la présence du démon Hunter juste derrière lui, aussi il se tourna vers son camarade en continuant de courir.

- Saïko ! Fait quelque chose, bon sang ! Bloque leur la route !

  Le jeune renard se mit à chercher un plan aussi rapidement que possible. C'est alors qu'il eut une idée. Saïko commença à s'élever dans les airs en prenant un peu plus de vitesse avant de rester juste devant Taoshymiru. Il l'invita à gripper sur son dos. Celui-ci s'exécuta sans protester. A présent accroché sur le dos du goupil, ce dernier se retourna en direction des deux hybrides échidnés tout en continuant d'avancer en volant. Il tendit un bras et propulsa une grande boule de feu vers eux. Les échidnés réussirent à l'éviter et la boule de feu s'écrasa juste derrière eux. Mais les flammes se mirent à ronger les cordes et les planches de bois déjà instable du pont. C'est alors que le pont céda, précipitant Hunter et Fly dans le vide. Ceux-ci n'eurent que le temps de s'accrocher aux cordes afin de basculer vers le côté de la crevasse qui leur faisait face. Ils avaient échappé à la chute mortelle, mais maintenant il fallait remonter grâce aux cordes.
Pendant ce temps, Saïko et Taoshymiru avaient réussi à rejoindre le temple par la voie des airs. Ils avaient du temps d'avances sur leurs poursuivant et ils devaient en profiter.
Les deux hybrides faisaient maintenant face aux portes du temple, deux immenses plaques de bois et d'or recouvertes de poussières. Elles étaient si grandes qu'on aurait cru que seul un géant serait capable de l'ouvrir, chose qui n'était pas totalement exclu car malgré tous les efforts de Taoshymiru et Saïko, la porte ne voulait décidément pas s'ouvrir. Même les attaques au katana du samouraï étaient inutiles. Comment pouvaient-ils rentrer à l'intérieur du temple ? Saïko eut l'idée de s'introduire en cherchant une ouverture en hauteur. Le jeune renard s'éleva donc dans les airs à la recherche d'un trou ou d'une quelconque fenêtre. Ses recherches ne s'avérèrent pas très fructueuses, aussi il décida de redescendre. Malheureusement, lors de sa manœuvre, une explosion blanche le propulsa en arrière et il chuta dans le vide. Il s'écrasa brutalement au sol, non loin de Taoshymiru qui avait dégainé son katana. Son regard vert/jaune était rivé en direction de la crevasse qu'ils venaient de traverser : Hunter et Fly venaient de remonter. Ils étaient donc piégés aux portes du temple, ils n'avaient plus moyens de s'échapper, ils allaient devoir se battre.

- Vous pouvez plus m'échapper maintenant ! Hurla Hunter à l'intention de ses adversaires. Vous allez crever, bande de salopards !
  Taoshymiru s'avança d'un pas vers l'échidné noir.
- Transformé ou pas, je vais te réduire en bouillit !
  Taoshymiru pouvait bien parler, mais au fond de lui, il savait que sa victoire était plus qu'incertaine. Face à Hunter et à sa nouvelle forme, il allait très certainement passer un sale quart d'heure.
Saïko s'approcha de son camarade et lui lança un regard rassurant.
- Quitte à ce que nous combattions à mort, autant donner le meilleur de nous même, monsieur Taoshymiru. Nous vendrons chèrement notre peau…
  Taoshymiru resta silencieux mais il hocha la tête de haut en bas. Son camarade avait raison, ils allaient vaillamment se battre, jusqu'à la mort ! Les membres des deux équipes se mirent alors en position d'attaque…

  Alors que les combattants se préparaient au combat, un bruit sourd se fit entendre depuis l'intérieure même du vieux temple. Toutes les têtes se rivèrent en direction de la porte principale. Il y avait quelque chose à l'intérieur… quelque chose qui semblait avancer vers eux. Les bruits de pas résonnaient et s'intensifièrent, signe de l'avancé de la chose qu'abritait le temple. Le sol tremblait de plus en plus. Quoique cachait l'édifice, cette chose devait être énorme ! Les bruits de pas se stoppèrent subitement et la zone fut plongée dans un silence inquiétant. Aucuns des combattants ne se risquèrent à bouger, ni même à communiquer entre eux. Ils attendaient de voir si le bruit allait revenir ou non.

  Et c'est alors que la gigantesque porte du temple fut brutalement défoncée depuis l'intérieur dans un vacarme assourdissant. La chose était en train de pilonner les grandes plaques de bois avec une force ahurissante ! Les secousses provoquées étaient si puissantes que tout le monde s'écroula au sol. Soudain, la porte entière vola en éclat. A l'intérieure, tout était noir et silencieux. On avait du mal à croire que quelque chose était en train de tout saccager il y avait de cela quelques secondes. Les combattants se redressèrent lentement, tout en faisant face à l'entrée obscure. On ne voyait rien à cinq mètres mais malgré le retour au calme, chacun avait la désagréable impression d'être observé. Au début, rien ne se passa, mais après quelques secondes…
Une immense forme ailée noire jaillit depuis les ténèbres et s'envola vers le ciel. La masse sombre se mit à zigzaguer partout avant de se poster juste devant la lune. La gigantesque silhouette battait des ailes frénétiquement et observait son royaume avec fierté. Son grand corps de félin scintillait à la lueur de l'astre lunaire, ses écailles avaient d'ailleurs la consistance de l'acier brunie par la rouille, ce qui laissait supposer qu'il était ici depuis des temps immémoriaux. Sa longue queue se mit à s'agiter fortement lorsque sont regard se posa sur les hybrides effrayés.
La créature volante plongea en piquée vers leur direction à grande vitesse avant de redresser à seulement quelques mètres des combattants. Les battements de ses ailes soulevaient des tonnes de poussières. La créature noire se déposa lourdement sur le sol, provoquant presque un véritable tremblement de terre. Une fois totalement atterri, le monstre se redressa fièrement, surplombant les hybrides de sa hauteur impressionnante. Cette créature dégagea un charisme intimidant, une aura mystique et imposante, presque divine. Ses yeux d'un bleu glacial fixaient les intrus qui l'avaient dérangé avec haine et sauvagerie. Son long cou se balançait lentement de gauche à droite et sa mâchoire garnie de dent s'ouvrit brusquement. La créature déploya brutalement les ailes et se cambra sur ses pattes arrière.
Alors, là zone toute entière fut traversée par un puissant hurlement, un cri suraigu, vibrant comme si les entrailles du monstres n'étaient faites que de métal. Son hurlement s'éleva jusqu'au ciel assombri par la nuit. Le monstre était prêt à attaquer quiconque se dresserait devant lui, il châtierait tout les intrus qui avaient pénétrés son domaine. Les combattants allaient maintenant affronter un nouvel ennemi. Saïko, Taoshymiru, Hunter et Fly faisaient maintenant face au seigneur tout puissant du temple, le monstre ailé, le légendaire dragon noir Black Fly !         

Et voilà, fini. Maintenant, il n'y a plus qu'à croiser les doigts ^^.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Février 23, 2009, 07:33:01 pm
Hihi, je savais bien qu'il fallait impérativement limiter la taille des posts. Je te l'avais dit Wolfgang. -_-'

Saïko c'est trop fort.^^' J'en ai pour un moment à tout lire.
Se prépare un paquet de pop corn.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Capita le Février 23, 2009, 07:46:07 pm
/me prend le pop corn

Prête moi z'en un peu éoè

Saïko, je n'ai jamais vu un post qui ... Qui... Soit tellement long o_o ! Enfin venant de ta part ...
Bon sinon tu me dois un post sur AOM */SBAF*


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Février 23, 2009, 08:05:37 pm
*va se suicider*

Bon, j'vais me lire ça, moi aussi. Impressionnant, la taille du truc ...

Edit : Pfiou, fini. Bravo, Saïko. Des descriptions tout simplement énormes ... Cependant, les fautes, mon Dieu ! In extremis, ça te dit rien ? M'enfin.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Février 23, 2009, 09:44:53 pm
Oui je sais, c'est effrayant. Moi même ça m'effraye en fait ^^", mais c'est la premier fois que j'écris autant, et en plus à cause d'AOM, j'ai appris à décrire comme un malade !

Désolé de vous faire ça les amis. ^^"
Hunter : Holly sh*t ! J'avais pas vu ça -_-" J'ai honte, mais c'est dur de trouver toutes les fautes dans un texte aussi long ! (excuse à 2 balles...) La ferme la parenthèse ! è_é
Au moins "In extremis" c'est pas pire que mon frère : tout le monde se souvient encore de son légendaire "jet nocide" XD Mais je m'écarte. (encore une excuse à 2 balles...) Mais ferme là parenthèse !

P.S: Maintenant que c'est fini, je vais pour me livrer corps et âme à toi Capita !... Enfin à notre topic quoi...>.>"


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Février 24, 2009, 12:19:10 am
Déjà, un gros désolé pour les 1h15 de retard, j'ai un peu traîné je l'avoue. ^^"
Bref voilà mon combat et ensuite, place au vote !

---------------------------------------------

Adabat, région chaud et reculé de Mobius où le soleil, la mer, la jungle et les ruines forment un décor de rêve. Pourtant, bien au-delà des plages de sable blanc et des maisons sur pilotis, perdu dans la jungle en plein cœur des ruines des vieux temples, le calme si habituel à la région avait laissé place à un vacarme incroyable mélangeant chute d’arbres, explosion et cries de rage. Sur ce temple entouré par des cascades d’eau claire, deux ombres, une noire et une rouge se déplaçaient à grande vitesse en rentrant en collision régulièrement.  L’une d’elles était celle de Wolfgang le loup noir. Ce dernier, le visage agressif, évitait des éclairs violets lancé par Soto le loup maléfique.
« - Tu penses pouvoir m’arrêter ?! Moi, le grand Soto !
- La ferme ! Jamais je te laisserai dominer ce monde ! Répliqua Wolfgang. »
Les deux loups rentrèrent à nouveau en collision dans un bruit sourd. Soto fut éjecté contre un mur et tomba lourdement au sol. Wolfgang s’approcha de son double maléfique.
« - Je vais te renvoyer sur Moebius et plus jamais tu ne reviendra dans ce monde ! »
Wolfgang leva le bras pour donner le coup final à Soto, mais avant d’avoir le temps de lancer l’attaque, le sol se mit à tremblé.
 « - Mais qu’est ce que… ? »
Les deux loups levèrent les yeux vers le ciel où une sorte de trou noir s’était formé. Un immense vaisseau spatial. Hypnotisé par le spectacle, Soto et Wolfgang ne pensaient même plus à leur combat. Avant même que l’un des deux puisse réagir, un puissant rayon de lumière verdâtre les entoura. Soto chercha à passer au travers, mais il fut vite repoussé. Les deux loups sentirent leurs corps quitter le sol lentement sans pouvoir réagir, puis une violente lumière les aveugla.

