Erreur
Erreur
Derniers sujets discutés:


Dernières news :
Derniers articles :
Dernières vidéos :
Pages: 1 ... 9 10 [11] 12
Tournoi Interfictions : Jour J
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #150 le: Avril 26, 2007, 06:01:51 pm »
  • Supa Rank G




  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 283
Merci ton ide kneemerls, je vais m'employer un systme pris d'arne.

Sinon, je compte sur vous mes amis pour venir en ce prochain tournoi.

Mais celui ci n'est pas encore fini, et je ne rallongerais pas les dlais... Car la rcompense sera remis jour fixe. Voil, merci tous !

PS : je suis TOUJOURS ouvert aux nouvelles ides ^^
Journalisée
Et pourquoi pas ?
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #151 le: Avril 29, 2007, 10:30:43 pm »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 349
  • Renard Scyzophrne
Okay guys ! Je vous envois mon combat contre Kax le chat. Dark , ta satan arne ma donn du mal mais j'ai quand mme russi pondre quelque chose de a.

Le noir le noir complet. Tel tait ce que pouvait voir Taoshymiru le lzard. Quel tait cet endroit ? Lui-mme ne savait pas. Le samoura avait, il y a longtemps, travers de nombreux lieux. Magiques, peupls, en ruine, il en avait vu de toute sorte. Mais "l'endroit" o il se trouvait ne rivalisait avec aucun autre. Quelques temps plus tt, il errait encore aux alentours de la fort de Sylvonia, encore fatigu par son dernier combat contre Zalosta l'hrissonne. Aussi, avait-il dcid de reprendre des forces en se reposant un peu. Mais lorsqu'il ouvrit les yeux, il s'aperut que tout, absolument tout avait disparut ! Il flottait dans un vide immense et sombre, parsem divers endroits de blocs de mtal gris sale et rouill. Ce vide gigantesque tait froid, effrayant et terriblement obscure ! Taoshymiru commenait paniquer. L'atmosphre y tait respirable mais elle tait affreusement lourde. Il cria plusieurs reprise dans l'espoir qu'une quelconque personne lui rponde, mais rien ne se fit entendre. Soudain, une voix rsonna depuis les tnbres. Elle s'intensifia de faon progressive, de plus en plus forte, si bien qu'elle devint totalement insupportable. Elle avait atteint la limite du crescendo. Avant qu'elle ne s'efface enfin, Taoshymiru russi reconnatre la dite voix : c'tait la sienne. Ce lieux tait si trange; tout s'altrait quand on si trouvait. Le samoura se croyait dans un cauchemar. Il se piqua le bras avec l'une de ses pines dans l'espoir de se rveiller. Il serra les dents un instant cause de la douleur, puis, il la sentit grandir dans son bras jusqu' ce qu'elle atteigne son niveau maximum. La sensation tait si douloureuse qu'il tomba en avant en hurlant. Une fois de plus, ses propres hurlements furent affreusement altrs ce qui lui causa encore plus de mal. Lorsqu'il se releva, il tait en sueur et respirait difficilement. Ce lieu tait une vritable salle de torture. Il dfiait toutes les lois lmentaires du monde : le temps, l'espace, le son, la lumire. Taoshymiru pensait tre en enfer ! En fin de compte, peut-tre n'avait-il pas gagn son prcdant combat, oui, il avait sans doute t tu par Zalosta et sa punition pour avoir rpandu le mal autour de lui avait t d'tre exil dans ce monde invivable, pour subir ce qu'il avait fait subir, pour recevoir le jugement dernier. Il s'agrippa la tte mais se retint de crier. Il allait devenir fou. Il tomba genou dans le vide
Alors qu'il dsesprait, il perut un bruit derrire lui, un bruit de pas. Il se retourna instantanment. Il aperut une silhouette s'avanant parmi les dbris volant. Lorsqu'elle fut assez prs pour tre identifiable, le lzard sourit : cette silhouette, il la connaissait. Un chat piait le lzard  avec ses grands yeux brillants. La couleur rouge pourpre et noir de son pelage se fondait parfaitement dans le paysage tnbreux ce qui lui donnait une apparence dmoniaque, accentue pas sa longue queue de diable. Il faisait tournoyer habilement ses deux pes doubles lames aussi tranchantes que ses longs crocs blancs. Taoshymiru se posta devant lui.

- Je te rencontre enfin ! S'exclama le chat en cartant les bras. C'est donc toi, le soi disant "combattant le plus cruel" du tournoi ? Ah ah ah !
Le lzard frona les sourcils puis reprit un air d'indiffrence.
- Kax, le chat malfique. L, je crois que le doute n'est plus permis, ta prsence le confirme : nous sommes en enfer !
Kax roula des yeux en souriant.
- En enfer, peut-tre, qui sait ! Nanmoins, nous nous trouvons dans un lieu inconnu de l'homme.
Il leva les bras au ciel.
- Nous sommes dans un monde o rien ne se cre. Le temps ne dicte pas les lois ici, la sensation de dplacement change aussi. Comme tu as pu le constater, la douleur est accentue et le bruit est altr de manire alatoire. Tu ne sauras jamais o tu te trouveras l'avance. Tes mouvements seront soit acclrs, soit ralentis. Lorsque tu te trouves en ces lieux, tu n'es plus matre de ton corps, c'est ce monde qui dcide ta place.
Soudain il fut travers d'un petit sursaut.
- Ce monde, petit lzard, est la limite entre tout ce qui existe et le nant ! Ceci est l'infini, le royaume des tnbres, le cimetire du temps, la fin du monde ! Et c'est dans ce monde inexistant que nous allons nous affronter !!
Les yeux du chat s'illuminrent. Il tait travers d'un insatiable dsir de violence.
- Ce monde me stimule, tu n'as aucune chance ! Les tnbres me renforcent chaque seconde !
Kax montra les crocs et fit tournoyer ses pes de plus en plus vite. Puis il se courba en avant, replia ses bras autour de lui, ferma les yeux et disparut. Taoshymiru en resta sans voix. Le chat avait totalement disparut sous ses yeux. Il tourna la tte de gauche droite mais il ne voyait que des morceaux de mtal. Soudain il sentit derrire lui quelque chose de froid, il fit un bond en avant. trangement, le simple bond du lzard l'avait projet plusieurs mtres devant lui. Apparemment, la vitesse aussi tait modifie. Il se retourna, une fois atterrit et hors de port; en fait c'tait Kax qui avait rapparut dans son dos et qui avait pos sa lame sur ses ctes. Un sourire malfique c'tait form sur son visage : le combat promettait d'tre dangereux. Taoshymiru balana sa queue comme signe d'agacement. Soudain, le chat serra le poing droit, se pencha en avant et fona sur son adversaire. En une fraction de seconde, il tait dj devant le samoura prt lui donner un coup. Taoshymiru ne s'tait pas du tout attendu a et ne put donc viter l'assaut du chat. Il fut ject sur plusieurs mtres avant d'atterrir sur un bloc de mtal qui se plia sous un fracas assourdissant. Le lzard secoua la tte pour reprendre ses esprits.
- D'accord, je vois. Il est temps de passer aux choses srieuses ! Lana t-il.
Il s'extirpa du mtal et se mit en garde. Il tenta se trouver une ide afin de punir le chat de son affront. Il balaya la zone du regard tout un gardant un il sur son ennemi. Puis, il bondit sur un bloc de mtal, puis sur un autre, et encore un autre. Son plan consistait se rapprocher de Kax le plus vite possible en bondissant sur les bouts de mtaux flottants. Son plan marchait mieux que prvu car ses dplacements taient deux fois plus rapides et il laissait derrire lui l'image de lui-mme chaque fois qu'il touchait un bloc, troublant le chat malfique chaque saut.
Lorsqu'il fut quelques mtres de Kax, il visa sa gorge avec ses lames et se jeta sur lui. Kax tait totalement distrait par les images rmanentes du lzard, il n'avait mme pas remarqu que Taoshymiru aillait lui trancher la gorge. Il allait russir son coup mais au dernier moment, en plein milieu de son geste, l'extrme rapidit du lzard fut d'un coup ralentie. Il fut tellement lent qu'il fit du surplace quelques centimtres du cou de Kax. Lorsque celui-ci repra enfin le samoura, sa rponse ne se fit pas attendre : il entra, avec ses pes double, dans une impressionnante virevolte meurtrire. Taoshymiru fut frapp de plein fouet et s'croula. Son sang s'coulait abondamment et flottait parmi les morceaux de mtaux. Il se contorsionnait dans tout les sens en hurlant car l'intensit de sa douleur variait de trs douloureux insupportable. Kax s'approcha du lzard et se mit rire.