« - Oh ma tête… »
Wolfgang ouvrit faiblement les yeux. Sa vision était trouble. Il chercha a comprendre ce qu’il lui était arrivé… Rien. Aucun souvenir. Il se redressa lentement et regarda autour de lui.
« - C’est quoi ça ?! »
Une cellule aux murs métallique sombre et humide. Les murs étaient couverts de marque de griffure et autre. On pouvait entendre des gouttes d’eau tomber du plafond et raisonner entre les murs. Il n’y avait qu’une porte, assez grande, fermé par des sortes de barreau électrifié horizontales. Puis, juste a quelques centimètres de lui, Soto, allongeait au sol encore inconscient. Le loup noir s’approcha de lui et le secoua.
« - Soto ! Réveille toi ! On a un problème ! »
Il remarqua que le loup rouge avait un étrange collier en métal gris argent avec une sorte de petite pierre verte et un bracelet identique. Lui aussi avait les deux bijoux peu élégants.
Soto remua faiblement avant de se réveiller à son tour. Son premier geste fut de regardé s’il avait toujours ses lunettes sur la tête. Une fois rassuré, il regarda à son tour autour de lui. Mais ce fut le collier et le bracelet qui attira son attention, ce genre de lieux, il en avait l’habitude sur Moebius.
« - C’est quoi ces trucs ? Me dis pas qu’on est en prison là ?!
- Malheureusement on dirait bien… Et c’est sans doute à cause de toi ! Répliqua Wolfgang.
- Boucle là ! Si Monsieur Wolfgang était resté à sa place, on n’est serait pas là !
- La ferme ! Ce n’est pas le moment, ni l’endroit !
- Au contraire, réglons ça une bonne fois pour toute ! »
Les deux loups commencèrent à faire briller leur aura autour de leur poing. Mais avant que le combat commence, la porte électrique se désactiva pour laisser entrer deux gardes robotiques, deux autres étant restés à l’extérieur.
« - Suivez nous… fit l’un des gardes d’une voix neutre et robotique.
- Tu penses que l’on va t’obéir ? Cria Soto en se jetant sur l’un des robots. »
Dès la première seconde d’agressivité de Soto, le collier de se dernier se mit à faire un petit son avant de lui lancé une violente décharge électrique qui le fit tombé au sol dans un hurlement de douleur. Wolfgang eu un pas de recule. Qu’est ce qui se préparait ? Des colliers électriques et des gardes de prison…
Les deux loups, face aux choix très très limité à leur disposition, avancèrent dans le couloir entouré par les quatre gardes. Ils prirent un grand ascenseur qui semblait monter les étages en une fraction de seconde. Ils furent conduits dans une salle entièrement blanche, avec juste  un immense écran vidéo et une machine à téléporter. L’écran s’alluma et un alien a l’allure de requin apparut avec un sourire légèrement sadique.
« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir pour ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont relié par une chaîne laser qui vous oblige a rester au maximum à dix mètre l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant deviens ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ahahah… attention a ne pas perdre la tête ! »
Un silence s’installa. Wolfgang et Soto essayaient comprendre ce qui leur arrivait. Soto secoua la tête comme pour reprendre ses esprits.
« - C’est quoi ce bordel ?
- Silence hybride ! Dit l’un des gardes. Montez dans le téléporteur ! »
Sans vraiment avoir le choix, les deux loups montèrent sur la plateforme du téléporteur. Menacé par les armes des gardes, l’un comme l’autre avait bien envie de passer à l’attaque. Un garde activa le téléporteur et les deux loups disparurent dans une lumière légèrement bleue.

Arrivant sur le toit d’un immeuble au milieu d’une immense ville futuriste, les deux loups étaient un peu perdus. Avant de dire un mot, un petit écran volant se mit a tourné autour d’eux avec le visage de Zeskoil sur l’écran.
« - Bienvenue à Motropolis ! Cette ville sera votre terrain de combat. Gagnez sinon… mourez ! Ahahah… Vos adversaires se trouvent sur l’immeuble d’en face. Ils se nomment Kayra et Symiu. Bonne chance ! »
Puis l’écran disparut dans le ciel. Les deux hybrides avaient remarqué les multiples caméras placées un peu partout autour d’eux au milieu des immenses immeubles. Wolfgang s’approcha du bord et regarda dans le vide. En dessous, des voitures volantes par centaine et un vide sans fond.
« - Bon, je crois que nous n’avons pas vraiment le choix… Dit Wolfgang d’une voix neutre.
- Génial ! Je vais enfin pouvoir librement me défouler ! S’écria avec joie Soto.
- Certainement pas ! Tu n’es pas là pour faire un massacre !
- Tu penses que tu vas m’empêcher de m’amuser ?
- Bien sûr, c’est vraiment drôle de tuer ! Abruti !
- Et c’est une arme qui dit ça ? C’est toi l’abruti le noir ! »
Wolfgang donna un violent coup de poing à Soto qui l’évita de justesse pour enchaîner avec un balayage qui fit tomber le loup noir. Ce dernier se réceptionna et fit un bond en arrière en se mettant en garde. Les deux hybrides se faisaient face prêt à se battre. Soto avec son sourire sadique, Wolfgang avec son regard froid. Se jetant l’un sur l’autre, ils se mirent à échanger une série de coups de poings et de pieds à une vitesse folle sans réussir à se toucher. Wolfgang réussit à frapper Soto qui vola vers le bord de l’immeuble. Le loup rouge ouvrit les yeux et vit au dessus de lui une jeune louve et un tigre blanc. Il se releva d’un bond pour faire face au nouveau venu. La louve prit la parole d’une voix un peu timide.
« - Vous êtes bien Wolfgang et Soto ?
- Oui… répondit le loup noir d’une voix neutre. C’est vous nos adversaires ?
- Exacte, fit le tigre blanc, et j’ai bien peur que nous allons devoir nous battre. »
Soto s’approcha de Kayra avec un sourire charmeur.
« - Mademoiselle, vous êtes de toute beauté, je suis le grand Soto, mais je vous autorise à m’appeler simplement Soto.
- Hé ! »
Symiu n’avait pas l’air d’aimer le comportement du loup rouge et chercha à me mettre entre lui et Kayra. Soto, ne supportant pas être déranger lors d’une phase de séduction, jeta Symiu à terre d’un revers de la main. Voilà, le combat était lancé maintenant. Symiu regardait Soto d’un regard noir en se tenant la joue. La louve se précipita au côté de son équipier pour l’aider à se relever.
« - Commençons le combat puisque nous n’avons pas le choix. »
Wolfgang et Soto se mirent en garde. Ils possèdent exactement la même, on avait l’impression que l’un était le reflet de l’autre. Soto avait toujours son sourire sadique.
« - Désolé les gamins, mais vous avez perdu d’avance !
- La ferme Soto ! Ils méritent d’avoir une chance… »
Symiu fut le premier à charger en direction de Soto. Le tigre sauta par-dessus le loup qui le suivit des yeux, mais grosse erreur, Kayra en profita de cette diversion pour frapper Soto en pleine mâchoire. Wolfgang eu un petit sourire de voir son double maléfique tomber dans un tel piège.
« - Sales morveux… »
Soto se releva d’un bond le regard enragé. Il se téléporta pour apparaître juste devant Symiu et lui donner un violent coup de genoux en plein estomac. Le tigre tomba à genoux sous le coup. Soto l’attrapa à la gorge et le souleva au dessus du sol avec un rire sadique. Wolfgang restait un peu en retrait, juste avant d’éviter un rayon lumineux envoyé par Kayra. Wolfgang fit face à la louve qui avait l’air un peu perdu entre Soto et Wolfgang et ne savait pas trop comment agir. Elle attaqué le loup noir, mais elle ne quitté pas des yeux Soto. Justement ce dernier venait de jeter le tigre dans le vide. Entraîner pas la chaîne, la louve glissa vers le bord et tomba à son tour.
« - Voilà, le problème de ses morveux est réglé ! S’écria fièrement Soto. »

Symiu avait un peu reprit ses esprits avant de s’apercevoir qu’il tombait en chute libre.
« - Le salaud ! »
Puis un crie attira son attention.
« - Kayra ! »
Voyant que la jeune louve avait entraîné dans sa chute, le tigre planta ses griffes dans le mur de l’immeuble pour ralentir sa chute et se retrouver à la hauteur de sa jeune amie. Le tigre attrapa sa coéquipière de sa main libre et utilisa ses puissantes jambes contre l’immeuble pour enchaîner une série de saut entre façade de bâtiments et voitures volante pour atterrir sur la terrasse d’un immeuble un peu plus bas.
« - Tu n’as rien ? Demanda l’hybride blanc.
- Non ça va aller… Et toi ? Ce loup ne t’a pas fait de cadeaux.
- Oui, il est très fort… Mais ça va aller, tu me connais, je suis solide ! »
Rassuré, la louve fit un petit sourire amusé avant de regarder en direction du toit d’où ils venaient. Elle voyait Wolfgang les regarder.
« - Viens Symiu, faut préparer un plan. »

Soto, toujours fier de sa victoire, t’apprêtait déjà à repartir quand Wolfgang le coupa net dans son délire de gagnant.
« - Suis moi, ils ont réussit à se rattraper.
- Quoi ?! »
Soto s’approcha du bord et vit les deux hybrides s’enfuirent en contre bas. Wolfgang avait un petit sourire face au talant de ses adversaires, contrairement à Soto qui ragé aussi bien intérieurement qu’extérieurement.
« - Tout ça c’est ta faute le noir ! Monsieur ne veut pas faire du mal aux innocents ? Je te signale que là, c’est nos vies qui sont sans doute en jeu !
- Tu vas la fermer à la fin ?! Viens on va les suivre. »
Les deux loups sautèrent dans le vide à l’exception qu’ils se télèportèrent pour arriver sur la terrasse. Ils regardèrent autour d’eux pour voir qu’ils voyaient Kayra et Symiu, mais ils avaient déjà disparût. Ils prirent donc la même direction sans avoir plus d’indice.

Au bout de quelques minutes de marche, les deux hybrides loups arrivèrent à un immense pont suspendu éclairé par la lumière du soleil. Pour une ville où la technologie était si développée, Wolfgang était surprit de voir à quel point les choses étaient propres. On y trouvait même de nombreux parcs. Mais perdu dans ses pensés, il ne vit pas Symiu sortir de l’ombre pour se jeter sur lui.
« - Chacun son tour on dirait, ricana Soto »
Mais occupé à ricaner, Soto ne fit pas attention aux rayons lumineux de Kayra qui le frappèrent en plein dans le dos. Le 2ème round venait de commencer.

Wolfgang avait remarqué que la détermination dans les yeux de ses adversaires avait grandit. Ceci le fit sourire. Soto lui, fonça à nouveau tête baissé comptant plus sur sa puissance que sur une stratégie. Il donna un coup de poing à Kayra qui l’évita et enchaîna directement avec un coup de pied dans le visage de Symiu qui esquiva de justesse. Wolfgang passa à l’attaque à son tour. Il se téléporta et bloqua Symiu par surprise.
« -Sautes le plus haut possible Soto ! Ne discute pas ! »
Comprenant la technique de Wolfgang, il sauta en grimaçant de dégoût à l’idée d’obéir à son ennemi. Le loup rouge sauta et trouva Wolfgang et son adversaire à quelques dizaines de mètres du sol. Le loup noir tourna sur lui-même pour prendre de la vitesse avec le tigre qui essayait de se libérer en poussant des crie de rage. Symiu fut éjecté à toute vitesse vers Soto qui le frappa un grand coup de poing en direction de Wolfgang. Les deux loups s’échangèrent Symiu comme s’il s’agissait d’un ballon puis Wolfgang frappa le tigre dans le dos avec un violent coup de pied pour le propulser vers le sol où le félin d’écrasa dans un bruit sourd en soulevant un nuage de poussière. Les deux loups retombèrent au sol à leur tour. La poussière retomba et Symiu apparut, debout, affaiblit mais toujours sur ses jambes avec un sourire moqueur.
« - Elle est belle ton idée le noir ! Critiqua Soto. »
Kayra qui elle aussi avait eu droit à une chute au même titre que son ami à cause de la chaîne, s’en était mieux sortie.
« - Symiu, reste en arrière, je prend le relais.
- Non, ils sont trop forts !
- Ne t’inquiète pas, j’ai ma petite idée… »
La louve se mit en garde et attendit un signe de ses adversaires. Bien sûr, Soto attaqua bêtement et sauta pour se jeter sur la jeune fille, mais cette dernière fit apparaître à la dernière seconde un bouclier d’énergie contre lequel Soto se retrouva écrasé.
« -Vas y ! Il est sonné, profites en ! Cria Kayra à Symiu. »
Le tigre attrapa le loup par la jambe et le jeta contre qui réussit à l’évité, mais fut emporté par la chaîne a son poignet. Avant que les loups puissent se relever, le tigre et la louve leur laissèrent un rayon glacial et une pluie d’éclair d’énergie. Ils avaient comprit le point faible des deux loups, s’il y avait un bon travaille d’équipe face à eu, leur manque d’organisation les empêché de bien se battre et donc leur puissance ne servait à rien.
La fusion des deux attaques avait créé une explosion autour des deux loups. Le tigre eu un petit sourire de soulagement, espérant que le combat s’arrête là, mas ce n’était pas sans compté Soto qui sortit du nuage de fumé. Son corps était blessé, mais il en fallait plus pour stopper Soto. Wolfgang le suivait derrière, couvert de petites blessures lui aussi. Les deux combattants s’avancèrent vers leurs adversaires, le score était à égalité. Saule Kayra n’avait pas encore était vraiment touché pour le moment.

Dans ce soin calme de la ville, le combat ne passé pas inaperçu, bien au contraire. Entre le bruit d’explosion des attaques d’énergie de Soto et Kayra et le corps à corps entre Wolfgang et Symiu, le combat faisait rage sans pour autant avoir une équipe dominante et une dominait. En effet, le manque de puissance de Kayra et Symiu était compensé avec un très bon travail d’équipe et la puissance de Wolfgang et Soto entravé par leur manque d’organisation. Plus d’une fois, les deux loups s’étaient portés des coups plus ou moins accidentels, ce qui débouché toujours par une prise de tête, une porte ouverte pour leur adversaire dans leur défense.

Emporté dans un combat sans merci, les quatre hybrides ne virent même pas qu’un danger arrivait. Deux robots, d’assez grande taille, arrivèrent sur les lieux du combat. Tout d’abord invisible aux yeux des combattant prit dans leur combat, l’une des machines tira un coup de feu. La balle passa à quelques millimètres de la joue de Wolfgang, lui arrachant quelques poils. Le combat s’arrêta net.
« - Cible d’origine animal… Destruction… fit la voix métallique d’une des machines.
- Ah oui ? Répondit Soto. Et bah moi je dis, cible d’origine robotique… Détruire sur le champ ! »
Avec l’aide de Wolfgang, les deux robots tombèrent en pièce en quelques secondes. Wolfgang fit signe aux deux autres que le danger était écarté. Mais alors qu’ils allaient reprendre le combat, des dizaines de robots identiques aux deux autres apparurent de nulle part et les encerclèrent.
« - Ce sont des rapide dit donc…Dit Kayra d’un air une peu inquiète.
- Ouais, ça craint du boudin… répondit Symiu sur le même air.
- On fait quoi maintenant le noir ?
- Je t’ai dis de la fermer Soto ! »
Les quatre combattants se retrouvèrent dos à dos et encerclé. Au dessus, le petit robot volait avec l’image de Zeskoil en train de s’amuser devant la scène.
« - Ahahah… ma partie préférée du combat… La mort subite ! »

--------------------------------------------

Voila, bon, c'est pas aussi gros que Saïko donc pour le champion, j'aurai pu faire mieux mais j'ai été pas mal occupé donc j'ai un peu était prit de court vers la fin. ^^" je ferai beaucoup mieux au prochain tour... enfin si j'y arrive. XD Maintenant place au vote maintenant !

Donc comme toujours, les réponses doivent être argumenté et absolument tout le monde est libre de voter. Bon malheureusement avec Foxy et Chade en moins, ça va un peu modifier les choses, mais je vais me débrouiller vous inquiètez pas. ^^

Allé, c'est a vous de voter ! Vous avez 2 semaines.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Février 25, 2009, 07:20:46 pm
Salut la compagnie !

J'ai tout lu d'une traite et je dois dire que j'ai été soufflée !! Tant de talents dans vos écrits, de la description à couper le souffle et une pointe d'humour pour chaque texte.... C'était tout simplement splendide !!

Même si les votes sont extrêmement difficile (il faut dire que vous vous êtes tous donnés à fond) voici mon avis pour les deux combats.

Hunter VS Saïko

Franchement vous ne m'avez pas faciliter la tâche vous deux !! ^^' C'était vraiment difficile alors voilà...

Hunter :
Je reprends les différents points de Wolfgang (il a bien fallu ça pour vous départager...)
Logique: J'ai bien aimé le récit en lui-même: l'histoire était logique sauf à un endroit en particulier: au moment où Hunter est au sol après un coup de katana dans le ventre, il continue quand même à décrire ce qui se passe avec Fly... C'est sûr ce devait être compliqué parce que c'est lui qui raconte le récit après tout !
Orthographe: Très peu de fautes dans le texte, on voit qu'il y a de la relecture ^^
Respect des personnages: Bon respect des personnages de Saïko. Les caractères et aptitudes des personnages sont bien respectés.
Stratégie : Là ça devient un peu plus compliqué... En fait, par rapport au combat je ne vois rien de particulier à dire sinon qu'il est très bien construit et que j'ai apprécié son déroulement (on ne s'ennuyait jamais en y lisant) mais (parce qu'il y a un mais) j'ai trouvé que la description de l'environnement était plutôt vague, tu l'as décrit en gros mais tu n'as pas rajouté de détails.
Développement : Bon bah là, tu es tombé sur un adversaire coriace qui a mis le paquet... Alors c'était plutôt compliqué à décider mais je dois dire que tu n'as pas fait un texte trop long ni un texte trop court (en gros tu es allé dans l'essentiel, et j'ai bien aimé ^^)
Compréhension : C'était un combat qui n'était pas compliqué à comprendre (^^'). Ton texte était clair et précis sans vraiment d'imprécisions.

Avis : Franchement j'ai adoré ton texte ! Tout d'abord l'utilisation de la première personne et du même procédé que dans "Vie alternative" a rendu le texte passionnant et très intéressant à lire. Je suis restée scotchée devant ton texte sans vraiment pouvoir m'en détacher... Franchement bravo !! J'aime les caractères de tes personnages avec les pointes d'humour au fil des pages...

Saïko :
Logique : Ton récit était logique, les actions s'enchaînaient sans que je trouve de défaut là-dessus en particulier. Pour la fin par contre je crois que tes combattants devaient terminer avec un léger avantage et si j'ai bien tout compris ils terminent au même point que Hunter et Fly.
Orthographe : Avec une longueur de texte pareil c'est sûr que se devait être compliqué à corriger mais j'ai repéré pas mal de fautes d'inattention (je te comprends quand même on ne repère pas toutes les fautes en relisant).
Respect des personnages : Il n'y a pas de défauts pour ce point là, les personnages sont bien respectés dans l'ensemble avec Hunter l'amoureux transi de la belle Fly (c'était romantique...)
Stratégie : Bonne stratégie et utilisation de l'environnement. Les descriptions étaient superbes, on s'imaginait parfaitement l'arène.
Développement : Je peux rien te dire sur ce point-là... L'histoire était peut-être même un peu trop développé ^^'
Compréhension : Le vocabulaire utilisé était simple, les phrases s'enchaînaient à la suite et on lisait, lisait... En fait j'ai tout compris dans ton histoire !

Mon avis : Tout d'abord : J'adore comme tu as écrit, les personnages et surtout le caractère pacifiste de Saïko !! Je ne trouve pas beaucoup de défauts si ce n'est le début que j'ai trouvé un peu trop long... Mais je dois dire que cela a changé des autres textes : on apprend un peu plus de choses sur les personnages. Les combats étaient spectaculaires, on trouve un vocabulaire varié et riche avec une magnifique description du dragon...

Et donc... après une torture atroce de ma petite cervelle pour avoir du choisir entre vous deux... Le gagnant est ... HUNTER !
*Applaudit quand même les deux adversaires qui ont tous deux trop bien écrit... par rapport à...moi.. T.T*

Par rapport au deuxième combat (Miko VS Capita) c'est trop compliqué à décider alors j'éditerais le message (se saurait tellement mieux de tous vous faire gagner, vous avez trop bien écrit...)

*Regarde le texte de Wolgang*
Soto... Quel gros charmeur, celui-là !!

Edit :

Miko vs Capita

Alala... Trop dur de choisir. Mais bon, je vais vous départager comme les anciens.
Miko

Logique : Bonne logique de l'histoire, je n'ai rien à redire.
Orthographe : Pas de fautes d'orthos, en tout cas j'ai rien vu. Par contre, des fautes de ponctuation. Mais c'est pas grave ^^
Respect des personnages : Rien à dire non plus. Seul problème : j'ai trouvé que Zalosta avait été battue bien trop rapidement... Mais bon.
Stratégie : Bonne stratégie, utilisation de l'environnement.... Vraiment rien à dire ! J'ai trouvé le combat superbe !
Développement : Rien à dire non plus... Un bon développement de l'histoire, le début nous plonge direct dans l'action, superbe ! C'était franchement génial !!
Compréhension : J'ai tout compris ! Pas la peine de revenir sur les anciennes phrases, génial.

Mon avis : J'ai trouvé original le début. Tu es la seule où les kidnappeurs décident bien de leur choix lors de l'enlèvement. Par contre, Zalosta est battue bien trop rapidement, j'ai trouvé ça dommage. Mais tu te rattrapes dans ton superbe vocabulaire, et, comme toujours, j'étais plongée dans l'action... Au fait, si il n'y a pas de fautes dans mon combat, c'est que j'ai beaucoup relue. Et désolée si le début est trop rapide... Pour en revenir à ton combat, c'était génial, j'ai trouvé ça superbe !!

Capita
Logique : Bonne logique, rien à dire.
Orthographe : Quelques fautes d'ortho, mais à part ça rien à dire.
Respect des personnages : Bon respect des persos, tu les as fait réagir en même temps, puisque c'est des jumeaux... J'ai trouvé le début du combat génial !
Stratégie : Bien fait, bonne utilisation de l'environnement ! De plus, il y a l'humour !
Développement : Tu arrivais à bien réussir à développer sans que ce soit long et lourd, et en partie grâce à ton humour (j'ai rigolé plusieurs fois ^^)
Compréhension : Bonne compréhension de l'histoire, rien à dire non plus là dessus, c'était superbe !

Mon avis : L'humour était superbe ! En fait, j'ai surtout adoré le surnom de Hood ! Les descriptions étaient superbes, j'ai bien aimé le début, qui m'a fait marré (ça apprendra aux hommes de piquer la nourriture aux hybrides...). Enfin, c'était super, le combat était génial aussi. J'ai adoré.

Bon, après un creusage (ça se dit ?) de cerveau (qui est petit, je peux vous l'assurer) pendant des jours et des jours, je vote.... CAPITA !!!
Applaudissement, s'il vous plaît.

Pour Wolfgang... Merci beaucoup, ça fait énormément plaisir. Le tien aussi, il est super ! J'adore mon p'tit Symiu... Même si je pense que tu aurais dû le faire un peu moins... agressif, mais j'ai bien aimé sa réaction lorsque ma ch'tite Kayra s'est fait draguer (huhu) !
Voilà, voilà !!
Chade, je ne vote pas pour toi car tu passes directement... Excuse-moi ^^"
 


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Foxy le Février 26, 2009, 01:38:38 am
Bon, vu que Chade a abandonné, j'ai décidée d'être gentille et de rajouter quelques lignes a ce que j'avais déjà écrit. J'y ait inclut la fin de Chade et la raison pourquoi Foxy ne termine pas le combat. J'èspère que vous allez aimer, mème si je ne pourrait plus participer par la suite!

---------------

Foxy était prête a sortir du jardin chao de Station Square, après avoir prit un peu de repos. Elle se leva, ajusta sa robe et se dirigea vers la cachette préférée de son chao, Chaogue. La renarde rousse siffla et un devil chaos chao blanc lui sauta dans les bras.

«Alors, tu t’es bien amusé, mon bébé?
-Chaaa chao...
-Super, alors on y vas... Tu crois qu’il viendra nous rejoindre aujourd’hui?
-Chaaaaa? Cha!»

Foxy sourit et sortit du jardin pour se rendre dans une ruelle sombre. Elle déposa Chaogue et attendit. Au bout d’une dizaine de minutes, elle entendit un bruit derrière elle.

«C’est toi, mon mignon?, demanda Foxy
-Non..., répondit une voix inconnue»

Elle se retourna pour apercevoir vaguement deux robots qui se jetèrent sur elle et son chao pour les endormir avec du chloroforme. Ni Foxy, ni Chaogue n’eu le temps de réagir. Les robots les emportèrent.

Foxy se réveilla dans une cellule humide et sale. Chaogue la regardait d’un air inquiet tandis qu’elle s’assit.

«Ouille, ma tête... Je déteste le chloroforme... Tu vas bien, Chaogue?»

Le chao hocha positivement de la tête. Foxy se leva et observa la cellule.

«En tout cas, nous ne sommes pas chez Robotnik, sinon nous serions dans une plus jolie cellule... Maiiiis? C’est quoi ce délire?»

La renarde venait de remarquer le collier et le bracelet que Chaogue portait. Elle vérifia son propre poignet et tâta son cou pour s’apercevoir qu’elle en portait elle aussi.

«Définitivement pas Robotnik...»

C’est à ce moment que deux gardes en armures noires arrivèrent devant la cellule. Foxy fit un signe discret a Chaogue pour lui dire de rester calme mais d’être prêt a réagir si elle lui demandait. Un des gardes ouvrit la porte et fit signe à la renarde de le suivre. Elle obéit et marcha entre les deux gardes en tenant Chaogue dans ses bras. Elle fut conduite dans une petite salle avec un écran géant. Il y avait déjà plusieurs autres personnes dans cette salle, tous des hybrides, du moins en apparence... Cinq loups, trois hérissons, deux échidnés, un tigre blanc, un lézard et un autre renard...