- Ha ha ! Bien essay. Tu as bien faillit me tuer. Tu en es conscient j'espre ?
Il regarda la blessure de Taoshymiru.
- Moi par contre je t'ais bien eu. A voir la tte que tu fais, a doit tre trs douloureux, tu en as de la chance. La douleur est trs bien pour le corps, tu ne trouves pas ?
Soudain, il enfona l'une de ses pes dans la coupure du lzard, ce qui le fut hurler de plus belle.
- Habitus-toi cette douleur car tu vas la ressentir pendant un moment !
Le chat assna plusieurs coups de pieds dans les point vitaux du lzard avant de le soulever par le cou. Il lui plaa son pe sous la gorge.
- Au moins, tu auras le mrite de m'avoir mit de bonne humeur.
- Donc comme a, tu aimes le sang ? Articula difficilement le samoura. Alors, quand dis-tu, si tu en voyais de plus prs ?
En un clair, Taoshymiru lana une grande dose de sang depuis ses yeux dans ceux de Kax. Aveugl, le chat lcha sa victime et s'attrapa le visage. Il se reut deux terrifiants coups de queue pineux dans les ctes. Il cracha son sang avant de tomber genou. Lorsqu'il put revoir nouveau, son adversaire avait disparut. Plutt que de paniquer, il se leva tranquillement et partit sa recherche dans les tnbres. Il plaa ses lames de faon arrter n'importe quelle attaque et continua avancer. Il trancha plusieurs blocs pour agrandir son champ de vision. Soudain, il aperut une longue mche de cheveu noir flottant derrire un morceau de mtal. Il  s'approcha pas de velours par derrire. Ses yeux taient devenus rouges et il bavait de rage. Lorsqu'il fut assez prs, il bondit et effectua un double coup en estoque. Malheureusement pour lui, il ne venait que de frapper l'image de Taoshymiru qui disparut aussitt. Il serra le poing si fort que quelques gouttes de sang s'coulrent de sa paume. Il entendit soudain un bruit de glissade derrire lui. Il n'eu le temps de se retourner qu'un coup de poing s'crasa sur sa joue. Il recula quelque pas avant de se remettre en position. Devant lui tait post Taoshymiru, souriant, les bras crois, flottant tranquillement. Les pupilles de Kax se rtractrent et une veine apparut sur son front.

- Alors l, tu as gagn : tu m'as mit en COLERE !!! Vocifra le chat.
Taoshymiru tendit la main et fit signe de venir.
- Aller, je t'attend. Rpondit-il d'une dsinvolture insolente.