«Super, on regarde un film ou quoi?, dit-elle avec un sourire moqueur»

Grâce a sa remarque, elle eu droit a quelques regards noirs, mais aussi quelques gloussement amusés. Foxy n’eu toutefois pas le temps d’interagir plus avec les autres car l’écran s’alluma pour laisser apparaître un énorme hybride requin avec une très petite tête.


« - Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont relié par une chaîne laser qui vous oblige a rester au maximum à dix mètre l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant deviens ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ahahah… attention a ne pas perdre la tête ! »

Foxy eut un léger sourire en coin. Ce jeu promettait d’être intéressant, ça lui rappelait un livre qu’elle avait lu peu de temps avant... Ce Zeskoil ne l’avait pas précisé, mais elle cru comprendre que, pour ne pas perdre la tête, il lui faudrait se battre contre les autres présents dans la salle. Quelle chance, la majorité étaient des males... Les males sont si faciles à séduire et manipuler... Chaogue avait bien comprit aussi, mais ne s’en inquiéta pas plus que Foxy. Après tout, ce qu’il préférait dans la vie, c’est la bataille!

La rusé renarde fut placée avec Chaogue dans un téléporteur et se retrouva au beau milieu d’un marais humide...

Foxy et Chaogue regardèrent autour d’eux. Ils étaient entourés de ruines surélevés pas rapport au marais qui était juste un peu plus bas. Chaogue commença a escalader une des ruines pour avoir une meilleure vue et Foxy le suivit. Une fois au sommet, la renarde prit le temps de bien mémoriser le terrain avant de tenter de repérée ses adversaires, mais ni elle ni le chao n’arrivaient a les voir. Mais Foxy avait plus d’un tour dans son sac...Ou plutôt a sa ceinture! Elle fouilla dans une des pochettes de sa ceinture pour sortir des lunettes infra-rouges, ces lunettes qui montrent la chaleur qui se dégage des objets et des personnes. Elle repéra rapidement ses adversaires et tendit les lunettes a Chaogue pour qu’il puisse voir lui aussi.

«Je crois que le mieux, pour l’instant, c’est d’approcher doucement pour les observer..., dit Foxy»

Chaogue approuva, bien que lui, il aurait mieux aimé foncer et se battre tout de suite.

Ce que Foxy ne savait pas, c’est qu’elle avait mal calculée la distance a laquelle se trouvait les deux autres hybrides. Ceux-ci étaient très près et continuaient encore à approcher, mais Amnael entendit Foxy parler a Chaogue. Il fit signe a Chade de s’arreter.

«Quoi Amnael?
-Chut! J’ai entendu quelque un parler, chuchota celui-ci
-Enfin, nos adversaire! Montrez-vous et je serait gentil, je ne vous ferait pas souffrir!
-Idiot! La première règle d’un bon tacticien c’est de savoir a qui on a affaire avant de combattre...
-Traite-moi encore d’idiot et c’est la dernière chose que tu..., commença Chade»

Il fut interrompu par un morceau de ruine gros comme sa tète qui le manqua de quelques centimètres. Mais ce morceau ne fut pas le seul, obligeant Chade et Amnael a faire une espèce de danse pour les évités.

Foxy avait repérée les hybrides quand ceux-ci avaient commencer a parler. Chaogue avait décider de leurs lancer des morceaux de ruines pour s’amuser et Foxy l’avait laissée faire. De toute évidence, ces deux-la ne se laisseraient pas facilement manipuler... Elle préférait y aller sécuritaire et laisser Chaogue faire une bonne partie du boulot...

Amnael finit par repéré la renarde et le chao. Il fit signe a Chade et les deux sautèrent sur des ruines pour atteindre leurs adversaires.

«Héhéhé! Salut!, dit Foxy avec un sourire embarassé, désolé?
-Alors, je peux la tuer maintenant?, demanda Chade»

Chaogue se précipita entre Foxy et Chade pour protèger sa maîtresse. Les deux équipes commencèrent à se déplacer en cercle, cherchant le meilleur moyen d’attaquer l’autre quand...

«... Control... Mais... Ou sommes-nous??? Espio, tu as fait rater mon chaos control!!!»

Un hérisson noir et rouge, ainsi qu’un caméléon mauve venaient d’apparaitre entre les deux équipes. Chade eut un mouvement de recul mais il perdit l’équilibre et tomba en bas des ruines. Amnael fut entraîner avec lui a cause des chaînes laser des bracelets. Ils atterrirent bien plus bas, au milieu du marais. Soudain, un énorme serpent de mer sortit du marais et happa le hérisson et l’échnidé au passage.

«Shadow! Espio! Mes héros!, lança Foxy a la blague
-Foxy! Tu vas bien?, demanda Espio
-Maintenant, je vais bien, mon mignon!
-Attend, je t’enlève ce collier et ce bracelet!»

Espio sortit une boite d’on ne sais pas trop ou et la lança par terre. Les colliers et les bracelets de Foxy et Chaogue s’ouvrirent aussitôt.

«Qu’est-ce que c’était?
-Une invention de Tails, ça bloque tout les signaux électriques et magnétiques...»

Shadow les regarda, un peu amusé, avant que Chaogue ne se jette dans ses bras.

«CHAODOW!!!!, cria le chao, heureux
-Tout doux, humpf! Dit Shadow en reposant le chao par terre, alors Foxy, que t’est-il arriver?
- Longue histoire... En bref, un espèce de requin cinglé a décidé de faire un tournois pour le plaisir de voir du monde s’entretuer... Et vous deux, comment êtes-vous arriver ici?
-Et bien... J’était en train d’aller a notre lieu de rendez-vous, mais tu n’y étais pas, alors j’ai demander aux autres s’ils t’avaient vu. Shadow ne voulait pas répondre alors quand il a fait son chaos control, je me suis accroché a lui..., commença Espio
-Il a fait rater mon chaos control et nous avons atterris ici, compléta Shadow
-Ohhh! Tu t’inquiétais pour moi, Espio?
- Hein, quoi, non, pas du tout!, répondit Espio
-Bon, vous voulez discuter toute la journée, ou nous pouvons retourner sur Mobius maintenant?, demanda Shadow»

Foxy pris Chaogue dans ses bras, Shadow attrapa Foxy et Espio par l’épaule et...

«Chaos Control!!!»

Cette fois-ci, le chaos control ne rata pas et ils se retrouvèrent sur Mobius, sains et sauf. Shadow partit aussitôt. Espio regarda Foxy.

«Tu devrais y aller, il vas finir par s’inquéter... J’ai encore besoin de toute les informations que tu peux me trouver sur Eggman..., dit Espio
- Oui, d’accord, et, Espio? Merci...»

Foxy embrassa le caméléon, qui se figea par la surprise. Avant qu’il n’eut le temps de réagir, la renarde était déjà loin. Espio passa un doigt sur ses lèvres et soupira.

«Je ne la comprendrait jamais...,se dit-il a lui-mème»


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Chade the Hedgehog le Février 26, 2009, 11:55:38 am
*Entre dans le topic en silence dans le noir... et poste son combat... La lumière d'un coup s'allume !*

Hé hé hé... Je comptais les fics seulement... ^^"

Bon d'accord, j'avoue tout ! Ne frappez pas ! XO

J'ai vu que Foxy avait répondu... Alors, j'ai l'envie qui est revenu... Ne me demander pas pourquoi... Ca doit être l'esprit de compétition... ^^"

SVP... Reprenez-moi j'ai nul part où aller... T_T

--------------------------------------------------------------

La colère, la haine, la tristesse, le désespoir et le doute. Forme les cinq symboles du Chaos, The Supreme King en est le maître. Il est l’ultime souverain de Mobius et commande une puissante armée de robot extraterrestre. Un millénaire s’est écoulé depuis les exploits de Sonic the Hedgehog, 800 ans de paix et 200 ans de guerre. Les Machines ont débarqué avec l’intention d’anéantir le monde. Leur ancien maître se nommait Nexo. Le roi d’aujourd’hui se nomme Haou Chade, il était autrefois un hérisson comme les autres, mais il eut un destin différent. Sa famille fut exterminé par les robots et il devenu orphelin. Il fut recueillit par un ami de ses parents, un échidné du nom de Ardeth Bay. Pendant des années, Chade s’entraîna durement pour pouvoir un jour venger sa famille. Quand il put enfin soulager la rage qu’il avait en sois en anéantissant les assassins. Il préféra le retourner contre ses amis et rejoindre les Machines. Il en profita pour détrôner Nexo et ainsi devenir The Supreme King…

Depuis l’espace sur Atlantis, une immense cité spatiale construite par les robots il y a des siècles. Haou Chade regardait par la fenêtre sa planète à partir de la salle du trône. Elle avait changé depuis l’ascension du hérisson. Mobius luisait comme une braise incandescente, elle était devenue une terre stérile remplie de rivières de lave et des océans de pierre fondue. Les flammes provenaient du noyau de la planète, jaillissant par mille fissures, leur fumée s’élevant sur la surface noircie. Il n’y avait plus d’arbre, plus d’eau, plus de glace… The Supreme King avait fait des terraforations pour rendre à Mobius la même apparence que ce qu’il ressentait au fond de lui. Lui-même avait changé, il était désormais habillé d’une armure noire avec un casque de la même couleur et d’une cape rouge. Le silence et le calme, le fit retomber dans son passé. Quand il était heureux. Mais cette sérénité ne dura guère longtemps et laissa place à des explosions et des cris de rage. Haou Chade se retourna et fit face à l’entrée de la pièce. La porte explosa et la fumée masquait la sortie. Une tête d’un des soldats de Supreme King roula par terre et une silhouette se dessina. Un échidné noir s’avança vers le roi. Le hérisson le reconnaissait très bien. C’était son père adoptif, Ardeth, devenu à présent l’Ultime Être Suprême du GUN, Amnael. Celui-ci était habillé en noir et avait une cape grise.

« Que viens-tu faire ici ? Demanda Haou Chade en fronçant ses sourcils.
- Je viens libérer mon fils ! Libère-le de ton emprise sur le champ The Supreme King !
- Non ! Ton fils est à moi ! Tu va devoir me tuer pour le récupérer !
- Je ferais ce que je dois faire... »

Les deux hybrides se mirent en position de combat quand tout à coup, une petite grenade se balada au sol et explosa à leur pied. Un gaz se dégagea et enveloppèrent la salle du trône. Le hérisson et l’échidné tombèrent inconscient. Deux types inconnus arrivèrent dans la pièce et emmenèrent Haou Chade et Amnael…

The Supreme King se réveilla dans une cellule assez humide, extrêmement sale et sans fenêtre qui donnait sur l’extérieur, il ignorait où il était ni comment il était arrivait là. En tout cas Amnael était aussi présent. Lui aussi, il venait à peine de reprendre ses esprits. Le hérisson remarqua qu’il avait un bracelet au poignet et un collier autour du cou, son nouvel ami aussi avait la même chose. Il se leva et prit l’échidné par le col de sa cape grise et le souleva au-dessus du sol.

« Où je suis ?! Dit le moi ! Ordonna Haou Chade.
- Je n’en sais rien. Je pensais que c’était toi qui m’avais emmené quelque part. »

La porte de la cellule s’ouvrit et quatre gars en armure noire fit signe aux prisonniers de sortir et de les suivre. The Supreme King lâcha l’échidné et s’avança vers les types. Il créa une boule de feu dans sa main et les menacèrent de leur envoyé.

« Libérez-moi sur le champ ou je vous tue ! Ordonna le hérisson.
- Chade, je ne crois pas que se soit une bonne idée. Essayons de découvrirent ce qu’ils veulent. »

Haou Chade referma sa main et le feu disparu. Amnael avait raison, ça ne servirait à rien de foncer tête baisser en détruisant tout ce qui bouge. Pour une fois, The Supreme King reconnut un conseil. D’habitude il n’écoute que lui-même. Mais là en milieu hostile ça serait de la folie de se battre sans savoir contre qui on affronte. Le hérisson et l’échidné suivit les gardes sans broncher. Les gars les emmenèrent dans une salle qui ressemblait à une zone de téléportation et sur l’un des murs se trouvaient un écran. Les hybrides se positionnèrent dans le téléporteur face à l’écran. Ce dernier s’alluma et quelqu’un apparut.