Transport par la rage, Kax fona toute allure sur le lzard. Il effectua une srie de coups d'pes. Celles-ci se fracassrent sur les lames de Taoshymiru laissant chapper chaque coup d'assourdissants bruits mtalliques vibrant dans l'air et changeant d'intensit chaque secondes. Les deux combattants mlaient leurs attaques aux armes blanches et aux coups. Leur combat changeait beaucoup de vitesses. Tantt d'une curieuse lenteur, tantt d'une rapidit poustouflante, dpassant l'entendement. Filant dans les tnbres, explosant des blocs de mtaux sous leur passage, leur combat pique prenait une intensit terrifiante ! Tel des aigles rivaux dsireux de faire succomber l'autre, il foncrent l'un sur l'autre, ricochant chaque coup, sous des ondes de chocs. Soudain, les deux combattant s'agripprent les mains et commencrent lutter. Leur extrme colre pouvait se voir dans leurs yeux. Le dsir de tuer avait pris le dessus. Les deux adversaire se donnaient des coups de genoux tout en s'agrippant les mains. Kax fouetta le visage de Taoshymiru plusieurs reprises, ce qui lui fit perdre prise. Le chat en profita alors pour lui attraper le bras et pour le lancer le plus loin possible. Les deux combattants restrent un instant immobile, s'envoyant des regards emplis de haine, serrant les poings, prs s'en servir. Kax disparut pour rapparatre derrire le lzard. Il lui trancha le dos d'un coup d'pe. Mais plutt que de rpliquer, Taoshymiru resta sans bouger, sans mme se retourner vers son agresseur. D'abord troubl par son comportement, le chat se remit l'corcher de coups d'pes. Il recula un instant pour lui assner le coup de grce et bondit. Mais au moment o il allait le toucher, Taoshymiru brandit sa queue pineuse et l'crasa sur la mchoire infrieure de Kax. Celui-ci fut projet plusieurs mtres et resta K.O pendant quelques secondes. Le samoura en profita pour se mettre en boule et lui fona dessus. Il effectua une brve acclration, ce qui le transforma en une vritable scie. Le chat, qui venait de reprendre ses esprits, n'eu le temps que de voir la boule de pique fondre sur lui. Il se protgea le visage et attendit que l'attaque cesse. Il sentit une griffe lui corcher la joue, suivit d'un soulvement d'air qui passait sur lui. Il ouvrit les yeux et se retourna : Taoshymiru l'avait rat et il commenait pulvriser tous les blocs de mtaux de la zone. En moins d'une minute, des centaines et des centaines de morceaux mtaliques remplirent l'espace vide. Loin d'en avoir fini, le lzard se mit tournoyer autour des morceaux afin de les rassembler. Kax restait attentif aux moindres mouvements du samoura afin d'viter une quelconque attaque surprise. Lorsque les morceaux furent rassembls, ils formaient une sorte de boule protectrice mtallique. Une voix rsonna depuis l'intrieur de cette sphre.
- Alors Kax ? Que penses-tu de cela ? C'est un bien bel ouvrage n'est-ce pas ? Demanda Taoshymiru. Mais le mieux aprs avoir vu l'extrieur
Sa phrase s'interrompit d'un coup. Kax tendis l'oreille un instant et perut un bruit de lame dans son dos. Il n'eu le temps de se retourner.
- c'est de voir l'intrieur !
Le chat sentit alors pntrer dans sa chaire, l'une des lames glaces du lzard qui lui perfora l'paule. Il hurla de toutes ses forces et laissa tomber l'une des ses pes. Puis d'un violent coup de pied dans la colonne vertbrale, Taoshymiru envoya son adversaire voltiger en direction de la sphre mtallique. Le chat se la prit de plein fouet et pntra dans le dme. Il s'croula, le corps recouvert de blessures dues aux morceaux de mtaux qui s'taient enfoncs dans sa peau lors de la collision. Son paule lui faisait terriblement souffrir, il se releva avec beaucoup de mal. Le sang perlait sur sa fourrure dj rouge. Il leva la tte devant lui et s'aperut que Taoshymiru l'attendait en se craquant les phalanges. Ils taient prsent tout les deux l'intrieur de la sphre, des morceaux flottants ici et l.
- Tu m'avait dit, tout l'heure que la douleur tait bon pour le corps, rappela t-il en souriant, alors, je crois que ton corps va apprcier ce moment !!
A ses mots, le lzard se remit en boule en fona sur Kax. Il le traversa sous des giclades de sang.
- Tu sais ce qui fait la diffrence entre un sadique et un assassin ? demanda le lzard. C'est que l'assassin prend du plaisir tuer, tandis que le sadique prend du plaisir faire souffrir !!! Et a, c'est ce qui fait toute la diffrence entre toi et moi !
Il se mit racler toute la paroi de la sphre, ce qui eut pour effet d'envoyer des milliers d'clats mtalliques sur le corps de Kax. A chaque impact, de grandes quantits de sang s'coulaient des blessures ouvertes. Le chat hurlait de douleur en rveiller les morts tandis que Taoshymiru se laissait aller dans un puissant et long rire machiavlique. Il se faisait lapider sur place ! La vitesse des fragment variaient chaque seconde, des fois trop rapide pour que Kax ne puisse les sentir pleinement, et parfois trop lent, laissant au chat tout le temps de subir sa douleur. Aprs quelques minutes, qui avait dur une ternit pour le chat, le dme avait disparut. Seul ses dbris, rougis par le sang encore chaud, restaient encore, flottant paisiblement parmi les tnbres. Kax tait l, flottant, sans vie et recouvert de sang. Le lzard s'approcha du corps inanim de son adversaire et lui attrapa la queue. Il donna quelques coups de genoux afin de s'assurer qu'il tait toujours en vie. Rien ne se passa.

- J'en tait sur. Ce chat n'tait pas la mesure de sa rputation. Quelle perte de temps vraiment !
Le lzard brandit son gant pieux au-dessus du crne de Kax, prt l'envoyer rejoindre les enfers.
- Adieux petit animal !!
Mais les yeux du chat s'ouvrirent brusquement, remplient de haine.  


'tain ! J'espre que Cyber Rouge va vite envoyer son histoire : il reste plus beaucoup de temps ! Va-y Cyber Rouge !
Journalisée
Kazhnuz~ : Un plus ou moins Dbile Onirique Non Froid (DONF)? *meurt*
Sako : je dirais plutt
Kyliam : mais XD
Sako : Dbile Original au Nom Fallacieux
Kyliam : XDD
Kazhnuz~ : +42 Sako
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #152 le: Avril 30, 2007, 03:40:54 pm »
  • Supa Rank F
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 363
  • Ficeur d'argent
Veuillez m'excuser, il y a de l'orage chez moi, alors ne croyez pas que je me suis dgonfle pour le texte si je ne parvient pas l'envoyer.
Je tenterai de le finir avant ce soir.

.... Ouf, j'y suis parvenue ! T'inquite Sako, j'avais jusqu' aujourd'hui, minuit. J'ai lu ton histoire, super ! :super: Mais c'est un vrai sadique ce lzard ! Mon pauvre chaton n'a moua... T'inquites, c'est mon tour ! (Niark niark...) :twisted:



   Depuis son dernier combat contre Glace, le ninja, Kax se posait de srieuses questions : quel tait ce sentiment qui lavait envahi au moment dachever le hrisson ? Pourquoi lavoir sauv ? Et surtout, pourquoi ne regrettait-il pas ce geste ? Etait-ce cela, lamiti ?
Songeur, car il navait jamais prouv cette sensation, le chat marchait dune allure calme et sereine dans un immense dsert de sable, ce qui ne lui ressemblait absolument pas, lui dhabitude si colrique et violent.
Nanmoins,  il navait pas fait couler le sang depuis plus de deux semaines, ce qui le rendait terriblement nerveux. Toujours ce besoin imminent de combattre, de tuer, toujours insatisfait, qui le poussait rechercher des adversaires dans les coins les plus reculs du monde. Kax tait en qute de son vritable adversaire, celui qui tait n pour le combattre, celui qui tait n pour mourir sous les coups dpe du chat enrag. Oui, ctait cela. Le vritable adversaire.

   Le dsert tait vaste, le chat nen voyait pas le bout. Totalement dnu de dcor, si lon excepte les quelques roches qui se trouvaient ci et l, il serait un parfait champ de bataille. Mais aucun adversaire en vue. Le chat soupira, dpit. Combien de temps devrait-il encore voyager, pouss par son instinct ?
Le vent porta jusqu ses narines une odeur qui lui tait inconnue. Il concentra son attention dessus. Une odeur animale. Une odeur de sang
Celui de Kax ne fit quun tour. Il y avait quelquun, non loin dici, dans le dsert, quelquun de souffrant. Peut-tre, qui sait, cela signifiait-il un combat lhorizon ? Le chat nhsita pas : il se lana la recherche de cet individu. Guid par lodeur, il parvint facilement jusqu lendroit o se trouvait lanimal. Il put alors lobserver tout son aise, abrit derrire une dune.
Celui-ci se rvla tre un lzard. Grand, robuste, il arborait une puissante carapace qui semblait pouvoir rsister tout. De grands piques ornaient sa tte et dune manire gnrale, la quasi totalit de son corps. Ses yeux, verts et ptillants dintelligence, furetaient lafft du moindre mouvement. Ses mains et ses pieds taient termins par dimmenses griffes luisantes et acres. Bref, il tait arm et semblait redoutable.
Regardant mieux, Kax saperut quil stait tromp : le sang ntait pas celui du lzard, il luisait au bout des ses griffes, gouttant sur le sable. A ses pieds gisait une vipre, la tte tranche, sans doute par les griffes du reptile. Celui-ci la ramassa avec prcaution, lenfourna dans sa bouche et lengloutit bruyamment. Kax ne put retenir un cri dgot, ce qui eu pour effet dalerter le lzard, qui tourna la tte dans la direction du chat. Kax saplatit au sol, les oreilles couches, attendant la suite en silence. Le reptile dtourna la tte dun air ddaigneux.
- Sors de l. Ne te cache pas, tu nes pas discret.
Surpris, Kax releva la tte. Il la rabaissa bien vite lorsquune immense pique alla se ficher dans le sable deux centimtres de sa tte. La premire stupeur passe, la fureur sempara de lui et il se releva dun bond, siffla de colre. Le lzard le jaugea dun il distrait, ne cherchant aucunement retenir un billement dennui.
- Je peux savoir qui tu es ?
Kax se raidit : ctait la premire fois quun adversaire le dvisageait ainsi. De cet air lass, avec un certain agacement dans le regard. Le chat ne se dfila pas et rpondit dun ton agressif.
- Non, toi, qui es-tu ?
- Je te ferai remarquer quici je suis chez moi, objecta le lzard. Alors, lintrus, cest toi.
Kax fut forc de le reconnatre. Mais le combat ne sengageait pas assez vite son got. Il slana vers le reptile, lpe en avant. Celui-ci vit venir le coup et le para adroitement. Kax retomba sur ses pieds, devant son nouvel ennemi.
- Pas mal pour un sac main. Je suis Kax, annona-t-il. Et tu es ?
- Taoshymiru. Ton coup dpe tait mal plac. Je nai eu aucun mal lviter.
- Tu sembles bien fanfaron. Peut-tre le seras-tu moins aprs ttre battu contre moi ?
Le lzard le dtailla du regard : ce chat seulement arm de ses deux pes ne limpressionnait pas le moins du monde.
- Ce sera vite rgl. Pourquoi accepterais-je ? demanda-t-il, touffant un nouveau billement.
- POUR CA ! hurla le chat en bondissant sur Taoshymiru, qui, surpris de tant de vitesse, neut pas le temps desquiver lpe du chat, ce qui lui valut une belle estafilade sur la joue.
Il essuya le sang qui perlait de sa blessure dun revers de la main. Reportant son attention sur le chat, il le fixa cette fois avec colre.
- Non mais a va pas ? Pour qui tu te prends ?
Le chat ne rpondit pas, et un sourire machiavlique se peignit sur son visage. Il recula de quelques pas. Le lzard fit de mme. Puis, dun mme mouvement, ils slancrent lun vers lautre, et pes et griffes sentrechoqurent avec fracas.
Kax ressentit alors une sensation trange. Il fixa avec plus dintensit le reptile qui lui tenait tte. Dans les yeux de son adversaire, il lut la mme rage et la mme colre qui lhabitait lui-mme depuis toujours. Alors, il sut que cet adversaire quil recherchait depuis toujours, celui qui serait sa dernire victime ou son assassin, ctait ce lzard, cet tre venu du dsert.

   Une lumire blanche les aveugla lorsque leurs armes se croisrent. Elle provenait de leurs griffes et pes. Peu peu, elle devint plus dense, les enveloppa tout entiers. Durant un instant, ils perdirent tout contact avec la ralit, et lorsquils sveillrent, ils se trouvaient dans un lieu des plus tonnants.
A premire vue, ils se trouvaient dans lespace. Mais pourtant, ctait bien diffrent. Partout, lobscurit, le noir, la nuit. Seules des ruines phosphorescentes luisaient dans cet espace, tels des restes de civilisations anciennes
Les deux combattants semblaient flotter dans les airs. Kax se sentait plus lger quun oiseau, il en tait de mme pour Taoshymiru. Aucun des deux ne distinguait lautre.
Kax mit tous ses sens en alerte. Cet endroit lui laissait un sentiment dsagrable, quelque chose nallait pas. Il sentait la prsence de son adversaire par moment, et dautres, ctait comme sil navait jamais exist. De mme pour tout ce qui lentourait. Ses pes, les armes du lzard, les ruines, tout tait l, et pourtant rien ntait l. Tout tait prsent, et en mme temps absent. Kax percevait tout cela, et il tremblait lgrement cette pense. O taient-ils ?  