« Bonjour à vous mes chers amis ! Je suis Zeskoil et vous avez été choisi pour participer à Dread World, un formidable tournoi retransmit à la télé en direct ! Avant de vous lâcher dans la première arène, je tiens à vous prévenir sur ces bracelets et ces colliers. Les bracelets sont reliés par une chaîne laser qui vous oblige à rester au maximum à dix mètre l’un de l’autre. Les colliers, c’est une simple sécurité. Si vous avez l’idée de quitter les limites de l’arène, une violente décharge électrique vous rappellera de revenir. Et si jamais un participant deviens ennuyeux, ce ravisant collier explosera ! Ah ah ah… attention à ne pas perdre la tête ! »

Tout à coup sans qu’il puisse dire un mot, les deux ennemis furent téléportés. Une seconde après, ils se retrouvèrent dans un marais humide. Des anciennes ruines et des arbres immenses surplombaient cet endroit. L’air était lourd et il y avait une odeur puante. Des nuages ténébreux obscurci le ciel, il allait surement pleuvoir. Haou Chade avança en regardant toujours droit devant lui, Amnael du se résoudre à le suivre car la chaine laser qu’ils avaient au poignet les obligés à rester ensemble. Les deux savaient qu’il ne fallait pas prendre le risque de se faire détruire en tentant de se libérer de ce collier et de ce bracelet. Les hybrides marchèrent sans s’adresser la parole une seule seconde, ils arrivèrent à un pont où il passait sous lui à plus de vingt mètres, un grand fleuve et des cascades. De l’autre côté de la passerelle, une immense cité en ruine. The Supreme King et l’Être Suprême firent une drôle de rencontre après s’être avancé plus loin. Une belle renarde rousse âgée environs de 19 ans avec les cheveux, le museau et le bout de la queue noirs, avec les yeux bleus. Sur son bras gauche, il y avait une marque noire en forme de croix. Elle était habillée de pantalons moulants mauves, d'un cache-cœur rose et d'une veste de cuir mauve. Elle portait aussi des souliers et des gants qui découvraient ses doigts ainsi qu'une ceinture rose. Elle était assise par terre contre le rebord en pierre et pleurait. L’échidné accourra vers elle, le hérisson arriva doucement et mit sa main sur son arme accroché sur la ceinture de son armure.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Demanda Amnael.
- J’ai… j’ai perdu Chaogue… Mon Chao chéri… Il est tombé dans l’eau en dessous du pont et je ne sais pas nagé pour aller le récupérer… Répondit la fille avec les larmes aux yeux.
- Comment tu t’appelle ? Je suis Amnael.
- Foxy… Et lui ? C’est qui ? Fit-elle en fixant The Supreme King.
- Lui, c’est Chade…
- Haou Chade, l’ultime souverain ! Reprit le hérisson. Chade est mort !
- Foxy on va t’aider à retrouver ton ami. » Dit Amnael.

L’échidné s’avança vers le bord et regarda l’endroit où la créature aurait pu tomber. Haou Chade arriva et observa le comportement de son « partenaire ». Amnael commençait à l’énerver. Pour qui se prenait-il à donner des ordres ou prendre des directives ? Le roi ici s’était lui ! Il allait mettre les point sur les « I » une bonne fois pour toute. Il força l’échidné de se retourner et de le regarder.

« Tu m’agace Amnael ! On doit trouver un moyen de s’échapper et toi tu fais mumuse à aller chercher un stupide Chao !
- Chade, je fais ce que je veux. Est-ce que c’est clair ? J’ai envi d’aider cette fille.
- Non ! Je suis ton roi ! Tu dois m’obéir !
- T’obéir ? On est je ne sais où. Tu es très loin d’Atlantis et de ton armée de Machines. Tu veux faire peur à qui ? Et puis tu es obligé de me suivre à cause de ce qu’on a au poignet. »

Cela enrager The Supreme King plus que tout de devoir suivre Amnael comme un chien. Les hybrides descendirent vers le fleuve. Sur le pont, Foxy observait ses « nouveaux amis ». Elle fit un petit sourire sadique et murmura tout bas : « C'est trop facile... ». Une fois en bas, l'échidné chercha la créature de la fille. Il espérait voir des bulles d'airs remonter à la surface pour ainsi le repérer. Le hérisson se mit en arrière, croisa les bras et regarda le guerrier d'un regard noir. Soudain, l'eau se mit à s'agiter fortement. Une chose énorme sortit du fleuve et s'éleva dans les airs avec un hurlement terrifiant. La créature ressemblait à un serpent et non à un Chaos, elle mesurait 15 mètres ou peut être plus, elle avait des écailles grise avec des rayures bleues sur le corps et elle avait l'air d'avoir une très grande mâchoire également avec des dents acérés comme des rasoirs. Elle n'avait pas d'aile mais elle semblait avoir le pouvoir de survoler le sol. Sans perdre une seconde, elle chargea une sorte de boule de feu de couleur bleu dans sa gueule puis envoya son attaque sur Amnael. Celui-ci évita de justesse en faisant une roulade sur le côté. Haou Chade ne bougeait pas d'un poil, au contraire cela lui plaisait de voir son ennemi se faire malmener par ce monstre. L'échidné leva sa main rapidement et en diagonal et des flèches lumineuses apparurent et foncèrent sur la créature. Elle fut touchée de plein fouet, mais cela avait l'air de l'avoir énervé encore plus. Elle fonça vers le guerrier à grande vitesse en rampant dans les airs. Amnael se jeta au sol pour éviter le monstre. Mais celui-ci continua sa course vers The Supreme King.

« Chade attention ! » Prévenu l’échidné à l’hérisson.

Le roi ne bougea pas et son visage ne donnait pratiquement aucun signe de peur. La créature fonça toujours sur Haou Chade. D’un coup, une barrière de feu s’éleva sur plus de dix mètres de hauteurs. Le monstre s’arrêta juste avant de percuter les flammes et recula un peu. Le mur de feu disparut, The Supreme King prit un manche qui se tenait à sa ceinture, appuya sur un bouton et l’activa. Un rayon rouge sang s’alluma et forma une lame. Soudain, le hérisson fut propulsé dans les airs par un feu ardent qui apparut et explosa sous ses pieds. C’est ainsi que le roi put faire une attaque aérienne avec son arme. Il trancha le haut du crâne de la créature et descendit la lame jusqu'à complètement couper en deux le monstre. Haou Chade retomba au sol avec grâce. Le corps de la créature tomba au sol dans un bruit pas possible. The Supreme King s’avança vers le guerrier qui se releva.

« Cette fille s’est moqué de toi. Dit le hérisson froidement. Nous sommes dans un tournoi d’après l’autre gars. Cette « Foxy » doit en faire aussi partie.
- Probablement… Je suis désolé. Pour une fois, je me suis laissé emporter par les charmes de cette gamine.
- Bien, allons retrouver cette fille et… Je vais lui faire payer de s’être fichu de nous.
- D’accord. »

Le roi posa sa main sur l’épaule d’Amnael et de nouvelles flammes se créèrent autour d’eux. Elles tournèrent à une vitesse lente puis elles accélérèrent. D’un coup, les hybrides se volatilisèrent avec le feu. Le pouvoir du roi téléporta les deux combattant sur le pont de pierre. Foxy se pencha un peu en s’appuyant sur le rebord pour voir ce qui était arrivée à l’hérisson et à l’échidné. Et puis comme par magie, son Chao se trouvait à côté d’elle. The Supreme King s’approcha un peu. Il était prêt à mettre en pièce cette renarde pour s’être moqué de lui. Il devait faire respecter sa volonté par la force.

« Tu nous cherche ? » Demanda Haou Chade.

Foxy se retourna et regarda les deux guerriers un peu déçu. Puis elle fit un sourire aux hybrides et mettant ses mains dans le dos.

« Le méchant serpent ne vous a pas mangé ? Dommage… Moi qui espérais gagner sans trop de difficulté. Dit la fille.
- Tu va devoir répondre de tes actes petite. Ordonna Amnael en s’avançant.
- Hi hi hi… Bon… Je vais devoir me débarrasser moi-même de vous… »

Soudain, Foxy jeta un fumigène. Le gaz se répandit rapidement créant un nuage blanc autour des hybrides. Elle en profita pour vite filer dans la forêt. Le hérisson et l’échidné étaient complètement aveuglés. La renarde grimpa à un arbre avec Chaogue et prit son poignard en main. La fumée disparut au bout d’un moment, libérant le roi et le guerrier. Les deux hybrides observèrent les environs pour essayer de voir où s’était caché la renarde. La fille fit malheureusement craquée une branche et se fit repérer. L’Ultime Être Suprême du GUN lança un Chaos Eternel sur l’endroit d’où venait le bruit. Foxy sauta vite de l’arbre avant que les projectiles ne la touchaient. Elle atterrit sur ses jambes puis fonça vers Supreme King en courant à toute vitesse avec son arme blanche en main. Amnael allait s’interposer, mais le Chao fonça sur le guerrier à toute vitesse et lui donna un coup dans la mâchoire. Le roi activa son épée laser et bloqua le poignard avant que la fille ne le blessait. La renarde et Haou Chade se regardaient dans les yeux avec rage. Le hérisson repoussa Foxy avec une grande force. Le roi créa une boule de feu dans sa main et se prépara à la lancer sur la fille. Mais d’un coup, Chaogue se mit au milieu des deux combattants. The Supreme King lança quand même les flammes et le Chao se prit la boule de plein fouet. Il tomba au sol, la renarde le prit dans ses bras et regarda s’il n’était pas blessé. Fort heureusement, il était juste un peu brûler et sonné par l’attaque. Haou Chade s’approcha et il fit apparaitre une autre boule de feu dans sa main.

« Tu es pathétique… Je n’ai même pas eut besoin d’invoquer Phénix… Rend-toi… Ou je te jure de te tuer ! »

--------------------------------------------------------------

Voilà, ça fait 5 pages Words... Je sais c'est court... J'ai fait un peu bordel sur la fin... J'espère que le prochain tour (si vous m'acceptez), je serais mieux en forme... -_-"


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Février 26, 2009, 06:25:20 pm
Youpi !! Place aux votes et critiques.
Me frotte les mains.

Kayra :

- Respect des personnages de l'adversaire : Je dirais oui dans le sens où il n’y a pas d’erreur mais tu aurais pu accentuer leur aversion l’un envers l’autre pour t’en servir au combat. 
- Logique : pas de soucis avec ça, mais la capture de tes protagonistes me semble un peu simpliste. On vient les chercher chez eux ?
- Compréhension : Dans l’ensemble, c’est clair, je n’ai pas eu à revenir en arrière pour comprendre une action.
- Développement de l'histoire : Il y a une suite logique dans l’enchaînement des actions, c’est facile à cerner.
- L'orthographe : La je suis surprise ! lol Y’a du progrès ! Il reste des fautes mais beaucoup moins que dans ta fic à tes débuts. Par contre saute des lignes, ce sera plus lisible.
- La maîtrise du combat : Comme dis plus haut, il manque un peu de stratégie et il y a peu d’utilisation de l’environnement. Par contre l’enchaînement des actions est fluide. J’apprécie la quasi absence de dialogue dans le combat. Je pars du principe que quand on se bat on fait pas la conversation. !

Wolfgang :

- Respect des personnages de l'adversaire : Ca m’a l’air correct !
- Logique : Rien d’extraordinaire, c’est logique y pas d’erreur.
- Compréhension : Un peu brouillon parfois, j’ai un peu de mal à suivre les actions.
- Développement de l'histoire : Un rien prévisible, je n’ai pas été surprise.
- L'orthographe : Ca jamais était ton point fort. hihi c’est toujours pareil. Même reproches que dans le précédent opus. Des fautes stupides et une mauvaise maîtrise de la conjugaison, des répétitions... Même reproche que Kayra : saute des lignes.
- La maîtrise du combat : Bonne utilisation de l’environnement.

Hunter :

- Respect des personnages de l'adversaire : rien à dire !
- Logique : Je me répète mais rien à dire
- Compréhension : Hum là y’en a des choses à dire. L’utilisation de la narration interne pour un combat c’est très risqué car difficile à maîtriser sans faire d’erreur. La partie où tu décris le combat de Fly au travers du regard d’Hunter est trop longue. Ca donne l’impression que Taoshymiru attend sagement que Hunter finisse de regarder le combat. C’est en plus renforcé avec l’utilisation du présent. L’avantage : on se met très facilement à la place d’Hunter.
- Développement de l'histoire : Une première partie, la capture un peu trop longue à mon goût.
- L'orthographe : J’ai pas été chercher la petite bête, pour une fois, j’ai pas vu de mot en trop ou de mot manquant.
- La maîtrise du combat : Des petits rebondissements là où je ne m'y attendait pas. J’ai été surprise par l’enchaînement du combat.

Saïko :

- Respect des personnages de l'adversaire : Rien à dire !
- Logique : Jamais rien vu de plus logique.
- Compréhension : Malgré les nombreuses descriptions, j’ai un manque en se qui concerne les affrontements. Ils sont un peu brouillons.
- Développement de l'histoire  Roh en dehors du fait que pour un tournoi c’est un peu trop long, j’adore les longs textes descriptifs, l’histoire est parfaitement développée.
- L'orthographe :   je t’avais déjà fait ce reproche dans les deux tournois. (Enfin, le premier tu n’as pas pu le savoir puisque les votes étaient cachés) Des fautes stupides d’inattention et d’autres qui reviennent beaucoup trop souvent. Rah une bonne fois pour toute.
Sont c’est le verbe.
Son l’adjectif possessif.
Tu as fait la faute une bonne dizaine de fois. Sans compter les autres. C’est vrai que pour un texte aussi long c’est difficile de se relire c’est pas moi qui vais te contredire.
- La maîtrise du combat : Heu c’est fantastique. Parfait. ^^ Même après avoir lu les cinq postes je me suis dit elle est où la suite ?


Foxy :
Je ne vais pas faire de critiques sur le combat, il n’y en a pas c’est quand même sympa d’avoir posté quelque chose.

Chade : Forcement si tu souhaites continuer et que Wolfgang te le permet, tu passeras automatiquement au second tour par forfait. Pas besoin de voter mais je suppose qu’une critique comme les autres t’aida à t’améliorer pour le second tour.

- Respect des personnages de l'adversaire :   c’est pas mal, un peu limité, tu n’exploites pas assez tes adversaires.
- Logique :   Pas d’erreur de logique trop flagrante.
- Compréhension : Parfois les phrases sont parfaitement incompressibilités. J’ai du revenir sur certains passages pour comprendre ce qu’il se passait sans toujours y parvenir.
- Développement de l'histoire : Il n’y a pas de combat entre tes personnages et ceux de Foxy. J’ai bien aimé l’utilisation de l’environnement (serpent) et des facultés de ton adversaire à tromper son monde mais à aucun moment tes protagonistes ne sont en danger. Donc je n’ai pas vraiment pu apprécié le combat, pour moi totalement inexistant. C’est limite du grobillisme. Fait attention.
- L'orthographe :   Beaucoup trop de fautes. Fait attention au temps de conjugaison.
- La maîtrise du combat : Pas de combat donc difficile à juger.

Donc voila mes votes
Saïko VS Hunter gagnant Saïko. (Mais fait plus court la prochaine fois.)
Kayra VS Wolfgang gagnante Kayra. (Même si j’avoue, j’aimerais bien voir une revanche Saïko/Wolfgang.)
Foxy VS Shade gagnant Shade (Par forfait)
Capita VS Miko gagnante Capita ( Bin quoi ? Je n’ai pas le droit de voter contre moi ?) ^o^


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Février 26, 2009, 11:03:14 pm
Bon j'ai pas fini de lire les combats. (plus j'approche de celui de Saïko et plus j'ai peur XD) Je viens juste au sujet de Chade surtout.

Normalement, les règles sont les règles... Si je commence à accepter tout, on n'est est pas sorti. Mais tu as de la chance que je suis sympa, je vais te laisser une chance de te rattraper, toi et un perdant. Toi et le perdant qui aura le plus de voix, vous allez nous refaire une combat à la fin des vote. Une semaine pas plus sinon, éliminé directement cette fois. Il aura un vote d'une semaine entre toi et le repêché et si tu gagne, tu continus, si tu perds, le perdant passe au prochain tour. Je pense pouvoir réer un passage avec Zeskoil pour expliqué ce combat. Sauf si les autres sont contre cette idée, pas de problème, je ne suis pas le tout puissant du tournoi, votre avis compte aussi. ^^

Donc c'est bien comprit ? Tu n'as qu'une seule et unique chance ! Tu attends que les votes soient fini et tu commence à écrire ton combat et que je passe le passage qui expliquera le repêchage au perdant sauvé. Bon et désolé pour les autres de retarder le tournoi de 2 semaines, vraiment désolé.

Kayra, j'ai lu ton combat et il est vraiment pas mal. =) Bon, tu aurais du faire Wolfgang et Soto un peu plus agressif l'un envers l'autre, mais bon, pas grave, c'est très bien comme ça aussi. ^^

Pour les autres, j'ai vu vos combats, je suis impressionné. J'ai l'air nul moi à côté (faut dire que j'ai fais ça en une soirée à cause de ces maudits sports d'hiver -_-" je devais faire mon combat durant la semaine de sky comme j'aime pas de sky, mais le cyber café était fermé donc j'avais pas le net et donc les info sur les perso de Kayra) Mais bon pas grave, c'est comme ça. J'ai déjà gagné le tournoi, c'est pas la mort si je perd celui là. XD En tout cas si (par miracle) je gagner, je me ferai une belle fin pour me faire pardonné. XD

Et oui, Miko a raison, on ne peut pas voter pour sois, mais si on trouve le combat de l'adversaire meilleur, on peut voter pour lui, il y a pas de problème.

Voilà, je pense avoir tout dis pour le moment. ^^


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Mad-chan le Mars 01, 2009, 07:01:15 pm
*Mad-chan se glisse dans le topic avec des feuilles sous le bras*
Coucou la compagnie, je suis votre premier lecteur hors-concours (vous avez tout compris ?  ^^')
 
J'ai tout lu d'une traite (c'était long...) mais j'ai pu tout lire. (Gloria, Halleluya !) Même que mon shadounet d'amour a lu avec moi... N'est-ce pas mon shadounet ? *Se tourne vers lui et le regarde amoureusement. Shadow pousse un soupir avant de tourner la tête* Toujours aussi chou... :3
Ben, je dois dire que c'était ... c'était... *Shadow pousse un soupir et lâche :"Excellent...* Merci mon chéri, z'avais oublié ^^"

Pour le premier combat.
Miko : Tu as respecté les personnages de l'adversaire, ton texte était logique, je n'ai pas vu de fautes d'orthographe ou alors très peu, l'histoire était bien développée : tu as utilisée l'environnement, tu as utilisé un vocabulaire varié pour le combat avec des actions fluides, j'ai bien aimé quoi ^^ Par contre, la fin, je trouve juste que Zalosta est mis hors jeu assez facilement je trouve... (j'ai trouvé une faute : c'est pas rependre mais répandre), j'ai bien aimé le début de l'histoire, c'était original.
Et sinon pour la compréhension... bah... j'ai tout compris XD
  Le petit défaut : Je trouve que la fin est moins développé que le début.

Capita : Pour toi, je dois dire que la logique de ton histoire est respectée, l'histoire est bien développée, les personnages de Miko (à savoir les deux jumeaux) sont bien respectés pas de défauts de caractère ou quoi que ce soit d'autre... Tu as utilisé l'environnement avec des descriptions ou alors grâce à quelques brins d'humour ici et là.. L'orthographe est bonne, il ne me semble pas avoir vu de fautes. Pour la compréhension, comme pour Miko: j'ai tout compris...
  Le petit défaut : Il y a beaucoup d'humour et beaucoup de dialogue mais pas assez de combats à mon goût. J'aurais aimé un peu plus de baston, plus de coups...

Et le gagnant est... *roulement de tambour* Miko !

Pour le deuxième combat.
Hunter : Un beau combat, une logique de l'histoire respectée, pas trop de fautes d'ortho, tu as bien développé ton histoire avec un bon respect des personnages de Saïko. (je crois que j'ai tout résumé en une seule phrase ... chuis trop forte !)
 Les petits défauts : Par rapport à l'environnement, je trouve que tu es un peu vague sur les descriptions et le dragon ne fait qu'une brève apparition dans ton récit. Sinon j'ai bien aimé le romantisme de Fly et mon petit Tao ^^

Saïko : (alors là il faut que j'essaye de faire un message digne de ton long (très long) récit...) Le développement de ton histoire est réussi (j'ai adoré le début avec mon petit Tao qui mange qui marche et qui découvre... Les personnages de Hunter sont bien respectés avec leur caractère et tout...
Ensuite pour l'orthographe, quelques fautes m'ont sautées aux yeux, mais avec un texte aussi long, on voit pas trop... Ton texte est logique, les actions s'enchaînent j'ai peur que Tao se fasse blessé (enfin non après tout on ne peut pas le battre car c'est mon Tao d'amour ^^) En tout cas pour la description, je trouve que le dragon est trop trop bien décrit, je le vois en vrai quand je lis ton passage.
 Le petit défaut : Un peu trop long pour moi ^^"

Le gagnant est... *re-roulement de tambour* Saïko !!

Pour le troisième et dernier combat.
Pour Wolfgang : Tu as bien respecté les personnages de ma petite Kayra-san, avec leurs caractères et tout.. Tu as fait quelques fautes d'orthographe mais rien de très grave. Ton histoire est bien développée même si j'ai un peu l'impression que je trouve que les personnages bougent beaucoup dans tous les sens (c'est original après tout...) J'ai compris tout ce que tu as écrit et c'était logique.
  Les petits défauts : Les personnages vont ici et là... Ils bougent un peu beaucoup trop... (pour moi hein... ^^) et... SOTO TOUCHE PAS A MA KAYRA ! (je rigole hein je n'ai pas pris compte de ça). Ton récit manque un peu de descriptions à certains endroits.

Pour ma Kayra-san : Ton combat était trop bien écrit, j'ai bien aimé ton vocabulaire avec les actions variées que tu as décrites. L'environnement est bien utilisé avec la voiture et le robot (d'ailleurs Symiu donne l'impression d'être amoureux de toi ... O.O, tu te fais souvent draguer d'ailleurs...) Tu as bien respecté les personnages de Wolfgang; l'orthographe est bien manié et ton récit est logique.
 Le petit défaut : Comme les autres, tu n'as pas mis assez d'agressivité entre les deux personnages de Wolfang.

Et le gagnant est... *re-re-roulement de tambour* Kayra !!

Voilà j'ai terminé *Mad-chan part avec son shadounet en attendant impatiemment les résultats...*


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Mars 03, 2009, 02:56:54 pm
Venez voter les gens !!

Si je ne me trompe pas il reste moins d'une semaine pour les votes et pour le moment seulement trois avis, c'est peu. 



Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Armadillio_finstev le Mars 05, 2009, 03:14:47 pm
ok, puisque c'est comme ça, je vais VOTER, et remplir mon devoir de citoyen de Pso...
Je serai presque pour le combat en duo. Les combats en team sont assez lourd, et y aura-t-il assez de participant ?
En imaginant que 3 participant = 1 équipe.
2 équipe = un combat entre elles.
on en arrive, que si il y a seulement 10 combats, il nous faut environ 20 équipes, ce qui demande 60 participants. 6 participants différents par combats, c'est un peu beaucoup demandé.
Et puis, le combat 1vs1 est connu, et bien trop classique à mon goût. Si on a fait ce vote, ce n'est pas pour rien ? alors, entre le 3vs3 et le 2vs2, je prend : le combat en duo.

PS : même si mes chiffres sont approximatifs -.-'


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Naomi le Mars 05, 2009, 04:22:46 pm
Finstev > Non, il faut départager les combattants : Hunter VS Saïko, Miko vs Capita et Foxy VS Chade.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Mars 05, 2009, 06:16:00 pm
Arma. t'es un peu à côté de la plaque. ^^'

Les votes qui correspondent au sondage sont finis depuis un bon bout de temps.
Naomie t'as oublié ce pauvre organisateur. ô__ô

Je reprécise, ça n'a pas l'air superflu. Donc vous avez simplement à donner, pour chacun des combats, un avis argumenté sur votre joueur préféré. Pas besoin d'un long commentaire à la Saïko, y'a que lui pour faire un truc pareil. Simplement dire pourquoi vous avez préféré un texte plutôt que l'autre, ce qui vous a plu...

Il y a quatre votes à donner un pour chaque combat :
Kayra VS Wolfgang
Hunter VS Saïko
Foxy VS Shade (Shade gagne par forfait donc vous n'êtes pas obligé de donner un avis).
Capita VS Miko


Titre: Re : Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Mars 05, 2009, 10:52:42 pm
Il y a quatre votes à donner un pour chaque combat :
Kayra VS Wolfgang
Hunter VS Saïko
Foxy VS Shade (Shade gagne par forfait donc vous n'êtes pas obligé de donner un avis).
Capita VS Miko

Désolé Miko, Chade ne gagne en aucun cas son combat. Ce combat ne compte pas et Chade va devoir en refaire un pour avoir retiré sa participation et être revenu comme si ne rien n'était. Il va refaire un combat contre un repêché de dernière minute. Cela Stoppera le tournois pour quelques jours (2 semaines grand maximum), mais je refuse de lui accorder la victoire et d'un autre côté, on a besoin d'un participant pour le second tour. Donc je suis bien assez gentil pour lui laisser une autre chance, mais cette fois, il n'y aura pas la moindre excuse s'il ne fait pas son combat en temps et en heure. Foxy à une excuse valable, lui non.