   Taoshymiru mditait en silence. Il tait parvenu aux mmes conclusions que le chat noir : ils se trouvaient dans un lieu qui tait tout et rien, le monde et le nant. Un combat dans cet univers serait une vritable partie de cache-cache, songea-t-il. A cette diffrence prs que le perdant mourait par la main de lautre.
Kax voluait dans lair, tournant la tte de tout ct pour apercevoir toujours la mme chose. Des ruines, le noir. Rien d'autre dans ce lieu perdu. Ses mouvements taient tantt lents, tantt rapides, il ne pouvait contrler cela. Il cherchait vainement localiser son adversaire, perdu dans cette masse irrelle, dans cette dimension qui nexistait pas, dans ce monde immatriel.
Il fit un pas supplmentaire, fixant d'un oeil interrogatif les ruines phosphorescentes, comme si elles pouvaient lui apporter une information. Soudain, il recula, terroris : un bras flottait deux mtres devant lui. Et pas nimporte quel bras : SON bras.
Kax sassura immdiatement que ses deux bras taient bien accrochs au reste de son corps, avant de sapprocher lentement de la chose. Elle remuait faiblement. Avant que le chat put la toucher, une pe stait matrialise dans la main, et Kax se retrouva bataillant avec son bras et sa propre pe.
Je rve, se dit-il, jaffronte mon propre bras en duel ! Et qui porte mon pe !! Quel est ce monde ??? Je suis fou
Je suis fou. Je suis fou Je suis fou.
Ces paroles rsonnaient inlassablement dans sa tte. Mais tait-ce vraiment dans sa tte ? Il lui semblait que lespace tout entier rptait ces quelques mots :
Je suis fou. Je suis fou Je suis fou.
Kax tentait vainement de repousser le membre qui combattait avec ardeur. Celui-ci enchanait des combos des plus surprenants, que Kax reconnut bien vite : ctait l ses meilleures attaques et parades quutilisait lorgane devant lui. Prenant son pe deux mains, le chat labattit violemment sur le bras qui, tel un mirage, sestompa et disparut. Soulag, le chat tenta de reprendre ses esprits le plus vite possible.
Comment nous sommes nous retrouvs ici ? Cette lumire blanche... Cela ressemble un contrle du Chaos Mais avec des pes ? Non, cest impossible
Taoshymiru pouvait tre nimporte o, Kax sentait sa prsence, tantt proche, tantt loin, tantt imminente, tantt inexistante. Le chat fit quelques pas en avant, lffut du moindre bruit, du moindre dplacement dair qui pourrait indiquer la prsence de son adversaire.
Langoisse le rongeait intrieurement, inexplicablement, il ne pouvait sempcher de respirer plus vite, de faon plus saccade, plus fort.
Un coup dpe fendit lair, un clat argent avait attir lattention de Kax qui avait eu le temps de reculer lgrement afin dviter le coup.
Une voix rsonna soudain, toute proche :
- Je ne sais pas o nous sommes, jignore ce que tu as fait, mais ta vie sarrte ici et maintenant, Kax, do que tu viennes, qui que tu sois, tu mourras ici !
Le chat accueillit ces paroles le sourire aux lvres : son adversaire tait donc prt.
- Parfait ! rpondit-il. Je tattends.
Un nouveau coup dpe fut donn par le lzard, plus rapide, et Kax esquiva juste temps. Il riposta par deux coups de pied lancs au hasard dans le noir, et qui natteignirent pas leur but.
 Bien vite, le lzard enchana les coups, tentant de blesser le chat, mais celui-ci tait comme intouchable. Il tait partout et nulle part, ce qui dstabilisait totalement le lzard, qui ne savait pas o donner de la tte. Mais il en tait de mme pour Kax : impossible datteindre son ennemi. Chaque coup qui aboutissait rencontrait une surface rigide et incassabel.
" La carapace", songea Kax, anxieux de voir quelle tournure prendraient les vnements.
Au bout dun temps, chacun fit une pause, puis de frapper le vide, dans lattente dun signal. Le silence tait de mise, et le moindre bruit pouvait leur valoir la mort.
Un petit bruit mtallique fit comprendre Kax ce que son adversaire sapprtait faire : il bondit le plus loin possible mais dj, les griffes de Taoshymiru se refermaient sur lui, dans un mme mouvement, le pigeant totalement, le griffant mort. Le chat hurla de douleur, cherchant se dptrer de ce pige dans lequel il tait si facilement tomb. Le rire triomphant du lzard retentit alors, glaant le sang de Kax. Il touffait, les griffes peraient sa peau et faisaient couler son sang, ses forces commenaient le quitter. Dans un ultime effort, il leva son bras et balaya de son pe lair devant lui. Un cri lui confirma quil avait atteint sa cible : la pression des griffes se relcha et il se glissa hors de ltreinte du lzard.
Il se prparait bondir sur son ennemi, son dsir de vengeance imminent, lorsquil ne sentit plus le sol sous lui. Paniqu, se pattes gigotant vainement en l'air, il comprit alors ce quil se passait : la gravit allait et venait, tantt normale, tantt inexistante. Combattre dans ces conditions serait difficile. Trs difficile.
Taoshymiru rencontrait  le mme problme, il ne parvenait plus se mouvoir avec la mme rapidit. N'ayant plus aucun point d'appui, brassant lair pour avancer, il tait contraint dattaquer sur place, ou bien en se dplaant lentement. Kax saisit ses pes et les brandit en avant, prt tout pour survivre. Il enchanait les coups, mais, flottant en lair tel un ballon, il ne pouvait ajuster ses attaques, et seule une sur dix faisait mouche.
Soudain, une lame lui dchira le ventre, il en eut le souffle coup. Portant les mains son abdomen, il sentit un liquide chaud scouler entre ses mains.
La rage sempara de lui et ses attaques se firent plus brusques, plus puissantes, plus meurtrires.
En face de lui, Taoshymiru nen menait pas large : incapable de prvoir o et quand le chat allait attaquer, il ne pouvait empcher les pes de ladversaire de le frapper  encore et encore, lui infligeant de petites mais douloureuses blessures qui laffaiblissaient au fur et mesure.
Les adversaires luttaient pour leur survie, flottant quelques mtres lun de lautres, se rapprochant grce des mouvements dsesprs pour avancer dans lair.
Enfin, la gravit redevint ce quelle tait auparavant, et ils se posrent en douceur sur le sol.
Reprenant le combat avec plus dardeur encore, le chat ne sentait que trs peu sa blessure, qui pourtant aurait pu lui tre fatale, sans cette volont de fer qui lanimait. Ses pes semblaient des plumes tant il les maniait avec aisance. Taoshymiru parait nombre de coups, en distribuait autant, le combat restait forces gales. Nul ne savait qui tomberait le premier, tout en esprant que a ne serait pas lui.
D'un mouvement qui refltait l'agacement, Taoshymiru leva sa patte griffue et labattit sur le chat, pensant lui broyer la tte. Mais celui-ci ntait plus lendroit o il se trouvait une micro seconde encore auparavant. Il rapparut presque aussitt derrire le lzard, lui portant un coup fatal dans le dos. Le chat lui-mme ne comprenait pas ce qui stait pass : il avait disparu, puis rapparu, tout cela en une fraction de seconde. Mais ce qui comptait, ctait que cela le plaait dans une posture avantageuse. A prsent, gisant ses pieds, Taoshymiru le fixait dun il furieux, le sang s'coulant lentement de sa blessure, pour disparatre ensuite mystrieusement dans l'obscurit:
- T Tratre ! Tu...m'as...attaqu dans le dos...
- Eh, cest pas ma faute, rpliqua le chat. Je ne sais pas ce qui se passe ici mais quoi quil en soit, a ne mempchera pas de tachever !
Il leva son pe et labattit sur son adversaire. Quelle fut sa surprise lorsquil saperut que le lzard avait lui aussi disparu !! Fouillant lobscurit du regard, Kax plaa ses pes devant lui, dans lattente de la rapparition de son ennemi. Il neut pas attendre longtemps : tout   coup, Taoshymiru lui porta un coup au bras qui fit hurler le chat de douleur et projeter une gicle de sang sur une ruine environnante. Retenant une larme qui perlait son il, Kax se redressa, droit et fier, fixant dun regard de braise l'endroit o semblait se trouver son adversaire, tentant d'oublier sa douleur.
- Tu es mon adversaire attitr, dclara-t-il. Nous devions nous rencontrer. Et lissue de cette rencontre, il y a la mort qui attend lun de nous.
- Cest srement vrai, rpondit le lzard. Mais en aucun cas, tu ne seras le dernier rester debout.
Latmosphre portait une lectricit palpable, chacun pouvait sentir lautre par la chaleur animale qui se dgageait de son corps. Une fraction de seconde, l'oeil de Kax rencontra le triangle de peau qui ornait le torse du lzard. Alors, il sut ce qu'il devait faire.
Ils bondirent dun mme mouvement, les armes en avant, pour ce que chacun esprait tre lassaut final.
Le triangle, le triangle, le triangle.  se rptait inlassablement le chat.
Malgr lobscurit, lesprit aiguis du chat, prt tuer, ne visualisait que ce triangle, qui pouvait lui apporter la victoire.
Dun rapide mouvement rotatif, Kax sembla senrouler sur lui-mme et tel un matador, planta son pe avec force dans le triangle de peau du reptile, arrachant un hurlement terrible ce dernier. Taoshymiru tomba au sol, les bras serrs sur la poitrine, dans l'attente du coup final. Le chat brandit son pe la verticale, prt commettre le meurtre de celui qui avait t son adversaire le plus tenace.
- Adieu, dit-il fermement en abaissant son pe d'un geste ferme.
Mais...

Vla....reste plus qu' prier...
Journalisée
"NON MADAME, on ne menace pas son enfant avec une ratatouille" - Super Nanny

Je suis drogue de cocktails et j'cris des articles.
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #153 le: Avril 30, 2007, 04:51:30 pm »
  • Rank C
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 139
  • WWW
Je poste une fois de plus pour Capita, vu que je n'ai pas l'impression qu'elle pourra le faire plus tard.

   Une ruine par ci, une autre par l. Un arbre ici, une carcasse norme de mtal par l Tous et rien baignaient dans le noir, mais on pouvait facilement voir un reflet, venir de nul par, chatouiller les morceaux de tles parpills au sol
   Lespace noir refltait absolument tout dans les moindres dtails, tel un immense miroir. Entre des bouts de mtaux, on pouvait voir une hrissonne violette, inconsciente.
   Une bulle de nimporte quoi flotta vers elle, et explosa, en un petit champignon nuclaire, qui svapora. Zalosta ouvrit les yeux, sonne par le choc de larrive. Dans quel endroit elle avait pu atterrir ?
   Elle se leva, sextirpant des ruines. Comment elle tait venue ici ? Dans quel but ?
   Lhrissonne tourna la tte dun ct, puis de lautre, cherchant un signe de vie qui se manifesta en une sorte de boule bleutre. Mais elle connaissait bien cette personne.
   Elle donna de petit coup de pied la boule ronflante, ce qui eut pour effet de rveiller le hrisson.
   - Keskese ? Marmonna til, encore ensommeill.
   Il leva la tte, et aperut Zalosta.
   - Debout, flmard, dit telle avec un petit sourire. Je crois que tu as assez dormi
   Une nouvelle bulle, rose bonbon, passa entre eux, et explosa en une multitude de petite toiles.
   - a me donne faim, fit til en se levant. Jespre quil y a un resto dans lcoin
    Glace regarda son tour dans tout les sens, et demanda o ils se trouvaient.
   - Aucune ide, mais
   Elle se tut soudain, et se mit en position de combat, prte bondir. La bulle, juste en face deau, contenait une bouteille deau. Elle qui avait si soif !
   Le ninja avait suivi son regard, et stait jet directement sur lobjet qui se volatilisa aussitt. Glace flottait maintenant dans le vide, en train dappeler vainement la petite bulle, la cherchant de gauche droite.
     Mais quest ce quil est bte quand il sy met !! pensa telle sur le coup.
   La plateforme sur laquelle elle tait sestompa, et une gomme norme de mtal leffaa. Zalosta eut juste le temps de sauter ailleurs, alors que lendroit sur lequel elle tait disparut. Pendant ce temps, Glace pourchassait une bulle, et criait Viens par l mon kebab !! . Il attrapa un shuriken, et le lana sur la bulle. La bulle sclata le kebab avec et, le shuriken apparu par derrire lhrissonne, et en un clair, se planta dans son paule. Elle poussa un bref cri, et retira le shuriken. Etrangement, Glace navait pas boug, ou plutt, pourchassait une nouvelle bulle, qui contenait une pizza.
   Une fume blanchtre se matrialisa vers Zalosta. Une voix, lointaine, se fit entendre.
   - Cet endroit est maudit, fit une voix glaciale. Nous aurions bien voulu vous voir pourrir ici, mais nous en avons dcid autrement
   Lhrissonne voulait attraper la fume, mais sa main traversa la matire, qui ricana.
   - lun dentre vous pourra retourner dans son monde mais pour cela
   Glace arriva devant Zalosta, puis davoir couru pour rien. Elle leva le doigt, pour le faire taire.
   - un petit duel le premier qui tue lautre pourra retourner chez lui
   La fume se dissipa, et lhrisson pu en placer une.
   - Ctait quoi ce truc ? Une grosse blague ?
   Une nouvelle bulle apparu devant lui, et explosa en une multitude de papillons verts et roses.
   - Jai pas tellement envie de rester l mais je te tuerai jamais, a cest sur.
   Lhrissonne soupira, et croisa les bras. Comment sortir dici, sans tuer qui que ce soit ? Elle attrapa son poignard, et le fit tourner entre ses doigts, sans se couper une seule fois. Jouer avec lui permettait de rflchir.
    La fume blanchtre apparu Glace, sans que Zalosta sans aperoive.
   - Eyh petit, chuchota la fume.
   - Kestumveux ?
   - Regarde bien ton amie, l bas
   Un bout de fume forma une main qui dsigna lhrissonne, assise sur un morceau de mtal aussi fin quune feuille de papier.
   - Je pari quelle attend le bon moment pour rentrer chez elle
   - Meuh non ! Jamais elle noserait
   - Tu crois vraiment ?
   