Sinon, les votes se termine Lundi à minuit. Votes nombreux. *se retrouve face à une désert* euh... j'ai rien dis... -_-"
Non, plus sérieusement, votez s'il vous plait. ^^

Edit :

Citation
enfoiré, traitre & menteur ! Va en enfer ! Adieux ! Je croyais que tu été mon ami ! Et ton tournois de merde va te le mettre là où je pense !

Voilà la réponse de Chade à ma proposition de lui laisser une seconde chance. -_-" Moi qui voulais un tournoi très sport et sympa, j'suis dans la merde pour la suite, ça va tomber en impaire...


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Chade the Hedgehog le Mars 06, 2009, 12:18:16 pm
Je savais que tu serais trop crétin pour deviner les VRAIS raisons pour que je t'ai dit ça en hors ligne sur MSN.
Je vais te laisser deviner pourquoi Einstein.
De toute manière, oublie moi maintenant ! Si y a des choses qui vont mal dans ta vie c'est pas sur moi que tu dois te défouler ! Alors, je le redis.
Adieux ! Maintenant, tu peux le dire que je me suis barré de ce tournois et je ferais plus l'erreur de revenir. Moi qui voulait seulement te rendre service.

PS = Oui, je sais. J'aurais dû envoyer ça par MP. Mais puisque Wolfgang aime mettre nos affaires privés en public. Je joue au même jeu. Sinon, amusez-vous bien dans ce tournois les autres. Perso, moi je dis vive Kayra ! Vas-y gagne ! Tes textes sont magnifiques !


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Mars 06, 2009, 12:26:59 pm


è_é Effectivement les conflis se règlent en MP et c'est valable pour vous deux. Je ne veux plus voir ce genre de chose ou ce tournois va finir en MCZ avant même de commencer.

Maintenant le prochain post qui n'a rien à voir avec les votes, son auteur se verra récompenser d'un ban provisoire si je suis de bonne humeur.



Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Mars 06, 2009, 07:51:44 pm
Hmm ... Peace, les gens.

Bon, sinon, pour les votes ... Étant donné qu'il y a pas mal de textes à lire et que tout le monde n'est pas forcément dispo pour ça, j'pensais que ce serait pas mal de laisser un délai d'une semaine ... Après, c'est à Wolfgang de voir. Tout dépend de s'il est prêt à perdre un peu de temps pour avoir plus de votes ou s'il veut tout de suite enchaîner.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Mars 06, 2009, 11:12:03 pm
Oui Hunter, vu le nombre de vote, je laisse jusqu'au 13 mars (Sortie de Black Knight, comme ça c'est facile a retenir XD), ça va me laisser un peu de temps pour trouver une solution pour que le tournoi se déroule correctement avec un participant en moins pour le prochain tour et éviter que quelqu'un passe au 3ème tour sans rien faire.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Saïko the fox le Mars 08, 2009, 03:02:09 am
Salut tout le monde ! J'ai mis le temps mais il fallait bien que je pose mes impressions un jour ou l'autre non ? ^^"
Bon, avant de commencer, même si vous perdez dès le premier tour, je tiens à dire à tous les participants que vos écrits étaient très intéressants ! Vous êtes tous des bons écrivains et vous n'avez aucune raison d'être déçu ! (Enfin… peut-être un peu mais bon, il faut bien qu'il y ait des perdants et des gagnants… c'est comme ça) En tout cas, vous mérités tous de gagner d'après tout ce que j'ai lu !
Enfin, place aux votes maintenant !

MIKO V.S CAPITA

Miko
:

- Logique : Je n'ai rien trouvé d'illogique. Ton histoire se déroule de façon "normale" et on ne perd pas le fil des événements. Rien à dire là dessus donc ;).
 
- Respect des personnages de l'adversaire : Personnellement, je trouve que tu ne montres pas assez leurs états d'esprit, principalement parce qu'il ne disent pas grand-chose durant le combat, en particulier Zalosta. Contrairement à toi, j'aime lorsque le combat est un peu parsemé de dialogue sans que ça tourne à l'excès car c'est un moyen de connaître les impressions des combattants sur l'instant, aussi je trouve que si tu avais rajoutée juste un peu plus d'échange verbaux, l'immersion en aurait été que plus grande, du genre, Zalosta qui gronderait Hood pour le ramener à l'ordre. Ce genre de trucs, tu vois ? Après tout, ils ne sont pas connectés comme tes personnages (d'ailleurs, ils feraient de parfaits soldat dans MGS4, même pas besoin de programme SOP pour être total synchro ! XD). 

- Compréhension : Rien à dire. C'est bien expliqué, le vocabulaire est riche et varié, et la lecture est fluide. Bravo !

- Développement de l'histoire : Le début nous met tout de suite dans l'action, on imagine bien le style de vie des deux frères avant d'être capturés. Une fois encore, il n'y a pas trop de trucs à citer. J'y peux rien si tu es douée ! ^^

- L'orthographe : Fautes pratiquement inexistantes, on à affaire à la professionnelle aussi ^^. 

- La maîtrise du combat : Pour la maîtrise, je mettrais une mention "Bien mais peut mieux faire". Le combat en lui-même est pas mal, il y a de bon échanges de coups et le décor est plus ou moins utilisé, mais je trouve que les actions se succèdent sans grand rebondissements. Tu aurais peut-être dû mettre quelques moments de pure mêlée -entre autre- entre tout les adversaires, du genre une succession frénétique d'attaque des quatre combattants ! Je suis sûr que ça, ça l'aurait vraiment fait ! Surtout de ta main !

Zalosta :

- Logique : Rien à dire de ce côté-là, c'est très bien ^^.

- Respect des personnages de l'adversaire : C'est respecté XD. Ils ne disent pas un mot mais c'est plutôt justifié par leur connexion permanente, bien que j'aurais quand même préféré qu'il y ait plus de dialogue entre eux. En gros, même reproche qu'avec Miko.

- Compréhension : Rien à dire encore une fois.

- Développement de l'histoire : J'aime (pour dire comme Hunter XD). Le début de l'histoire et amusant tout comme les choses que se disent Zalo et Hood (j'aime particulièrement Hood et ses remarques d'ailleurs ^^, comme celle qu'il a fait sur les toits XD). Les sbires de Zeskoil ne se font pas trop passer pour des grosses brutes non civilisés ce que je trouve plutôt bien vu (ils ont au moins l'amabilité de répondre quand on leur parle… c'est déjà ça).

- L'orthographe : Je n'ais pas décelé de grosses fautes, quelques unes mais rien de dramatique.

- La maîtrise du combat : Le combat est prenant. Le décor est assez bien utilisé et les actions s'enchaînent bien. Les deux frères se défendent avec ardeur et l'apparition des 4-12 sont assez amusante et plutôt réaliste (Ils sont partout; dans l'eau, dans le sable, sur les palmier, on voit bien que c'est la faune local plutôt curieuse de voir des hybrides chez eux).

Au final je donnerais gagnante… Zalosta pour son récit amusant, ses personnages attachants et son combat prenant et intéressant !

KAYRA V.S WOLFGANG

Kayra
:

- Logique : Bien que je trouve ça un peu bizarre que les gardes viennent les choper directement chez eux, le récit reste quand même logique et abordable. Mais j'ai quand même été un peu largué à certain moment car je n'arrivais plus à savoir qui entre Wolfgang et Soto attaquaient.

- Respect des personnages de l'adversaire : Pas mal, mais je trouve que tu aurais quand même dû accentuer la rivalité qui anime les deux loups. On sait qu'ils doivent s'allier mais ils ne s'engueulent pas assez à mon goût XD.

- Compréhension : Comme je l'ais dis précédemment, il y a quelques passage où j'étais un peu perdu, mais sinon, je trouve que c'est bon. Il faut sauter quelques lignes tout de même ;)…   

- Développement de l'histoire : La plupart des moments où Symiu et Kayra sont ensembles sont touchants et j'ai bien aimé le passage avec la voiture. Par contre, le robot aurait dû être plus exploité que ça. Il arrive et BOUM, plus là XD.

- L'orthographe : Quelques fautes mais rien d'alarmant. Ce qui est sûr c'est qu'il y en à moins que moi XD.

- La maîtrise du combat : Un peu simpliste quoi qu'efficace. Un peu plus de rebondissements et de moments de pure violence auraient été encore mieux selon moi ^^.

Wolfgang :

- Logique : J'aime bien le fait que Wolfgang et Soto se fasse enlever en plein combat, ça donne bien je trouve, même si c'est un peu cours. Sinon, l'histoire est logique c'est bon.

- Respect des personnages de l'adversaire : C'est bon de ce côté-là aussi. J'aime bien quand Symiu s'énerve à la vue de Soto en train de draguer sa copine (Mais attention Soto car malgré tout… sa meuf c'est une Kayra ! Elle fout des coups de tête et des balayettes ! XD *SBAM*)

- Compréhension : Quelques passages plus ou moins confus quand même. Pareil qu'avec Kayra, il faut sauter un peu plus de lignes.

- Développement de l'histoire : J'aime bien comment tourne l'histoire, en particulier la fin qui maintient le suspense, sans compter l'intervention verbale de Zeskoil que j'ai bien aimé et qui veut tout dire ^^. Les altercations entre Wolfgang et Soto sont amusantes (j'aime bien quand Soto parle à Wolfgang en l'appelant "le noir" XD et pourquoi pas "négro" pendant qu'il y est XD).

- L'orthographe : Alors là, y en a ! XD Principalement des fautes de conjugaison, de verbes en "é"/"er", d'accords et d'orthographe. Tu aurais vraiment dû relire un peu ton texte avant de l'envoyer car je suis sûr que tu aurais pus corriger une très grande partie des fautes.   

- La maîtrise du combat : Les actions s'enchaînent bien et l'équilibre entre les deux groupes est bien tenu. Wolfgang et Soto sont plus forts que Kayra et Symiu mais leur manque de travail d'équipe les pénalisent gravement, ainsi, Kayra et Symiu restent des adversaires redoutables de par leur lien très fort ! De plus, j'ai vraiment envies de voir comment ils vont se débrouiller.

Au final, je donnerais vainqueur… Wolfgang mais quand même limite car il y avait vraiment beaucoup de fautes. Malgré tout, l'histoire m'a bien plus et je veux vraiment voir la suite du combat !

Bon, voilà. Même si je n'ai pas voté pour vous, Miko et Kayra, j'ai trouvé vos histoires vraiment très bien ! Ça m'attriste de ne pas pouvoir voter pour tout le monde, je vous jure ! T^T
Je suis pressé de voir les résultats ! Quoi qu'il arrive, je suis vraiment fier de vous tous !
Et Hunter, bonne chance à toi ! Ton histoire ma bien plus !

P.S : Surtout les spectateurs : VOTEZ ! La gentille Mad-Chan l'a fait alors pourquoi pas vous ? Même Armadillio l'a fait (bon, c'était pas le bon vote mais il a voté quand même, et c'est le geste qui compte^^) ! Écoutez ce que vous a dis Miko, on vous demande pas de messages aussi longs que les miens (d'ailleurs, je suis sûr que c'est à cause de mon histoire titanesque que personne ne viens, j'ai dû leur faire peur T^T) ! Venez juste dire ce que vous en pensez ^^. On à besoin de vous ! 


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Mars 14, 2009, 10:25:23 am
Je trouve vraiment dommage d'avois si peu de votes. Dommage surtout que trois participants sur huit aient voté. C'était finalement pas très utile de mettre un délais. Je pense que tu peux passer au comptage des voix.
Ce sera rapide. XD


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Mars 14, 2009, 10:46:27 am
Attendez ! Je poste mon compte-rendu ce soir ... J'ai pas eu le temps avant. Il ne sera peut-être pas aussi complet que les vôtres, mais vous aurez un vote de plus.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Mars 14, 2009, 05:48:40 pm
Malheureusement Miko, je suis obligé de laisser au moins une semaine de plus. La raison ? Je suis très malade en ce moment, je reste cloué au lit avec un mal de ventre et de tête terrible, sans parler des tremblement, yeux qui piquent et compagnie. J'ai le cerveau en compote et malheureusement, les arènes pour le prochain tour ne sont pas complètement fini. (Je sais, j'aurai pu choisir un autre moment pour tomber malade XD)

Je laisse encore une semaine pour les votes (et pour me soigner au plus tôt) et comme pour le prochain tour, ça tombe sur un nombre impaire, je vous laisse également voter pour le repêché de dernière minute comme ça, on sera en nombre paire et le tournoi pourra reprendre normalement. (Vous inquiétez pas, je m'arrangerai au montage pour que ce repêchage soit logique.)