Quelques minutes plus tard, et toujours au mme endroit, Zalosta attendait sagement un signe, pour rentrer. Elle avait russi attraper une bulle au vol sans bouger, et pu manger un petit biscuit. Elle tourna la tte, et regarda o tait Glace. Mais pas de signe de vie du hrisson. Elle se leva, fit quelques pasjusqua ce quun shuriken tranche lair, et passe juste sous son nez. Elle en stoppa une demi douzaine qui fonait droit sur elle avec son pe.
    Tiens Glace veut rentrer ce point ? Pensa telle en cherchant des yeux le hrisson. Une petite boule flotta vers elle, une, deux, trois secondes, et une fume couleur gris-bleu en sortit, aveuglant lhrissonne. Elle entendit lair siffler, et elle roula sur le ct. Une lame sabattit pile lendroit o elle tait. Lhrissonne sauta, et se retrouva en train de flotter dans le noir. Les plateforme environnante seffacrent, ne laissant que les deux hrissons.
   Ds que les bout de terres eurent disparu compltement, le ninja se jeta sur lhrissonne, pe en main. Mais les mouvements de Glace taient ralenti, et Zalosta eut amplement le temps de faire un pas sur le ct, juste avant que la lame ne sabatte avec une lenteur incroyable dans le nant. Il retrouva subitement sa vitesse normal, et se retrouva surpris. Il reut un grand coup de poing en plein visage, qui le fit reculer de plusieurs mtres. Il secoua la tte, et essuya le filet de sang qui schappait de sa bouche.
    Alors comme a la petite fume avait raison ? pensa til.
   Il se releva, une expression de colre sur son visage.
   Lhrissonne attendait patiemment que Glace revienne la charge. Il fallait se mfier dans cet espace, pensa telle. Les mouvements pouvaient sacclrer, ou ralentir, nimporte quand. Lhrisson revint la charge, pe en main. Cette fois, ses mouvements taient trangement rapides. Elle esquiva plusieurs coups, facilement, mais lpe lui toucha lautre paule. Elle se retint de crier, et sauta en arrire, afin dviter le second assaut de Glace. Il se rua droit sur elle, et donna plusieurs coups dans le vide. Il se retourna, et vit lhrissonne, quelques mtres de l. Elle navait pas pu bouger aussi vite, ctait impossible !
   Il se prit deux pieds en pleine figure, puis elle lui prit les paules, se lana derrire lui, et donna un grand coup de genoux en plein dos. Elle lui donna une srie de coup, jusqu' ce quun morceau de tle rouill apparaisse entre les deux. Elle cogna sur le mtal, qui a dsormais la forme de son poing. Elle sauta en arrire, se tenant la main, douloureuse. Ses bras lui faisaient un mal horrible, maintenant. Glace arriva par derrire, et lattrapa, un shuriken sous la gorge. Visiblement, il ne voulait plus du tout plaisanter. Une petite goutte de sang apparu sur le shuriken.
   Elle chercha doucement, dune main, une petite bombe que Glace avait accroche sur sa ceinture. Enfin, elle en atteignit une, et la fit exploser.
   Elle pencha la tte en arrire, se retira de lemprise du hrisson, affol par la fume.
   Une bulle rose passa, puis une plus petite, sous le nez de Zalosta. Les deux contenait de la nourriture
   - JAI FAIM !!!
   Le hrisson avait hurl ces mots, et avait bondit sur lhrissonne, la prenant pour une autre bulle. Cette fois, elle arrta tout ses gestes, avec de simple mouvement de bras. Elle arrta calmement la lame, le dsarma, et planta son poignard dans lpaule de Glace. Cette fois, elle le frappa son tour avec une force inoue. Le ninja reut le coup de plein fouet, et poussa un bref cri de douleur. Il se retrouva projeter plusieurs dizaines de mtres droit devant lui.
   Ds quil ouvrit les yeux, il vit la pointe dune pe devant son nez.
   Zalosta avait attendu quil se rveille. Elle aurait bien voulu le faire pendant quil tait inconscient, mais elle en tait incapable
   Que fallait til dire, dj, dans un moment comme a ? Ah oui
   - Pardonne moi
   Elle avait un sourire dsol sur les lvres, et se retenait de pleurer. Elle leva son pe, et frappa.
Journalisée
Le jour o j'arrterai de nirker ce serait que je suis mort.

Allez donc ici: Nirk
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #154 le: Mai 03, 2007, 04:44:35 pm »
  • Supa Rank G




  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 283
Des magnifiques combats coups srs, je n'attends plus que les notes de tout le jury...

Mwhahaha, je pense que vous aurez ce week end le gagnant... Et la rcompense.
Journalisée
Et pourquoi pas ?
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #155 le: Mai 04, 2007, 09:43:55 am »
  • Rank A
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 205
  • WWW
Oooooh a, a va me plaire :o . Une question pour Darki: Est ce qu'on peut dja postuler pour le prochain tournoi. Car vidament, tu l'auras compris, j'ai trs envie de participer. Dfier les personnages d'autres ficeur avec le sien, c'est tout simplement gnial et exaltant "* demi-mot* Est jouissif surtout :twisted:".
Je veux pouvoir faire des rondelles de Knee', un manteau de Saiko et Super rouge en petite tenu dans un cage de ma chambre :twisted: . J'aime personne et je veux flanquer la rouste tout le monde (humour bien sur :wink: )
Journalisée
Bon. Rouge, tu nous montre la scne du meurtre avant que la police rapplique?
-No problme. Qui maime me suive !
-Knuckles revient ici !>>

Extrait de ma fic: Chaos Gravity
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #156 le: Mai 04, 2007, 03:49:51 pm »
  • Supa Rank G




  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 283
Et bien, disons que je vais d'or et dj crer le topic, vu que les derniers combats sont posts. Je le cre dans deux minutes, vous allez pouvoir vous inscrire, et je fixe un nombre limite ; 8.

8 Participants. Seuls les premiers seront l ^^ Les deux finalistes ont un passe droit pour y aller au passage, donc ils me signalent et hop je les ajoutent :)

Je vais crer le nouveau topic...
Journalisée
Et pourquoi pas ?
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #157 le: Mai 04, 2007, 03:51:42 pm »
  • Supa Rank F
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 363
  • Ficeur d'argent
---> Chris de Caledor :twisted: Toi t'es enthousiaste lol, si tu prsentes au prochain tournoi:
1) T'as raison c'est rigolo et innovant.
2) Je t'encourage fortement participer (au cas o tu hsiterais encore)
3) Rameute d'autre ficeurs !! Autant que possible !


Je rflchis encore si je m'inscris ou pas pour le tournoi, ce n'est pas la qualit de l'ide qui me fait douter mais le temps consacr... Mais c'est la fin de l'anne, le brevet blanc sera fini,  :D donc plus aucun obstacle....
Rflchis encore, mais ferais parvenir ma rponse rapidement (niark niark  :twisted: ). Au passage, Darki (ton nouveau surnom extrait de la fic de Blackdoom te suit partout on dirait), a-t-on une limite d'inscription ?
Journalisée
"NON MADAME, on ne menace pas son enfant avec une ratatouille" - Super Nanny

Je suis drogue de cocktails et j'cris des articles.
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #158 le: Mai 04, 2007, 05:41:53 pm »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 289
  • WWW
Dsol de n'avoir pas poster mon combat contre Zalosta vu que j'avais des problmes de connections etc....
Je verrais si je m'inscrirai oui ou non au nouveau tournoi.
En tout cas, je suis impatient de voir qui va gagner ce 1er tournoi. ^^
Journalisée
URL=http://imageshack.us][/URL]
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #159 le: Mai 06, 2007, 05:55:25 pm »
  • Supa Rank G




  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 283
C'est bon, j'ai les rsultats !!!


Et bien, il n'y a que un point entre les deux finalistes...

Les notes sont de 16,5 et 17,5.


Le gagnant est...


SAKO


Sa victoire repose sur une meilleure utilisation de l'arne que l'a fait Cyber Rouge. Elle avait une meilleure prsentation, meilleure orthographe, mais Sako a vraiment impressionn les Juges par sa polyvalence d'esprit. Son combat tait de plus, trs prenant, et eut une meilleure note pour l'intrt que Rouge au final.


La rcompense est l'immense prestige d'avoir remport ce tournoi face tant d'adversaires comptents  

Et aussi un statut personnalis que le site accordera aux deux finalistes... Au choix, il faut m'envoyer un mp avant demain soir ou je dcide :)
Et un aller simple pour le prochain tournoi XD
Puis, aussi, tous mes remerciements pour avoir continu cette aventure. Je te sers la main Sako, et te donne l'embrassade Cyber Rouge, merci tous deux.

Voil, le tournoi est fini...


REMERCIEMENTS :

A : Night Shade, Sephyra, Miko, Black Doom, Final_x pour avoir lu, et not chaque combat.
A : Un inconnu qui assura mon remplacement.
A Tous le monde, c'tait vraiment gnial  :wink:

Journalisée
Et pourquoi pas ?
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #160 le: Mai 06, 2007, 06:17:14 pm »
  • Rank A
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 205
  • WWW
Flicitation, j'irai donc lire la fic de Sako puisque c'est aussi le but de ce tournoi, mais aussi celle de Rouge :wink: .
La rcompense est simpa didonc^^
Journalisée
Bon. Rouge, tu nous montre la scne du meurtre avant que la police rapplique?
-No problme. Qui maime me suive !
-Knuckles revient ici !>>

Extrait de ma fic: Chaos Gravity
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #161 le: Mai 06, 2007, 06:43:27 pm »
  • Supa Rank F
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 363
  • Ficeur d'argent
...


Bon, eh bien j'ai perdu... Mais je te flicite Sako, vraiment bravo pour ce combat trs russi, je suis contente d'avoir combatu contre toi.
Sois pas trop mchant avec Kax....
Du coup a me fait rflchir pour le second tournoi.. :?
Mais j'ai pas trop compris, Dark, il faut t'envoyer un mp ?
J'ai quand mme gagn un truc ? lol  :P
C'est cool d'avoir donn les noms du jury.
Encore bravo Sako.
Journalisée
"NON MADAME, on ne menace pas son enfant avec une ratatouille" - Super Nanny

Je suis drogue de cocktails et j'cris des articles.
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #162 le: Mai 06, 2007, 07:14:49 pm »
  • Rank A
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 205
  • WWW
Tu as perdu, mais tu es quand meme seconde. C'est pas rien. Allez participe steuuplait. Plus y aura de bon concurent, plus la comptition sera interressante :D .
Journalisée
Bon. Rouge, tu nous montre la scne du meurtre avant que la police rapplique?
-No problme. Qui maime me suive !
-Knuckles revient ici !>>

Extrait de ma fic: Chaos Gravity
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #163 le: Mai 08, 2007, 04:34:41 pm »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 349
  • Renard Scyzophrne
Yeesss ! J'AI GAGNE !!!!!
Je suis rest l, me ronger les ongles pendant deux jours car il y avait un problme de connexion pas possible en Guyane ! (Une antenne de communication tait tombe il parait) de nombreux habitants taient privs d'Internet, dont moi. Je viens juste de lire les rsultats et j'ai saut au plafond tellement j'tais content !! J'y croyais plus ! (Mon grand frre me narguait en me disant que j'allais perdre) Franchement flicitation a toi Cyber Rouge ! Ton histoire tait super, tu tais un adversaire redoutable ! Sinon Darky, il n'est pas trop tard pour la rcompense ? Sinon tant pis...
Je pense aussi que pour le deuxime tournoi, il est dj trop tard ? (Parce que sinon je m'inscrit !) Mais si il est trop tard, je vous supporterais quand mme.

Merci tous ceux qui mon soutenus (si il y en a), merci au jury de m'avoir fait gagner et bravo tout les autres participants dont les combats et combattants taient trs originaux !
Journalisée
Kazhnuz~ : Un plus ou moins Dbile Onirique Non Froid (DONF)? *meurt*
Sako : je dirais plutt
Kyliam : mais XD
Sako : Dbile Original au Nom Fallacieux
Kyliam : XDD
Kazhnuz~ : +42 Sako
 
 
Tournoi Interfictions : Jour J
« Répondre #164 le: Mai 08, 2007, 04:46:14 pm »
  • Supa Rank G
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 265
  • Je ne mords pas.
WWW
Je ne t'ai pas soutenu, Sako, mais bravo quand mme.

Si jamais tu ne pouvais pas participer au second tournoi, je te propose de nous meuler ct et si tu gagnes, alors je t'y laisse ma place. A rgler d'ici mardi prochain, bien entendu.
Je ne vois pas l'intrt de gagner au second tournoi si le vainqueur du premier ne s'y trouve pas.
Journalisée
La force est une faiblesse, la faiblesse est une force.
 
 
Pages: 1 ... 9 10 [11] 12