Voilà, encore désolé pour tout ça et s'il vous plaît, venez voter nombreux. (Et c'est ta faute Saïko, ton post fait peur à tous les lecteurs. XD)

*Retourne vomir dans les toilettes @[email protected]*


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Mars 14, 2009, 06:11:23 pm
Tend un seau à Wolfgang !!

Si tu n'es pas en forme, tu peux déléguer un peu le boulot. Je trouve simplement dommage qu'il y ait si peu de personnes à voter vu le taff colossal que cela représente.

Si tu as besoin d'un coup de main dit le, je me ferais un plaisir de t'aider. Parce que, au cas ou y'en aurait encore qui n'ont pas compris, je ne souhaite pas passer au second tour. XD



Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Mars 22, 2009, 10:05:14 am
Erf, j'ai pas eu le temps. Comptez pas sur moi, à moins d'un changement exceptionnel ...


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Viper Dragoon le Avril 05, 2009, 02:03:53 pm
Y'a une place pour un challenger de dernière minute ici?:3


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Miko le Avril 05, 2009, 02:47:55 pm
Rah j'ai l'impression que ce tournoi tombe dans les oubliettes. C'est dommage !!


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Avril 06, 2009, 09:29:42 am
Allô ?

*Sa phrase fait un écho*

C'est vrai que le topic tombe un peu dans les oubliettes, là. Allez, faut pas avoir peur ! Venez voter !! Vous en faites pas, on va pas vous manger si vous votez pas pour nous !!

Edit : Merci d'être venue, Will15 !


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: will15 le Avril 21, 2009, 04:56:31 pm
*Arrive dans la galerie en marchant avec difficulté* J’ai les fesses engourdit car j’ai passé la journée à lire ces magnifiques récits, assise sur ma chaise de bureau. J’y suis déçu depuis ce matin et je viens tout juste de finir. Donc voici mon vote.

Capita VS Miko

Miko

- Respect des personnages de l'adversaire : Bon respect du caractère et des aptitudes des personnages adverse.
- Logique : Bonne logique de l’histoire. Les scènes s’enchainent très bien.
- Compréhension : Très bonne compréhension de L’histoire. Je me suis juste embrouiller avec le « 4-12 » qui est apparut soudainement dans le paragraphe. Je n’ai pas tout de suite compris que c’était le nom de la bestiole monstrueuse qui poursuivais Tira (c’est bien le nom de la bestiole, n’est ce pas ?!)
- Développement de l'histoire : Bon développement de l’histoire. On rentre dans le récit par un peu d’action et ça donne immédiatement envie de lire.
- L'orthographe : Sachant que je ne suis pas douée pour détecter les fautes chez les autre (a par si c’est vraiment flagrant) je ne peux pas juger cette partie. Désolée.
- La maîtrise du combat : Très facile à comprendre les mouvements. On n’imagine facilement la scène en lisant le combat.


Avis personnel : J’ai beaucoup appréciée ce récit et le combat entre les hybrides. Je me suis beaucoup attacher a Tira et Shell, surtout a cause de leur don d’empathie. Le fait que l’un peut ressentir ce qui arrive a l’autre m’a bien plut.


Capita

- Respect des personnages de l'adversaire : Bon respecte des adversaires aussi. J’aurais tout de même aimé une petite description quand ces derniers apparaissent (même si on le sait déjà apprêt avoir lu la fiche). Préciser que ce sont des loups et dire ce qu’ils portent.
- Logique : Bonne logique dans l’enchainement des scènes, rien à dire.
- Compréhension : Dans l’ensemble, j’ai bien compris l’histoire. Là où j’ai eu des difficultés, c’était dans la lecture de certain passage des combats que j’ai du reprendre plusieurs fois.
- Développement de l'histoire : Bon développement. Tout comme Miko, on rentre directement dans l’histoire par une scène d’action.
- L'orthographe : Comme je l’ai dit précédemment je ne peux juge. Mais j’ai tout de même relevé une ou deux fautes d’inattention rien de bien ne grave.
- La maîtrise du combat : j’ai trouvé les scènes de combat un peut cafouilleux a certain moment. Mais le fait que Zalosta utilise la rivière pour attaquer l’ennemi était bien pensé (J’ai cru au début qu’elle allait être dans l’incapacité utiliser son pouvoir avec la chaleur ardente du soleil)

Avis personnel : J’ai bien aimé ce récit, malgré le combat un peu difficile à suivre. Ce qui m’a surtout plut, c’est les petits passages d’humour que l’on peut lire (j’adore le surnom de Hood) et aussi le caractère des deux hérissons, qui mon quand même bien fait sourire.


Après avoir bien réfléchit (Sachez que je prends ce vote très au sérieux). J’ai décidé de voter pour « Miko »


Kayra VS Wolfgang

Kayra

- Respect des personnages de l'adversaire : Bon respect du caractère assez froid des personnages adverse.
- Logique : Très bien, sauf que je trouve leur capture un peu simple.
- Compréhension : Compréhensible, mais il faudrait aérer le texte en sautant des lignes par exemple.
- Développement de l'histoire : Très bien. Rien à dire a ce sujet.
- L'orthographe : Peu pas jugée
- La maîtrise du combat: Tu as bien pensé a utilisé l’environnement (chauffard ! >.<) Par contre j’ai trouvé, qu’a certain moment, Kayra et Symiu étaient un peu en solo parfois, j’aurais aimé les voir ce battre ensemble plus souvent.

Avis personnel : J’ai adoré ton récit. Le combat était très bien écrit et le fait qu’il y est eu une description des sentiments de Symiu a rendu le texte touchant.


Wolfgang

- Respect des personnages de l'adversaire : Bon respect des personnages.
- Logique : Tout ce suit, rien à dire.
- Compréhension : Pas de problème de lecture.
- Développement de l'histoire : Bonne. Là aussi on débute directement pas une scène d’action qui ma plus attirer que les autres, je sais pas pourquoi.
- L'orthographe : J’ai relevé des fautes d’inattention, pas très gênant. Et un peu de répétition.
- La maîtrise du combat : L’environnement à bien était utilisé.

Avis personnel : L’histoire était pas mal et bien écrite d’après moi. Le fait que Wolfgang et Soto étaient désordonné et que malgré la situation ils continuaient à s’envoyer des pics ma fait rire. Mais je me suis surtout éclater de rire quand Soto s’est mit à draguer Kayra.

Pour ce combat, ça a était très dure de départager. Mais finalement j’ai décidé de voté pour « Wolfgang»
 


Saïko VS Hunter

Hunter

- Respect des personnages de l'adversaire : Respect des personnages, rien à dire.
- Logique : Les scènes ce suivent bien, rien à ajouter.
- Compréhension : Dans l’ensemble j’ai tout compris à l’histoire. Mais il faut dire qu’au moment où Hunter décrit le combat de Fly, je me suis demandé qu’es ce que Taoshymiru faisait lui.
- Développement de l'histoire : Bonne, mais j’ai trouvé le début un peu long.
- L'orthographe : Je ne peux pas juger désolée.
- La maîtrise du combat : Un bon combat et ça m’énerve de pas savoir la fin XD

Avis personnel : J’ai bien ce récit car comparer au autre on n’a le point de vu directe d’un des personnages, ça change.


Saïko

- Respect des personnages de l'adversaire : Bon respect des adversaires, rien à dire.
- Logique : Excellente logique. Rien à dire non plus.
- Compréhension : Très bonne compréhension même si au niveau du combat je me suis perdu un instant.
- Développement de l'histoire : Très bon, long, très long mais très bon.
- L'orthographe : (même si le sans faute n'existe pas, faites attention) J’ai souvent vu des répétitions. En un paragraphe j’ai relevé quatre fois le mot « celui-ci »
- La maîtrise du combat : Génial, je trouve rien d’autre à dire ^^

Avis personnel : J’ai adoré ce récit. Il était très long à lire, mais c’était quand même un vrai plaisir pour les yeux avec toutes ces magnifiques descriptions.

Au final de ces deux lectures, je décide de voter pour « Saïko » (J’espère que la prochaine fois ce sera moins loin, car je pense que mon petit cerveau n’y survivrait pas)

C’est la première fois que je m’intéresse a ce tournois et je ne suis pas déçut, parce qu’on n’y trouve de superbe récit. Si j’avais plus tôt je me serais inscrite, même si je n’ai pas le niveau qu’il faut (avec mes fautes les gens ce serai écrouler par terre)
J’ai hâte de voir les résultas…je vous laisse, je par avaler un comprimer pour le mal de tête. (Le récit de Saïko m’a achevé)
Bonne continuation.   


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Wolfgang the wolf le Avril 30, 2009, 08:47:41 pm
*Arrive tout doucement, le visage à moitié caché derrière ses cheveux*

Désolé à tous, du fond du coeur, désolé. J'ai eu énormément de problèmes ces derniers temps et j'ai dû un peu quitté sans prévenir. ^^" Beaucoup de problèmes, beaucoup de boulot, gros boulot que ce tournoi... bref, vraiment désolé !!!!!

Mais je reviens pour vous proposer de continuer ce tournois si vous êtes d'accord. J'ai juste à régler un petit truc avec Kayra et je pourrai continuer le tournois. ^^
Donc les votes sont terminés ce qui vous permet de vous faire une petite idée de qui passe, qui retourne dans sa cellule.(enfin dans le meilleur des cas XD )

* se met à genoux*

Encore désolé les amis pour cet énorme retard !!!! T__T

--------------------------------------------------------

Voilà les résultats des votes :

Kayra = 2
Wolfgang = 2
Miko = 2
Capita = 3
Hunter = 1
Saïko = 3

Bon, pour être 4 au prochain tour et que le tournoi se déroule correctement, Kayra et moi passons tout les deux au tour suivant comme nous sommes à égalité. Je vais reprendre le combat de Kayra et écrire moi même la fin. Ainsi, ça évite que l'un d'entre nous parte directement en final. J'espère que ça ne gêne personne... ^^"

Donc Saïko, Capita, écrivez votre final. Vous avez 2 semaines maximum. Et encore félicitation à tout le monde pour ces très beau combat. =)


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Mai 02, 2009, 12:00:20 pm
Hu hu ^^ Je suis pressée de voir la suite de notre combat, mon cher adversaire ^^ Et je me demande bien sur qui je vais tomber, après.

Vivement la suite de vos combats !! Et bon courage pour la suite, mon cher adversaire ! En fait, bon courage à tous !


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Viper Dragoon le Août 12, 2009, 10:51:30 pm
Qui a gagné au final?


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Août 13, 2009, 04:55:27 pm
On n'en sait rien... T.T J'aimerai aussi voir la suite, mais pour l'instant rien ne continu...

J'espère qu'on le saura bientôt.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Viper Dragoon le Septembre 05, 2009, 12:47:44 pm
Alors

Mai
Juin
Juillet
Aout

Quatres mois quand on attend une réponse dans 2 semaines max

puis je proclamer la mort du tournoi interfiction ou est ce qu'on continue a se mentir ?:'D


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Kayra le Septembre 05, 2009, 05:27:03 pm
Je sais pas... J'attends une réponse par Mp de mon cher adversaire - Wolfgang -, mais pour l'instant j'ai rien... Alors, attendons encore quelque semaines, ça sert à rien d'attendre plus longtemps, puisque ça a été déjà assez long ^^"

Enfin, on verra ! Merci d'être là quand même, Viper Dragoon ^^


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Hunter le Septembre 05, 2009, 09:17:46 pm
Personnellement, je pense qu'on peut clore, étant donné que personne n'a répondu et que l'organisateur semble être très peu ... Présent. M'enfin. Je laisse une semaine de délai, après je ferme.


Titre: Re : Tournois Interfiction 4ème du nom
Posté par: Naomi le Septembre 14, 2009, 07:53:44 am
Délai dépassé, sujet verrouillé et dépinglé.